Certains groupes ne comprennent-ils pas qu’il y a des coûts psychologiques à ne pas franchir ?

Il y a près de 5 ans, en juillet et août 2015, j’écrivais deux billets sur les abus en terme de prix pour les albums de musique, spécialement pour les versions numériques, qui ne sont que des 0 et des 1 arrangés dans un certain ordre si on va au plus bas du contenu en question.

Que ce soit dans le premier article, écrit fin juillet 2015 sous le coup de l’énervement, ou dans sa suite écrite une quinzaine de jours plus tard, je donnais l’exemple d’album qui dépassait allègrement les 12 à 15€ pour des censure d’une dizaine de jurons fichiers au format non destructif flac… Il y avait dans le deuxième billet l’exemple d’un groupe de folk progressif « Elena’s Idea » qui proposait son album à 15€ en numérique et 25€ en format physique.

Étant retourné sur la page du groupe, qui n’affiche pas la moindre vente sur Bandcamp, les prix sont devenus un peu plus raisonnables… Respectivement 10€ et 15€ pour le numérique et la version physique.

Comme quoi, se retrouver sans la moindre vente, ça fait réfléchir et ça donne envie de revoir ses prétentions à la baisse. Après tout, tout le monde n’est pas comme une boite comme Apple pour vendre du matériel avec un logo fruité dessus pour deux à trois fois le prix du matériel équivalent ailleurs.

Ce qui m’a donné envie d’écrire ce billet, c’est la sortie du nouvel opus – qui est très bon – d’Astolat, « The Winning Tragedy » que j’attendais après le tout aussi bon Aokigahara sorti en 2014. Quand j’ai vu le prix, à savoir 15€, j’ai d’abord cru – et c’était logique – que c’était pour une version physique…

Malheureusement, j’ai vite déchanté. C’est 15€ pour l’album (12 pistes) et pour les versions instrumentales pour onze d’entre elles. 15€ ?! Désolé, mais c’est beaucoup trop cher pour simplement des fichiers que l’on peut perdre dans un choc appliqué à un disque dur externe en plein fonctionnement. Quant à la carotte des versions instrumentales, ça me fait penser au foutage de tronche des albums remastérisés de Led Zeppelin au milieu des années 2010.

Donc, et ça me fait mal au fondement de le dire surtout que j’attendais cet album avec impatience, ce sera pour moi un « non, désolé, je n’achète pas. » Je ne sais pas si je continuerai de suivre l’actualité du groupe, mais avec ce genre de faux pas stratégique, ça donne envie de s’en éloigner.

Avant qu’on me dise que « toute peine mérite salaire » – ce avec quoi je suis d’accord – il faut savoir aussi rester raisonnable et ne pas se mettre à dos les personne qui suivent le groupe depuis des années.

Et si cela ne touchait que le monde de la musique en ligne… N’oublions pas les délires de l’auto-édition et des sommes mirobolantes parfois demandées pour des livres numériques comme le soulignait Agnes dans un billet de juin 2018 de son blog.

33 réflexions sur « Certains groupes ne comprennent-ils pas qu’il y a des coûts psychologiques à ne pas franchir ? »

      1. Pourtant l’outils est bien pensé, bien foutu, assez intuitif.Ça reste un gros joujou pour geeks maiiiiiiiis…il reste intéressant!
        Dans deux ans …couic le machin?! On en reparlera peut-être, enfin…si on est encore vivant! 🙂
        Salut 😉

  1. « Après tout, tout le monde n’est pas comme une boite comme Apple pour vendre du matériel avec un logo fruité dessus pour deux à trois fois le prix du matériel équivalent ailleurs »
    A mon avis, il y fort longtemps que tu n’es pas aller voir la concurrence.
    Le Dell XPS 13, considéré par beaucoup, comme l’un des meilleurs laptop, sort à 1600€ en prix de départ (pour un i5, 8Go de RAM et 512Go en SSD), quand le Macbook Pro 13 sort à 1750€ avec une conf équivalente.
    On est loin des 2 ou 3 fois le prix …

    1. J’avoue que je ne pensais pas à du matos de professionnel qui est le coeur du marché de Dell. Après, il faut bien des personnes prêtes à débourser des fortunes alors que la plupart du temps tu trouveras l’équivalent pour deux fois moins cher ailleurs.

