Vieux Geek, épisode 206 : Wolfenstein 3D pour Apple IIGS, le port le plus étrange du grand-père des FPS.

S’il y a un titre mythique dans le domaine du FPS (First Person Shooter), c’est celui que l’on considère être le grand-père de tous, j’ai nommé Wolfenstein3D qui sera le premier coup majeur d’id Software en 1992 avant le deuxième coup qui sera Doom, fin 1993.

Il existe des versions de Wolfenstein3D pour de nombreuses plateformes, dont la plus que censurée vers pour SuperNintendo. Mais je vais aborder une version qui est moins connue et qui est sûrement la plus ambitieuse de toute, celle pour l’Apple IIGS. Pour mémoire, l’Apple IIGS est l’ultime avatar de la famille des Apple II. Commercialisé entre 1986 et 1993, il propose par défaut un processeur 65C816 (un 6502 amélioré), 256 Ko de mémoire vive, mais il est surtout fortement extensible.

C’est grace à la bible Apple IIGS France – dont je vous conseille la lecture – que j’ai pu enfin lancer et jouer avec ce jeu mythique en émulant un Apple II GS gonflé aux hormones : 4 mo de mémoire, carte accélératrice zipGS à 8 Mhz.

En ce qui concerne l’histoire du développement de Wolfenstein3D pour Apple IIGS, il faut savoir que le processeur de la SuperNintendo et de l’Apple IIGS sont proches. Donc, quand le développement de la version SNES de Wolfenstein3D est annoncée, les espoirs d’un port sont grands.

Après diverses péripéties – dont la publication du code source de Wolfenstein3D dès le milieu de l’année 1995 – ce qui empêche de vendre le port du jeu, l’adaptation qui devait sortir en 1995 sort en 1998… Et elle est de toute beauté, spécialement quand on connait la machine utilisée !

Je vous laisse apprécier la qualité du port, même si parfois j’ai eu quelques ennuis de touches un peu trop sensibles. Dommage que je ne me suis pas souvenu du « cheat code » permettant d’avoir les armes supplémentaires du port, à savoir le lance-flamme et le lance roquette.

J’avoue que j’ai été bluffé par cette version assez mythique du port de Wolfenstein3D qui montre que des développeurs de talents sont capables d’exploits 🙂

6 réflexions sur « Vieux Geek, épisode 206 : Wolfenstein 3D pour Apple IIGS, le port le plus étrange du grand-père des FPS. »

  1. contrairement aux modèles appleII e/c , le IIgs n’a pas pris en France pour essentiellement 3 raisons :
    – Apple a vendu des modèles avec des rom différentes
    – les jeux restaient très difficile à trouver ( si tu fais un tour dans la logitheque quasiment tous sont d’origine américaine très peu ont été fait par des français ) , et du fait du piratage issu de l’apple IIe/c
    – la gamme du macintosh qui prendra la relève par la suite ( modèles LC )

    nb tu peux toujours essayer le jeux elite , ou pirate ou UltimaIII ou IV , les sorcelleries ( wizardry en anglais sont plus relevés surtout le IV retour de werdna ) ou encore les Bard’s Tales

  2. Tu ne nous fais pas de démonstration de DukeNuken3D alors pour me remémorer la musique du jeu j’ai lancé une version DUKE3D sous dosbox, mais je suis toujours aussi mauvais 🙂
    A pluche.

  3. Bonsoir,ben moi je suis en train de tester CHASM – The Rift sortie en 1997
    Ben je vait vous dire , se n’est pas de la tarte ce jeu,super dur mais on finit par y arriver dés que l’on trouve les astuces du jeu,par contre ça décoiffe pas mal
    Tient Fred tu devrais l’essayer
    Bonne soirée

  4. Ce titre n’a pas pris une ride depuis sa sortie, il y a tout de même un bout de temps. On pourrait s’attendre à des graphismes moisis, un lag de fou, une bande son de chiottes, mais il n’en est rien, le jeu peut largement tenir la comparaison avec les titres d’aujourd’hui, à condition bien sur de ne pas se concentrer sur les détails techniques.

Les commentaires sont fermés.