N’ayons pas peur des mots : il faut une rationalisation des distributions GNU/Linux « bureautiques ».

Je parle de celles qui ont pour cible « monsieur et madame tout le monde. »

Je sais déjà que certaines personnes vont jouer les « vierges effarouchées » en psalmodiant : « il faut du choix, il faut de la liberté ». À ces personnes je répondrai deux choses :

  1. « Trop de choix tue le choix », cf cette conférence de Barry Schwartz sur le paradoxe du choix.
  2. « Ô liberté, que de crimes on commet en ton nom ! », citation attribuée à Manon Roland le jour de son exécution, le 8 novembre 1793 ou 18 brumaire an II.

Si on voulait arrêter la masturbation intellectuelle à chaque nouvelle publication d’un projet à destination bureautique, et rationaliser tout cela en ne prenant au maximum que 4 à 5 distributions GNU/Linux par famille ?

Cela donnerait quelque chose de ce style, par ordre alphabétique, en dehors de la distribution mère qui définit la famille en question :

Pour la famille Archlinux :

  1. Manjaro
  2. EndeavourOS
  3. Anarchy Linux en cas de défaillance de la EndeavourOS

Pour la famille Debian :

  1. Ubuntu et ses saveurs officielles : Kubuntu, Xubuntu, Lubuntu, Ubuntu Mate pour ne citer que les principales.
  2. Linux Mint
  3. Emmabuntüs DE (pour les vieilles machines)
  4. Q4os (pour les vieilles machines)

Est-ce que les Gentoo et distributions à base de code source peuvent être appliquées aux particuliers ? Idem pour la famille des Slackware ?

Pour la famille des RedHat :

  1. Fedora
  2. OpenSuSE

Oui, cela ne fait pas grand chose. En comptant les saveurs officielles d’Ubuntu, on arrive à quoi ? Une vingtaine de distributions ?

Je ne pense pas avoir oublié de distributions incontournables dans cette liste et qui apporte des fonctionnalités que leur disparition changerait la face de ce petit monde qu’est celui des distributions GNU/Linux.

Les premières distributions GNU/Linux remontent à 1992. Qu’est-ce qui n’a pas été inventé en presque 30 ans qui pourrait l’être ?

Je n’ai pas parlé des distributions 100% libres, car il n’y en a quasiment aucune qui tienne réellement le choc dans la réalité sans jongler au niveau du matériel à acheter.

Je sais que ces propos ne vont pas plaire, et je m’attends dans les commentaires à des réponses du genre : « oui, mais tu as oublié telle distribution » ou encore du « tu es un anti-insérez la distribution- primaire. »

Non, j’ai juste utilisé des distributions GNU/Linux depuis 1996 et au quotidien depuis 2006. C’est tout 🙂

139 réflexions sur « N’ayons pas peur des mots : il faut une rationalisation des distributions GNU/Linux « bureautiques ». »

  1. Je vais faire mon pénible mais dans la famille RedHat il faut quand même citer CentOS même si on peut considère que Centos = RedHat sans support officiel.

    Sinon pour le reste de l’article je suis entièrement d’accord avec toi, il faut se concentrer sur un nombre plus restreint de distribution (et d’environnement de bureau j’ajouterai).

  2. Pour les Debian-based tu aurais pu citer la Mx, voire Zorin ou Deepin pour l’aspect design et léché du bureau.
    Chez Slackware je ne vois pas pourquoi une Zenwalk ne pourrait pas figurer dans ta liste, à moins que l’installateur en ncurses soit rédhibitoire pour qu’elle puisse être considérée comme une distro user-friendly. Dans ce cas Anarchy doit sortir aussi !
    Enfin, il me semble qu’une des distributions du tryptique Void/Solus/KaOS avec éventuellement NuTyX pourrait au moins avoir droit à une place, même si les équipes de développement sont réduites et que les distros ne sont pas adossées à une grand(e) mère 🙂
    D’ici peu tu pourras glisser la GhostBSD dans le classement, mais il faut attendre encore 2 à 3 ans pour savoir si elle devient mature.

    1. La MX et la Deepin ? Je les ai oublié, mea culpa. Pour Zorin ? Elle ne sert à rien, c’est une Ubuntu revampée, point barre.

      La famille Slackware ? Je pense que l’absence de gestion des dépendances en natif est une erreur stratégique en 2020. Quant à la Solus ou la Void, ce sont plus des joujoux pour geeks qu’autre chose au final.

      Pour la GhostBSD, je voudrais bien, mais cela dépendra du support matériel.

  3. La MX c’est qu’une debian backportée à bloc sans systemd, du coup son intérêt se limite à pas grand chose (pour pas dire rien)
    Oui je sais on va me dire qu’elle est number one sur distrowatch mais ça empêche pas qu’elle sert à rien..
    Puis une debian backportée, ça casse au moment d’une mise à niveau.
    On prend une debian on y met les backport et le tour est joué.
    Ou alors on prend la solydx qui est une debian pure, un peu une LMDE mais suivie et développée.

    Deepin je préfère rien dire à son sujet, elle sert encore plus à rien….

    Pour les gentoo et Slackware en bureautique c’est quand même réservé à une élite très minoritaire et surtout pas à Madame michu, du coup t’as raison, rien a faire dans un classement du genre.

    1. La question n’est pas de l’intérêt intrinsèque de telle ou telle distribution mais de sa capacité à être intallée et utilisée facilement par les époux Michu ! on peut donc, sur ce critère, donner du crédit à certains forks ou certaines dérivées qui n’apportent rien de nouveau techniquement certes, mais qui simplifient la vie de l’utilisateur final, ce qui est le point fondamental pour une distro grand public.
      Essaie toujours d’expliquer à Léon Michu comment on paramètre le sources.list d’une Debian qu’il serait peut être arrivé à installer lui même (sur un malentendu tout est possible) pour avoir les backports 🙂
      Mettez vous à la place de l’utilisateur lambda qui veut :
      – un OS qui fonctionne du premier coup
      – un OS qui ne prends pas 10 heures à installer
      – un installateur graphique simple (pas RebornOS Tonton !) et un partitionnement automatique (dixit Généviève Michu : c’est pour jouer de la musique les partitions ?…)
      – un OS qui se met à jour automatiquement sans rien demander à celui qui ronfle devant l’écran
      – un OS qui cause le français bien de chez nous !
      …maintenant j’attends votre liste de distros qui cochent toutes les cases …et un live-cd pour tester avant d’installer c’est un plus pour le classement 🙂
      Si je prends pour exemple GhostBSD il fonctionne en live et ensuite si on est convaincu il faut au maximum 6 clics de souris et 20 minutes pour installer un OS bureautique customisé qui fonctionne out of the box (je ne parle pas de la reconnaissance matérielle qui laisse encore à désirer on le sait).

      1. avec l’installateur debian, tu peux choisir d’activer ou non les backports en cochant une simple case.
        Mais la family Michu ne sait même pas ce qu’est un backport, alors dans tous les cas Debian n’est pas pour les novices, et de ce faite, une mx non plus, pour preuve la dernière version de la mx demandait pour l’upgrade, soit, de faire une intervention manuelle pour pas tout casser, soit (et c’était chaudement recommandé) de réinstaller tout à neuf…

        bah le problème c’est que aucune distribution ne remplit tous les critères que tu as cité pour TOUS les modèles de pc, ce qui fait que pour un tel modèle de pc il faudra intervenir à la main, et c’est rédhibitoire pour un novice.

        là où windows est prêt à l’emploi dès qu’on a sorti le pc du carton, on a pas à chercher dans les wiki, forums et tout ça, on branche, on se laisse guider, ça fonctionne, et ça emmerde pas les novices.

        donc linux en l’état est inadaptée à la famille Michu, ou à acheter un pc préfabriqué par une marque comme manjaro à 1 500€…
        mais à ce prix, les gens fuient directement, et prennent un pc à 400€ neuf à Darty sous Windows 10
        si un novice veut un pc entrée de gamme à 400€ avec linux préinstaller, il peut faire une croix sur son rêve..
        linux est réservé malgré tout ce qu’on veut et peut dire à une élite de personnes qui s’intéressent un minima à l’informatique, passe du temps à lire les wikis, à faire du distro-hopping, se creuse les méninges pour parfois des bugs à la con.

        si j’étais une quiche en informatique, je serais surement pas sur linux, donc cette petite part d’utilisateurs linuxiens reflète bien que linux n’est pas encore assez mur pour être une alternative (solide) de choix, mais quand on y utilise, on se rend compte que c’est entièrement fonctionnel.
        mon pc a 0 zéros, là où sur windows 8.1 j’en étais gavée (pour une utilisation identique)…

        1.  » pour preuve la dernière version de la mx demandait pour l’upgrade, soit, de faire une intervention manuelle pour pas tout casser, soit (et c’était chaudement recommandé) de réinstaller tout à neuf…  »
          Tout réinstaller çà arrive aussi avec Windows une fois qu’on a installé/désinstallé tout un tas de conneries de logiciels à la con ou qu’on a choppé un coronavirus du disque dur 🙂 donc pas d’inconvénient majeur à utiliser une MX !

          1. Pour réinstaller windows le novice va mettre une minute pour trouver un tuto récent en français et clair.

            Le même exercice sur Linux pour le même novice va lui prendre des heures, un tuto qui date de plusieurs années et en english.
            Et à la fin de l’installation le novice va se dire
            « Ouah chaud tout ce bazar »

            Ha on peut pas avoir de virus sous linux ??

            T’en fais quoi des toolbars qui clignotent comme des guirlandes de Noël sur les PC des gens qui en 2020 ne connaissent toujours pas les bloqueurs de pubs ??

            Ça reste une forme d’infection informatique donc un virus (vu que le virus en lui même signifie rien, c’est soit des ransomwares, blotwares et autres)

  4. Si on regarde les différences distribution mère, on a les commerciales : comme SuSE, Redhat, Ubuntu, Qui on pour but de répondre au besoin des clients de c’est sociétés. Ubuntu étant disponible librement. SuSE et Redhat distribue leur distribution qu au client de leurs support. Mais on chaqu’un 2 dérivé principal pour SuSE c’est openSUSE Leap et openSUSE tumbleewed pour Redhat c’est centos et fedora. Je pense ce s’est distribution ont une place, a coté de leurs mère. Elle permet de réduire la facture des clients SuSE et Redhat, sur des postes ou le support n’est pas important.
    Après on a les distributions communautaire: Debian, gentoo, Arch linux, Slackware. C’est 3 on une philosophie suffisamment différente, pour existé.
    Il y a beaucoup de dérivés de tout c’est distribution, et on trouve tout un tas de raison d’excitante. soit dans un but particulé. certain le penteting (kali linux, parrot, backArch) soit pour des machines particulier, (Emmabuntüs => recyclable de machine) ou pour des applications particulière comme OpenMediaVault => un nas, ipfire => pare-feu, proxmox => VM.
    Après tout c’est distributions, on elle une vrais raison existé? ou installer la distributions mère + installer le dépôts supplémentaire et soft qui on font la différence? finalement la principale différence c’est que la 1er solution et plus rapide.

    La diversités des distributions, reflète la diversité de la communauté d’utilisateur linux. Alors pour une rationalisation, ne risque elle pas de jeté un certain nombres d’utilisateur.

    Après je dit pas qu’il est des distributions qui certes à rien, à jeté. que certain ne font pas un peu doublon. (quelle différence il y a une parrot et une kali) d’autre qui certes à plaisir au développeur. Autre pour des conflits philosophique. (systemd vs systemV, logiciel libre uniquement, …)

    Si je devais parlé de mon choix, pourquoi openSUSE. parce que c’est l’une des 1er distributions que j’ai testé et qui fonctionné bien. J’ai bien regardé ailleurs, Archlinux (ce qui mon dérangé : trop long a installer/configuré, les logiciels sur AUR la compilation, et les options de sécurisé de base un peu faible – pas de LSM installer) gentoo linux (le temps de compilation, ma vite découragé)

    David

    1. J’ai précisé en début d’article que je parlais des distributions pour « monsieur et madame tout le monde ». Tu nous sors un laïus hors sujet sur les distributions orientées sécurité, de filtrage ou encore de « bornes multimédias ».

      Sur ton paragraphe de fin, je te répondrai en tant qu’archlinuxien : c’est une distribution mécano. Quant à Gentoo, je ne lui trouve aucun intérêt, sauf de savoir comment monter une distribution en partant de la feuille blanche.

      1. mon problème avec Archlinux de sécurité, je viens de revérifié AppArmor, est bien inclue dans les Archlinux de base. Il me semblé le contraire, mea culpa. Après AppArmor ou Selinux, peu importe. Mais AppArmor est utiliser par debian, OpenSuSE, SuSE, Archlinux, par défaut.

        Archlinux est une bonne distribution, j’ai jamais dit le contraire. Par contre le choix de AUR (à recompilé sur sa machine) me dérange un peu.

        Quand à gentoo, au contraire je la trouve intéressante: elle est plus simple à installer que Arch je trouve. on à beaucoup plus de personnalisation qu’une Arch (on peux choisir les options de compilation) quand j’avais testé gentoo, je l’avait trouvé plus cohérente que Arch. par contre j’avais eu comme défaut : problème de dépendance entre les options des logiciels, temps de compilation, et logiciel LTS (pas les dernier version).
        Comme distribution mécano, on a que je connais, on arch, mais aussi openSUSE, gentoo. dans tout c’est distribution, j’ai le systeme comme je veux ou presque. J’ai peu de limite. (bien que sur openSUSE, j’ai avec les options kde par défaut)

        1. AUR reprend le principe des ports BSD pour des logiciels indisponibles dans les dépôts officiels. Donc une utilisation qui se doit d’être ponctuelle.

