En vrac’ de milieu de semaine…

Un petit billet en ce mercredi de juillet 2020.

Côté culture ?

Pour finir ce rapide billet, un autre longplay de l’excellent RTS Planet-X3 dont j’ai parlé le 13 juin 2020, et que j’ai mis à jour entre temps, le sixième que j’ai enregistré. C’est déjà pas si mal que cela, 6 sur 13. C’est la carte « Two Islands », une des plus dures du jeu.

Bonne journée ! 🙂

13 réflexions sur « En vrac’ de milieu de semaine… »

  1. Pour SerpentOS j’hésite entre fork rageux de Void (musl, mix source/binaire) ou DGLFI 🙂 (pas de pilotes ou de contournement pour faire fonctionner les matériels dont les fabricants traînent les pieds à sortir des drivers pour Linux, Wayland imposé, conteneurs pour les applications tierces). Je vais vadrouiller sur le canal IRC pour en savoir plus.
    Trident-Void à retester pour voir où l’équipe de développement en est. Mais je n’ai plus de place sur mon nonoboot, je vais devoir essayer çà en machine virtuelle.

    1. Une idée m’est venue à propos de SerpentOS, n’y aurait-il pas sous le manteau une joint-venture entre Ikey Doherty sorti de chez Solus et Juan RP parti de chez Void ? Je maintiens que cette future nouvelle nouvelle nouvelle distro sens bon le fork 🙂

  2. Ikey Doherty ! Un excellent contributeur *MintDebian* et développeur * Solus* qu’Il a décidé de quitter (les 2) pour raison personnelle. Je pense qu’il a plus besoin d’une bon thérapeute que de pondre une énième parmi les énièmes, énièmes autres distributions… D’ailleurs le syndrome psychiatrique dénommé *Distro* paraîtra dans le nouveau guide de diagnostic des maladies psychiatrique soit le DSM6

    Guide que vous pouvez trouver sur amaz…fr sous le nom de DSM5

  3.  » Moderne  » , l’adjectif à la con qui ressort dès qu’on n’a pas assez de courage pour montrer un projet du doigt et le déclarer ringard.

     » Chiefly, a Linux distribution for people who want to use Linux, not a “Linux-based-OS” focusing on interoptability with macOS* + Windows*  »

    Autrement dit, réservé à ceux qui veulent se servir de Linux et uniquement de ça. Pas de prise en charge de tout ce qui nécessite du multilib, virtualisation, ce sera 64 ou rien, et pas d’émulation, play-on-linux, Wine et Steam, allez vous faire voir. Possible même que les personnes qui veulent pouvoir installer du logiciel non-libre n’ont pas fini de s’arracher les cheveux.

    « In a nut shell, this is not “Linux for the masses”. This is a project setting out to use Linux as Linux should be used. This will in turn help us to build a significantly advanced Linux distribution that is both modular and optimised for modern machines. »

    Autrement dit, cet individu détient la vérité sur ce que doit être Linux et la manière de s’en servir. Ca n’en fait jamais qu’un de plus.
    Ce qui peut sembler paradoxal, c’est qu’on ne voit pas en quoi ce sera moderne de relancer la guéguerre du libre contre le non-libre. Des talibans font ça très bien depuis 30 ans, et ne sortent pas d’un archaïsme qui ne convient à personne, tout en essayant de se convaincre du bien fondé de leurs inepties.

     » user-friendly desktop »

    En quoi ce sera User-Friendly de refuser à un utilisateur la possibilité d’installer facilement les drivers propriétaires de sa carte graphique , ou les logiciels propriétaires dont il pourrait avoir besoin ?
    Si la modernité n’était que dans le thème gtk et le pack d’icône, ça se saurait.

    Donc, encore un projet qui sera en fait tout le contraire de ce qu’il prétend.

     » Mixed source/binary distribution  »

    Une nième base base Gentoo ou Arch, sans dépôts multilib, les logicels propriétaires sortis des dépôts pour que les incorrigibles adeptes de l’open-source s’arrachent les cheveux à installer tout ce qui n’est pas libre.

    Moderne , ça veut vraiment dire tout et son contraire, et dans le cas présent le contraire de tout, ce n’est pas rien, parce que ça sent le grand n’importe quoi.

  4. Serpent OS ?
    « Mixed source/binary distribution »

    Une base Gentoo ou Arch, sans prise en charge de multilib, donc, sans émulation et avec des possibilités de virtualisation limitées.

     » Chiefly, a Linux distribution for people who want to use Linux, not a “Linux-based-OS” focusing on interoptability with macOS* + Windows*.  » En gros, c’est pour ceux qui veulent se servir de Linux et uniquement de ça.

     » In a nut shell, this is not “Linux for the masses”. This is a project setting out to use Linux as Linux should be used.  »
    Bien comprendre que ce n’est pas pour tout le monde, c’est un projet qui veut apprendre aux abrutis comment on doit se servir de Linux. Encore un qui semble avoir une idée bien arrêtée sur la question.

    Entre autre, l’absolue nécessité de faire la chasse au logiciel propriétaire par tous les moyens possibles :
     » Consequently, our project won’t tolerate such decisions and will instead blacklist the NVIDIA proprietary drivers from the distribution.  »
    Même les pilotes de carte graphique ne sont pas épargnés.

    Ce qui est amusant, c’est que le taliban prétend proposer quelque chose de moderne et User-Friendly.

    Apparemment, ça se résumera au thème GTK ou QT et au pack d’icônes, puisque l’utilisateur se retrouvera comme toujours dans le cas d’une distro 100 %, avec toute une partie du matériel qui ne fonctionnera pas. Surtout s’il a commis l’erreur d’avoir une machine datant de moins de six mois, avec laquelle il espère faire tourner des jeux, ou toute autre application dont il pourrait avoir besoin et que le libre ne fournit pas.

    En fait, dès qu’un développeur comme celui-ci se barre d’une communauté en claquant la porte, il se sent pris d’une crise d’hystérie libriste qui le pousse à rejoindre des mecs qui tournent en rond autour de leur nombril depuis 30 ans et se demandent pourquoi ils n’avancent pas.

  5. Zenwalk n’en peut plus d’attendre la sortie de la tant attendue slackware 15, et sort la sienne ! basée sur une current de juillet 😉

      1. Tant qu’on verra pas XFCE 4.14 pointer le bout de son nez dans la current, voire Plasma, il ne risque pas d’y avoir une version 15
        Le changelog du 12 février 2020 se terminait ainsi :
        « The binutils and glibc packages in /testing were removed and are off the
        table for now. I’m not seeing much upside to heading down that rabbit hole
        at the moment. Next we need to be looking at Xfce 4.14 and Plasma 5.18 LTS
        and some other things that have been held back since KDE4 couldn’t use them.
        Cheers! 🙂 »

Les commentaires sont fermés.