Vieux Geek, épisode 202 : Keen Dreams ou comment vous faire détester les légumes à vie.

Si je vous dit id Software, vous me répondrez : Doom, Quake, ou encore Wolfenstein3D. Car id Software s’est fait sa réputation sur ces jeux défouloirs.

Cependant, au début de sa carrière, id Software développa des jeux de plateformes, la série des Commander Keen, divisée en deux trilogies.

La première trilogie « Invasion of the Vorticons » sort en 1990 chez Softdisk et nous met dans la peau de Billy Blaze, le défenseur de la Terre dans son Bean-with-Bacon Megarocket. Alors qu’il est sur Mars, il se fait voler des pièces de son vaisseau. Dans les deux épisodes suivants, il s’apercevra que les Vorticons menace la Terre. Après avoir stoppé l’invasion, il fonce sur la planète mère des Vorticons pour leur régler leur compte.

Le jeu a été développé par le futur id Software alors qu’ils travaillaient pour Softdisk. Apogee Software publiera le jeu et signera pas la suite avec le tout jeune id Software.

En 1991, la deuxième trilogie de Commander Keen sort, « Good Bye Galaxy », publiée par Apogee Software. Les développeurs d’id Software encore en contrat avec Softdisk pour quelques titres à produire, id Software propose alors ce qu’on peut appeler un Keen « 3.5 », Keen Dreams.

Basé sur le même moteur – ou une de ses préversions ? – que la deuxième trilogie, Keen Dreams nous plonge dans la vie de tous les jours de Billy Blaze. Et la vie est dure, surtout quand votre maman vous oblige à manger vos légumes. Après une remarque peu appréciée sur la purée de pomme de terre, Billy est envoyé dans sa chambre.

Il finit par s’endormir et ses rêves sont plutôt agités. Il se retrouve dans un univers dominé par Boobus Tuber, le maléfique roi des pomme de terre. Il y a 12 niveaux à passer et dès le premier, on sent que l’on va souffrir. Outre le fait qu’un coup vous fait recommencer le niveau, vous n’avez que 3 vies et les adversaisres ne sont que temporairement hors service.

Vous avez pu le voir, je n’ai même pas réussi à passer le premier niveau tellement que c’est tendu du slip par moment… Ou simplement car je ne suis pas un grand amateur des jeux de plateformes ? À vous de voir !

Une réflexion sur « Vieux Geek, épisode 202 : Keen Dreams ou comment vous faire détester les légumes à vie. »

  1. Merci ! Je ne savais même pas qu’il y avait eu une suite aux Commander Keen. Personnellement je m’étais arrêté à CK IV : Secret of the Oracle (Goodbye Galaxy). J’avais terminé tous les niveaux des précédents épisodes aussi. J’étais fan de ce jeu et j’y jouais à l’époque au travail (pendant les pauses) sur un Compaq 286.
    Tellement marqué que j’en ai fait mon pseudo.
    Encore merci pour les bons souvenirs de ma jeunesse 😉

Les commentaires sont fermés.