      Ah, le polissage d’ego liée à la possession d’une marque reconnue…

        1. N’ayant pas l’utilité d’un portable « bête de course », quel intérêt ? Simplement, je pense que tu peux trouver pour à peine plus cher des portables qui seront plus que correct. Un portable devant rester une machine d’appoint et n’être qu’une machine principale faute de mieux. Du moins, dans l’idéal.

          Mais une chose est certaine, en voyant la page chez Dell, on vise un public précis, celui qui a les moyens d’acheter une machine dont l’évolutivité sera restreinte.

          https://www.dell.com/fr-fr/shop/ordinateurs-portables-dell/nouveau-ordinateur-portable-xps-13/spd/xps-13-9300-laptop

          Si tu veux une machine intéressante chez Dell et déjà équipée pour la plupart des personnes, tu as le Inspiron 15 3000 équipế en Ryzen à 500€.

          https://www.dell.com/fr-fr/shop/ordinateurs-portables-dell/ordinateur-portable-inspiron-15-3585/spd/inspiron-15-3585-laptop/cn38507

          Si tu veux de l’Intel à tout prix, tu as le Inspiron 17 3000 à 820€ : https://www.dell.com/fr-fr/shop/ordinateurs-portables-dell/inspiron-17-3000/spd/inspiron-17-3793-laptop/cn37902

          Mais que veux-tu, je pense qu’il est plus important d’avoir du matos fonctionnel sur le long terme.

          Que des personnes veulent briller en société en sortant le dernier smartphone ou ordinateur portable à la mode, grand bien leur fasse.

          Une séance chez un spécialiste de l’esprit humain (psychologue ou psychiatre) est moins onéreux au final 🙂

          1. Ah putain, mais voilà. Je me demande depuis si longtemps à quoi peut servir mon MacBook …. J’y avais jamais pensé. Dès demain je m’y mets, je vais le dire à tout le monde, comme ça je ferais « bien en société » …
            Merci !

          2. Une partie des personnes utiliseront une machine fruitée pour des raisons techniques.

            D’autres pour coller à la mode du moment.

            Apple, c’est cher pour ce que c’est au final.

            J’ai utilisé un Apple il y a une quinzaine d’années, et je dois dire que je ne le regrette pas le moins du monde.

  2. Comparer un Inspiron, un très bon portable au demeurant, avec un XPS ou un Mac, c’est un peu se moquer des gens. Après je ne remet pas en cause les capacités de la machine à honorer les besoins des utilisateurs, mais faut pas déconner non plus.

  3. Perso, je connais personne qui utilise « un Apple » pour coller à la marque du moment
    Pour moi, dans ceux que je connais qui veulent faire « genre, et oui, moi j’en ai un » : c’est plutôt Surface Pro (et niveau téléphone, au passage, les derniers Huawei ou Samsung)

    Bref. J’ai bien l’impression que tout ceci s’appuie sur un ressenti personnel lié à une certaine culture et un certain environnement, plutôt que ce qui se passe dans la réalité.
    A mon sens, peux de gens achète des trucs cher en informatique pour se la péter. Y’a les voitures, les maisons secondaires et les montres pour ça. A un moment quand tu te la pète faut que ca se voit. Personne ne sort dans la rue avec son dernier iMac ….

    1. Ce n’est pas parce que tu connais personne que ce genre de cas n’existe pas. Le dernier Samsoule pour se la péter ? Tiens, je ne pensais pas que la marque coréenne était devenu le nouvel Apple 🙂

      Sortir le dernier iMac, c’est un peu chiant à transporter. Mais le dernier iPhone avec les écouteurs sans fils à la mode, ça…

      1. Je n’ai pas dit « je ne connais personne », mais je ne connais personne qui utilise un iMachin pour se la péter.
        Nuance

        C’est très années 80 comme raisonnement. Je me rappelle au collège, c’est ce qu’il se passait. Avec les walkman, les chaussures, les vêtements, etc.

        1. C’est quand la dernière fois que tu as été dans un lycée pour voir la puissance des marques ? 🙂

          Quand j’étais au lycée, au début des années 1990, c’était la mode des cigarettes Lucky Strike, du retour des totoches, et autres joyeusetés de ce style.