          Ah, la modularité des options de Gentoo et les bugs qui en découlent si on choisit mal ses options 🙂

          OpenSuSE, mécano ? Ah, première nouvelle 😀

          1. Il n’y a aucun point de comparaison entre les ports BSD et les dépôts AUR
            Les AUR sont des dépôts utilisateurs si je ne me trompe pas, alors que les ports BSD sont l’arborescence des logiciels tiers (en pkgsrc), en opposition avec le système de base, qui peuvent être installés par la suite, ce qui peut se faire aussi via des paquets pré compilés (pkg)
            En aucun cas il s’agit de packages utilisateurs

          2. Si on en croit l’histoire d’AUR, il n’y a pas que les utilisateurs qui peuvent déposer des recettes sur ce dépôt : https://wiki.archlinux.org/index.php/Arch_User_Repository#History

            In the beginning, there was ftp://ftp.archlinux.org/incoming, and people contributed by simply uploading the PKGBUILD, the needed supplementary files, and the built package itself to the server. The package and associated files remained there until a Package Maintainer saw the program and adopted it.

            Then the Trusted User Repositories were born. Certain individuals in the community were allowed to host their own repositories for anyone to use. The AUR expanded on this basis, with the aim of making it both more flexible and more usable. In fact, the AUR maintainers are still referred to as TUs (Trusted Users).

            Il y a cependant un point commun : l’existence de logiciels sous forme de recettes à faire traiter par des outils dédiés.

  5. Ah l’éternel débat stérile … comme si l’utilisateur de base ne venait pas à Linux parce qu’il y a trop de distrib…. c’est assez drôle comme raisonnement. C’est pas le premier ni le dernier article la dessus, mais bon c’est assez drôle à lire

    Si on garde rien, je vois pas pourquoi garder les distrib filles ? tu gardes debian et fedora a ce moment, le reste apporte quoi de plus (mieux?) ?

    1. Aussi stérile que de déclamer que le choix pléthorique est indispensable. Assez drôle à lire, si tu le dis.

      Quant à conserver uniquement Fedora et Debian, c’est à dire que l’on doive rester éternellement dans les fixed releases. Bref, rester dans les distributions qui n’ont pas fait vraiment bouger le curseur depuis le milieu des années 2000.

  6. Salut,

    Je te rejoins sur le fait que la complexité de l’environnement libre est un frein à son adoption par Monsieur et Madame Normal. Le libre n’est pas toujours lisible et il est parfois difficile d’expliquer la différence entre système d’exploitation et distribution. Il est inutile également de tenter d’expliquer à Monsieur et Madame Normal pourquoi il faut dire GNU/linux et pas Linux, d’autant plus que tout le monde s’en fiche royalement (en tout cas moi). Et si par miracle, Monsieur et Madame Normal sont d’accord pour adopter une distribution Linux, il ne faut surtout pas leur montrer la liste de Distrowatch avec ses 200 distributions parce qu’ils vont détaler comme des lapins.
    Windows, c’est limpide : Windows 7, Windows 8, Windows 10. Apple, un peu moins mais tout de même. Pour ce qui est de Linux… Mein Gott!
    Autre exemple qui n’a rien à voir avec le bureau. J’ai abandonné Youtube dans le but d’adopter Peertube. Eh bien, c’est un échec total. Je n’y comprends rien! Entre les différentes instances, le tutoriel d’installation, c’est un indescriptible fouillis. Je doute vraiment que ce projet se développe. J’espère me tromper et changer d’avis mais j’ai le sentiment qu’il va vivoter, victime de sa complexité. Il n’est pas possible que Monsieur et Madame Normal s’y retrouvent. Keep it simple and stupid! (KISS), il n’y a que ça de vrai! Si Peertube veut concurrencer Youtube, il faut qu’il soit encore plus simple et intuitif que lui.

    1. Je ne reviendrai que sur peertube : il est vrai que le principe des instances et des liens entre elles comme une toile d’araignée est difficile à appréhender.

      Cependant, si on reste dans la consultation et qu’on utilise une grosse instance, on peut trouver ce que l’on cherche sans la censure automatisée de Youtube qui en fait un lieu où parler de sujets sérieux peut se terminer en suppression de chaine.

      1. Sauf que la personne qui gère l’instance peut délibérément en refuser certaines ce qui fait qu’on en revient à une forme de censure. Du coup difficile de savoir, et il faudrait presque avoir un listing de toutes les instances pour avoir potentiellement accès à tout le contenu.

        Si on regarde peertube.fr, elle ne suis que 32 instances sur 451 recensées sur instances.joinpeertube.org (sachant que joinpeertubee ne repertorie surement pas toutes les instances existantes) donne accès à 26 000 vidéos contre plus de 200 000 sur alttube.fr. Est ce de la censure, un « oubli » de recensement, du jemenfoutissme primaire ? Au final trouver une vidéo sur un sujet sérieux peut être un vrai labyrinthe. La multiplication des instances rend l’information plus difficile à trouver.

        Concernant la censure pour la personne qui publie les vidéos, qu’en est il ? Impossible de savoir si vous ne gérez pas votre propre instance. Vous pouvez vous faire supprimer des vidéos sur peertube également si l’admin le souhaite. Ce sera sûrement moins pifométrique qu’un bot Youtube, mais le risque n’est pas à écarter.

        1. « Sauf que la personne qui gère l’instance peut délibérément en refuser certaines ce qui fait qu’on en revient à une forme de censure. Du coup difficile de savoir, et il faudrait presque avoir un listing de toutes les instances pour avoir potentiellement accès à tout le contenu. »

          Il y a des instances qui sont pourries par le porno, par exemple. Rien n’interdit à une instance de ne pas relayer la dite instance.

          « Au final trouver une vidéo sur un sujet sérieux peut être un vrai labyrinthe. La multiplication des instances rend l’information plus difficile à trouver. »

          Je suis d’accord. C’est en effet plus chiant.

          « Concernant la censure pour la personne qui publie les vidéos, qu’en est il ? Impossible de savoir si vous ne gérez pas votre propre instance. Vous pouvez vous faire supprimer des vidéos sur peertube également si l’admin le souhaite. Ce sera sûrement moins pifométrique qu’un bot Youtube, mais le risque n’est pas à écarter. »

          C’est pour cela qu’il vaut mieux connaitre l’administrateur de l’instance sur laquelle on héberge les vidéos.

          Au final, après une période de foisonnement du à la nouveauté, il ne restera que les instances les plus solides et les plus « sérieuses » en terme de maintenance.

          https://instances.joinpeertube.org/instances.

          Si on tri sur les 451 instances listées – par page de 10 en fonction de la version de peertube utilisée, on en a plus d’une vingtaine avec une version inférieure à la 1.2.0…

          2 pages (soit une vingtaine) avec une version 1.2.0/1.2.1
          2 pages (soit une vingtaine) avec une version 1.3.x
          3 pages et demie avec une version 1.4.x

          En gros, un quart des instances sont techniquement obsolètes… Ça pique quand même.

  7. Salut Fred,

    Je n’ai jamais compris pourquoi tu étais en « guerre » contre des distros. Il y a des gens qui prennent plaisir à le faire, où est le mal ?

    Le très grand débutant sous Linux va taper sur son moteur de recherche : meilleur distribution Linux pour débutants. Et les comparatifs font ressortir les mêmes(ubuntu, mint …)

    Tout le monde veut Windows ou OS X. Si tu as Linux, c’est que tu t’y connais : tu n’as pas atterri sur la page qui compare les distros par hasard.

    De plus, Microsoft a tué le desktop Linux depuis belle lurette. Tu trouves des licences à 4 euros sur eBay .

    Bref, ces distros sont un « kif » de leurs concepteurs , ils n’embêtent personne ☺️

    Bonne soirée

    Rémy utilisateur gnu Linux depuis 95

    1. Je ne suis en guerre contre aucune distribution, juste contre le fait de réinventer la roue ad-vitam aeternam.

      Je dis simplement qu’il y a trop de distributions pour la bureautique et que cela est contre productif. La conférence de Barry Schwartz sur l’abondance du choix qui bloque le processus de décision est intéressante à suivre.

      En tout cas, il faut se débarrasser de l’idée que cette dispersion est indolore.

  8. Bah écoutes, ton billet je suis plutôt de ton avis… Je pense aussi que peu de personne installent des distributions autres que ceux citées, dès que tu sort de cette zone, et je pense à la MX qui à un succès que je ne comprends pas, c’est que tu veux juste tester et que tu connais déjà pas mal à cet OS.

    Le débat de rolling or not rolling est un faux débat, ça a toujours été un faux débat, puisque les fixed sont capable de passer d’une version à une autre sans réinstallation, c’est pas plus compliqué que de se taper à longueur de jours des updates en pagaille. J’ai passé les debian dans la famille de versions en versions sans sourcilier. Donc ça c’est pas un truc à prendre en considération. Par contre oui, je te l’accorde, celui qui joue avec les PPA ou autres dépôts de merdes, va avoir des couilles.
    A la limite, celui qui a du temps et veut les dernières versions se prend une rolling sinon une fixed qui sait monter de version (pas comme mageia) est tout aussi indiquée.

    Pour la famille slack, la zenwalk me semble abordable, mais jamais testé, je trouve que cette famille est trop archaïque. Dans la famille Gento, peut etre Sabayon, elle était vraiment pas mal avant, maintenant le peu que je teste et à chaque fois c’est une cata.

    1. Sur le premier paragraphe, je suis d’accord.

      Le débat de rolling or not rolling est un faux débat, ça a toujours été un faux débat, puisque les fixed sont capable de passer d’une version à une autre sans réinstallation

      Ah, il faudra dire cela aux personnes qui sont obligées de réinstaller tous les deux ans 🙂

      J’ai passé les debian dans la famille de versions en versions sans sourcilier. Donc ça c’est pas un truc à prendre en considération. Par contre oui, je te l’accorde, celui qui joue avec les PPA ou autres dépôts de merdes, va avoir des couilles.

      Peut-on faire d’une poignée d’exemples une généralité ? Pour les dépôts tiers, c’est inhérent même au concept de fixed surtout en fin de vie d’une version donnée.

      A la limite, celui qui a du temps et veut les dernières versions se prend une rolling sinon une fixed qui sait monter de version (pas comme mageia) est tout aussi indiquée.

      L’accélération de la vitesse de sortie des versions majeures de gros logiciels ne laissent du répit qu’aux rolling et aux fixed à courte durée de vie. Les fiats sont tétus, comme disait un certain Lénine. Encore une fois, chaque semestre une nouvelle version majeure de LibreOffice, de Gnome et de Plasma arrive. Les navigateurs, c’est 5 à 6 fois par an.

      Pour ton paragraphe de conclusion, je dirai que la Sabayon pourrait disparaitre que cela ne changerait rien au schmilblic.

      1. « Ah, il faudra dire cela aux personnes qui sont obligées de réinstaller tous les deux ans »

        Tonton Fred tu exagères franchement. Je te rappelle que j’utilise Ubuntu au quotidien depuis 2008.
        Ma compagne qui n’y connais rien utilise Ubuntu depuis 2011.
        Ça commence à faire en terme d’expériences tu trouves pas ? est ce que tu peux en dire autant ?
        Et pourtant, la réinstallation n’est du tout la norme sur cette période.
        Je ne vais pas dire que ce n’est jamais arrivé, récemment je l’ai fait sur le PC de ma compagne parce que je venais d’installer un SSD. Mais sur cette longue période ( 12 ans pour moi, 9 ans pour ma compagne ) le passage à la nouvelle version d’Ubuntu se fait par mise à niveau, tout simplement. Et tout va bien, merci.

          1. Fred -> non je te demande ton expérience récente d’Ubuntu. Depuis quand as tu abandonné cette distribution ?
            De mémoire, cela a fait un sacré bout de temps que tu ne l’utilises plus. Donc quelle légitimité il te reste pour affirmer que les migrations d’une version d’ubuntu à la suivante font tout planter et exigent une réinstallation ?
            Je te rassure, je ne suis pas la pour affirmer que tout est parfait chez Ubuntu. Par contre je peux t’assurer que dans la très grande majorité des cas, les migrations se passent sans le moindre problème. De LTS en LTS ou tous les 6 mois, peu importe.
            Si c’était une catastrophe, tu te doutes bien que je ne suis pas assez masochiste pour l’utiliser encore au bout de 12 ans !
            Et les personnes qui se plaignent dans les forums ne sont bien évidemment pas majoritaires.

          2. J’ai abandonné la distribution en 2009.

            « Donc quelle légitimité il te reste pour affirmer que les migrations d’une version d’ubuntu à la suivante font tout planter et exigent une réinstallation ? »

            Des recherches sur les forums ? 🙂

            Plus sérieusement, si tu ne rajoutes pas 15 tonnes de ppa, ça aide. Si tu laisses ta configuration « d’usine », ça aide aussi.

            « Par contre je peux t’assurer que dans la très grande majorité des cas, les migrations se passent sans le moindre problème. »

            Je n’en doute pas. J’ai juste eu l’expérience contraire. C’est tout.

            Après, tu auras toujours la minorité plus gueularde que la majorité, je suis d’accord.

    2. Dans les dérivées Slackware, j’avais bien aimé la Salix, très facile d’utilisation (surtout quand on ne pige rien au système de paquets de la Slackware…). Mais son avenir semble incertain.

  9. Notre Tonton Fred national adore lancer des polémiques il paraît que çà fait travailler le neurone et permet de lutter contre les maladies dégénératives 🙂
    Pour ma part, je maintiens ma position concernant Zenwalk (pour les slackeurs), MX ou Deepin (pour les debianeux), Manjaro ou EndeavourOS (pour les Archistes). Par contre je suis plus réservé pour Fedora et OpenSuse, ce sont des distributions assez compliquées et longue à installer, même si elles sont très simples à l’emploi. En rpm autant prendre une PcLinuxOS.
    Les Gentoo-based même pas en rêve (je viens d’essayer pour la 10ème fois d’installer Redcore et çà merde toujours à un moment ou un autre) et faisons une piote place pour Solus ou NuTyX faciles à installer et à mettre à jour (en CLI pour NuTyX mais cards est d’un usage simplissime, en graphique pour Solus).
    J’ai aussi oublié de mentionner la ElementaryOS qui a été reconnue comme le projet Linux le plus organisé et globalisé par un expert dont j’ai oublié le nom 🙂

    1. Lancer des polémiques ou simplement poser des questions ?

      PCLinuxOS ? La distribution qui utilise l’abandonné apt-rpm ? Désolé, mais je préfère toujours les projets proche des maisons mères.

