Vieux Geek, épisode 200 : Les jeux d’aventure de DTO Software sur Amiga

S’il y a un genre de jeu qui me parle – en dehors des FPS – ce sont bien les jeux d’aventure. Oui, je sais c’est un peu à l’opposé des genres disponibles dans ce domaine, mais pourquoi pas après tout ?

Quand j’ai quitté l’Amstrad CPC en 1993-1994, je me suis tourné vers l’Amiga. Et j’ai pu découvrir la puissance de l’Amiga 1200 qui était le syndrôme du trop peu, trop tard pour sauver Commodore. Dans les dizaines de disquettes que j’ai pu avoir pour cette machine mythique, j’ai pu trouver quelques logiciels pas trop mauvais dans le domaine du shareware.

Dans le domaine des jeux d’aventure, cela a été l’occasion de faire connaissance des créations d’Edmund J. Clay (principalement) alias DTO Software. Entre 1992 et 1996, il va proposer en se basant sur le langage Amos puis sur l’outil GRAC – pour GRaphic Adventure Creator – quatre titres : Starbase 13, The Lost Prince, Epsilon 9 et Lethal Formula.

Même si on est loin des monstres développés par Lucas Arts (la série des Monkey Island) ou Sierra Online (Space Quest, King Quest, Police Quest) ou encore d’un Maddog Williams, on est avec des jeux honnêtes qui après tout n’était vendu que 5£… Et qui les valaient largement.

Les titres en question avaient été développé pour la première génération des Amiga, les 500/500+ et 600. Mon Amiga 1200 était parfois un peu trop rapide et cela m’a valu de nombreuses prises de tête, spécialement avec Starbase 13… Mais le plus simple est de vous montrer les jeux en action. Oui, les graphismes piquent, oui les sons font saigner des oreilles, mais merde, ce sont des titres qui ont au minimum 25 ans !

Il y aura deux autres jeux utilisant Grac et qui sortiront, restant dans le monde de Starbase 13 et Epsilon 9. Ce sera The Experiment en 1996 et Entity en 2002. Je n’ai pas réussi à mettre la main sur des versions au format adf des deux jeux, donc je ne peux pas me prononcer sur leurs qualités et défauts.

4 réflexions sur « Vieux Geek, épisode 200 : Les jeux d’aventure de DTO Software sur Amiga »

  1. Salut Fred,
    C’est dingue de voir qu’à une petite dizaine d’année près…l’Amiga et l’Amstrad sont passées à la trappe…. J’ai l’impression que ma « tranche d’âge » (30-39 ans) a plus été marquée par les consoles de salon que par ces 2 familles de machines.
    En plus, nous avons connu le début de l’hégémonie Windows.

    Quel dommage car il y a l’air d’avoir de sacrées pépites sur Amiga.

      1. Je suis dans le haut de la tranche d’âge 😉

        Si je n’ai connu ni l’amiga, et quasiment pas l’amstrad, en tout cas j’ai eu et apprécié mon atari 520 ST et pourtant j’ai baigné à fond dans la NES puis la SNES/MD.

        Mais c’est clair qu’on prend plaisir à redécouvrir des pépites qui sembleront désuètes aux plus jeunes.

  2. Le plus « marrant » c’est que pas mal de jeux sont plus beaux sur Amiga/Atari que sur PC.
    Il faut parfois attendre une version refaite sur PC pour avoir aussi beau.
    Dune sur A/A : plus beau niveau couleur
    Dune sur PC : plus détaillé
    (ou l’inverse)
    Dune sur MegaCD : vidéo tirée du film + voix digitalisée

    Je me suis remis à DOSBox…
    #nostalgie

Les commentaires sont fermés.