Vieux Geek, épisode 183 : DosShell, l’interface graphique pour MS-DOS 4 et 5 de Microsoft.

En 1988, Microsoft qui n’est pas encore le géant que nous connaissons de nos jours vient de se prendre deux fiascos monumentaux dans le domaine des interfaces graphiques utilisateurs.

Après le mochissime MS-Windows 1.x, évoqué dans l’épisode 144 de la série vieux geek et sa version 2.0 qui n’est guère mieux, Microsoft se reconcentre sur son produit phare, MS-DOS.

En juin 1988, la version 4.0 de l’OS en ligne de commande de Microsoft sort. La loi des séries continue et c’est une version franchement plantogène qui sort et qui souffre de problème de compatibilité. Une version 4.0.1 un peu plus stable sort, mais le mal est fait.

Nombre de personnes resteront sur des versions 3.x de MS-DOS jusqu’à la sortie de MS-DOS 5.0 en 1991. Cependant, parmi les nouveautés, il y a une espèce d’interface graphique, le DosShell. Bien que rudimentaire, elle permet de s’affranchir de la ligne de commande pour certaines opérations et offre un ersatz de multi-tâches.

Cela laisse du temps à Microsoft pour paufiner ce qui deviendra MS-Windows 3.0, la première version de l’interface graphique à avoir un tant soi peu de succès. Si la version fourni avec MS-DOS 4.0 est purement textuelle, avec MS-DOS 5.0 on peut afficher un mode graphique. Les deux peuvent être pilotés à la souris, même si des opérations aussi basique que le glisser-déposer sont inconcevables.

Après avoir une lutte acharnée, j’ai réussi à installer DosShell dans MS-DOS 4.01, MS-DOS 5.0… Mais la vidéo ci-dessous offre une petite surprise que je vous laisse découvrir.

Comme vous avez pu le voir, DosShell a été une étape intermédiaire entre le mode texte pur et ce qui deviendra le premier gros succès graphique de Microsoft, j’ai nommé MS-Windows 3.0… Quoiqu’en partant des fiascos qu’ont été les versions 1 et 2 de MS-Windows, ce n’était pas difficile 🙂

5 réflexions sur « Vieux Geek, épisode 183 : DosShell, l’interface graphique pour MS-DOS 4 et 5 de Microsoft. »

  1. aussi a travers cette video , une ERREUR BASIQUE en terme d’INTERFACE
    A NE NE PLUS JAMAIS REPRODUIRE

    dans la liste du menu vous voyez

    Copier un fichier ( utile , car c’est une sauvegarde …)
    Supprimer un fichier ( là par contre avec la souris ,erreur de selection et c’est le RIP assuré
    Renommer un fichier
    ….

    la correction aurait du être

    Copier un fichier ( utile , car c’est une sauvegarde …)
    Renommer un fichier ( si je le selectionne , et que c’est une erreur , j’annule )
    … ( mettre une séparation , ou une fonctionalité neutre )
    Supprimer un fichier ( là par contre avec la souris ,erreur de selection et c’est le RIP assuré
    ….

    question : jusqu’à quel année Microsoft a -t-il laissé ces 2 fonctions copier/supprimer fichier dans la barre des menus , je vous épargne les dégâts que cela a dû faire ….

  2. DOSShell… J’ai un peu connu, presque par hasard, quelque part entre 1997 et 2000 (donc entre 13 et 15-16 ans). Je sais plus trop comment, ni quand j’en ai entendu parler. J’ai peut-être découvert découvert son existence en regardant le contenu du répertoire (puisqu’on ne parlait pas encore de « dossiers », avant Windows 95) C:\DOS, après que mon père m’avait refilé notre premier PC à écran couleur, sous MS-DOS 6.2 et Windows 3.1 (un vénérable 486 SX 25 MHz avec 4 Mio de RAM et un disque dur de 128 Mio).
    Je l’ai jamais vraiment utilisé, pour ma part (à quoi bon ? J’avais déjà Windows 3.1 sous les yeux depuis fin 1992 !), mais j’y ai jeté quelques coups d’œil, par curiosité. J’avais effectivement trouvé qu’il faisait un peu doublon avec Windows (sauf qu’il était limité aux seuls programmes DOS).

    En fait, c’est surtout mon père qui a dû l’utiliser : à une époque, il a utilisé un vieux PC portable Kenitec (écran LCD monochrome à matrice passive en 640 × 480, 286 SX, 2 Mio de RAM, disque dur pas bien gros) sur lequel il n’avait pas installé Windows, se contentant donc du DOSShell de MS-DOS 5 et Works 2 pour DOS. Là encore, il me l’a refilé et, moyennant quelques galères car le lecteur de disquettes avait parfois du mal à lire ces dernières, j’ai pu y installer Windows 3.1 dessus. Il était assez peu utilisable, je dois dire, mais la machine pouvait le faire tourner.

    Note que ce qui a pu aider au succès de Windows 3 fut sans doute la récupération des éléments d’interface graphique apparus en premier dans OS/2 1.2 en 1989, soit à peine un an avant (voir les captures de Toastytech), et autrement plus jolis que les habillages de la génération Windows 2.x. L’emploi de la police System à la place de Fixedsys a aussi dû aider.

  3. Faut arrêter de critiquer Microsoft, leurs prix sont abordables, leurs logiciels stables et leur hardware à la hauteur.

    Si j’ai migré vers MacOSx ca n’a rien à voir c’était par allergie pour l’écran bleu ! Un détail 🙂

Les commentaires sont fermés.