Vieux Geek, épisode 184 : MS-Windows 3.0, le premier à rencontrer du succès.

Nous sommes en mai 1990. Microsoft joue gros. Alors qu’il continue de collaborer avec IBM sur le projet OS/2 qui durera jusqu’à une version 1.30 d’OS/2 (comme je l’avais raconté dans l’épisode 83 de la série vieux geek) – il veut que son MS-Windows soit couronné de succès. Il faut dire que la version 1.0 inergonomique au possible et la version 2.0 à peine mieux finie lui ont laissé un goût amer dans la bouche.

Avec une interface qui fait penser à celle du Presentation Manager d’OS/2 1.x, Microsoft sait qu’elle plaira, car elle est plus facile et plus esthétique que celle des précédents MS-Windows. Mais sous le capot, il y a pas mal de petites choses : trois modes de fonctionnement : le réel, le standard et le 386 étendu.

Ce qui permet de faire fonctionner MS-Windows 3.0 en partant du 8086 (pour le mode réel), en passant par les 286 (pour le mode standard) et le mode 386 pour les processeurs 386 et 486. Pour mémoire, le processeur 486 d’Intel est sorti en 1989. Ce dernier permettant d’avoir accès à une plus grande quantité de mémoire vive, 4 Go… Quand à l’époque 4 Mo était une quantité énorme de mémoire, 4 Go tenait de la science fiction.

L’installation tenait sur 7 disquettes… Et pour installer l’ensemble, vous allez devoir jongler avec le jeu de disquettes. Mais une fois installé, vous êtes tranquille 🙂

J’ai donc utilisé PCem avec un PC proposant un 486DX25, avec le duo MS-DOS 4.01 et MS-Windows 3.0a. MS-DOS 5.0 n’étant sorti qu’en 1991, cela aurait été anachronique de le proposer 🙂

Comme vous avez pu le voir, on a les fondements de ce qui sera un des plus gros succès de Microsoft dans la première moitié des années 1990, MS-Windows 3.1. D’ailleurs, une version améliorée de MS-Windows 3.0, l’édition multimédia sortira avant que MS-Windows 3.1 ne soit publié pour apporter quelques outils comme un magnétophone, un lecteur CD et un lecteur multimédia… Qui seront des éléments de MS-Windows 3.1.

3 réflexions sur « Vieux Geek, épisode 184 : MS-Windows 3.0, le premier à rencontrer du succès. »

  1. Petit erratum : l’accessoire Lecteur CD est apparu en premier dans Windows NT 3.1, et ce n’est que lors de la sortie de Windows 95 qu’il a été disponible pour la branche Windows « classique ».
    D’ailleurs, en voyant les captures de Nathan (ToastyTech) de Windows 3 avec extensions multimédia, je remarque en effet un logiciel nommé Music Box qui semble être un lecteur de CD audio. Étrange qu’il n’ait pas été intégré à Windows 3.1x… Problème de licence, sans doute (ça ne devait pas prendre tant d’espace disque que ça, je pense).

  2. Ca m’a donné envie de l’essayer sur mon PC/XT pour le comparer avec GEM/3 que j’utilisais à l’époque avec une carte graphique Hercule 720 x quelque chose. GEM n’était pas du tout multitâche, par contre.

    1. Oui : GEM fonctionnait comme les premiers Mac OS (pardon pour l’appellation anachronique), avec priorité donnée à la seule application au premier plan. Pour revenir au gestionnaire de fichiers, il fallait d’abord quitter le logiciel ouvert via celui-ci.

      Il était disponible sur l’ancien PC-1512 (ah, Amstrad…) de mon père, mais ils ont eu les mêmes problèmes que Microsoft à l’époque : ils ont dû supprimer la possibilité de superposer des fenêtres après la première version (d’où le fait que dans les suivantes, le gestionnaire de fichiers affichait obligatoirement deux fenêtres fixes posées l’une au-dessus de l’autre, et chacune affichant le contenu d’un répertoire/lecteur), là où MS a dû attendre Windows 2 pour pouvoir apporter cette fonctionnalité.

Les commentaires sont fermés.