Mes guides d’installation pour Archlinux : un bon sentiment qui a été une énorme erreur au final ?

Durant plusieurs années, en gros de 2013 à 2019, j’ai maintenu en vie un document qui synthétisait le processus d’installation d’une Archlinux. Conçu à l’origine comme un aide-mémoire, j’ai été depassé par son succès. Puis, en juin 2019, par lassitude, j’ai arrêté de mettre à jour le guide.

Au moins une mise à jour l’invalide partiellement : celle arrivée en octobre 2019 au niveau de la refonte du méta-paquet base.

Si j’avais continué à maintenir le guide, j’aurai appliqué un correctif. Mais je ne l’ai pas fait, et c’est tout aussi bien. Car j’ai fini par réaliser en y réfléchissant en me rendant au magasin hard discount le plus proche de ma nouvelle adresse (quoiqu’au bout de trois mois, la nouveauté, hein) : ce qui était à l’origine une idée basée sur un bon sentiment était au final une erreur.

Pourquoi me demanderez-vous avec raison ? Car j’ai réalisé que je n’avais pas vraiment pris en compte les mutations du public linuxien. Car c’est le genre de documentation qui peut attirer un public vraiment varié… Dont des personnes au profil suivant :

  1. elles se croient plus avancées techniquement qu’elles ne le sont réellement
  2. leur culture informatique et technique est trop faible pour assurer une maintenance d’Archlinux au moindre pépin

Vous me direz que les deux caractéristiques sont proches et se recoupent. C’est vrai. Il est tout aussi vrai que je n’ai pas répété ad-nauseam qu’Archlinux n’étaient pas destinées aux personnes débutantes. C’est même devenu un comique de répétition…

Une minorité a fini par intégrer ceci : recopier des commandes, c’est bien. Comprendre leur fonctionnement, c’est mieux.

À cause de mon travail de synthèse du wiki d’archlinux, une partie du public du tutoriel s’est retrouvé avec une installation, certes fonctionnelle, mais au premier pépin… Hiroshima, à côté, c’est un pétard ? 🙂

Ce n’était pas faute de les avoir prevenus… Mais vous connaissez sûrement le proverbe : « il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre. »

J’avais été animé par le plaisir de partager mes connaissances lors de la mise en ligne du guide à l’origine. Je ne suis pas responsable de son utilisation, qu’elle soit mauvaise ou bonne.

C’est un outil comme un autre : avec un marteau, soit on enfonce un clou, soit on se tape sur les doigts.

28 réflexions sur « Mes guides d’installation pour Archlinux : un bon sentiment qui a été une énorme erreur au final ? »

  1. Je ne suis pas tout à fait d’accord avec ton raisonnement, même si je respecte ta décision de ne plus maintenir ce guide. À partir du moment où tu précises que l’installation ne garanti pas de savoir l’utiliser et que tout peut s’envoler au premier crash, les gens normalement constitués sauront où ils vont mettre les pieds. Il y aura sans doute quand même des gens pour s’en plaindre, mais à vrai dire et pardonne moi la parabole scabreuse, c’est comme pratiquer la sodomie et râler quand l’accident arrive (j’te fais pas un dessin) alors que tu sais dès le départ où tu vas. Bref je trouvais que ce guide avait du sens et le fait que tout pouvait se gâter ensuite ne me semblait pas être un frein. En informatique on progresse pas quand ça tourne bien. Il faut en chier pour avancer et se bonifier et si les gens ne le comprennent pas, c’est qu’il se sont trompé de crèmerie et qu’ils devraient sans doute en rester à quelque chose de plus simple. Ou mieux encore, réessayer jusqu’à ce que ça tourne. Ton guide était donc de mon point de vue un excellent support et à titre personnel il me manque. C’était une bonne ressource qui plus est, en français!

    1. Tu as mis le doigt sur le problème en utilisant l’expression suivante : « les gens normalement constitués sauront où ils vont mettre les pieds ».

      Je pense que le manque de modestie d’une partie du public est un énorme noeud du problème ici.

      1. Une personne normalement constituée connaît ses propres compétences (ce qui est le cas de tout le monde ?), alors la personne n’ira pas sous archlinux.

        Une personne normalement constituée connait ses limites physiques, donc un débutant en footing n’ira pas courir le marathon de New York, parce que cette personne sait pertinemment qu’au bout de 1.5km elle est déjà au bout de ses limites.