      Solus a été maltraité par le départ d’Ikey Doherty et il faudra voir si elle tient le choc sur le long terme. NuTyX ? Je serai plus réservé, sachant que tu es obligé de réinstaller à la sortie d’une version majeure de sa base LFS.

      Quant à ElementaryOS, autant casser sa tirelire et acheter directement un Mac si on veut l’ergonomie du Mac.

      1. Désolé mais tu fais erreur. Désormais la Nutyx est une quasi rolling release, elle passe d’une version a l’autre sans reinstallation, et la PCLinuxOS que j’ai en ce moment a la maison pas plus tard qu’avant hier dans la maj il y avait en maj: apt, apt-common et synaptic donc c’est pas si abandonné que ça.

        1. Même une version majeure de sa base LFS ? Vraiment ? D’accord. J’attend juste de voir en mars / avril prochain avec la prochaine mise à jour majeure de la LFS (la 9.1 ?) si la NuTyX migrera sans réinstallation.

          Voyons, apt-rpm : http://apt-rpm.org/

          Dernière version ? Janvier 2008.

          À moins que le projet ne soit géré en interne par apt ? J’avoue que je ne sais pas. Si tu as des informations, je suis preneur 🙂

          1. Pour Nutyx on en est a la 11.3 et je n’ai pas pu verifier par moi meme que le passage de 10 a 11 c’est bien passé c’est par intermédiaire.
            Pour Pclinuxos la version de apt est la: 0.5.15lorg3.95-13pclos2020(Unknown) on doit pouvoir comparer avec un ancien iso

          2. J’ignorais que le passage de la version 10.x vers la 11 de Nutyx s’était passé ainsi. À vrai dire, je ne trouve aucun intérêt à utiliser une base LFS.

            Le dernier apt-rpm, c’est la 0.5.15lorg3.94a qui date de 2008, dixit le site du projet : http://apt-rpm.org/

            En gros, on est face à un rustinage de l’outil depuis des années, donc.

      2. Sachant qu’il n’y a aucun enjeu immédiat à réduire le nombre de distributions Linux, ce n’est pas un débat mais une polémique 🙂 mais soit je ne suis pas contre !
        Il ne faut pas non plus s’appesantir sur les dirigeants historiques des distros, Ikey a bien été remplacé par Joshua Strobl qui s’en sort très bien pour le développement de Solus. Si on te suit sur cette voie, Apple doit être au bord du dépôt de bilan après la mort de Steve Jobs 🙂 et Slackaware a beau toujours avoir son créateur à sa tête elle est plutôt en état de mort cérébrale que bien vivante ! NuTyX c’est spécial c’est vrai mais elle mérite l’attention tout de même. Avec GhostBSD et Salckaware aussi après tout, ces 3 distributions sont sur le fil du rasoir parce que développées quasiment par une seule personne ce qui les fragilisent sur le long terme.
        J’ai cité PcLinuxOS pour ne pas prononcer le nom des soeurs ennemies 🙂 Elementary me paraît adaptée à une personne qui ne veut pas passer de temps à paramétrer et maintenir son OS et tout le monde ne peut pas ou ne veut pas se payer un Mac 🙂

        1. Aucun enjeu immédiat ? Non, il est vrai qu’il est inutile d’offrir une offre plus lisible aux personnes qui pourraient venir…

          Je dois dire que concernant la Solus, le contact avec certains outils tiers – comme le menu Brisk – me font penser que le projet a pas mal souffert du départ d’Ikey.

          Apple est une grosse boite, contrairement à la Solus qui est un projet largement moins pourvu en terme de mainteneurs.

          Pour les personnes utilisant Elementary, je ne dirais qu’une chose : cassez votre tirelire et allez sur l’original. Vous aurez de l’utilisable à coup sûr.

          1.  » Aucun enjeu immédiat ? Non, il est vrai qu’il est inutile d’offrir une offre plus lisible aux personnes qui pourraient venir…  »
            Même si Linux doublait ses parts de marché en quelques mois ce qui serait inespéré, il ne passerait qu’à peine au-dessus de 3% de parts de marché donc => aucun enjeu à court terme c’est confirmé, les statistiques sont formelles !
            Seul un saut technologique du côté du libre ou un casse-gueule/scandale monumental du côté de Microsoft et/ou Apple pourraient faire venir des gens en masse sous Linux et encore, là effectivement, la populasse Michu sera confrontée au problème du fourbis du choix mais je fais confiance aux grands groupes (Red Hat, Canonical, Suse) pour faire la promotion de leur distribution, la sélection se fera par le marketing comme l’ont fait il y a déjà bien longtemps Microsoft et Apple.
            Je souris de temps en temps quand je vois des distros comme FerenOS ou ReactOS qui essaient de singer Windows c’est pathétique de cramer du temps de travail là dessus.
            Je confirme également ce que j’ai toujours pensé depuis que je suis sous Linux/BSD : si on impose pas l’utilisation d’un OS libre dans les écoles et universités et dans les administrations, rien ne bougera pour Linux avant la fin du réchauffement climatique 🙂 moi qui travaille dans la sphère publique, au boulot nous venons de mettre en service un applicatif de gestion hébergé sur un serveur Ubuntu mais nous n’y avons accès que via un navigateur (le système est optimisé pour Firefox tout de même) et pas de client libre sur nos stations de travail 🙁 Comme l’ami Adrien D je suis encore triste d’avoir vu disparaître Mandrake/Mandriva alors que pour une fois nous avions une distribution Linux française qui était au début des années 2000 à la pointe dans le domaine avant qu’elle ne parte en sucette. Si l’entreprise avait pu travailler avec l’Etat, les hôpitaux et les collectivités locales elle serait devenue un acteur incontournable du libre.

          2. Je ne répondrais que sur ta fin : j’ai pu croiser aux RMLL 2010 auquel j’ai participé en tant que visiteur 2 membre de l’équipe dirigeante de Mandriva. Ils volaient à 15 000 pieds au dessus du sol.

            Mandriva est « techniquement morte » en 2004 avec l’arrivée d’Ubuntu qui avait tout compris, le coup de grâce ayant été porté en 2006 avec la ubuntu 6.06 LTS.

          3.  » Apple est une grosse boite, contrairement à la Solus qui est un projet largement moins pourvu en terme de mainteneurs.  »
            On disait aussi de Lehman Brothers que c’était une grande banque et qu’elle existerait toujours 🙂 Petite ou grande, une structure collective a besoin d’un leader technique et/ou charismatique (j’allais dire « politique ») qui motive les troupes et indique le chemin à suivre, c’est lui qui donne du sens à l’investissement des gens qui collaborent et qui fait ressentir à chacun qu’il est utile au groupe et qu’il a sa place dans la grande famille. Le jour où Linus ne s’occupera plus du kernel j’aimerais bien voir qui prendra sa place et pour combien de temps avant que le noyau ne soit forké ou soit abandonné.

          4. Pour le noyau, cela partira sûrement en couilles. Si Linus Torvalds n’a mis le noyau sous GPL qu’à partir de sa version 0.12 (en 1992 de mémoire), est-ce pour éviter un mouvement de dispersion inhérent à la conception du logiciel libre ?

            Je suis aussi d’accord que le « too big too fail », c’est du grand n’importe quoi. Tout ce qui nait meurt un jour.

          5. Hello !

            « Si Linus Torvalds n’a mis le noyau sous GPL qu’à partir de sa version 0.12 (en 1992 de mémoire), est-ce pour éviter un mouvement de dispersion inhérent à la conception du logiciel libre ? »
            Paradoxalement, la GPL, restrictive et appelant aux forks de par sa conception, ne pourrait-elle pas être responsable en partie des mouvements de dispersion chez les *distributions* Linux ? Ajoutons à cela que Linux n’est pas un OS, et que les distributions ne sont que des agrégats de projets divers derrière un userland GNU mis en place y’a plus de vingt ans. J’y ai toujours vu là le principal défaut inhérent aux distributions Linux : c’est du bidouillage. Le rolling-release n’arrange pas ce point.

            Le problème semble moins se poser chez les OS BSD, de part leur conception cathédrale. Mais c’est le même bordel, voire plus, pour leur partie workstation, qui reste de l’agrégation de projets externes.

            A titre perso, mes workstations sont toutes sous Mac. Non pas parce que j’aime payer super cher, et encore moins par amour des projets fermés. Mais parce que sur le papier, ça reste à mes yeux l’Unix-like proposant l’UX la plus aboutie et cohérente. J’attends toujours l’équivalent libre.

            Du coup, on voit souvent ce débat revenir, et même si je regarde ça de plus loin que vous, d’une certaine façon, je partage le même constat que Fred.

          6. Sur le plan de la conception des distributions, c’est inhérent au monde GNU et à la FSF infoutue de pondre son noyau libre. D’où le trou bouché par Linus Torvalds et sa bande.

            A titre perso, mes workstations sont toutes sous Mac. Non pas parce que j’aime payer super cher, et encore moins par amour des projets fermés. Mais parce que sur le papier, ça reste à mes yeux l’Unix-like proposant l’UX la plus aboutie et cohérente. J’attends toujours l’équivalent libre.

            L’UX se base sur l’interface graphique du mac qui n’a évolué qu’à la marge depuis 1984. La dernière grosse révolution ? L’arrivée du Dock avec MacOS-X en 2001.

        2. Pour ur info, apt-rpm et synaptic ont été développés par Conectiva, distro Brésilienne commerciale qui a fusionné avec Mandrake pour former Mandriva en fevrier 2005. La mise à jour consistait à recompiler les packages par rapport aux logithèques système actuelles. Il n’y a pas de nouvelle mise à jour d’apt-rpm.

          1. Tout ce que je peux dire c’est que l’Homme réinvite toujours la roue. Partout.
            Suffit de voir l état du cinéma. Remake de reboot de remake. Les jeux vidéo? Des suites de suites, des réadaptations de jeux rétro, des copiés-collés de jeux. La musique tourne en rond aussi pas mal. Et les « innovation » et l informatique font de même. Mais est-ce une mauvaise chose? Bah je sais pas, ça dépend de l objectif qu on se fixe. Les goûts et les couleurs.

          2. Ce syndrome de la réinvention constante de la roue ? Un manque cruel de créativité et une recherche d’un putain de profit à très court terme.

            Je veux bien que Keynes disait « In the long run, we’re all dead », mais quid du moyen terme ?

  10. Salut Fred.

    Rentrant de week-end je vais essayer d’être court.
    Je dirai qu’il faudrait d’abord une rationalisation des exemples vidéos ou magazines pour Mr ou Mme Michu. Quand je regarde dans un relay ou centre commercial un magazine Linux….pour la majorité on se demande s’il faut au minimum un bac +2. Un magazine sous Windows est mieux pensé pour Mr ou Mme Michu. Pour les vidéos on est pas plus avancé. Mr ou Mme Michu est censé(e) être autodidacte et avoir lu le RTFM ? Au final même si on prend que 5 distributions bureautiques et que Mr ou Mme Michèle ne se retrouve pas dans les explications (magazine/vidéo) toutes simples pour par exemple configurer son imprimante, il/elle retournera sous Windows.

  11. Perso, en tant que professionnel, linux sur le bureau ca serait le jackpot financier pour le support.
    Largement, mais très largement au dessus de windows.

    Les gens sont habitués à un certain fonctionnement. Ce n’est pas en leur proposant du gnome-shell, du Mint ou du Cinamon ou tout autre environnement non windowsiens que ca vas les inciter à rester.
    Ils doivent retrouver leur marques. Donc KDE avec une barre à la windows pour y placer les icones.
    Avec ca, ils se sentent déjà plus en confiance, car même si le menu n’est pas identique, au moins, il y a la barre d’icônes.

    Ensuite, viens le problème des drivers. Un Michu qui se lance à l’aventure, si le wifi n’est pas reconnu out of the box, c’est retour windows fissa.
    Et les arguments comme quoi, faut mettre un cable pour l’installation et configuration, c’est bullshit.
    Aussi, je n’ai pas testé sous Gnome, mais sous KDE, l’installation de nouveau drivers Nvidia réclame un reboot par la console. Le fait d’installer les drivers, casse le système de reboot. Et ce, quelque soit la distrib.

    Vient ensuite le sublime « est mon imprimante, c’est pas pareil qu’avec windows. Je n’arrive plus à utiliser telle fonction ». Argument juste imparable.
    Michu n’achète pas une imprimante uniquement pour imprimer, on lui vend un packaging/combo imprimante, scanner, machine à café, aspirateur et j’en passe.
    Et là, hop retour windows fissa.

    Les jeux pour le fiston ? Hum si c’est du Origin/EA, back to windows, Proton est considéré maintenant comme un cheat.

    Il faut aussi une parfaite traduction. Exemple, moi Manjaro KDE 18.5.1, l’écran de déco est en anglais.

    Une fois tout ces murs et remparts de passés, on y est, Michu est sous linux. Maintenant, il faut aussi une facilité d’installation d’application. Et il faut un store à jour.

    Et là, viens le dernier argument: j’ai téléchargé telle programme sur tel site et je n’arrivepas à l’installer, ca me met un message que je ne comprend pas, et c’est ici qu’avoir une traduction parfaite est important, Michu nous lis le message et si c’est en anglais, bon courage pour comprendre. Faut Back +5 mini en cryptologie.
    J’ai déjà eu du Michu qui lisait le titre du jeu Monster Hunter World en « monté 1 té world ». Parfois en prononçant le S de mosnter.

    Si le programme n’a pas d’équivalent, hop retour windows.

    Conclusion, comme beaucoup, je le dit honnêtement, Windows a gagné la bataille du desktop.
    Comme je le dit toujours, si l’énergie dépensée et plus grande que le retour qu’on en a, alors c’est un pure gaspillage.

