Horreur, malheur, j’ai ouvert un compte chez le fesseur de caprins !

Oui, moi, le libriste – pas assez puriste selon certains parangons de vertu – que je suis a osé ouvrir un compte sur Facebook. Pourquoi ? Car je suis devenu pragmatique.

Diaspora* est un fiasco. On y retrouve tout ce qui me fait fuir actuellement : les personnes bienveillantes (au sens XXIe siècle du terme), la novlangue qui invente des formes neutres dans une langue qui n’en a pas, contrairement au latin ou à l’allemand, qui balance ses « il faut être bienveillant les uns envers les autres », des « les flics sont nos amis » (en 2015), et des « les flics sont des méchants pas beaux » (depuis 2017 en gros).

Bref, c’est une des raisons qui m’avait fait quitter Diaspora* en juin 2020.

Cependant, je ne partage aucune information sur ma localisation géographique actuelle, et je me limite à quelques connexions avec des connaissances musicales, ludiques ou réelles. Ce n’est pas pour rien – et oui, je vais encore vous casser les gonades avec – que je me suis inscrit au groupe « Planet-X3 for MS-DOS ». J’ai été aussi invité sur le groupe « Linux France & BSD ». Dont je suis membre même si je ne poste rien dessus.

Bref… En vieillissant, je laisse tomber mes vieilles lunes de dégafamisation complète. Je reste pratique et pragmatique. Je sauvegarde régulièrement mes données et c’est tout. Quant à Twitter, je pense de plus en plus à le quitter, vu que c’est devenu le royaume de la justice populaire qui porte un nom en bon français : du lynchâge.

Sur ce, je vous laisse, j’ai une vidéo vieux geek sur le feu !

9 réflexions sur « Horreur, malheur, j’ai ouvert un compte chez le fesseur de caprins ! »

  1. Moi aussi j’ai un compte, mais par contre je me demande encore pourquoi je l’ai ouvert 🙂
    Bon amusement sur le groupe « planet x3 » qui semble beaucoup t’occuper.
    A pluche.

  2. Bonjour,

    J’ai fermé tous mes comptes Face de book, Twitter et Google qui lui a finalement a abandonné la partie…
    Quel bonheur car au fil du temps, c’était devenu un mange temps que je n’avais pas! Mais bon ceci dit, tous les membres de ma famille y sont et je n’y vois pas de problème. Pour ma part, je n’ai aucun intérêt a d’y revenir… J’étais plus Twitter que face de book qui méritait plus que autre chose en remplissant ma boite courriel par des niaiseries. J’adorais twitter car j’aime l’information! Sur Face de book certains y cultivent au maximum le syndrome du sur moi à travers leur speudo petit monde parfait!

    Enfin à bien y penser je préfère ma liberté !

    PS: ce commentaire est écrit à partir de Chromium installé sur EndeavourOS fraichement installé en VM que je trouve pas mal du tout ! Le bureau XFCE sauce EndeavourOS j’aime bien…. Je vais testé ça sur quelques mois et peut-être que EndeavourOS finira sur mon PC perso.

  3. Mince, si j’avais su… J’ai suicidé mon compte fb il y a quelques jours. Je finis toujours par saturer de la bêtise crasse qui se répand sur ces réseaux sociaux. Une solution peut-être: limiter ses « amis » et les abonnements au strict minimum.

  4. Comment ? Tu as osé ouvrir un compte FaceBook ? Et en plus tu te permets de critiquer les réseaux sociaux OpenSource ?

    Ben t’as entièrement raison Fredo. Parce que ça pourrait largement valoir une Vidéo spécial Clash, vu la tronche que ça fait aujourd’hui.

    Quand j’ouvre un robinet, je m’attends à trouver de l’eau qui est passée par une station d’épuration, pas un truc qui remonte directement des égouts.

    Un réseau qui devait être un exemple de liberté d’expression et de respect de la vie privée des utilisateurs est devenu une totale zone de non-droit. Pour la bonne raison que l’être humain est foncièrement pourri et qu’il transforme tout ce qui lui est livré en pâture en instrument de destruction et de domination de ses semblables.

    En absence de modération et de surveillance des utilisateurs, on voit des boutonneux à cheveux gras et autres puceaux dépressifs se prendre pour Rocco Siffredi dans un domaine où ils vont pouvoir entretenir leurs illusions de pouvoir sur autrui, faute d’un nombre suffisant de raisons de vivre.

