Déjà un an EndeavourOS ? Bon anniversaire alors !

En septembre 2019, j’écrivais un article où je précisais que j’étais un des membres de l’équipe de modération du forum d’EndeavourOS, un installateur pour Archlinux de très bonne qualité. Au point d’avoir été cité à l’époque dans un article qui parlait des « héros cachés » du projet.

Fred Bezies – For bringing out bug reports on our ongoing work on the Github page.

Ce qui m’a valu une place de modérateurs et la confirmation que le surnom que je me suis auto-attribué – et qui fait toujours rire – de BugMan est justifié. Je me suis aussi impliqué à mon niveau – mais moins qu’à l’époque Tux’n’Vape – dans le projet. J’ai une machine virtuelle qui me permet de compiler des images ISO quand j’en ai besoin qui est vieille de plusieurs mois et qui est toujours en excellent état.

Mon implication la plus forte reste sur le forum où je donne des coups de main de temps à autres, et surtout à la traduction des annonces – fortement aidé par Deepl.com pour gagner du temps – et de l’outil d’accueil « Welcome » dont Florent (ou Florian ?) alias FLVAL avait commencé la traduction et que j’ai repris.

Si je me suis approché du projet, c’est qu’il a compris dès le départ ce qui avait été l’échec d’Antergos, en dehors d’un installateur en éternelle version bêta : vouloir trop en faire.

Dans les notes de publication de l’image ISO du premier anniversaire, la plus grande annonce, c’est l’arrivée d’une version pour ARM.

C’est logique après tout. Mais ce qui est bien avec ce projet dont les serveurs sont financés pour les deux ans à venir, c’est qu’en cas d’arrêt total, les installations pourront continuer d’être mises à jour, car c’est une Archlinux pure et dure qui est installée, avec les petits inconvénients que cela entraine.

Mon cadeau à ce premier anniversaire, c’est une vidéo pour montrer en action les nouveautés de l’outil Welcome en version 3.0 et de l’excellent AKM.

On se dit – pour ce sujet – rendez-vous dans un article pour juillet 2021 et le deuxième anniversaire d’EndeavourOS ? 🙂

21 réflexions sur « Déjà un an EndeavourOS ? Bon anniversaire alors ! »

  1. Mais oui, très bon anniversaire.
    Je dois dire pour avoir essayé cette distribution même si je ne suis pas un grand grand fan de Calamares, que cette distribution est vraiment excellente. Sans être simpliste elle est pratique, nativement on retrouve des outils bien pensés, bien qu’en anglais (ce qui n’est pas bien grave) les aides apportées sont remarquables.
    C’est une distribution pleinement fonctionnelle immédiatement, sans bizarrerie, sans doublon, sans thème illisible ou dégueulasse….alléluia!!!
    C’est vraiment une distribution a recommander à celles et ceux qui ont envie de progresser.
    Je ne suis donc pas étonné de voir que sur un réseau comme Reddit qui en matière d’informatique est bien plus pertinent que Youtube, même s’il faut se coltiner là aussi quelques excités intégristes ou quelques incompétents totaux qui ont un avis sur tout, qu’on en parle à 99% qu’en bien.

    Ce n’est pas de la flagornerie, c’est juste factuel.

    On est sur de l’Arch, donc ça demande un peu d’attention, je sais qu’actuellement le mot d’ordre passé par certains est qu’une distribution doit être un long fleuve tranquille ou le gnou sans aucune réflexion, peut cliquer sur une icône et que le tout doit ronronner…subito!
    Je pars d’un constat simple et diamétralement opposé :
    – celui qui sait se démerder est plus libre que l’incompétent qui se voit forcer de formater encore et encore sa distribution tout en disant au passage, tout le mal qu’il pense de ladite distribution! La connaissance est le point de départ de la liberté, quelque soit le sujet d’ailleurs! Il est attristant qu’en 2020 il faille encore le répéter!
    Donc, à celles et ceux qui demandent à ce que tout marche sans faire le moindre effort,ce qui est pour moi d’une vulgarité intellectuelle achevée, aux utilisateurs éternels assistés, il ne faut pas aller sur cette distribution. Vous n’en tirerez aucun plaisir et ne direz sur elle, que de monumentales conneries.