    Aussi une des très grandes raison du succès des tablettes/smartphones face au pc. C’est dispo immédiatement. C’est moins compliqué car pour chaque choses, il y a une application et pas juste un navigateur internet. Les Michu sont pris pas la main.

    Nous vivons entre geek et parce que nous geek arrivons à faire les choses, nous pensons qu’il en est de même pour tout le monde. Pourtant je ne pense que que votre médecin, par ce que lui sait faire une trachéotomie, pense qu’il en est de même pour vous et le reste du monde. Et cela, nous l’oublions bien trop souvent.

    1. Complètement d’accord avec ce que tu dis…
      Dans un monde imaginaire, où tous les gentils développeurs se sont donnés la main pour développer un super OS sous Linux, une fois cette étape passée…bah il reste encore un boulot de zinzin à abattre !

      Et pour répondre au Monsieur du commentaire en-dessous : la philosophie du libre se fait souvent rattraper par le pragmatisme . »Pas de thunes = pas de moyens, pas de moyens = pas de développement, pas de développement = pas de distribution ».

      Je persiste et signe, en disant que sans moyens financiers solides pour maintenir les distros…il n’y a aucune pérennité possible 99% des cas.
      Les moyens ne sont pas (malheureusement) illimités. Je ne trouve pas idiot, une fois ce constat fait, de dire qu’un moyen d’avancer « mieux » sans augmenter le périmètre financier serait de rationaliser les développements.
      Sans argent, point de salut ! Il faut bien que les dévs vivent, qu’il y ait de la comm’ de masse, des partenariats, tout ça tout ça, si l’on veut que la mayonnaise prenne.

      Le partage de ressources c’est mettre des moyens en commun mais aussi d’éviter de re-développer les mêmes outils en parallèle ou de forker sans que le jeu n’en vaille la chandelle.
      Si partager des ressources ça se limite à piocher quand ça t’arrange et bidouiller dans ton coin sans que ça ne fasse avancer la communauté … c’est pas super fair play et cela est à mon sens une définition très libertaire du partage.
      Et j’apparente plutôt ça à du détournement.

  12. Ça fait encore trop.
    Je n’en retiendrai que 4
    Linux Mint, Ubuntu Mate et Q4OS, pour les deb et en conservant cet ordre selon les perfs du pc hôte.
    Ubuntu-fr.org ou debian-facile.org dans les favoris du navigateur pour le support.
    Enfin, pour un bidouilleur, Manjaro Mate est conseillable.
    KDE/Gnome, inutilement sophistiqués pour débuter.
    Xfce/Lxde, le vinaigre avec lequel on n’attrape pas les mouches.

  13. Je ne comprendrais jamais cette volonté sans cesse resucée de chercher à homogénéiser les initiatives et à vouloir les réunir sous une même banière au nom d’un critère d’efficacité qui, lui, n’est clairement jamais questionné.

    Si c’est pas efficace, optimal, efficient ou − insérer ici le qualificatif rationaliste de votre choix −, ça vous gratte ?

  14. Il faut aussi se poser plusiques questions :
    – quel pourcentage de la population des madame Michu a besoin d’un PC bureautique ? Et pour en faire quoi ?
    – et d’ailleurs c’est quoi un PC bureautique ?
    – on a presque tous un smartphone, donc un ordinateur sur soi. Qu’a t’on besoin de faire sur un PC que l’on ne peut pas faire sur un smartphone ? Ca concerne qu’elle pourcentage de la poupulation de madame michu ?
    – madame Michu a besoin de quels logiciels installés « en dur »qui justifieraient l’installation d’une distribution linux ?

    1. Et tu me ressors le refrain de la tablette et/ou smartphone pour presque tous les usages ?

      Je te demanderai simplement : n’as-tu jamais connu de période où ta tablette ou ton smartphone était limite côté batterie au point de chercher une prise pour le recharger dans l’urgence ?

      Tout le monde a un smartphone ? Depuis quand ? Je connais des personnes qui ont des téléphones « ancienne mode » et ça leur convient très bien.

      Le smartphone et la tablette ne seront jamais l’outil parfait pour toutes les taches. L’absence de clavier en fait des outils de consultation par conception. Ce n’est pas parce que tu peux balancer un tweet depuis ton smartphone que tu peux tout faire avec.

      D’ailleurs, il faudra m’expliquer pourquoi de plus en plus d’initiatives arrivent pour lutter contre l’illectronisme et que cela passe par des ordinateurs et non pas par des périphériques tactiles.

      https://www.lagazettedescommunes.com/639264/quelles-sont-les-solutions-pour-remedier-a-lillectronisme/

      https://www.banquedesterritoires.fr/lutte-contre-lillectronisme-miser-uniquement-sur-la-formation-ne-suffira-pas

      https://www.pepcbfc.org/actualite/lutte-contre-lillectronisme

      1. Je pense fred que sur le point des tablettes et smartphone, tu ne regarde que ce qui t’arrange.

        Lorsque ta banque te dira « écoutez monsieur, maintenant, pour vos opérations, vous devez passez par notre site internet ou notre application mobile », je pense que tu te rendra compte que tu es dans le refus d’accepter ce qui est déjà la norme lorsque je discute avec les Michu.

        Le coup de la charge ou du réseau ? Argument qui ne tient plus la route depuis longtemps, sauf si on habite dans un lieu reculé du monde.
        Les voitures fabriquées depuis quelques années maintenant, sont équipées de port usb2 et j’ai même de l’usb 3 dans ma bmw. Donc la recharge, faut déjà le vouloir.
        Je ne suis jamais tombé en rade de batterie depuis que j’ai un GSM/Smarphone.

        Quant aux fameuses initiative pour combattre cela comme tu dit, Encore une fois, 500k sur 66 million c’est nada pour les entreprises. Elle s’en tapent.
        Les 30% de personnes non familiarisée avec l’informatique ? C’est 98% de vieux apte à passer l’arme à gauche.
        Tout n’est question que de part de marché.

        Ouvre les yeux, écoute, tout est fait pour te faire culpabiliser au nom de l’écologie et que c’est bon pour la planète d’utiliser les app mobiles.
        C’est surtout bon pour les caisses des dites entreprises. C’est le client qui fait tout le boulot qui était fait avant par un employé. C’est le client qui paye pour imprimer ses factures, par ce que bon, c’est booonnnnn par la planète.

        En attendant, j’ai lu ce matin que l’électricité pour recharger les voitures devient plus cher que l’essence. Merveilleux non ?

        Tu pourra toujours trouver des personnes qui refuse ce qu’on leur demande d’utiliser/faire.
        Mais elles font et assume le choix de s’isoler, de devenir des ermites de la technologie.

        Mais lorsque la génération de nos parents et notre génération sera partie, il ne restera que la génération qui n’a pas connu l’avant smartphone/internet.
        Mes enfants me disent souvent « mais comment tu faisais avant internet ». Pour eux, qui n’ont pas connu le temps sans internet ca leur est inimaginable.

        Et la plus part des entreprises l’ont bien compris. Les jeunes de maintenant seront les grand usagés de plus tard. Et leur enfants encore plus.

        1. Je ne regarde que ce qui m’arrange ? Je suis tombé en panne de batterie il y a moins d’une semaine. Et je peux te dire qu’en déplacement, c’est la merde. Je n’ai pas le permis, donc pas de voiture avec un port USB.

          « Les 30% de personnes non familiarisée avec l’informatique ? C’est 98% de vieux apte à passer l’arme à gauche. »

          Ou pas 🙂

          Sur l’accoutumance au portable, je ne le nie pas. Je dis simplement que l’on peut toujours être victime d’une batterie à court de charge. C’est tout.

          Ma banque étant à plusieurs dizaines de kilomètres de mon lieu d’habitation, je passe par son site pour les opérations courantes.

        2. Ouais, là je mets un bémol de suite. Mon dernier à 15 ans, ces potes aussi, et sont tous des adeptes de la bonne vieille tour. Pourquoi?
          Faudrait demander aux gamers ce qu’ils pensent des tablettes et des smartphones pour jouer aux jeux de leur bibliothèque Steam (ou autre)
          😉
          Donc, ouais, je ne suis pas d’accord avec Fred sur certaines choses (pas du tout même, mais ça me regarde, j’ai passé l’age de vouloir imposer mon point de vue, je laisse ça aux winers), mais en lisant ça: » Mais lorsque la génération de nos parents et notre génération sera partie, il ne restera que la génération qui n’a pas connu l’avant smartphone/internet. », désolé, je me suis bien marré 😀

  15. « Et tu me ressors le refrain de la tablette et/ou smartphone pour presque tous les usages ? »
    C’est pour moi très important. On utilise de moins en moins son PC depuis que les smartphones existent.

    « Tout le monde a un smartphone ? Depuis quand ? Je connais des personnes qui ont des téléphones « ancienne mode » et ça leur convient très bien. »
    C’est vrai mais ils représentent une minorité.

    La majorité des « madame michu » a un smartphone et va donc de moins en moins sur son pc.
    Quand elle va sur son PC qu’est-ce qu’elle fait ?

    1. « C’est pour moi très important. On utilise de moins en moins son PC depuis que les smartphones existent. »

      Tu as une statistique à citer sur le temps d’utilisation ?

      « Quand elle va sur son PC qu’est-ce qu’elle fait ? »

      Ce qu’elle peut faire avec un clavier et une souris : du travail sérieux 🙂

      1. « Tu as une statistique à citer sur le temps d’utilisation ? »
        Je n’ai pas besoin de statistique pour savoir que désormais la plupart des consultations des sites internet se font sur un smartphone.

        Au PC il ne reste que les applications qui nécessitent un clavier.
        Hormis les jeux-vidéos je pense qu’il n’y a que la bureautique et la gestion des photos. Et encore, je suis sur qu’une minorité de madame michu n’a pas vraiment besoin d’un traitement de texte ou d’un tableur (hormis de temps en temps pour faire un CV ou gérer ses comptes sur un tableur, …).
        Dans ces rares cas le plus simple est d’utiliser un naviguateur web avec google docs.

        Pour la gestion des photos ca consiste à télécharger ses photos sur son pc ou un disque externe, un simple explorateur de fichiers suffit.

        A noter que la connexion internet est correcte pour la plupart des « madame michu » donc pas de soucis pour le cloud.

        Je ne vois pas l’intérêt d’une distribution linux orientée bureautique pour la majorité des madame michu.
        Sauf si il y’a des utilisations bureautiques auxquelles je n’ai pas pensé.

        1. « Je n’ai pas besoin de statistique pour savoir que désormais la plupart des consultations des sites internet se font sur un smartphone. »

          Donc tu n’apportes pas de preuve à ce que tu avances aussi péremptoirement. Cool !

          « Hormis les jeux-vidéos je pense qu’il n’y a que la bureautique et la gestion des photos. Et encore, je suis sur qu’une minorité de madame michu n’a pas vraiment besoin d’un traitement de texte ou d’un tableur (hormis de temps en temps pour faire un CV ou gérer ses comptes sur un tableur, …). »

          Tu as combien de Michus dans ton entourage proche par curiosité ?

          « Dans ces rares cas le plus simple est d’utiliser un naviguateur web avec google docs. »

          Ah, le magique cloud…

          « A noter que la connexion internet est correcte pour la plupart des « madame michu » donc pas de soucis pour le cloud. »

          Il est vrai que tout le monde a au minimum une connexion 20 mbps en descendant… Ou aps !

          « Je ne vois pas l’intérêt d’une distribution linux orientée bureautique pour la majorité des madame michu. »

          Tu ne le vois pas ou tu ne veux pas le voir ?

          « Sauf si il y’a des utilisations bureautiques auxquelles je n’ai pas pensé. »

          Ou tu as tout simplement oublié que tout le monde n’a pas une connexion de la mort qui tue et n’a pas envie d’utiliser le cloud qui enlève toute propriété aux fichiers qui y sont déposés.

          1. J’ai quelques stats sur les utilisations en campagne (lié a mon métier) … Et le smartphone est implanté chez 60 % (en taux de pénétration) des utilisateurs en milieu rural…. Sur une tranche d’âge plus âgée que la moyenne.

            Donc pour le grand public on est sur un taux plus elevé (puisqu’on inclut les plus jeunes et les citadins) … On est loin du « tout smartphone » mais les usages nomades représentent une sacrée part.

            J’ai quelques stats issues de la consultation de sites de presse…. C’est 30 % des pages consultées

    2. @Thomas : A la base le sujet concerne les distributions « bureautiques ».
      Quel smartphone permet de faire de la bureautique de manière confortable? Aucun, sinon les secrétaires, comptables, ingénieurs,etc seraient en train de travailler dessus. Je suis Fred à 100 % sur ce point.
      Le nombre d’utilisateurs a fondu pour basculer sur les téléphones intelligents mais personnellement je me vois mal gérer mes comptes et faire tout un tas d’activité, même avec un intelliphone de 7″.

  16. « Ou tu as tout simplement oublié que tout le monde n’a pas une connexion de la mort qui tue et n’a pas envie d’utiliser le cloud qui enlève toute propriété aux fichiers qui y sont déposés. »

    Il n’y a pas besoin d’avoir une connexion de la « mort qui tue » pour accéder à google docs. Ca s’est valable pour le jeu en ligne ou le transfert de grosses quantité de données.
    En france je suis sur qu’une majorité de madame michu à une connexion suffisante pour accéder à un cloud comme google docs. Je n’ai pas testé mais je crois qu’il y’ a aussi le mode hors connexion.

    Je pense que la majorité des madame michu se fiche de la propriété de ses fichiers sur le cloud pour le stockage de ses recettes de cuisine, de son CV ou encore de ses comptes personnels sur tableur.

    Tout est question ici de MAJORITE, car c’est eux, la majorité des madame michu, qui feront que les distributions linux gagneront des parts de marché.

    1. Si tu veux un minimum de souplesse avec des pages web qui dépassent la taille de l’archive de Doom de 1993, mieux vaut une bonne connexion.