          Oui, ça date 😀

          1. Tu rebondis sur autre chose, soit, mais tu ne réponds pas au fait que tu as tronqué ma phrase pour en détourner le sens.

            Bon app & bonne journée

            PS : Je ne vais plus au collège ou au lycée, mais il se trouve que j’ai des enfants. Ca aide pour ne pas être en décalage avec les mouvances liées à cette tranche d’âge 😉

          2. Tu as parlé des années 1980, ça m’a fait me souvenir de mes années collège et lycée. Quant au fait qu’il existe des personnes qui se la pètent en possédant tel ou tel gadget haut de gamme, que rajouter de plus ? 🙂

            Sur ce, je te laisse, j’ai des vidéos vieux geeks à enregistrer 🙂

  4. Je suis d’accord avec toi. De manière générale je refuse de dépenser plus de 1€ pour télécharger une piste.
    Après c’est à voir au cas par cas, mais clairement la tendance actuelle de certains artistes à prendre leur public pour des portefeuilles sur pattes est très énervante.
    L’artiste est devenue une figure sacrée et critiquer un artiste c’est devenu un blasphème.
    Et paradoxalement le nombre d’artistes augmente de plus en plus grâce à l’éducation et la diffusion de la connaissance.
    Cherchez l’erreur.

  5. Concernant les prix du matèriel, c’est simple les autres marques ont vues apple (aka je te vend des roulettes pour ton ordi des centaines d’euros) vendre en masse des trucs chers. Alors ils ont dit « merde mais moi aussi, j’aime le profit » et les prix ont explosé. Maintenant on trouve masse téléphone à plus de 1000 euros, alors qu’avant les gens considéraient cela comme impossible. Cumulé avec la situation actuelle, où les usines sont out les prix augmentent encore plus. C’est pas les particuliers qui vont faire changer les choses, il y a toujours cette mentalité du plus c’est cher, plus le produit est bon. Suffit d’aller sur des sites d’occas pour se rendre compte, les gens vendent des « vieux » trucs, le prix neuf
    Pour les « artistes » même combat, surtout que les 3/4 sont des brêles en musique. (coucou je joue que la gamme majeur, sinon c’est trop dur) C’est comme les distros, une grosse partie servent à rien.

    1. – « vendre en masse » : ca sort d’ou ça qu’Apple vend en masse des ordi ??
      – « masse téléphone à plus de 1000 euros » : comme tu as l’air d’apprécier ce terme,
      il faut définir « masse ». A part le Samsung s20 et l’iPhone 11 pro je vois pas. Ca fait 2 …
      – « il y a toujours cette mentalité du plus c’est cher, plus le produit est bon » : qui a cette mentalité ? pas toi visiblement, pas moi non plus, sans doute pas les gens qui vont lire ça. Alors qui ?
      – « les gens vendent des « vieux » trucs, le prix neuf » : je suis plutôt assez d’accord. Pour moi revendre un truc qui est plus dans l’emballage d’origine déjà c’est -50%.
      – « surtout que les 3/4 sont des brêles en musique » : alors l’art c’est plus compliqué. Parce qu’à moins d’être considéré comme un demi-dieu par ses pairs, on est toujours la brèle de quelqu’un, surtout de celui qui ne fait rien (je généralise)
      – « C’est comme les distros, une grosse partie servent à rien » : je suis pas sur que comparer des distro linux avec la musique soit le plus pertinent

      1. – Je parlais du succès monstrueux des iphones.
        – Ce n’est pas ma faute si vous connaissez que 2 téléphones à plus de 1000 euros, il y en a beaucoup plus. Il y a peu, les grandes marques de mobiles ont fait leurs conférences avec en presentation au moins un téléphone à plus de 1000 euros notamment avec la « nouvelle » mode des smartphones pliants.
        – Cette mentalité est présente dans le grand public, vous oubliez que linux et les trucs tech (blog, article, vidéeo,…)restent des jouets pour geeks. Ce n’est pas le premier venu qui va regarder une vidéo de technique ou autres. Je vous conseil d’aller dans un magasin d’informatique, rayon pc, ou regardez une vidéo d’un random sur youtube. Ecoutez les gens et vous allez voir plus les chiffres sont gros mieux c’est là mentalité.
        – Je joue d’un instrument, je ne me considère pas comme un artiste. J’en ai juste marre de voir les gens se prendre pour des artiste/informaticiens/écrivains/ou autres parce qu’il savent jouer 6 notes. Par contre dès qu’il faut faire de la technique, pouf plus personne.

