En vrac’ depuis un premier mai confiné.

Puisqu’on est déjà le premier mai, et qu’on est confiné, autant se changer les idées.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

C’est tout pour aujourd’hui et c’est déjà pas si mal 🙂

Bon week-end 🙂

48 réflexions sur « En vrac’ depuis un premier mai confiné. »

  1. Eh oui nous avons une nouvelle version (mensuelle ou presque maintenant) de GhostBSD avec bon nombre de correctifs divers faisant suite à des signalements de la communauté qui prend de l’ampleur depuis quelques mois.
    La distribution a désormais ses propres dépôts de paquets et ne passe plus par ceux de TrueOS. C’est du FreeBSD direct remasterisé par l’équipe de Ghost avec un apport de FuryBSD développée par Joe Maloney https://www.furybsd.org/furybsd-2020-q2-images-are-available-for-xfce-and-kde/ . Ca nous donne maintenant un très bon OS BSD-desktop stable et plaisant à l’utilisation au quotidien.

    A côté de PopOS nous avons aussi eu la sortie de Voyager 20.04 basée sur Xubuntu.

    NixOS 20.03 a été publiée il y a une dizaine de jours avec une réécriture importante des options de configuration ce qui oblige à revoir une bonne partie de son fichier configuration.nix pour adapter les variables. Une montée de version des environnements de bureau (Plasma 5.17 et Gnome 3.34 notamment) et du noyau (branche 5.4) a été opérée dans cette nouvelle mouture de la distro fonctionnelle.

    KaOS 20.05 est en cours de test final et devrait sortir d’ici quelques jours avec un noyau 5.6.6.

  2. J’ai oublié de mentionner que des isos fraiches (mais hautement expérimentales => elles fonctionnent parfaitement j’ai testé moi-même) de Siduction la debian-based semi-rolling distro, ont été publiées en février pour ceux que çà peut intéresser de (re)tenter cet OS qui avait, en son temps, reçu la bonne note de Tonton : https://isobuilds.siduction.org/

    1. Siduction je me suis toujours demandé à quoi elle servait et qu’est-ce qu’elle apportait de + ?
      Je veux dire par là qu’elle cible un public très averti, tout le monde n’utilise pas Debian et encore moins Sid.
      Donc les habitués vont installer une Debian Sid via le mini-iso, ou partir d’une Stable ultra minimale qu’ils vont upgrader en Sid, plutôt que d’utiliser un iso tout fait avec des logiciels pré-installé qui ne seront pas forcément de leurs goûts..

      Et surtout sachant que Sid avance à toute vitesse, un peu comme Arch, et Manajro, avoir des isos vieux de 2 ans, mis à jour très rarement, bah ça apporte rien..

      Je me vois mal installer une Siduction avec l’iso du 13 Mai 2018, et faire les mises à jour, je pense que tout casse, ou alors avec un peu de chance, on a juste des « bugs passables »…

      Ils feraient mieux de contribuer avec les dev de Debian, pour apporter leurs aides pour proposer des versions de paquets corrigés lors de bugs..
      Ça serait rentable pour tout le monde, une fois encore le monde du libre s’éparpille quelque peu…

      1. Il vient d’y avoir des iso plus fraiches et elles fonctionnent.
        Les dépôts de Siduction sont ceux de Sid à 95% il y a juste des dépôts propres à la distro pour des paquets hors Debian (source extra) et des paquets stabilisés (source fixes) par les mainteneurs (notamment le noyau et les drivers). J’imagine mal que le travail de Siduction ne profite pas à Debian.

      2. Siduction facilite grandement l’installation d’une Debian Sid et meme d’une Debian stable tout DE confondu. De plus les isos sont tout frais du 16.02.2020

        1. Eric, non pas d’isos plus fraîches ou c’est bien caché !!
          en tout cas les kernels et drivers frais ne profitent pas à Debian, tout simplement parce que chez Debian pour qu’un paquet soit validé et mis dans le dépôt, il doit respecter des exigences et tout un protocole de validité.

          jp, ils sont frais de 2020, mais depuis 2018 il n’y a eu aucun iso..

          et installer une debian avec l’installateur officiel n’est quand même pas compliqué, tout est en français, bien expliqué pour chaque étape, honnêtement on ne peut faire plus simple.
          surtout que maintenant dans les isos de debian live il y a calamarès.

          et avant d’installer une Sid, il faut déjà savoir la maintenir, c’est comme installer une Arch et dire qu’on déteste la ligne de commande.
          Siduction rend laxiste la maintenance d’une Sid, et le jour où il y aura le crash, tous les non initiés auront le bec dans l’eau, c’est une fausse bonne idée ces « distributions simplificatrices » ça cache la face de l’iceberg..