      Source : https://www.wired.com/2016/04/average-webpage-now-size-original-doom/ -> Avril 2016.

      « En france je suis sur qu’une majorité de madame michu à une connexion suffisante pour accéder à un cloud comme google docs. Je n’ai pas testé mais je crois qu’il y’ a aussi le mode hors connexion. »

      Donc encore une affirmation sans preuve.

      « Je pense que la majorité des madame michu se fiche de la propriété de ses fichiers sur le cloud pour le stockage de ses recettes de cuisine, de son CV ou encore de ses comptes personnels sur tableur. »

      Tu as une preuve de ce que tu avances ici ? Des études ?

      « Tout est question ici de MAJORITE, car c’est eux, la majorité des madame michu, qui feront que les distributions linux gagneront des parts de marché. »

      Pas la peine de hurler. Je te demande juste d’apporter des preuves de ce que tu affirmes. « Ce qui est affirmé sans preuve peut être rejeté sans preuve » (attribué à Euclide)

      1. Fred, tu n’es pas vraiment un modèle lorsqu’il s’agit de sourcer tes propos, je trouve ça, et ça n’engage que moi, un peu délicat de l’imposer de facto aux autres …

  17. Pour le cloud, les preuves sont là mais personnes ne fait de relation.
    Depuis que google a lancé google doc/drive (et en mode offline dans chrome), bien des Michu l’ont utilisés.
    Mais ce n’était pas Word, alors le succès en demi teinte.

    Word online, gratuit, et fait tout bien. Je l’utilise pour faire un doc rapidement. Si je le met en fullscreen, j’ai l’impression d’être dans une app desktop.

    Tu as un android, tu répond oui à la sauvegarde des photos en ligne, tu es un utilisateur du cloud.

    Oui plein de gens utilisent le cloud. Je te laisse ergoter que oui, mais il ne l’utilise pas consciemment, etc…
    Et c’est même l’avenir pour les Michu.

    Pour ta panne, équipe toi d’une batterie de recharge de secours (j’en ai une aussi pour les vacances) 🙂
    Après, je pourrais dire que si tu es tombé en panne, c’est que tu n’as pas prêté attention.

    1. Microsoft pousse aussi pas mal pour l’utilisation de sa suite bureautique Office365 et a mis les moyens pour que cela ressemble à la version non connectée.

      C’est en effet une utilisation inconsciente.

      Il faudra que je m’équipe d’une batterie de secours… À mettre sur ma prochaine liste de course, donc !

      1. En même temps ca fait des années que je suis sur Office 365 niveau pro et ma satisfaction est depuis toujours à 100%.

        Je te l’ai dit. A chaque fois que je veux faire un doc sous linux avec writer, à un moment ou un autre, ca plante.
        Et lorsque j’y arrive, alors la mise en page est cassée dans Word. Pourtant bizarrement avec les autres suite bureautique sous linux, je n’ai pas ce genre de soucis avec la mise en page.
        Je pense que chez la Document Foundation, on traine des pieds pour intégrer correctement ca.

        Mais pour en revenir au sujet du billet, ils ne suffit pas d’avoir des distribution solide et qui tiennent la route, mais il faut aussi que les logiciels nécessaires comme une suite bureautique, un client mail, soient robuste et solide.

        Alors, lorsqu’on vois que Thunderbird change encore de mains histoire de pouvoir se faire monétisé, je craints le pire.

        Sous windows 10, j’utilise l’application Courrier (pour le privé) et franchement, pour un Michu, pas besoin de plus.
        https://store-images.s-microsoft.com/image/apps.11862.9007199266248608.b3406559-b83d-4df9-80e7-2b65d2c96c59.abd6bef9-86b6-40a3-92b1-eeb30a59264d?w=1399&h=752&q=90&format=jpg

        Je lisais il y a quelque mois que si je voulais un support de mon gsm dans gnome, il fallait passer par KDE Connect. Le terme de cohérence et encore quelque chose de sacrifié sur l’autel du sacro saint choix.

        Ma réaction: Mais wtf ??? Si je dois mettre une app KDE dans gnome autant mettre KDE. Au moins, j’aurai la full intégration dans le DE.

        Tu vois trop de chose sont à faire ou refaire.

        1. Quelle version de Writer ? Comment cela se fait-il que tu exploses le logiciel à chaque fois ? Quel type de mise en page ?

          J’ai écrit des textes de plusieurs centaines de pages sous Writer – avec une mise en page minimale, je l’accorde – mais ça a toujours fonctionné.

          Sur tes mésaventures concernant le gsm, que dire… C’est la chiasse. En tout cas, pour mes humbles besoins – écrire des textes de plusieurs dizaines de pages sans fioritures – gérer mon courrier électronique, faire du montage vidéo de base, l’offre logiciel libre est à peu près potable 🙂

          1. Je ne sais pas moi. J’ai des segfault.
            Il y a presque 15jrs un ctrl+z deux fois de suite et bim segfault.
            Une autre fois, activation d’opengl dedans et bim plantage.
            Des documents avec un header et footer dans une pages. Totalement pété de word.

            Je n’ai pas la liste complète, mais pour ma part LO est une brosse bouse. Je veux bien qu’il y ai l’héritage d’OpenOffice, mais vu le nombre d’années passées, ils n’ont plus d’excuses.

            Pareil les rubans qui offrent aux utilisateur de ne pas tjr devoir faire une gymnastique intellectuel par ce qu’ils changent d’UI entre Office et LO à mis des années à venir. Et c’est même pas un truc propre en plus leur apport des rubans.

            Une preuve de plus qu’ils traînent des pieds à prendre des choses de chez MS pour permettre aux utilisateur finaux d’être bien avec leur logiciel.
            Et bien, grand bien leur fasse. En attendant, sous linux j’utilise Office Online qui même moins fournis que l’application lourde, me permet déjà pas mal de choses.

            Cet aprem j’ai testé les appel téléphonique via l’application Votre Téléphone de windows 10. Ca fonctionne nikel.
            Dans KDE, je ne peux même pas envoyer un sms. La partie sms de KDEConnect ne s’ouvre pas. Elle ne le fait que lorsque je reçois un sms.
            Juste pour être clair, je suis sur une manjaro installée depuis 7 jrs. Ca n’est pas un quelconque soucis chez moi. C’est juste l’app qui est merdique.

            Et je suis sidéré de parfois lire des arguments qui dédouanent les manquements des logiciels libre envers les utilisateurs privés. Sous prétexte que c’est souvent des logiciels fait sur le temps libre ou par des bénévoles. Excusez du peu, mais alors que ces dev passent leur temps dans leur hobby plutôt que de coder de la merde faute de temps.

  18. Salut Fred,
    Je ne vois pas l’intérêt de mettre le duo Ubuntu/Mint dans le listing, une des deux suffit :
    Si on vire le gestionnaire de MàJ de Mint, au final on se retrouve pas avec une Ubuntu de ce qu’il y a de plus basique ? (Ou inversement si on l’ajoute à Ubuntu).
    Dans le cadre de la Debian Edition, ça revient globalement à utiliser Ubuntu, la différence se fait qu’au lieu de prendre les dépôts d’Ubuntu, ce sont les dépôts de Debian qui sont pris.
    Avec un peu d’huile de coude, on peut sûrement arriver a faire ces choses :
    – « Linuxmintiser » une Ubuntu
    – « Ubuntuiser une Linux Mint

    Donc l’une des deux est à gicler pour doublon car sinon on peut facilement inclure toutes les distros basées sur Ubuntu… Je reviendrai pas dessus et je me fiche de ce que les autres pense.

  19. « Je pense que la majorité des madame michu se fiche de la propriété de ses fichiers sur le cloud pour le stockage de ses recettes de cuisine, de son CV ou encore de ses comptes personnels sur tableur. »

    Tu as une preuve de ce que tu avances ici ? Des études ?

    Fred, tu nous fais un concert de mauvaise foi. « Je pense que » permet d’exprimer un point de vue personnel. Point barre. Ça n’a pas à être prouvé!
    C’est totalement différent de « j’affirme que » ou « il est prouvé que ».
    Toi même, tu abuses des « ah, il est vrai que… » rarement suivis de preuves. On comprend alors que tu exprimes un point de vue purement personnel.

    En ce qui concerne l’utilisation des smartphones/tablettes:
    – je constate chez les jeunes que je connais une propension à ne pas allumer une tour pour la moindre formalité mais à utiliser leur smartphone,
    – la baisse importante des ventes des PC sur plusieurs années s’est accompagnée d’une forte hausse des ventes de smartphones/tablettes. Aucun rapport?
    Pour aller sur le bon coin ou consulter mails et météo, ça semble suffire à beaucoup de monde.
    – les français sont majoritairement équipés de smartphones. Seuls les plus vieux résistent encore. Mais pour combien de temps? Jusqu’à ce qu’ils disparaissent…

    Je n’apprécie pas non plus forcément ce tournant du smartphone/tablette, mais les faits sont têtus 🙂

    1. « Fred, tu nous fais un concert de mauvaise foi. « Je pense que » permet d’exprimer un point de vue personnel. Point barre. Ça n’a pas à être prouvé! »

      Dans ce cas, pousse la logique jusqu’au bout. Affirme quelque chose de complètement irréaliste avec un « je pense que ». La meilleure méthode pour s’en sortir sans trop de casse.

      « Toi même, tu abuses des « ah, il est vrai que… » rarement suivis de preuves. On comprend alors que tu exprimes un point de vue purement personnel. »

      Il est vrai que j’affirme tout et n’importe quoi sans apporter de preuves par la suite tout le temps 🙂

      « – je constate chez les jeunes que je connais une propension à ne pas allumer une tour pour la moindre formalité mais à utiliser leur smartphone, »

      Les jeunes restent enfermés chez eux, c’est bien connu 🙂

      « – la baisse importante des ventes des PC sur plusieurs années s’est accompagnée d’une forte hausse des ventes de smartphones/tablettes. Aucun rapport? »

      Le marché du smartphone comme celui du PC sont des marchés de renouvellement désormais, vu l’équipement quasi-complet des deux équipements dans la population.

      Durée de vie d’un PC ? 3 à 5 ans selon cet article : https://pc-gamer.tech/quelle-est-la-vraie-duree-de-vie-dun-pc-fixe/
      6 à 7 ans pour un fixe, dixit cet autre article :https://www.pcexpertlemag.fr/duree-de-vie-dun-ordinateur/

      Durée de vie d’un smarphone ? 3 ans en moyenne dixit Apple : https://www.europe1.fr/technologies/7-questions-que-lon-se-pose-sur-la-duree-de-vie-des-smartphones-2724274

      18 mois selon cet autre article : https://www.sosav.fr/blog/astuces/comment-prolonger-la-duree-de-vie-de-mon-smartphone.html

      Si on prend 5 ans de moyenne pour un PC fixe (le portable, j’ignore la durée en question) et 2 ans pour un smartphone, il est normal que le marché du smartphone soit plus « fringant » à cause d’un renouvellement à plus court terme.

      En vrai, cela dépend du respect apporté à l’ordinateur en question. Mais un smartphone, s’il dépasse les 3 ans, c’est déjà bien.

  20. « Dans ce cas, pousse la logique jusqu’au bout. Affirme quelque chose de complètement irréaliste avec un « je pense que ». La meilleure méthode pour s’en sortir sans trop de casse. »

    🙂 Ça arrive souvent à beaucoup d’entre nous!

    « Les jeunes restent enfermés chez eux, c’est bien connu 🙂 »
    Le besoin/envie de mobilité fait mal au pc. Mais même à domicile, c’est réflexe téléphone. Alors qu’un vieux crouton comme moi passait des heures assis à mon bureau vissé sur ma chaise devant mon écran cathodique 14″.

    « Si on prend 5 ans pour une machine fixe et 2 ans pour un smartphone, il est normal que le marché du smartphone soit plus « fringant » à cause d’un renouvellement à plus court terme. »

    Sauf que le marché du PC est un marché de renouvellement depuis plus longtemps que celui du smartphone tel qu’on le connait aujourd’hui. Il n’avait donc a priori aucune raison de s’effondrer, non?
    Il y a un mouvement de fond. Je constate une raréfaction des tours de PC fixes autour de moi au profit des portables, pour les usages perso. Au niveau pro, beaucoup de mini pc qui n’assurent de toutes façons pas de fonctions de stockage et sont suffisamment puissants pour de la bureautique. Sinon, encore et toujours du portable: gain de place, moins de bruit, facilite le transport de données et donc les réunions, le télétravail…

    Pour recentrer le débat, une distribution Linux ne peut pas s’imposer, à mon humble avis, sans MS OFFICE. Il faudrait pouvoir l’acquérir comme sur mac. Je ne parle même pas du milieu pro. Mais moi-même, ça me soûle de passer sur LibreOffice après avoir passé la journée sur MS OFFICE. C’est l’une des raisons pour lesquelles je suis en dual boot. Et MS OFFICE est incontournable en milieu pro (harmonisation, compatibilité, support…). Raison pour laquelle, après valses hésitations, j’ai monté des PC sous W10 à mes enfants, pour ne pas les marginaliser.

    1. « Sauf que le marché du PC est un marché de renouvellement depuis plus longtemps que celui du smartphone tel qu’on le connait aujourd’hui. Il n’avait donc a priori aucune raison de s’effondrer, non? »

      Depuis une demi-douzaine d’années, la durée de vie des PC a augmenté. On n’est plus à l’époque où au bout de 18 mois à 2 ans ta machine était bonne pour le musée à cause des gains de vitesse engrangés.

      « Il y a un mouvement de fond. Je constate une raréfaction des tours de PC fixes autour de moi au profit des portables, pour les usages perso. »

      Ce qui peut être à terme une grossière erreur. Mais cela, on s’en apercevra trop tard.