    Je vous conseillerais plutôt Chrome OS , une icône>>>un clic>>> ça marche. Vous n’avez le contrôle sur rien, ça ne demande aucun effort parfait pour ceux et celles qui ont l’axone molle au démarrage et qui ne savent donc pas changer la bougie d’une bagnole!

    1. Qui l’aurait cru (humour 😉 )
      Me voici 100% OK avec vous pour la formulation et ce que vous exprimez dans l’ensemble de ce post.
      Plus particulièrement sur « celui qui sait se démerder est plus libre que l’incompétent….etc ».

  2. Bonjour le monde
    Oui c’est certain, très vrai tout cela, moi perso j’ai toujours aimé mettre les mains dans le cambouis ,normal, à la base j’ai une formation mécano :]
    Bref l’informatique je suis tombé dedans étant très jeune comme obélix(enfin lui c’était la potion :]])
    Enfin j’aime avoir la main sur mes systèmes, certain sont installés de longues dates sur des pcs qui tournent toujours.
    Alors comme tu le dis très justement, si vous ne pouvez pas mettre un pied devant l’autre, changez de chemin.
    Bonne soirée

  3. Par contre, moi je comprend toujours pas comment on peut maintenir une distrib en l’installant plus ou moins toute seule, alors qu’elle est sensée s’installer à la mano. Le « kiff » des arch, gentoo, slackware, c’est de se faire sa petite install maison. Quitte à installer un truc en 20min et 3 clics, autant mettre une Fedora.
    Si quelqu’un peut m’éclairer sur ce point, je suis preneur ?
    Nb: qu’on se comprenne bien, je ne remets absolument pas en cause la qualité indéniable de l’installer endeavourOS

      1. et à mon sens, si tu installes 10 fois une arch, y’a un souci ou faut consulter. Au pire en 30min c’est plié, je vois pas ce qu’il y aurait de réellement plus simple

        1. Quand on parle d’installer une ArchLinux 10 fois, ça ne veut pas dire non plus qu’on va réinstaller 10 fois la même.

          Je ne suis pas favorable à l’idée d’installer plusieurs environnements de bureau dans une seule et même distribution. Pour en tester plusieurs, j’installe chaque fois une arch dans une machine virtuelle. Et je me sers soit de l’outil Endeavour , soit du viel AnarchyLinux, parce que, oui, au bout d’un moment, il y en a simplement ras le bol. Surtout du partitionnement et du montage manuel de disque dur virtuel. Ca ne sert à rien. Alors, tout sur le même, et c’est parti

  4. Salut Fred ,

    Pour ma part cette distribution a était mon passage a Arch linux , longuement sous la botte d’Ubuntu , puis Ubuntu mate , j’ai passer le cap avec manjaro mais très déçu , quand j’ai vue que tu parler de projet endeavoursOS je me suis dit « pourquoi pas  » depuis septembre dernier zéro problème , un forum super !!

  5. @drendolen
    Et puis un système d’exploitation moderne se doit pour continuer d’exister, d’ouvrir ses portes à d’autres personnes qu’à des utilisateurs d’un niveau supérieur, l’entre-soi même dans le milieu informatique a ses limites!

    Je me permets à mon tour de te poser une question:
    Si c’est pour suivre un tuto en ne faisant que du copier/coller en ne bittant rien à ce que l’on fait, pour au final se planter en beauté, ou est l’intérêt de l’exercice?…A part te dégoûter!
    Le  » kiffe… » parait-être un jeu un peu infantile non? Il me semble que le plus important est de savoir gérer sa distribution et donc, de progresser avec elle.

    Personnellement de savoir comment une personne a installer son système d’exploitation que ce soit grâce aux lignes de commande, par Calamares ou grâce au Saint Esprit… j’en ai strictement rien a carrer!

  6. Fred…et ça peut intérésser différentes personnes,
    je sais que te es graaaaaaaaaaand utilisateur de Discord, sur ce genre de logiciel, quelque fois le son est dégueu , bruits du clavier, ventilateur qui marche à fond les bananes etc… est-ce que tu connais Cadmus ou Noisetorch?
    Sur Meet et Skype j’ai essayé Cadmus avec plusieurs personnes, ça filtre ces bruits de fond assez bien.
    Dorénavant tu pourras t’écharper avec un gus , le tout avec un son de qualité! Merveilleux….