        Et une personne normalement constituée qui s’intéresse de près ou de loin à la sodomie, sait qu’il existe les poires de lavement pour éviter de se retrouver dans la merde, donc ton exemple est erroné.

        Tu transforme la désinformation en erreur ou accident de parcours, soit on connaît, soit on connaît pas, y a pas d’entre deux dans la culture/savoir.

        Si on a pas les compétences/capacités/connaissances pour une chose eh bien on s’abstient d’y faire, et on reste sur la voie de la « normalité » (manjaro/footing au tour du pâté de maison/vaginal)
        C’est pas plus compliqué que ça.

        Mais de nos jours ça fait stylé de dire qu’on est capable de choses folles, ça épate la galerie même si on est un noob total.
        Mais en général le noob en question s’adresse à des noobs plus noob que lui, donc il passe pour un dieu (je parle surtout pour les petits rigolos qui sont sur arch alors qu’ils côtoient le monde du libre depuis seulement 3 mois)…

  2. bonjour

    pour ma part la réponse est NON ce n’est PAS une erreur.

    1) tu vérifiai avant de proposer le guide ,
    2) c’est une version minimal en terme d’installation

    3) sans doute mettre sur la 1ere Page en Gros 24 pouces
    attention ce qui suit ne vous permet pas de maintenir de vous-même une archlinux ,
    passez par une virtualisation et essayer de la garder 3 mois AVANT

    PAS DE GARANTI sur la moindre mise à jour pour la suite , vous devez être un bon administrateur de vos ordinateurs avec les conséquences ( sauvegardes / réinstallations )

    de bonnes connaissances des commandes propres à archlinux sont requises
    ainsi que la gestion / administration de celle-ci cad savoir de vous même réparer …

  3. Non, ce n’est pas une erreur !
    C’est la distribution à la base que tu préfères et tu voulais partager ce que tu aimes avec les autre.
    C’est humain!
    Et c’est aussi la base de l’open source 🙂

  4. Et je ne vois pas en quoi c’est ton problème
    J’imagine mal les mainteneurs dans leur globalité et les rédacteurs de wiki se soucier du moindre blaireau qui crash sa distrib parce qu’il sait pas la maintenir …
    bref …

  5. Bonjour Fred.

    Même si le guide est un succès, tu as le droit de passer sur autre chose. Néanmoins c’est dommage qu’il n’y est pas eu une entente entre les consommateurs de ton guide disant : « Qui pour prendre la suite du guide pour le remercier du travail effectué ? ».Une ou plusieurs personnes pour un travail collaboratif ce serait super. Et je comprends aussi les personnes disant : »J’ai pas le temps pour cela ou hors de mes compétences ».

  6. Dans tous les cas, merci pour ces guides qui me servait d’aide mémoire.
    que je continue a utiliser et à mettre à jour pour mon utilisation personnel.
    bon moi dans mon cas ça fait 20 ans que je bosse dans le domaine linux.
    et ayant plus l’habitude de debian/redhat dans mon utilisation pro. je voulais voir et découvrir d’autre approche pour mon plaisir personnel.
    ton guide m’a permis dans un premier temps, de tuto pour comprendre et appréhender le monde de la arch. ensuite il m’a servi d’aide mémoire, car je ne connais pas forcement tout par cœur.
    en tout cas même avec mon recule professionnel dans le monde linux, Arch ma permis dans connaitre largement plus, même par rapport au autres distributions. donc rien que pour ça merci.
    après je me doute qu’on t’a surement assez remercié. pour le reste je comprends parfaitement ton résonnement. ne plus être emmerdé c’est un confort

  7. Bonjour,
    Je dirais ceci d’après une réplique de star trek,rendez vous en terrien inconnu,enfin si j’en trouve l’utilité,j’adore mettre les mains dans le cambouis juste pour le plaisir de découvrir,par contre il est certain que je ne le fait jamais sur mon pc de tout les jours, j’avoue que je ne connais pas plus que ça arch et je me demande si cela peut mettre profitable dans mon domaine d’expertise, alors qu’elles sont les avantages de cette distro par rapport aux autres?ok, on va me dire ,tu n’as qu’à allé voir ce qui a été dit à ce sujet,alors sans doute que je vais m’y intéresser,mais j’aimerais un avis bien éclairé avant de me lancer dans cette odyssée .
    Bonne journée

    1. Pour résumer rapidement : une logithèque toujours à jour – ou presque – sans avoir à réinstaller tous les 6 mois à 2 ans.

