L’Ile au trésor sur Amstrad CPC, un projet de très longue haleine.

J’avoue que je suis toujours fasciné par les personnes qui proposent des jeux sur des ordinosaures comme l’Amstrad CPC 6128. Dans le cas présent, c’est un jeu dont les origines remontent à 1993, quand des copains de lycée se lancent dans l’aventure. Éric à la programmation, Bruno au scénario et aux graphismes.

Comme le précise Éric dans un article de juillet 2019, il abandonna le projet en 1994, après avoir fini à l’arrache les dix derniers écrans. La vraie vie était arrivée, et le projet a été mis en repos. En 2018, Éric apprend le décès précoce de son ami et pour lui rendre hommage, il décide de finir le jeu entamé 25 ans plus tôt.

Finalement, après deux ans de développement, le jeu est enfin disponible et il est d’une taille assez énorme pour un Amstrad CPC. 3 faces de disquettes, une cinquantaine de lieux à visiter, un écran de présentation en overscan, une musique d’introduction écrite par JB le Daron. Le jeu est disponible sur le blog de l’auteur mais aussi sur CPC-Power.

J’ai profité de ce dimanche après-midi du 17 mai 2020 pour faire mumuse avec, et surtout le disséquer pour le vaincre… Oui, je sais c’est pas bien, mais comme c’est du code en BASIC et que j’ai quelques vagues souvenirs… Je dois l’avouer : je suis coincé dans les 10 derniers pourcents du jeu à cause de deux objets sur lesquels je n’arrive pas à mettre la main…

En dehors de cela, avec une solution sous les yeux et en la suivant à la lettre, il faut bien compter 15 à 20 minutes… Mais trève de bavardage, voici une vidéo de présentation du jeu qui ne vous révelèra pas trop du jeu.

Bien qu’il y ait quelques limitations liées à l’utilisation du BASIC, l’aventure est bien conçu, les pièges bien vicieux, les quelques sons numériques assez marrant, même si pour des raisons pratiques, ce n’est que du 11 Hz en 1 bit, comme précisé dans cet article de blog.

L’humour est omniprésent, surtout quand vous ferez de la plongée sous-marine… Mais je ne vous en dit pas plus. Le plus simple, c’est de faire chauffer votre émulateur Amstrad CPC préféré et d’insérer la première disquette. Bonne chance 🙂

2 réflexions sur « L’Ile au trésor sur Amstrad CPC, un projet de très longue haleine. »

Les commentaires sont fermés.