Vieux Geek, épisode 185 : ViewMax, le DosShell à la sauce DR-DOS.

Note préliminaire : article et vidéo créés le 2 mars 2020.

Si pour nombre de personnes quand on parle de DOS, c’est MS-DOS qui est synonyme, il ne faut cependant pas oublier un des concurrents dans ce domaine, DR-DOS. Il a été développé par Digital Research de Gary Kildall, papa de CP/M. Puis, le projet a été racheté par Novell dont Caldera achètera les droits en 1996.

Dans un précédent épisode, j’ai parlé du projet DosShell de Microsoft. Mais Novell a aussi développé un projet identique – quoiqu’un peu plus développé – pour DR-DOS, j’ai nommé ViewMax. Sa version 1.0 sort en 1990 avec DR-DOS 5.0, mais n’a pas grand chose à envier à DosShell.

En 1991, sa version 2.0 est disponible et elle est aussi avancée, sinon plus que MS-Windows 3.0, produit phare de Microsoft à l’époque. Ce dernier n’étant pas très partageur, il répondra avec un certain code AARD qui rendait impossible l’installation de la version beta 1 du futur MS-Windows 3.1 avec DR-DOS.

Mais le mieux est de montrer ViewMax 2.0 en action 🙂

Vous avez pu le voir, on était loin du DosShell, incapable de faire un simple glisser-déposer d’icones. Cependant, l’arrivée de MS-Windows 3.0 en 1990 était un des principaux clous dans le cercueil pour les interfaces graphiques à la DosShell. MS-Windows 3.1 sera le coup de grâce et le début d’une longue domination dans le domaine des interfaces graphiques qui continue près de 30 ans plus tard.

5 réflexions sur « Vieux Geek, épisode 185 : ViewMax, le DosShell à la sauce DR-DOS. »

  1. Il y avait une saine concurrence entre ces deux là, à l’époque. Un peu comme avec Borland pour les outils de développement. Enfin, quand je dis saine, c’est sans compter les coups bas de Microsoft du type AARD envers Digital Research et il y en a eu aussi envers Borland. Finalement, c’est le plus crapuleux qui a gagné sur tous les plans.

    1. C’est aussi et surtout parce que DR-DOS était beaucoup trop cher par rapport aux prix que pratiquait Microsoft sur ses licences qui a fini par couler Digital Research…

      Ce ViewMAX avait une interface directement repompée de leur ancien « pseudo-OS » GEM, dis donc ! On virerait simplement l’arborescence de la première fenêtre, et on s’y croirait ! À voir s’il était capable de lancer les programmes GEM (exécutables avec extension .APP), mais ça ne m’étonnerait pas qu’il en fût capable.

      Après, c’était aussi une histoire de « look & feel » : entre une GUI toute plate et avec des textes encore écrits en police système DOS à chasse fixe, et une autre qui avait des boutons en effet 3D et enfin des polices à largeur proportionnelle, pas surprenant non plus que Windows (qui passait ainsi pour une sorte d’OS/2 bon marché) ait fini par avoir la préférence des gens (même si biaisée à cause des contrats passés entre MS et les constructeurs)…

      1. Ce n’est pas que DR-DOS était trop cher, c’est que Microsoft bradait les licences OEM et sous quelles conditions ? En boîte, DR-DOS était moins cher, il me semble ou au même prix. Ils n’ont pas commis la même erreur qu’avec CP/M-86.

        D’après l’article Wikipedia et les références, il était possible de lancer des applications GEM sous ViewMax. Bon ben, j’ai trouvé un truc à faire ce soir 🙂

Les commentaires sont fermés.