      Pas besoin de rajouter de depôts tiers, des logiciels bruts de décoffrage, pas de rustines ajoutées. Mais en contrepartie, ça demande un investissement minimal.

      1. Ok ,merci pour ta réponse,je suis un perfectionniste en cette matière,les mise à jour des systèmes que j’ai,je l’ai vérifie tous les jours,bien sur je ne fait pas systématiquement celles-ci si je voit qu’elles peuvent attendre un peu sauf mise à jour de sécurité que je fait immédiatement,bref, si ça me dit un jour je vais m’y mettre et voir ce quelle a dans le ventre.
        Bonne journée

  8. Ah Ah Ah, ça me fait terriblement penser à un testeur de yaourt sur youtube qui, face à un problème, recopie bêtement une ligne de commande qu’il ne comprend pas, puis finit par péter sa distro et conclut par « Linux c’est de la m**de ».
    À quand un test de yaourts de ton hard-discount de proximité sur Peertube ?

  9. Dommage que tu te braques sur les 10% de blaireaux (plus ou moins) au lieu de considérer les 90% de types lambda (plus ou moins) intéressés par ton travail ô combien utile; j’ai utilisé ton wiki pour une installation avec VB …nickel, grâce à toi!! La passion, l’envie d’apprendre, de partager, le plaisir d’avancer sont nos guides.
    Bonne journée

  10. Salut,

    Comme beaucoup je ne crois pas que c’était une erreur.Le wiki de Arch explique aussi comment l’installer.Tes vidéos rendaient la chose plus sympa.Et tes guides permettaient de se faire la main.Après qu’elle que soit la distribution un minimum de lecture et recherches seront utile.

  11. Démocratiser l’installation à la main d’une distribution c’est un projet louable et personne ne saurait t’en faire le reproche. Celui qui tente l’aventure Arch sait très bien (il suffit de lire quelques revues de test sur la toile) qu’il devra consacrer un minimum de temps à la maintenance de son système quitte à devoir tout réinstaller en cas de trop gros souci. Je me suis servi de ton tuto une vingtaine de fois pour réussir une installation les yeux fermés, ça m’a rappelé les bons souvenirs de ma Gentoo que j’ai réinstallé combien de fois 🙂
    Et celui qui se la pète parce qu’il a réussi à poser une Arch sur sa machine se rend vite compte que ce n’est pas la fin des ennuis mais seulement le début ! La naïveté ça doit se paier cash et c’est tout à fait normal, après tu deviens plus sage avec l’expérience de la distribution et n’y restent que ceux qui l’apprécient et la comprennent.

  12. Et bien moi je vais peut-être paraître complètement en décalage, mais votre guide m’a aidé à comprendre que, loin d’être une distribution complexe et casse-gueule, Archlinux est certainement la distribution la plus simple et la plus stable de toutes celles que j’ai essayées ces dix dernières années…
    La preuve : il y a maintenant un peu plus de deux ans (été 2017) que j’ai systématiquement migré toutes mes machines sous Arch (en testing !!!…pour le fun !) et que je me suis empressé de faire de même avec mon portable de boulot tout neuf (un dell xps 15 9560). Résultat : …rien, tout fonctionne à merveille (même l’offloading vers ma carte nvitruc 1050 gtx pour les jeux et tensorflow+CUDA !), pas un seul plantage, pas une seule réinstallation depuis deux ans (c’en est même presque lassant…) et des machines qui tournent comme des horloges, qui s’auto-nettoient et dont les fonctionnalités s’améliorent au fil des semaines, des mois, des années !
    De temps à autres, je m’amuse au boulot à détruire ma machine avec une grosse bêtise…pour la remettre en état trente secondes plus tard (j’utilise btrfs et ses miraculeux snapshots). Vous verriez la tête de mes collègues !!! Bref, je m’éclate…
    Il y a six mois, j’ai converti ma compagne (une technophobe indécrottable qui stagnait désespérément sous windows 10 en attendant la mort programmée par étouffement de sa pauvre bécane) et maintenant toute la famille utilise Arch (en testing et avec gnome comme DE…siouplait!!!) sans AUCUN souci.
    Alors, tout de même, permettez-moi de vous dire un grand MERCI pour ce guide qui m’a mis le pied à l’étrier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *