Vieux Geek, épisode 179 : Corel Wordperfect Office, concurrent malheureux de Microsoft Office.

Qu’on l’accepte ou non, Microsoft Office règne en tyran sur le monde de la bureautique. On ne dit pas traitement de texte, on dit Word, on ne dit pas tableur, on dit Excel. Et ce ne sont pas les concurrents qui ont manqué au final des années. En voici un des plus sérieux, WordPerfect Office.

En 1996, Corel, plus connu pour son outil de dessin vectoriel du nom de Corel Draw, rachète un produit développé par Borland puis Novell : la suite Wordperfect Office, composée de Wordperfect, de Quattro Pro (pour le module tableur) et de Paradox pour la base de données.

Entre 1999 et 2001, Corel proposa sa suite bureautique aussi pour sa distribution GNU/Linux, sobrement dénommée Corel Linux. Faudra que j’en parle un jour, tiens 🙂

La distribution sera un flop, rachetée par Xandros dont la dernière version équipera en 2006-2007 les premiers eeePC. J’ai connu à l’époque le duo Corel Linux avec Wordperfect Office. J’aurais bien aimé les réutiliser pour cet article, mais faire fonctionner une distribution GNU/Linux vieille de 20 ans dans un virtualisateur comme Qemu ou VirtualBox, c’est la mouise la plus complète. Les joies de la rétro-informatique pourrait-on dire !

Je me suis donc replié sur un MS-Windows NT 4.0 avec la version 9.x alias 2000 de la suite Corel Wordperfect Office, sortie en 1999. Et pourquoi pas un MS-Windows 98 ? Simple envie d’avoir un environnement stable et ne pas me taper un écran bleu de la mort en plein enregistrement de la vidéo !

La suite en question continue quand même de survivre, sa dernière version en date étant la 19.x alias X9, sortie en mai 2018. C’est beau la foi, parfois 🙂

16 réflexions sur « Vieux Geek, épisode 179 : Corel Wordperfect Office, concurrent malheureux de Microsoft Office. »

  1. wordperfect existait avant MS office et était l’égerment mieux a cette époque là. Par contre aujourd’hui c’est sur qu’avec les publicités et la vente forcé microsoft a gagné la bataille.

    1. Surtout MS a su vendre son produit et en faire un de qualité supérieure… Sans oublier qu’il possédait aussi l’OS qui permettait de faire tourner les outils bureautiques de l’époque.

      1. « de qualité supérieure ». Peux-tu me dire ce qu’apporte de plus MS Office par rapport à LibreOffice pour une utilisation basique et qui concerne la grosse majorité des utilisateurs.
        Et que l’on ne me parle pas de l’interopérabilité entre versions de MSO, c’est de la fumisterie.

        1. @cyril Le « qualité supérieur » faisait surtout référence au passé je pense. LibreOffice existait pas dans les années 90 (enfin, pas sous cette forme, c’était son lointain ancêtre StarOffice qui existait à l’époque).

  2. De se côté de l’Atlantique, je me souviens très du début des années 90. J’étais intégrateur logiciel dans une société. Nos clients étaient institutionnel et de grande entreprise. Je me souviens parfaitement que les secrétaires à cette époque étaient toutes sur Wordperfect. J’ai assisté graduellement à la venue de la suite bureautique de MS. Je dirais que l’année 1998 aura été le celle du point de bascule. Je me souviens de la réticence de passé sous MS Office. Également il me semble qu’il y avait une autre suite de traitement de texte à cette époque mais le nom m’échappe.

    Peut-être que je fabule aussi !

    1. Celle de Lotus ? Avec AmiPro (devenu WordPro en 1995) ?
      Ou StarOffice, ancêtre d’OpenOffice.org et donc de LibreOffice, qui a déjà été traité précédemment en vidéo, il y a deux ou trois ans ?

      1. Souvenirs… bons je ne sais pas.
        Une énorme boîte pour le traitement de texte, une énorme boîte pour le tableur.
        Sur disquettes 🙂 avec des énormes manuels (d’où les énormes boîtes).
        De nos jours, il y a encore la messagerie Lotus mais côté ergonomie, la commande « mail » de Linux et plus ergonomique 😀

  3. « Qu’on l’accepte ou non, Microsoft Office règne en tyran sur le monde de la bureautique. »

    Pourquoi « tyran »?

    Définitions de Larousse:
    Celui qui, dans le monde grec, avait un pouvoir absolu après s’en être emparé par la force.
    Souverain despotique, injuste, cruel.
    Littéraire. Personne excessivement autoritaire qui abuse de son pouvoir.

  4. Salut Fred,
    Encore du hors sujet,désolé!!
    Il semblerait qu’il y est des problèmes avec Peertube, 2 jours en suivant et impossible de s’y connecter!
    l’autre instance fonctionne elle,bizarre non??
    Bonne journée

Les commentaires sont fermés.