      « Au niveau pro, beaucoup de mini pc qui n’assurent de toutes façons pas de fonctions de stockage et sont suffisamment puissants pour de la bureautique. »

      Tiens, le retour du NetworkComputer ? 🙂

      « Pour recentrer le débat, une distribution Linux ne peut pas s’imposer, à mon humble avis, sans MS OFFICE. »

      Ah, le formatage 🙁

      « . Il faudrait pouvoir l’acquérir comme sur mac. Je ne parle même pas du milieu pro. Mais moi-même, ça me soûle de passer sur LibreOffice après avoir passé la journée sur MS OFFICE.  »

      Pour quelles raisons ? L’ergonomie ? La compatibilité ?

       » Et MS OFFICE est incontournable en milieu pro (harmonisation, compatibilité, support…). Raison pour laquelle, après valses hésitations, j’ai monté des PC sous W10 à mes enfants, pour ne pas les marginaliser. »

      N’ayant pas d’enfants, je peux rester sur LibreOffice qui fait le travail que je lui demande sans encombre 😀

  21. « Ce qui peut être à terme une grossière erreur. Mais cela, on s’en apercevra trop tard. »
    Je ne suis pas fan non plus des produits ou services fermés. L’étau se resserre.

    « Ah, le formatage 🙁 »
    Plutôt le pragmatisme. Ou alors il faudrait inverser les parts de marché entre MS OFFICE et LO.
    L’utilisateur ne saura pas jongler entre les deux. En outre, le support MS est bon. Il existe un support LO?
    https://fr.libreoffice.org/get-help/professional-support/ : The Document Foundation ne fournit pas de services de support professionnel sur LibreOffice. Néanmoins, elle développe et maintient un système de certification pour les professionnels de toutes sortes qui fournissent et vendent des services autour de LibreOffice.
    Tu trouves ça vendeur?

    « Pour quelles raisons ? L’ergonomie ? La compatibilité ? »
    Oui, les deux mon capitaine.
    Le ressenti de l’ergonomie est liée aux habitudes prises, je le concède. Un peu comme l’habitude d’une distribution par rapport à une autre… L’habitude amène l’efficacité. Pas envie, pas le temps de chercher des fonctions que je maitrise sous MSO.
    LO fait cheap quand même. Y’a qu’à voir comment il traite les markup…
    Avec le risque de pertes d’info que cela représente de jongler entre les 2 (traitement, affichage…).
    Pourquoi crois-tu que les philanthropes d’Apple fournissent des licences? Sans MS OFFICE, les macmachins disparaissent.

    « N’ayant pas d’enfants, je peux rester sur LibreOffice qui fait le travail que je lui demande sans encombre 😀  »
    Oui, comme il fait le job pour mes parents retraités sous Mint. De manière isolée, pas de problème.
    Mais pour se préparer au marché du travail, c’est MS OFFICE obligatoire.

  22. Question: vous en connaissez combien de votre génération qui ne sont pas incultes en informatique?
    Moi, plein. Des plus vieux, des plus jeunes, des ados….( j’fais partie de la génération X)
    Le fait est que, depuis donc des années, personne n’a envie d’apprendre à se servir d’un pc (ça fait peur, c’est si « compliqué » lol ), le téléphone et la tablette les ont délivré de ce poids…. combien d’entre vous sont appelés à l’aide parce que l’on sait que vous « savez » lorsqu’il y a un problème???
    Perso, c’était souvent (famille, amis, connaissances) et j’ai arrêté (pour la plupart des cas) car ces gens ne sont même pas capable d’écouter le pourquoi du comment du problème afin de le résoudre s’il se représente…
    Ce que je lis ici est totalement hallucinant ….
    Il y a autant de gamins que de vieux qui s’intéressent à l’informatique, mais ça a était, ç’est et ça restera minoritaire. Même les adultes passent leur temps sur leur smartphone, puisqu’on leur chie tout dans la bouche, z’ont plus qu’à roter…. Rien à foutre de comment ça fonctionne, du moment que ça fait à ma place… Tas de feignants intellectuels, c’est tellement mieux de se lobotomiser devant des séries à la con.
    La vérité, avec l’outil informatique, ce que si tu n’apprends pas, ben tu restes une bille.
    Alors Mac (qui sert bien souvent plus de bibelot à des bobos qu’autre chose, parce que c’est « IN » et que leur Iphone fait tout), Windows, Linux ou BSD, si tu ne te bouges pas les neurones, tu resteras un nul….

    1. Je ne comprends pas trop où tu veux en venir… Ce que tu dis est valable dans tous les domaines. Si tu ne fais pas l’effort d’apprendre à changer les roues de ta voiture, tu auras sans doute beaucoup de mal à le faire le jour où, par malheur, tu es victime d’une crevaison. Il ne te restera donc qu’à appeler une connaissance (si tu es ric-rac au niveau financier ou tout simplement radin), espérer qu’une âme charitable s’arrête pour te venir en aide, ou alors faire appel à une dépanneuse (moyennant finance, donc).

      La question est plutôt de savoir pourquoi personne ne fait l’effort de pouvoir se débrouiller dans tous les domaines de la vie. Questions:
      – Tu en connais combien, toi, des personnes qui ne sont pas incultes en physique-chimie ? Donne-moi de tête le numéro atomique du calcium
      – En histoire ? Donne-moi de tête le nom de règne et l’ordre exact de tous les rois de France appartenant à la dynastie des Bourbon
      – En géographie ? Donne-moi de tête le nom des 27 pays membres de l’UE et leur capitale respective
      – Ou même en français ? Donne-moi de tête le subjonctif passé du verbe partir à la 3ème personne du pluriel.
      Et là j’ai été sympa, je ne t’ai donné que des matières scolaires, donc des connaissances qui ont pu être vues en classe par tout un chacun. Or, l’informatique n’est pas tant que ça enseigné à l’école, même en 2020.
      Je pense maintenant que tu as compris que la réponse à la question de savoir pourquoi il y a tant d’incultes dans tous les domaines est simple: 1) c’est chronophage et 2) c’est tout bonnement impossible de tout savoir et de tout retenir malgré la meilleure volonté du monde. Donc, les gens ne se concentrent que sur le(s) domaine(s) qui les intéressent vraiment. Point barre.
      La plupart des gens qui ne savent pas utiliser un ordinateur n’aime pas l’informatique. Tout ce que ces personnes désirent, c’est que ça fonctionne quand ils en ont besoin. Rien de plus.
      C’est sans doute pour cette raison qu’ils ne font pas l’effort d’écouter plus que ça ceux qui viennent les dépanner. Néanmoins, il est aussi possible que certains aient écouté mais n’aient pas retenu, car le problème qui a été solutionné n’est réapparu que plusieurs mois ou années après. Or, l’idéal pour retenir une information c’est de la rabâcher le plus souvent possible.

      Et si le smartphone s’est si bien implanté, c’est parce que tout le monde (ou presque) a besoin d’un téléphone portable pour joindre et être joint à tout moment. A contrario, tout le monde n’a pas besoin d’un ordinateur: si tu ne joues pas à de « vrais » jeux vidéo (je ne te parle donc pas des 2048, Candy Crush et autres), que tu n’utilises pas de suite bureautique et que tu ne fais pas de montage audio/vidéo ou de retouche d’images avancée, tu peux économiser de l’argent en achetant qu’un smartphone au lieu d’acheter un smartphone ET un ordinateur.

    2. Salut,
      Personnellement,moi je suis tombé dedans comme obélix dans sa potion,j’ai 54 ans et je collectionne toutes mes bécanes,j’ai des tas de pièces détachées et je ne parle pas de tout les cd de systèmes,j’ai toujours mon alice 90 qui fonctionne toujours,dans mon domaine qui est l’astronomie j’ai besoin de beaucoup de matos,il m’arrive de refaire un vieux pc pour une fonction particulière, et c’est souvent que je dépanne des gens en informatiques et c’est vrai,la plupart du temps ils ne cherchent pas à savoir comment j’ai fait pour les dépanner,cela re-fonctionne tant mieux!!!
      Bref de ce point de vu,je ne me sent pas largué en matière de techno, cependant je ne passe pas non plus mon temps devant les écrans mais aussi devant l’oculaire de mon télescope et je bricole beaucoup aussi.
      Bonne journée

  23. D’accord avec la première partie du commentaire d’Olivyeahh mais pas avec la seconde.
    Je connais des gens brillants intellectuellement, gros bosseurs, qui me sidèrent informatiquement. Ce sont tout sauf des fainéants intellectuels mais question informatique, c’est le néant. Je ne me l’explique même pas. Du genre à confondre I.Explorer et explorateur. Incapables de créer un raccourci sur leur bureau. Perdus dès qu’il a disparu. Et ils ne consomment aucune série à la con. C’est juste un blackout total.
    On pourrait sans doute transposer au bricolage ou à la mécanique auto. Combien de passionnés d’informatique interviennent sur leur voiture? Ce qui paraitra également aberrant à certains, capables de faire leur vidange. Ils se demandent qui sont ces branques incapables de dévisser un bouchon, changer un filtre…
    Je suis toutefois plus sévère au sujet de l’informatique puisqu’il s’agit bien souvent d’une nécessité professionnelle et qu’il ne faut avoir aucun scrupule pour poser toujours la même question débile.

  24. Wowoo… je tiens pas à rentrer dans des discussions sans fins et stériles….
    « Ce que tu dis est valable dans tous les domaines »
    On parle d’informatique ou de mécanique auto…??? Et même la mécanique auto, si tu veux, tu peux, tout est à disposition sur le net, suffit de vouloir apprendre… Comme le reste

    « Je connais des gens brillants intellectuellement, gros bosseurs, qui me sidèrent informatiquement. Ce sont tout sauf des fainéants intellectuels mais question informatique, c’est le néant »

    Oui, j’estime que les gens ne prennent pas la peine, ils estiment que c’est dur, on leur a dit que c’est dur, donc cherchent pas à comprendre. Mais ce n’est pas spécifique à l’informatique, j’en conviens. Ce qui me dérange, c’est que la norme est de ne plus être curieux, mais assisté intellectuellement. On se plaint, on râle mais on ne cherche pas à comprendre. On se spécifie dans un domaine et le reste passe à la trappe…

    « Je suis toutefois plus sévère au sujet de l’informatique puisqu’il s’agit bien souvent d’une nécessité professionnelle et qu’il ne faut avoir aucun scrupule pour poser toujours la même question débile. »

    C’est pour cela que je suis si sévère. Et pas seulement du côté professionnel. Aujourd’hui, TOUT est informatique, si tu ne t’y intéresses pas un minimum…. Quand je vois des bécanes de gens qui tournent sans anti-virus depuis 2 ans et que le mec te dit, » j’m’en fous, j’sais pas comment on fait ça m’empêche pas de voir mes comptes bancaires et de faire des achats »…
    Désolé, c’est de la fainéantise intellectuelle ou pire de l’inconscience volontaire. Pour l’histoire des séries à la con (vu qu’il y’en a qui se sentent visés. C’est pas chronophage ça? si. Et t’as appris quoi après coup, à part le néant de la distraction? . )… C’est juste qu’aujourd’hui, c’est priorité au futile et à l’inutile, ce qui devrait avoir de l’importance n’en a plus aucune… Simple Constat.

    « Tu en connais combien, toi, des personnes qui ne sont pas incultes en physique-chimie ? Donne-moi de tête le numéro atomique du calcium »
    20, si ma mémoire est bonne, mais ça date d’il y a presque 30 ans…
    je reviens à ça, aujourd’hui on préfère le tout-cuit dans la bouche à l’enrichissement intellectuel personnel.. Tout est à disposition, tout est dit, tout est rabâché, tout est disponible sur le net (je répare mes lave-linge, auto, guitares et tout ce que je peux sans avoir aucune notion de ce genre de chose. Suffit de savoir lire), même en culture générale, ça vole bas….
    Tiens dernière fois que je me suis amusé, c’était en astronomie . Avec la Lune, il est invraisemblable de ne pas savoir à quelle distance elle se situe. Tu dis simplement à la personne  » il faut 1 seconde pour que la lumière arrive à tes yeux, ça te donne la distance » et on te regarde comme si tu parlais un langage inconnu…. On a tous vu ça en cours, au collège, merde. Nan, aujourd’hui on se retrouve avec des gens hyper-compétents dans leur domaine respectif et à côté de ça, les mêmes te disent que la Terre est plate ou balance une barre de chocolat avec un œuf au micro-ondes en espérant qu’une mousse au chocolat en ressorte….

    Ceci ne regarde que moi, vous avez votre point de vue, j’ai le mien… mais il est sans filtres (la misanthropie certainement )
    Je n’irai pas plus loin.
    Un chose est sure, la curiosité propre à l’humain qui fait que des quidams lambda ont eu l’idée de tailler des silex pour en faire des outils est en voie de disparition (A part les curiosités malsaines qui se portent mieux que jamais)

    1. Cool, je vais donner mon avis 🙂

      T’es carrément à côté d’la plaque.
      Je suis aussi un génération X. Mais contrairement à toi, je porte une vue global sur avant et maintenant.

      C’est marrant de critiquer et de ne parler que des symptômes. Les causes on en fait quoi ? on se torche le cul avec ?

      Quant t’était gosses, il n’y avait pas Internet, pas de gms, pas la télévision tout le temps toute la journée.
      Donc, on s’occupait autrement.

      Tu serait une génération Y ou millennial, tu serait exactement pareil.

      Je n’en reviens pas d’autant d’ignorance sur le monde actuel et leurs causes.
      Et si je voulais être plus sévère, nous sommes fautif nous la génération X.
      Fautif d’avoir inventé internet, les gsm, la télé poubelle, etc…
      C’est de notre responsabilités si les génération actuelles sont ainsi.

      Qu’avons nous fait ? RIEN!!
      Pire encore, on démonte l’éducation scolaire des enfants et que faisons nous ? RIEN!!

      Alors ptet qu’avant on nous apprenais plus, mais je pense qu’on ne nous a pas appris à avoir des couilles.

      Alors tes leçons, tu te les gardes très cher.