          1. J’ai mis le lien des isos bien fraîches dans mon post au dessus 🙂
            On est bien d’accord que c’est une distribution pour utilisateur averti et qui ne doit pas être utilisé en production pour ceux qui ont besoin d’un OS de travail 🙂

          2. Sur un de mes pc l’iso Debian ne s’installe pas a cause d’un problème de resolution que je n’ai pu résoudre meme avec xrandr. Par contre les dérivées s’installe, antiX, Siduction

          3. jp dit « Sur un de mes pc l’iso Debian ne s’installe pas a cause d’un problème de resolution que je n’ai pu résoudre meme avec xrandr. Par contre les dérivées s’installe, antiX, Siduction »

            As tu tenté avec l’iso nonfree?

          4. l’iso non free un debutant ne tomberas pas dessus par hasard surtout vu comment est fait le site de Debian pour trouver des isos. J’aurai du penser passer par debian-facile mais quand son PC tombe en rade et que l’on en a besoin rapidement on va au plus simple

  3. Pour ta vidéo « comment se la jouer Hackerman », le mieux aurait été de se baser une un VM Kali en utilisant le gestionnaire de fenêtre i3. 😀

  4. A noter aussi les sorties :
    – Parrot 4.9
    – Elementary 5.1.4 : qui n’apporte rien de bien nouveau, comme l’ensemble de cette distribution qui n’est pas désagréable au premier abord mais qui demeure inutilisable et qui pompe un max de RAM

    Mon coup de coeur actuel, Solus Plasma, on est sur une distrib bien finie, l’environnement plasma n’est pas surchargé (contrairement à Debian ou Fedora par exemple, qui mettent quasi l’ensemble des outils KDE). On est sur du 350Mo au boot, c’est rapide, c’est propre et stable, la logithèque est maintenant bien fourni. Bref elle est venue en parallèle de ma slackware sur mon Laptop. tu n’as d’ailleurs pas fait de review depuis la v3 me semble-t’il, c’est une distrib plus qu’intéressante dans le monde arch-rolling-en-veux-tu-en-voila 🙂

    1. Merci pour les infos. Quant aux présentations de distributions, j’ai déjà exprimé pourquoi je n’en faisais plus. Elles sont désormais plus que mûres – du moins pour les sérieuses – comme les environnements de bureau principaux.

      Il serait mieux d’employer de l’energie dans l’applicatif, pas dans les distributions où tout est désormais au point.

      1. Tout n’est pas au point dans les distributions, loin de la. Croyez moi, j’utilise Linux depuis plus d’une dizaine d’années, je sais donc de quoi je parle. Alors oui quand on débarque tout nouveau sur cet OS venant de Windows, ça parait parfait. Mais vous verrez avec le temps, il reste un paquet de choses à fignoler.

        1. Ah ? Il est vrai qu’en 14 ans de mono-démarrage, je n’ai pas vu les progrès accomplis.

          Un article de 2006, bilan de 3 semaines d’utilisation de la ubuntu 6.06 en juin 2006 : http://frederic.bezies.free.fr/blog/?p=257

          Ou encore, un article où je parle de ma première distribution 64 bits, la Ubuntu 6.10 alias edgy eft : http://frederic.bezies.free.fr/blog/?p=475 (février 2007) et son installation : http://frederic.bezies.free.fr/blog/?p=481 (toujours en février 2007)

          Le « Croyez moi, j’utilise Linux depuis plus d’une dizaine d’années, je sais donc de quoi je parle. » sans rien rajouter par la suite : argument d’autorité sous la forme d’une expérience acquise.

          Les choses à fignoler ? Lesquelles ? Affirmer quelque chose c’est bien. L’appuyer par des sources, c’est mieux.

          Sur ce, j’attends vos sources.

          1. Vous avez raison sur un point: pour les utilisations disons grand publique de l’informatique, c’est plutôt bien fignolé.

            En revanche, et je ne l’avais pas précisé, mais je parlais des utilisations dites avancées de l’informatique. Étant moi même un utilisateur avancé et expert en informatique, je peux vous dire qu’il reste un sacré paquet de choses à fignoler. Je ne vais pas entrer dans les détails car il s’agit d’un sujet complexe, qui nécessite d’importantes connaissances pour être compris, en particulier des connaissances de la ligne de commande. Mais faites moi confiance, dans ces domaines, tous les connaisseurs et experts du domaine sommes d’accord sur ce point, il reste beaucoup de choses à fignoler.

          2. Oh, comme je m’y attendais, l’argument d’autorité matiné de ligne de commande.

            Le « Faites-moi confiance » n’a aucune valeur à les yeux.

            on se croirait face à Michel Galabru dans le film « Le Viager ».

            Une nouvelle fois, des exemples concrets et sourcés, ce serait mieux.