    Au moins, sur les réseaux sociaux qu’ils qualifient volontiers de  » main stream  » , quand un signalement est fait à propos du comportement de certains, il y a encore une chance de voir disparaître le crétin.

    Je suis tout à fait convenu que pour ce qui est de rêver d’un monde sans flic, on repassera. L’ennui, c’est que la majorité des débiles qui en rêvent encore sont manifestement des individus douteux, qui brandissent bien haut l’étendard de l’esprit libertaire, alors qu’ils ne sont que de petits nazis dont le seul souci est de soumettre les utilisateurs en leur imposant une pensée unique nettement moins intéressante que celle contre laquelle ils ont la prétention de lutter.

    Ainsi, les flics ne sont pas nos amis, parce que ce n’est pas leur boulot. Ils n’ont jamais été payés pour ça, et il est préférable qu’ils n’envisagent pas de devenir les potes des individus à qui ils offrent des bracelets. Être pour l’ordre, c’est vouloir que les voyous soient d’un côté, et les flics de l’autre. Quand la ligne commence à devenir floue, on a des poulets qui se livrent à du rackett sur les trafiquants, ou qui organisent le business. Ca s’appelle la BAC de Marseille, et ce n’est bon pour personne. Et de l’autre côté, on a des marlous et autres raclures qui imposent à tous une loi histoire de s’assurer que leurs petites affaires pourront prospérer grâce à toute une communauté entièrement inféodée à un seigneur de bas étages.

    Que chacun reste dans son domaine et tout ira très bien. Qu’un flic qui doit rendre des comptes les rende. Et que ces personnes qui demandent justice à propos des mauvaises actions des représentants des forces de l’ordre, soient également capables de montrer du doigt ces petits narco-dictateurs qui leur pourrissent la vie. Chose qui ne se produira jamais, puisqu’ils graissent la patte à tout le monde, ou font régner une terreur telle que personne ne dira jamais rien.

    Avoir troqué Mugabe, Bongo, Kabila et Mobutu pour une version 2.0 des mêmes individus qui sont en plus analphabète, c’est assurément une régression. Mais cette violence là, ils n’en parleront jamais.

    Diaspora ? Une zone de non-droit, à l’image de ces cités de merde dans lesquelles tout n’est que manipulation. Aussi bien de la part des pros que des antis.

  5. Haaa les réseaux sociaux. L’endroit, le lieu, l’arène, le défouloir de frustrés de la vie.

    Je suis sur les réseaux plus pour l’information qu’on peu y trouver. Sur twitter pour les annonces de maintenance, des clé pour des jeux (borderlands) et surtout regarder avec amusement les sjw et leur ouverture au débat en bloquant tout le monde.
    Dernièrement, un streamer que je regarde presque tout le jours par ce que il fait encore de l’humour qui dérange, c’est pris la vague de sjw. Quelle bonheurs de les voir sortir tous propos de leur contextes afin d’avoir un sens à leur quête de justice, se sentir vivant, montrer qu’ils existent en tant que personne.

    Faceboook c’est plus un réseau de partage pour la famille est les amis proches. Tout ce que j’y met est scrupuleusement mis en amis seulement sans partage (de leur part).

    J’y suis depuis des années, j’ai bien une ou deux fois une petite accroche, mais c’est vite réglé par « ca dégage ». C’est ca la force des réseaux, si ca ne me plait pas, hop direction poubelle.

    Je ne comprend pas ces gens qui s’offusquent alors qu’ils ont le pouvoir de ne plus voir ce qui les dérangent.

    Et ca, c’est sans compter l’énorme mouvement pour nous imposer le retrait des termes slave/master, black list/white list sous un prétexte fallacieux de relation raciale.
    Je ne doute pas que la commande kill sera renommée pour autre chose car cela faire référence à l’acte de tuer.
    Que le terme daemon sera lui aussi renommé car c’est une référence au mal dans certaines religions.
    Mais au final, toutes ces modification nous sont imposée par les US.

    En 2020, les réseaux sociaux montrent un reflet sociétal bien triste et finalement on se dit que le virus n’est pas assez destructeur pour nettoyer un peu le monde…..

Les commentaires sont fermés.