      Ha et encore un petit détail, tu déplore d’avoir des gens hyper compétant dans leur domaine et être des billes dans le reste.
      Alors pour être clair, mon travail me demande d’être hyper compétent. Ce temps que je met à l’être, Je ne le fait pas non plus uniquement sur mes « 8h » journalière. Alors tu m’excusera, le temps qu’il me reste le soir ou le weekend, je ne vais pas le passer à me bourrer le mou avec des apprentissages sur des trucs que je n’utiliserai très certainement jamais.
      Tout n’est que priorité dans la vie, et je pense que ta grande intelligence t’empêche de le comprendre.

      1. « Qu’avons nous fait ? RIEN!!
        Pire encore, on démonte l’éducation scolaire des enfants et que faisons nous ? RIEN!! »

        Ah, mais jamais dit le contraire mon p’tit pote. La faute à qui?
        Qui a donné les clés de la baraque à des « simplets » doublés de requins depuis 30 ans?
        Qui les a regardé faire pendant 30 ans?
        Des gens dont le seul but est la satisfaction de leurs égos surdimensionnés, peu importe les conséquences sur le reste….
        Alors tes leçons, bah, tu te les mets au cul mon petit pote….
        ça m’intéresse pas de discuter avec toi, rien qu’en te lisant, on voit que ce qui t’intéresse lorsque tu émets, c’est de taire les autres. La discussion n’est qu’une excuse. Mais c’est la norme, non?

        « Tout n’est que priorité dans la vie, et je pense que ta grande intelligence t’empêche de le comprendre. »
        J’ai pas la prétention d’être intelligent, loin de là, et j’évite de parler de sujets auxquels je ne m’intéresse pas, histoire de ne pas passer pour un con..

        Mais bon, on sait que c’est parti en couille à partir du moment où être instruit (autre que par les chemins scolaires qui ne préparent qu’à balancer les individus dans des cases prédéfinies. Désolé, c’est pas mon truc) est devenu une insulte dans la bouche des ignorants, n’est ce pas? ….
        . Pathétique
        C’est vrai que les bouquins (et je ne parle pas de romans) sont fait pour les chiens.
        Me parle pas de vision globale, parce que la tienne est bien étriquée.

        la bise
        Excuse d’avoir cassé ton orgasme égocentrique en pensant m’avoir blessé, tu m’as bien fait marrer. Ma journée ne pouvait pas mieux commencer.

        1. Ah, et je ne donne pas de leçon, j’établis un constat. Si tu l’as pris pour toi, bah, c’est que t’as un sérieux problème 😀 . Si tu avais lu plutôt que d’interpréter à ta sauce….

          1. Juste comme ça, j’ai oublié celle là.
            « Quant t’était gosses, il n’y avait pas Internet, pas de gms, pas la télévision tout le temps toute la journée.
            Donc, on s’occupait autrement »
            Et ouais et toi tu généralises. Non, tous les gamins ne sont pas scotchés devant leurs smartphones, ils ont d’autres choses à foutre.. Et au pire, si c’est le cas, les parents servent à juguler ceci (mon ado a beau avoir 15 ans, à 21H30, plus de téléphone, plus de réseau. Idem entre 18 et 20 heures pour des raisons évidentes, spécialement en hiver) et en été, bah, il sort avec ses potes, y a des choses plus intéressantes à faire, visiblement.
            A côté de ça, t’as des parents qui rentrent de leur journée de travail et qui, pour avoir la PAIX, claquent leurs mômes de 3 ans devant des tablettes ou des télés dès qu’ils rentrent de l’école.
            La bise

  25. Je reprends la conversation de Olivyeahh dont je suis à 1000% de son avis, à quelques choses prêt.
    Mais avant ça me fait rire de lire que les PC sont morts, ça fait 20 ans que je lis la même connerie, faut être torché pour ne pas comprendre que d’abord un smartphone et un PC n’est pas du tout comparable, ensuite qu’ils ne sont pas fait pour faire la même chose, et surtout leur durée de vie n’est pas la même….

    Je connais personne qui fait ses impot sur le site de l’état avec un smartphone, je ne connais personne qui envois via son smartphone les documents demandé par l’état… et j’en passe. De toute façon, la plupart du temps il nous faut des photocopie, c’est pas avec mon tel que je vais en faire, puis faut imprimer c’est pas non plus avec mon tel que je vais en faire.

    Ma femme est plus smartphone que PC, mais dés qu’il s’agit de faire un truc important qui demande des photocopies, des mails à rallonge, et tout un tas de choses, c’est sur le PC. Non le smartphone et sa tablette c’est surtout pour jouer à des jeux cons…

    Le PC mort, laissez moi rire, avec nos smartphones on va jouer? NON.
    On va sur un PC qui a des kilos de ram et de puissance.

    Dans ma famille, nombreuses, et mes amis, tout aussi nombreux, je vois dans chaque famille, au moins un PC portable et souvent un PC fixe, entre temps il y a bien sur des smartphones a gogo, mais dessus, c’est vite fait des jeux a la con et ensuite de temps en temps de la lecture de site ou des mails vite fait, sinon pour des trucs plus sérieux c’est le PC.

    Allez faire vos comptes sur un smartphone, super le confort, allez écrire sur Writer via le cloud ou sait pas quelle connerie de nos jours, c’est lent. Un tableur, pareil.

    Et sérieusement avec vos doigts vous arrivez toujours à cliquer/toucher ce que vous voulez? Moi non, des fois je mets plusieurs fois pour arriver à mes fins, et pourtant mon tel est de ceux qu’on ne peut pas mettre dans une poche tellement qu’il est grand, c’est un truc entre la mini tablette et le smartphone…

    Pour la durée de vie c’est carrément autre chose, un PC je le garde facilement 9/10 ans, dans mon entourage j’ai des personnes qui le garde le double, oui 20 ans et toujours fonctionnel et en service. Je vous mets au défis de faire pareil avec vos smartphones. Le miens max c’est 3ans et encore, c’est pour ça que je ne mets plus le prix dedans, car que ce soit 90€ ou 400€, ça tient pas mieux.

    Donc oui un PC se vend moins, parce que la plupart des gens en ont au moins un, que ça se change pas sur un coup de tête, que ça tient dans le temps et qu’il n’y a plus de grands chamboulements. Contrairement aux smartphones, où au bout de trois mois c’est déjà hasbeen.

    Le PC c’est un peu comme la voiture, tout le monde en a, donc oui les constructeurs font la gueule car tous les ans on entend la même connerie, les ventes s’effondrent mais on va pas changer tous les ans de voitures, non?

    Pour juste me marrer, rien que taper un commentaire depuis mon smartphone sur ce site est une cata, alors que sur mon pc c’est tranquille et confortable…

    Sur la débilité des gens, oui je confirme, avant on testait, on apprenait, on cassait, on recommençait, aujourd’hui il faut apporter tout sur un plateau d’argent, juste prêt à être mâcher… La cause de qui, certainement pas moi, qui fait jouer mes enfant à des jouets en bois, qui fait tout pour éveiller leurs curiosités… Faut demander à nos chers dirigeants, qui changent les règles car l’école d’avant est trop dur pour nos enfants de nos jours, que les notes sont trop sévères, que les devoirs à la maison c’est trop compliqués, par contre faire lever des enfants de 3 ans pour des conneries de maternels ça c’est bien… Ma gosse est fatigué, elle ne tiens pas, tout ça pour faire ce qu’elle fait déjà avec nous, de la peinture, de la musique, des chants, de la pate à modelé, courir sauter, découvrir…

    Là, je suis un peu préssé donc je balance comme ça ce pavé mais si vous voulez que je revienne partager mon vécu sur la débilité des gens, pas de soucis.

    1. Pour reprendre les propos des uns et des autres sur le thème « le PC peut faire ci ou ça…le smartphone peut faire ça mais pas ceci » :
      Y’a juste un point un peu négligé : LE PRIX !
      Un smartphone neuf premier prix, c’est 60 balles ! Le premier PC portable on est plutôt aux alentours de 250 €.
      C’est simple : financièrement, le point « d’entrée » vers le web le plus accessible économiquement, ça reste le smartphone. Pour les foyers les plus modestes, un PC c’est trop cher, mais un Wiko ça reste accessible.
      Pour enfoncer le clou, les ados ont quasiment tous un smartphone (ne serait que pour téléphoner). Le point d’accès utilisé au quotidien est le support mobile. Dans 5 à 10 ans, c’est eux qui seront les futurs acheteurs. C’est eux aussi qui « injecterons » leurs habitudes dans le monde de l’entreprise (gros consommateur de PC)..qui se calera sur ces usages.
      Et d’ici là, les capacités techniques des terminaux mobiles vont permettre un usage différent ou peut-être plus diversifié.

      Dire aujourd’hui que le PC est mort, c’est probablement une bêtise. Dire qu’il va rester immuable, c’en est certainement une par contre.

      Petite parenthèse :
      En informatique, ça choque certains qu’il y ait autant de Mme Michu parmi les utilisateurs… Mais si on compare : sur 100 personnes qui roulent en bagnole, combien savent faire leur vidange ? A-t-on besoin d’être oenologue pour boire un verre de vin ?

      1. « Je n’ai pas besoin de statistique pour savoir que désormais la plupart des consultations des sites internet se font sur un smartphone. »
        => Donc tu n’apportes pas de preuve à ce que tu avances aussi péremptoirement. Cool !

        Il faut arrêter de demander des preuves pour tout et n’importe quoi.
        Je vais pas chercher une statistique officielle pour quelque chose d’aussi évident.

    2. « Je connais personne qui fait ses impot sur le site de l’état avec un smartphone, je ne connais personne qui envois via son smartphone les documents demandé par l’état… et j’en passe. De toute façon, la plupart du temps il nous faut des photocopie, c’est pas avec mon tel que je vais en faire, puis faut imprimer c’est pas non plus avec mon tel que je vais en faire.  »
      Tu ne confondrais pas scanner et photocopier? Parce qu’il existe de bonnes appli pour scanner avec un téléphone. Tu envoies quoi comme photocopies?

      « Ma femme est plus smartphone que PC, mais dés qu’il s’agit de faire un truc important qui demande des photocopies… »
      Je ne vois toujours pas le rapport entre le PC ou le smartphone et les photocopies?
      Parce que pour un envoi papier, PC ou smartphone, ça ne change pas grand chose…

      « Et sérieusement avec vos doigts vous arrivez toujours à cliquer/toucher ce que vous voulez? Moi non, des fois je mets plusieurs fois pour arriver à mes fins, et pourtant mon tel est de ceux qu’on ne peut pas mettre dans une poche tellement qu’il est grand, c’est un truc entre la mini tablette et le smartphone… »
      Je suis comme toi, le clavier virtuel me gave.
      Mais les jeunes tapent super vite avec leurs pouces (largement plus que nous). On sera tenté d’allumer un PC plus vite qu’eux.

      1. Justement des demandes de prêts, des papier à ameli, des papiers aux impôts, à mon employeur, à l’administration qui demande des tas de papiers pour l’inscription de ma fille à l’école, stocker les fiches de payes, recevoir par mail des pdf puis les compléter (cocher des cases et ensuite les renvoyer à l’expéditeur… Tout ça je ne peux le faire avec un smartphone.

        Et je ne confond, pas, j’ai besoin de scannériser certain papier, de les enregistrer, puis de les imprimer.

        Pour le prix d’un smartphone, je pense que tu te trompe largement, oui les vieux cons de trente ans comme moi vont mettre le plus bas dans le prix d’un smartphone, mais pas les jeunes qui nous sortent des apple à plus de 900€…

  26. Ok le pc est indispensable pour envoyer des documents pour un dossier de prêt, faire un cv, imprimer un document, …
    Mais vous croyez vraiment que les madame michu ont s’embêter à installer une distribution linux juste pour ces quelques cas ?
    Surtout que Windows qui est livré avec leur pc fonctionne très bien pour ça.

  27. Pour recentrer le débat, il faudrait s’entendre (gloups!) sur la promotion, à destination des débutants, d’UNE SEULE distribution. Linux Mint me parait le candidat idéal.
    Suffisamment basique, pas trop éloigné de Windows, de bonne qualité, stable.
    Un soutien actif permettrait d’améliorer les quelques défauts que pourrait rencontrer un débutant, tels qu’on les connait aujourd’hui. Améliorer les passages de version par exemple.
    Tout le microcosme linuxien en profiterait parce qu’un certain (petit) nombre d’utilisateurs ne restera pas éternellement débutant. Celui qui voudra évoluer se tournera alors avec un choix quasi infini…
    Ce choix est incompréhensible pour le grand public.

      1. Ubuntu est la seule qui a le plus de visibilités, de personnes aptes à aider et faire du support, ect…

        Sans mentir, je tourne la tête, je ne vois que du Ubuntu, même chez des gens que je n’aurai jamais pensé, ils y sont et sont très bien dessus.

        1. Pourquoi ne voit-on que du Ubuntu ? Réflexe conditionné, « matraquage » médiatique ? Enfermement mental en 2011-2012 ?

          Cette monoculture, je la dénonce depuis des années… Il est vrai que faire d’Ubuntu la réponse unique a fait énormément de bien à l’avancement du logiciel libre… 16 ans d’Ubuntu et 2% du bureau… Quelle grande victoire 🙂

          1. 1/ Il faut savoir ce que tu veux et s’en donner les moyens.
            Ça veut dire se mettre d’accord sur une distribution: je pensais à Mint mais je valide Ubuntu. Il faut faire des compromis, sinon ça ne peut pas marcher.

            2/ Tu te trompes: Ubuntu s’est battu seule, n’a reçu que de la défiance du monde Linux qui a passé son temps à critiquer stérilement, cyniquement la distribution développée par de méchants capitalistes. Personne n’a voulu son succès dans le monde Linux. Personne n’a fait d’Ubuntu la réponse unique. Elle a tenté par elle-même et c’est une très grande différence. Tu persistes dans l’erreur que tu fais semblant de dénoncer.
            Tu souhaitais l’essor du bureau Linux mais pas de monoculture. Ton raisonnement ne fonctionne pas. C’est une erreur vis à vis des débutants. Un bureau n’avait des chances de percer (5%) qu’en faisant bloc derrière lui, quasi-unanimement, en mettant de côté les querelles de clochers. Ça n’arrivera donc jamais, puisque beaucoup de linuxiens se complaisent dans la stérilité, en faisant la promotion d’idées politiques qui ont maintes et maintes fois échouées.
            Et puis aujourd’hui W10 est très abouti, quoiqu’en disent ses ennemis.