        1. Je passerais sur les banalités du début, non documentées, qui n’ont que peu d’intérêt
          Il y a une chose dans la musique que tu oublies, c’est que les notes et la technique on s’en fou, il faut surtout du talent. Et il faut surtout se rappeler qui on est pour juger
          Je prend rapidement un exemple, Django Reinhardt, donc la technique était très limité à cause de ses 2 doigts en moins à la main gauche, à créé le jazz-manouche (et une autre technique du fait de son infirmité) et est pour beaucoup une référence de la guitare jazz

          1. Bravo cela prouve que vous ne connaissez rien à la musique. Manque de chance pour vous je suis guitariste classique.
            Juste pour rigoler allez dans un conservatoire/opéra/salle de concert et allez dire aux profs de musiques/ aux musiciens que les notes et la technique ont s’en fout, que seul le talent compte. Ils vont etre super content après s’être tapé des années de pratique et d’étude. Autant leur uriner dessus.

            Petit cours niveau 0 en guitare:

            La main gauche sur une guitare permet de jouer les accords (les notes), alors que la main droite permet de faire jouer les notes. Reinhardt était blessé de la main gauche, il était donc limité niveau note et encore vu qu’il a trouvé le moyen de compenser.
            La jazz-manouche est moyen en technique mais la technique vient principalement de la main droite pas de la gauche. Toutes les techniques rythmique viennent de cette main.
            Je vous laisse chercher aux techniques de bases de main droite que sont: l’appuyando, le tirando, la pichenette, les accords plaqués et arpégés, le rasgueado,……

            Il n’a crée aucun style, il a fortement contribué.

            Je ne met aucun lien car je laisse les gens chercher par eux-mêmes, comme cela ils apprennent/ se font leur propre opinion. Mais bon utiliser un moteur de recherche semble trop dur pour le technophile que vous êtes, alors voici quelques téléphones pliants de 2019. (bien sur tous à plus de 1000 euros, même 2000 pour certains)
            https://www.phonandroid.com/smartphones-pliables-attendus.html

            ceci est ma dernière réponse, à ce que je considère comme du troll.

  6. Finalement on est passé de la galette à la pomme ! Pour les pistes audio, chez Qobuz on peut télécharger ses achats de façon illimitée, donc pas de problème en cas de perte de données. Je ne connais pas si c’est possible chez BandCamp.

      1. « Je n’aime pas Spotify » : tu peux développer ?
        Pour moi, c’était ceux qui se démarquait des autres en ne proposant pas du mp3

        1. Le principe même de reproduire la radio en mode payant sur la toile ne m’intéresse pas. Sans oublier que les artistes qui y sont touchent des sommes qui approchent le centième ou le millième de centime par diffusion unique.

          1. Plutôt d’accord sur la rémunération honteuse des artistes, que ce soit en stream ou sur des galettes d’ailleurs
            Par contre, la radio ?
            La radio, pour moi c’est passer en boucle des artistes « tendance », donc qui marchent déjà pour plaire au public, et tout ça entre-coupé de pub. J’ai du mal à voir la similitude avec l’abonnement payant.
            J’ai découvert des tonnes d’artistes sur les plateformes de streaming, je n’ai pas souvenir que le radio m’ai fait découvrir quoique ce soit

  7. Je n’utilise les algo que lorsque je fais le feignant et que tu laisses le bouzin tourner tout seul
    Ca demande du temps, mais oui j’ai fait pas mal de découverte en cherchant par moi même

  8. Bonjour,

    Le tarif des CD m’amène à une question.

    En dehors des groupes de mega stars, y a t il déjà eu de beaux succès commerciaux à une tarification laissée libre en ligne ?

    Merci pour vos infos 🙂

Les commentaires sont fermés.