            Sinon, j’en concluerai à une volonté d’affirmer sans preuves. Ce qui me laisserai le droit de rejeter sans preuve, dixit un certain Euclide.

          3. Je ne vais pas entrer dans les détails car la ligne de commande est un sujet extrêmement complexe à traiter avec des non connaisseurs. Mais pour votre information, vous pouvez cliquer dans le menu applicatif, et sélectionner l’icône « Terminale de commandes ». Apparaîtra ensuite un écran noir sur lequel il est possible d’entrer des commandes en format texte (lignes de programmation). L’écriture de ces commandes nécessite d’importantes connaissances en informatique et est d’une grande complexité pour les non initiés (pour ma part j’ai une grande expérience dans l’écriture de ces commandes que je maîtrise parfaitement). Pour revenir au sujet, il existe nombreux détails qui nécessitent d’être fignolés dans ces outils en ligne de commande. Si certains utilisateurs de ligne de commande nous lisent, il ne fait aucun doute qu’ils confirmeront.

          4. Encore une fois, des affirmations qui restent dans le vague. En ce qui concerne la ligne de commande :

            https://peertube.fr/video-channels/laclicestlavie/videos -> Une quarantaine de vidéos liée à tout ce qui est outil en ligne de commande.

            Quels outils en ligne de commandes sont nécessaires pour finir une installation ? De quoi installer les pilotes d’imprimantes ? Des logiciels ? Car cela reste encore flou.

            J’attends une nouvelle fois des preuves qui – je le crains – ne viendront pas.

            En attendant que vous apportiez des arguments pour appuyer vos affirmations, je vous souhaite une bonne soirée.

          5. Comme je vous l’ai dit, je crains que vous n’ayez pas les connaissances et surtout l’expérience nécessaire pour comprendre ce dont je parle. La ligne de commande est un langage de programmation extrêmement complexe. Entrer dans les détails ici serait beaucoup trop compliqué. Vous allez donc devoir me croire sur parole. Comme je vous l’ai dit, j’ai une longue expérience de la programmation en ligne de commande, je sais donc parfaitement de quoi je parle.

          6. En résumé : magister dixit. Argument d’autorité classique. Ça sent de la programmation en bash tout cela.

            Je reprendrai pour finir la devise de la Royal Society : « Nullius in verba ».

            https://uk.ambafrance.org/La-Royal-Society

            Je cite le morceau de choix :

            La devise choisie pour la Royal Society, Nullius in Verba, rappelle la volonté de ses savants de n’accepter pour vérité scientifique que ce qui peut être établi par l’expérience, et en aucun cas ce qui n’aurait pour seule base que l’autorité d’une personne.

            Ce qui est vrai dans le domaine scientifique doit l’être ailleurs, spécialement en informatique.

            Bonne continuation, monsieur l’utilisateur de TOR.

            Je n’avais pas remarqué que votre adresse IP était en réalité un noeud de sortie TOR, pour être plus précis celui-ci « tor21.quintex.com », ce qui explique que j’ai marché dans un troll à mon corps défendant.

          7. Et bien ne me croyez pas si vous voulez, mais j’affirme que je sais de quoi je parle.

            A titre d’exemple j’utilise la ligne de commande pour de nombreuses choses : copie de fichier, edition de fichier, suppression de fichier, ouverture d’application, etc … Tout cela sans passer par la moindre interface graphique, c’est a dire uniquement par l’intermédiaire de commandes au format texte.

            Prenons un exemple. « dir dossier » vous permettra de lister les fichiers présent dans un dossier. « cd dossier » vous permettra de rentrer dans un dossier. « gedit fichier » vous permettra d’éditer un fichier. Ce ne sont que les commandes les plus connues, mais il en existe des milliers. Certaines commandes ne sont connues que par un très faible nombre de personnes, dont je fais partie. Parmi ces milliers de commandes, il y en a qui ne sont pas au point. Et elles sont nombreuses. Les lister serait beaucoup trop long.

          8. « Croyez moi, j’utilise Linux depuis plus d’une dizaine d’années, je sais donc de quoi je parle. […] Mais vous verrez avec le temps, il reste un paquet de choses à fignoler. »
            → Ces deux passages de son premier message de 18h13 m’ont suffi pour le reconnaître, tu sais ? À tous les coups, c’est encore une fois le même zigoto, changeant plus souvent de pseudo que d’idée fixe, qui te harcelait pour refaire des vidéos de balade en plein air quand tu as déménagé, ou encore t’adulait largement au-delà du raisonnable… Apparemment, il a été déconfiné plus tôt que prévu, celui-là.

