En vrac’ dominical.

Un court billet rédigé un dimanche matin nuageux du mois de juin 🙂

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

Bonne journée 🙂

8 réflexions sur « En vrac’ dominical. »

  1. Il n’y a pas grand chose à dire en ce moment, la sortie progressive du confinement sanitaire et l’arrivée prochaines des vacances scolaires ont fortement réduit et décalé les sorties de distributions ces temps-ci. On attend donc les versions finales de Deepin et de Mint une fois le travail de débourrrage des bêta/RC effectué.
    Nous avons quand même eu la sortie de la Devuan 3.0 et celles des Ubuntu20.04-based (Greenie et Linux Lite entre autres).
    On attend avec impatience une nouvelle version de Trident-Void et de GhostBSD, mais il n’est pas assuré qu’on ait quelque chose avant l’été.
    Pour ma part, j’ai remplacé Redcore par Funtoo et je m’amuse à compiler sur mon notebook 🙂 J’ai adoré la facilité d’installation de cette descendante de Gentoo, les profiles et les mix-ins sont un vrai plus pour ne pas passer des heures à paramétrer les USE flags et obtenir rapidement un environnement complet et fonctionnel.

    1. Pour Deepin et LinuxMint, j’avoue ne rien attendre, mis à part une avalanche de vidéos sur les 2 ou 3 nouveautés enrobées dans du remplissage de temps.

      La Devuan, j’en ai parlé la semaine dernière. Quant aux deux autres dérivées d’Ubuntu par la centaine qui existent, elles apportent quoi ? 🙂

      Trident ? Je n’en attend rien, GhostBSD étant largement plus utilisable. En ce qui concerne la famille des Gentoo, j’ai d’autres passe-temps que de compiler mon système 🙂

      1. Pour les dérivées d’Ubuntu je rebondis sur ce que tu disais à propos des montées en version des distributions fixed-release : être le plus proche possible de la configuration par défaut pour éviter les crash de mise à jour ; en partant de ce constat de bon sens, il faut bien reconnaître que la multiplicité des versions/saveurs d’Ubuntu, y compris les distros qui sont construites dessus, répond à cet objectif d’avoir des versions personnalisées préconfigurées qui ne pèteront pas lors du passage à la version +1 🙂

        Je vois Trident-Void plus comme un installateur de Void que comme une distro à part entière. Elle me fait penser à une Anarchy pour Void. Il y a donc quand même un petit intérêt à apporter à cette distribution pour les utilisateurs qui auront du mal ou peu de temps à consacrer à la lecture du wiki d’installation de Void.

        Concernant Funtoo, j’ai revu tes vidéos de présentation datant de 2017 où tu vantais les mérites de la distribution et je me suis laissé tenter par l’aventure après avoir vu les commentaires d’Adrien D sur la Redcore 2004 qui n’avait pas, loin s’en faut, les faveurs de notre pilote de trottinette 🙂 J’avais apprécié mon expérience de quelques mois sur Redcore, mais si un spécialiste de Gentoo me dit que sa configuration est discutable et qu’elle peut se révéler problématique sur le long terme, je fais confiance à Adrien. En outre, Redcore m’avait plu parce qu’elle avait un environnement de bureau Lxqt fonctionnel et hyper-bien customisé ce qui nous changeait des DE mainstream, hélas, depuis la dernière version de la distribution, Lxqt est abandonné au profit de Plasma que j’ai déjà sur une Tumbleweed et sur une KaOS, alors j’ai formaté ma partition Redcore sans regret pour migrer sous Funtoo. La compilation est, certes, un peu longue avec un 4 coeurs mais je pensais à la base que sur mon notebook c’était injouable; alors j’ai regardé une vidéo de Daniel Robbins, le créateur de Funtoo, qui faisait le point sur les questions de compilation sur des configurations anciennes notamment des laptops, et je me suis laissé convaincre de tenter, au moins un temps, l’aventure d’un distro-sources.

  2. J’ai adoré BeOS quand il était sortie gratuit et qu’il démarré direct dans windows ,mais bon quel intéret d’un OS ou il manque tous les drivers et compatibilité jeux récents.

  3. Je pense que je vais jeter un œil à Haiku, je viens de faire un tour sur leur site, ça m’a donné envie de faire un Live USB pour voir. Il y a un petit côté « rétro » qui me rappelle mes débuts sous Linux, et sans doute des choses à apprendre niveau technique.

Les commentaires sont fermés.