  7. @drendolen

    On peut encore passer son temps à se demander pourquoi il existe des interfaces graphiques d’installation comme Anaconda, Ubiquity ou Calamares, ou simplement s’en servir. Certains individus, que j’ai pour habitude d’appeler des guignols qui se prennent pour ce qu’ils ne sont pas, prennent un malin plaisir à se faire passer pour plus malins que tout le monde. Et remettent en question des outils qui sont apparus alors qu’eux-mêmes n’étaient pas à l’état de projet.

    Ca se complaît dans une forme de pseudo-élitisme à deux ronds alors qu’à part installer une distribution, ils ne savent rien foutre. Ils ont bien suivi un tuto téléchargé sur tablette ou sur smartphone, mais dès que ça coince, ils débarquent sur tous les forums possible, pour un problème de type  » xproto  » empêche la mise à jour.

    Et, ça, dans le guide d’installation, c’est nulle part. Donc, les limites du je sais tout en carton, on les connaît.

    Si c’est pour pouvoir se mesurer le kiki dans la cour du lycée en disant  » moi j’ai installé mon OS en ligne de commande  » , autant visiter un site porno, on aura une bonne raison de sortir le double décimètre.

    En fait, tu ne remets pas en question la qualité de l’outil, tu remets seulement son utilité en question. Ce qui est sans doute pire, parce que la première des qualité d’un outil, c’est qu’il doit être utile.

    Le fait que tu ne veuilles pas t’en servir, ça te regarde, le fait est que c’est utile à d’autres, et par conséquent, la seule chose qui ne sert à rien ici, c’est ton commentaire. Avis d’un type qui ne s’intéresse qu’à l’idée de défendre son petit pré-carré d’adepte du copier/coller qui pense savoir des choses qu’ils n’a jamais pris la peine d’apprendre.

    L’informatique, ça commence quand on en finit avec l’envie de se compliquer l’existence.

  8. J’ai essayé en vain d’installer la dernière EndeavourOS dans une machine virtuelle Qemu.

    Il semble que Calamares dans cette configuration ne m’aime pas. Par exemple à certains moments il me dit qu’il n’a pas de connexion mais c’est faux. Quand on démarre l’installeur on n’a aucune indication visuelle de ce démarrage, les écrans graphiques de suivi de l’installation ne sont pas synchronisés avec celle-ci. On peut se rabattre sur la vue de l’installation en cours sur un terminal mais elle n’est pas très parlante

    Du coup, je me suis rabattu sur le dernier installateur Anarchy: que du bonheur, très simple à utiliser, très intuitif (pour moi, en tous cas) et remarquablement souple pour le choix des logiciels, possibilité avant re-démarrage de rajouter des logiciels, de chrooter (à vos souhaits) dans le système installé et de consulter un (très clair, celui-ci) journal d’installation.

    1. Tu n’as pas eu de chance. Je n’ai eu aucun problème pour installer l’ISO quasi-finale dans une machine de test Qemu. Comme quoi… Quant à Anarchy, il est en pleine réécriture et n’offre pas grand chose de plus qu’EndeavourOS, même moins, surtout avec l’absence d’outils comme AKM ou encore Welcome.

      1. C’est quoi AKM et Welcome?

        Sinon, je ne vois pas ce que l’installeur d’Endeavour a en plus d’Anarchy qui pourrait m’être utile.

        Je suis tout ouïe pour tout ce que je pourrais importer de l’un ou l’autre dans l’installeur de Slint en cours de révision.

  9. Merci de l’info Fred.

    Pour AKM j’aurais dû mieux lire cette page, désolé de cette question superflue.: https://endeavouros.com/latest-release/ en plus tu le montres avec Welcome dans la vidéo que je n’avais pas regardée, j’ai honte….

    Cala dit en ce qui concerne Slint le kernel c’est plat unique servi sans assaisonnement (pas de patch), libre aux utilisateurs de le re-configurer.

    Pour Welcome je retiens l’idée. Dans Slint on a un tableau de bord construit avec l’outil qControlcenter dont j’ai repris la maintenance https://github.com/DidierSpaier/qControlCenter malheureusement c’est du Python2 et du Qt4… Plutôt que de m’embêter à mettre à jour ce GUI je songe à proposer un outil construit avec dialog ou similaire, qui sera plus facilement rendu accessible aux utilisateurs de plage braille ou de lecteurs d’écran. ou au moins utilisant la bibliothèque GTK3.

Les commentaires sont fermés.