      2. L’applicatif marche bien 😊
        Le web, les mails, les pdf, l’impression, le bluetooth, le wifi, etc … je vois pas de quoi tu parles ?? 😊
        En vrai, on peut très bien se passer du reste
        J’ai même été surpris par DigiKam que je n’avais pas utilisé depuis bien longtemps et qui fonctionne fort bien

        1. Tu restes dans l’applicatif de base. Si on se tourne vers du plus pointu, le logiciel libre fait peur. Gimp est loin d’égaler un Photoshop ou Scribus un InDesign. Pour ne prendre que les deux premiers exemples qui me viennent à l’esprit.

          1. Oui mais non. on peut pas dire que Linux c’est ceci parce que Madame michu ne s’y retrouve pas et dire que l’applicatif pointu ne vaut pas le propriétaire. Ce qui pour Gimp est discutable par ailleurs, d’où l’orientation Cloud de la suite Adobe, pour bien montrer que c’était eux les pros

        2. Je pense que par « applicatif », beaucoup de gens veulent dire « logiciels du monde Windows et/ou Apple sans réel équivalent sous Linux », notamment en termes de puissance, d’ergonomie et/ou de polyvalence.

          Pour les usages de base, comme noté ci-dessus, on est globalement bien doté sous Linux, mais pour d’autres usages, notamment dans le monde pro, il reste des tonnes d’efforts à faire, et les DGLFI, les X environnements de bureau et autres dispersions du libre n’aident pas. Et je ne parle des divers matériels qui ne passent pas sous Linux, même si les torts sont souvent partagés avec les constructeurs.

          1. Moi qui suis plutôt slackware/BSD, j’ai découvert Solus récemment, et je vois pas trop la « tonnes d’effort » à faire côté GNU/Linux.
            Qu’il y ai un laps de temps entre la sortie du matos et le module kernel est indéniable, que quand l’éditeur file pas les sources, y’a pas de drivers, l’est aussi. Pour le reste, je trouve ça ennuyeusement efficace et performant

          2. Justement, tu prends la Slackware dont les racines remontent à 1993 et qui n’a pas beaucoup bougé et Solus qui a profité de l’expérience acquise au fil des années, que ce soit via les Mandrake/Mandriva, les Ubuntu et autres distributions qui ont permis de faire mûrir l’installation et les outils de configuration.

          3. Salut le monde
            Je suis désolé de te dire ça,mais dans le monde pro,les distro gnu/linux sont bien implantées surtout dans le monde scientifique et que dire de tout les super calculateurs qui tourne en permanence sous ce système même dans mon domaine,nous utilisons surtout des distro GNU/linux(astronomie),même sur de vielles machines 32 bit(:] n’est ce pas fred!!) alors le monde pros,lequel?

  5. Perso je vois bien l’évolution et les efforts pour rendre le tout utilisable et installable, personnes a eu entre les mains la fameuse raie manta qui faisait office de modem (ah si http://frederic.bezies.free.fr/blog/?p=10394)? C’était bien chiant pour avoir de l’internet alors que de nos jour c’est facile de faire reconnaitre le matos.

    Dans mon cas je branche et magie ça fonctionne.

    1. La raie manta c’était pour les chanceux, j’ai eu le HiFocus de ECI, il nécessitait juste une recompilation kernel pour fonctionner sous Linux, et côté Windows, la stabilité était en option 😀
      A 150 € la bête…
      J’avais pas pris le modem ethernet, parce qu’ignorant :'(

  6. Tout ne fonctionne malheureusement pas du premier coup.
    Exemple avec une enceinte bluetooth libratone. Nickel avec Solus (après avoir cliqué 50 fois sur le bluetooth pour réussir enfin à la couplé), nickel avec Manjaro Gnome, mais son dégueulasse avec fedora, ou Ubuntu, ou debian…
    Donc on repassera.

    1. Ah bah ça doit dépendre du matos, ma barre de son Sony bluetooth est reconnue et fonctionne vraiment top avec ma debian buster.

    2. C’est marrant ça, quand A (l’OS) qui est installé par X (l’utilisateur) sur B (la machine) ne fonctionne pas avec C (le périphérique), on part toujours du principe que le problème vient uniquement de A, mais ni de B, C ou X …

  7. Et le plaisir dans tous ça?

    Pourquoi il y’aurait une certaine « normalité » (par rapport à quoi d’ailleurs) ?
    Pourquoi une certaine « rentabilité » ou apporter quelque chose de plus?
    Et l’amusement et la liberté la dedans?
    Oui certaines ressources s’éparpillent, et alors?

    Certains dans leurs propos, sont encore plus fermé que le code de Microsoft….

    Quand j’ai lu l’article sur la mise à jour « foireuse » de Samba, et que j’ai vu la réaction de certains..
    Heureusement qu’il n’y a pas que de grosse distribution d’entreprise de disponible, ce serait d’un ennui…

    Un Clonezilla et un live-cd et c’est reparti en moins d’une heure non ?

Les commentaires sont fermés.