Vieux Geek, épisode 222 : DriveSpace, le compresseur de disque dur Microsoftien.

Dans un des tous premiers épisodes de la série vieux geek, je parlais des compresseurs de mémoires, puis plus tard de Magnaram. Mais il y a eu aussi les compresseurs de disque, et avec l’ultime version indépendante de MS-DOS, la 6.22, il s’appellait DriveSpace.

Il y a une remarque que j’aime à sortir : « Un disque dur n’est jamais assez vide et un compte en banque jamais assez plein. » Ce qui résume une politique qu’on peut qualifier de prudente. Dans les années 1990, les disques dur allaient de quelques dizaines à quelques centaines de Mo. La barre du Go a dû être franchie au début des années 2000, mais c’est tellement vieux que j’ai un doute.

À l’époque, les logiciels ont commencé à prendre de l’embonpoint. On considérait que MS-Word 6.0 vers 1992 était un monstre car il devait frôler les 10 Mo de place. Autant dire qu’on arrivait rapidement à saturation. Il restait deux options : soit faire mal à son compte en banque et acheter un disque plus gros soit compresser les données du disque. La deuxième option était le royaume d’outils comme DriveSpace. Dans la vidéo ci-après, je montre DriveSpace en action.

Pour la petite histoire, l’outil restera fourni avec MS-Windows jusqu’à l’époque de MS-Windows 98 Deuxième Édition, avec une utilité allant décroissante. Je dois dire que j’ai toujours évité cette option de compression comme la peste, la perte de données étant au tournant de la rue…

6 réflexions sur « Vieux Geek, épisode 222 : DriveSpace, le compresseur de disque dur Microsoftien. »

  1. Salut Fred,

    Pour info, je dirais que la barre du Go de Stockage a du être franchie vers 95-96.
    Pour te donner une idée : mon premier PC en début 1999 embarquait 6 Go de stockage (ça me parait dingue de me dire que la moindre clé USB en ce moment fait la même taille que mon disque système de l’époque 😀 )

    Saint Wikipedia déclare que les ordinateurs de 1997 étaient en moyenne équipés de disques de 2 Go.

    Début 2000, c’était la barre des 100 Go qui était franchie (à un prix astronomiquement prohibitif)

  2. « Un disque dur n’est jamais assez vide et un compte en banque jamais assez plein. »
    Sauf si c’est un disque de sauvegarde, que tu dois restaurer et que tu te rends compte que ta sauvegarde n’a pas marché.

  3. Cet outil n’était pas présent aussi dans Windows ME ? Je vois pas pourquoi le dernier des Windows basés sur MS-DOS ne comportait pas un outil issu de ce dernier (même si, à l’instar de ScanDisk – autre outil disparu avec cette branche d’OS – et du défragmenteur, il était devenu un logiciel Windows dès Windows 95).

    Mais je voulais surtout dire que cet outil de compression de disque s’appelait au départ DoubleSpace, avant de devoir être renommé DriveSpace dans MS-DOS 6.22 pour des raisons de nom déjà déposé dans un pays, je crois. À noter que si DriveSpace permettait de lire les disques compressés avec DoubleSpace, l’inverse n’était pas possible.
    Cela dit, que ce soit l’un ou l’autre, ne les ayant jamais utilisés, je ne savais pas à quoi ils ressemblaient (comme nombre d’outils système de ce genre, je les ai jamais lancés, même « pour voir », quand j’avais encore un PC sous DOS 6.2 et Windows 3.1, de peur de bousiller l’ordi si je faisais une mauvaise manip).

Les commentaires sont fermés.