Que sont devenues les distributions GNU/Linux de 2015 au bout de 5 ans ? Épisode 1

Le 6 décembre 2019, je finissais la série de billets bilan sur les distributions GNU/Linux et BSD dont j’avais parlé en 2014. Ayant eu envie dans cette première moitié d’année 2020 de ne plus trop parler des distributions GNU/Linux, j’avais mis de côté le bilan de 2015. Donc voici un billet copieux en terme de nombre d’articles listés.

En gros, près d’une quarantaine sur les 6 premiers mois de l’année 2015. On est parti !

Janvier 2015 :

Février 2015 :

Mars 2015 :

Avril 2015 :

Mai 2015 :

Juin 2015 :

Soit un total de 37 projets en comptant les doublons. Les projets morts ?

    1. Micro-R OS
    2. Aliya Linux (le projet sur sourceforge n’a pas bougé depuis 2015)
    3. PointLinux
    4. Korora
    5. UUmate (le projet sur sourceforge n’a pas bougé depuis 2016)
    6. Arquetype 21
    7. ArchBSD devenu PacBSD
    8. Kademar Linux
    9. OzonOS qui avait fusionné avec Korora… Oups !
    10. BellaOS

Ce qui nous fait un total de perte de 27%… Ce qui est dans la moyenne de disparition que l’on peut constater au bout de 5 ans. HandyLinux est devenu DFLinux et existe toujours.

On est donc dans les clous avec le bilan de l’année 2014 où la perte totale approche les 25% :

50% pour les projets nés en 2012, dans les 33% pour les projets nés en 2013 et pour 2014, on est dans les 25%. Je ne sais pas si je ferai la même série de billets pour les distributions dont j’ai parlé en 2015. Mais cela serait intéressant à faire, n’est-ce pas ? 🙂

Prochain billet, en juillet ou en août prochain.

9 réflexions sur « Que sont devenues les distributions GNU/Linux de 2015 au bout de 5 ans ? Épisode 1 »

  1. Rien à voir avec l’article mais pourquoi ton blog n’est-il disponible qu’avec le protocole http et non https ? même avec HTTPZ ou HTTPS Everywhere pour forcer en HTTPS ça passe pas.

    Les flux RSS des posts et des commentaires ne fonctionnent pas avec BazQux Reader aussi (Error HTTP 403 Forbidden).

  2. En consultant la base de données de DW on constate un taux de faillite d’un peu plus de 30 % depuis l’origine du référencement des distributions, un taux de perte de 25 % en 2015 ça reste une bonne année 🙂
    Reste à voir si le taux moyen a tendance à s’accentuer ou pas avec les années. Peut être que les OS restant en vie aujourd’hui sont plus matures que leurs prédécesseurs.
    Ce qui est, aussi, rassurant c’est que les nouvelles distributions qui naissent maintenant ne vivent pas assez longtemps pour entrer dans le classement et faire flamber le taux de mortalité. Il faut donc prendre cette donnée statistique avec du recul, elle n’est pas forcément représentative de la situation réelle.

  3. Bonjour monsieur Frederic Bezies.

    Je consulte avec attention les informations que vous nous proposez gracieusement par l’intermédiaire de votre blog. On ne le fait pas toujours, mais j’estime important de remercier les personnes qui nous fournissent des informations utiles, sur internet, et ce de façon gratuite, comme vous le faites si aimablement. Je profite de 5 minutes de temps libre pour m’atteler à la tache par ce message. Merci donc pour vos partages d’information. Je consulte votre blog de façon régulière, et j’apprécie son contenu. En particulier ces articles consacrés à l’informatique des années 90 et début 2000, qu’il s’agisse de jeux vidéos, de matériel ou de systèmes d’exploitations depuis tombés dans l’oubli. Que de souvenirs. Cela ne fait qu’une vingtaine d’années, mais l’informatique a bien évolué depuis cette époque pas si lointaine. Et si vous voulez mon avis, le monde informatique n’a pas évolué qu’en bien, pour le dire de façon courtoise. Ces petits rappels réguliers sur de courtes tranches de l’histoire de l’informatique sont donc fort bienvenus.

    En vous remerciant
    Michel Pasquier

    1. Vous avez quelque chose à demander à Monsieur Bezies ? lol

      Je plaisante, mais vous avez raison. On ne remercie pas assez ceux qui nous fournissent de l’information de qualité, le tout gracieusement.

Les commentaires sont fermés.