          2. Sur le premier point : ce sont des distributions qui font leur âge.

            Sur le deuxième point : jolie réécriture de l’histoire. Oublions au passage les cavaliers seuls qu’ont été Unity puis Mir.

            J’ai été utilisateur d’Ubuntu entre 2006 et 2008, je l’ai quitté quand Canonical a voulu se la jouer « moi, je sais mieux que tout le monde. »

            Mint a pris son essor quand Unity est arrivé. Mais il est vrai qu’il est difficile de tracer une relation de cause à effet.

            La monoculture est TOUJOURS un danger, que l’on paye cash à terme.

            « Un bureau n’avait des chances de percer (5%) qu’en faisant bloc derrière lui, quasi-unanimement, en mettant de côté les querelles de clochers. »

            Il est vrai que Canonical n’a pas déféqué à la face des autres en voulant imposer une vision stratégique basée sur une connerie monstrueuse : la convergence des écrans….

            « Ça n’arrivera donc jamais, puisque beaucoup de linuxiens se complaisent dans la stérilité, en faisant la promotion d’idées politiques qui ont maintes et maintes fois échouées. »

            Il est vrai que rien n’a été inventé depuis 2011-2012 pour faire avancer le schmilblic et coller à la réalité du développement logiciel et un principe de base : « avoir des logiciels toujours maintenus par les développeurs en amont ».

            Win10 est très abouti, mais hautement explosif : https://www.phonandroid.com/windows-10-ecran-bleu-de-la-mort-mise-a-jour-kb4532695.html

            Tu me diras avec près d’un milliard de machines équipées, il peut y avoir de la casse au final 🙂

  28. Oui, pourquoi pas Ubuntu si tu penses que Gnome conviendrait mieux que Cinnamon.
    En venant de Windows, je ne suis pas sûr. Il faudrait faire le test auprès d’un échantillon de débutants.
    Je trouve Gnome quelque peu … perturbant.

      1. A voir pour le bureau. Je ne connais pas bien le monde Ubuntu et ses dérivées. Après, attention à ne pas singer W10, sinon comme disait l’autre, les gens préfèreront l’original à la copie.

          1. L’original sera surtout préfèré car déjà installé sur tous les PC vendus.

            Il faudrait à linux des grosses plus values par rapport à Windows pour que les gens s’embetent à switcher sur linux.
            Pour vouloir que linux prenne des parts de marché il faut vraiment réfléchir et mettre en place des grosses valeurs ajoutées..

          2. Ah, l’éternel argument de la vente liée… Si j’avais eu un euro à chaque fois qu’on me l’a sorti, je serai presque plus riche de Bernard Arnault 🙂

            Quant aux plus-values possibles… Peut-on chiffrer monétairement le contrôle des données personnelles ou celui du matériel ?

  29. Il faut se mettre à la place de madame Miche. Madame Michu est aide soignante à l’hôpital. Elle travaille en horaires décalées.
    L’informatique ne l’intéresse pas, elle veut juste pouvoir utiliser son pc occasionnellement pour faire des tâches administratives.
    Elle achète un PC qui est livré avec Windows. Elle l’allume et arrive à faire tout ce qu’elle veut.

    Il faut se mettre à sa place maintenant. Elle entend parler de linux sur une pub sur son smartphone.
    Quelle super fonction de linux va la motiver à l’installer ?
    Sachant que Madame Michu ne connaît personne dans son entourage qui a Linux (comme une grande majorité de français si Linux à 2-3% du marché ).

    1. Le grand public est con, parlons-lui comme à un con. Principe de base du système économique capitaliste.

      Ou simplement que le grand public n’en a rien à foutre car il est préoccupé par sa vie personnelle de base et qu’il ne veut apprendre à utiliser les outils que pour le strict nécessaire ?

      Et puis, on pourrait pas foutre un peu la paix à madame Michu qui n’a rien demandé ?

  30. « Ou simplement que le grand public n’en a rien à foutre car il est préoccupé par sa vie personnelle de base et qu’il ne veut apprendre à utiliser les outils que pour le strict nécessaire ? »
    Chacun ses priorités, on ne peut pas demander à tout le monde de savoir réparer une fuite d’eau, de réparer sa voiture, son lave-linge et d’apprendre les bases d’une distribution linux.

    Admettons que la protection des données soit la grosse valeur ajoutée de linux (même si personnelement je crois que la majorité des gens s’en contrefichent, mais je me trompe peut-être).
    Comment communiquer cet argument aux 98% de la population qui n’a jamais entendu parlé de linux et qui n’a personne dans son entourage qui utilise linux ?
    Par la publicité internet, tv, radio, … ? Qui va payer ?
    Un autre moyen que la publicité ?

    1. Admettons que la protection des données soit la grosse valeur ajoutée de linux (même si personnelement je crois que la majorité des gens s’en contrefichent, mais je me trompe peut-être).

      Hum… Pourquoi le scandale Cambridge Analytica me vient à l’esprit ? https://www.lemonde.fr/pixels/article/2020/01/06/de-nouveaux-documents-eclairent-l-activite-business-de-cambridge-analytica_6024980_4408996.html -> Janvier 2020

      « Comment communiquer cet argument aux 98% de la population qui n’a jamais entendu parlé de linux et qui n’a personne dans son entourage qui utilise linux ?
      Par la publicité internet, tv, radio, … ? Qui va payer ? »

      Vu la croissance au rejet de la publicité – il suffit de se promener dans les rues d’une ville et de voir le nombre de « non à la pub » / « stop pub » qu’on trouve sur les boites aux lettres – cela sera difficile.

      Sur ta dernière question, propose quelque chose 🙂

  31. « Sur ta dernière question, propose quelque chose »

    Je ne vois aucune autre solution.
    Et si quelqu’un avait une solution Microsoft balancerait des millions pour montrer que son système est le meilleur.
    Linux est condamné à resté un marché de niche sur les PC bureautiques. La non-multiplication des distributions n’y changerait rien.

  32. « J’ai été utilisateur d’Ubuntu entre 2006 et 2008, je l’ai quitté quand Canonical a voulu se la jouer « moi, je sais mieux que tout le monde. »
    Voila qui illustre mon propos. Bon nombre de linuxiens sont convaincus d’avoir trouvé la voie et supportent mal la contradiction. Il est évident que Canonical ne fera jamais l’unanimité. Toutefois, ne convient-il pas de privilégier l’intérêt général: démocratiser le bureau linux pendant que les sachants de haute volée réinventent la roue?
    Tu aurais quand même fini par quitter Ubuntu, ne serait-ce que pour voir autre chose. C’est comme ça que j’ai quitté Mint, pour explorer des terres inconnues, aller plus loin techniquement.

    « Mint a pris son essor quand Unity est arrivé. Mais il est vrai qu’il est difficile de tracer une relation de cause à effet. »
    Ce qui est affirmé sans preuve 😉

    « La monoculture est TOUJOURS un danger, que l’on paye cash à terme. »
    Un coup dans le zig, un coup dans le zag.
    Je parlerai plutôt de culture (ultra)majoritaire que de mono culture, faut pas exagérer. Il y aura toujours un énorme gap entre les utilisateurs lambdas et les passionnés.

    « Il est vrai que Canonical n’a pas déféqué à la face des autres en voulant imposer une vision stratégique basée sur une connerie monstrueuse : la convergence des écrans…. »
    Comme MS a sorti W8 puis 8.1, avec la réussite que l’on connait (3% de PDM je crois)
    Canonical a tenté un coup, ils se sont gourés, c’est tout. Ce n’est pas évident de prendre ses responsabilités. Il n’y a que celui qui ne fait rien qui ne fait pas d’erreur. MS sort bien un OS pourri un coup sur deux, malgré leur expérience monstrueuse. De là à se sentir souillé…

    « Tu me diras avec près d’un milliard de machines équipées, il peut y avoir de la casse au final. »
    Cela augmente les risques, en effet. Et ce n’est pas près de s’arrêter, puisqu’on ne verra pas le moindre essor du bureau linux de notre vivant.

    1. « Voila qui illustre mon propos. Bon nombre de linuxiens sont convaincus d’avoir trouvé la voie et supportent mal la contradiction. »

      J’ai considéré que les choix de Canonical étaient mauvais.

      « Toutefois, ne convient-il pas de privilégier l’intérêt général: démocratiser le bureau linux pendant que les sachants de haute volée réinventent la roue? »

      Donne-moi un domaine où la réinvention de la roue est constante après que le dit domaine soit devenu mature. Je n’en vois pas.

      « « Mint a pris son essor quand Unity est arrivé. Mais il est vrai qu’il est difficile de tracer une relation de cause à effet. »
      Ce qui est affirmé sans preuve 😉 »

      Euh, comment dire. Il est vrai que Cinnamon et Mate ne sont pas nés en 2011 / 2012, époque qui a vu naître à la fois Gnome Shell et Unity.

      Cinnamon 1.4, première version avec LinuxMint 13 en 2012 : https://lwn.net/Articles/487237/

      Mate ? Né en juin 2011, annonce sur le forum d’Archlinux : https://bbs.archlinux.org/viewtopic.php?id=121162

      Besoin d’autres sources ? 🙂

      « Je parlerai plutôt de culture (ultra)majoritaire que de mono culture, faut pas exagérer. Il y aura toujours un énorme gap entre les utilisateurs lambdas et les passionnés. »

      Dans le même genre, il ne faut pas dire mauve mais violet alors que c’est toujours un mélange de rouge et de bleu.

      « Comme MS a sorti W8 puis 8.1, avec la réussite que l’on connait (3% de PDM je crois)
      Canonical a tenté un coup, ils se sont gourés, c’est tout. Ce n’est pas évident de prendre ses responsabilités. Il n’y a que celui qui ne fait rien qui ne fait pas d’erreur. MS sort bien un OS pourri un coup sur deux, malgré leur expérience monstrueuse. De là à se sentir souillé… »

      C’est surtout le fait de changer du tout au tout l’ergonomie d’une interface graphique… MacOS n’a bougé qu’à la marge sur son interface graphique, la plus grosse nouveauté visible entre 1984 et 2020 étant l’arrivée du Dock avec MacOS-X 10.0 en 2001.

      C’est aussi l’échec de la convergence des écrans et de vouloir faire une interface unique pour des diagonales allant de 5 à 40 pouces.

      « Cela augmente les risques, en effet. Et ce n’est pas près de s’arrêter, puisqu’on ne verra pas le moindre essor du bureau linux de notre vivant. »

      Ni même du vivant de la génération qui nous suit.

  33. « Vu la croissance au rejet de la publicité – il suffit de se promener dans les rues d’une ville et de voir le nombre de « non à la pub » / « stop pub » qu’on trouve sur les boites aux lettres – cela sera difficile. »
    C’est surtout qu’avec ce type de pub, on a l’impression d’avoir des déchets dans la boite aux lettres. L’autocollant évite de mettre tout ça à la poubelle.

    L’argument que je défends pour MS office est valable pour l’OS. Quel péquin « moyen » a envie de se coltiner 2 OS: MS au boulot et un autre à la maison? Les gens vont au plus simple.
    Ou alors en singeant Android avec gnome, puisque beaucoup ont une tablette ? (même si on ne sait plus qui singe qui à la base).
    Peut-être que la tablettisation du PC est une voie de développement crédible finalement?

  34. « Et le fait qu’il n’y ait pas un peu plus d’union au niveau des distributions n’a pas joué contre le monde linuxien, c’est bien connu… »
    Même avec plus d’unité linux n’aurait jamais pu avoir plus de part de marché.
    La raison est qu’en face le concurrent est Microsoft qui possède des milliards de dollars.
    Même avec un os moins bon que linux il peut faire croire avec du marketing et de la publicité aux non passionnés en informatique que son produit est le meilleur.

    1. « Même avec plus d’unité linux n’aurait jamais pu avoir plus de part de marché. »

      Si tu le dis…

      « La raison est qu’en face le concurrent est Microsoft qui possède des milliards de dollars. »

      Comme à l’époque où il affrontait OS/2 d’IBM.

      « Même avec un os moins bon que linux il peut faire croire avec du marketing et de la publicité aux non passionnés en informatique que son produit est le meilleur. »

      C’est bien la preuve que la publicité, c’est de la MERDE.

    2. « Et le fait qu’il n’y ait pas un peu plus d’union au niveau des distributions n’a pas joué contre le monde linuxien, c’est bien connu… »
      « Même avec plus d’unité linux n’aurait jamais pu avoir plus de part de marché. »
      Ces deux affirmations sont totalement invérifiables.
      Pour les démontrer, l’une comme l’autre, il faudrait pouvoir observer ce qui se serait passé dans un monde parallèle, où il n’y aurait pas eu cette explosion des distributions dans tous les sens (sérieux, le graphique de Wikipédia montrant toutes les distributions recensées et leurs liens de filiation entre elles, il fait peur !). Sauf que ça, on ne le pourra jamais, donc on ne saura jamais si, tout le reste demeurant inchangé, Linux aurait pu atteindre les 30 % de parts sur ses bientôt 30 ans ; ou si, au contraire et comme on a pu l’observer dans notre monde réel, il aurait quoi qu’il arrive mis plus de 25 ans à atteindre péniblement le seuil des 2 %.

      1. On peut au moins identifier certains mécanismes logiques …

        Refus ( en partie ) , de la simplification et de l’extension à une population maximale ( et pas à la frange militante ou technicienne ) , logique de monopole de Microsoft …

        Et , ( dans une certaine mesure ) , nouveaux supports : tablettes et smartphones …

        Bon , jeune ou vieux , le couple Michu s’en fiche pas mal …

        Sauf que , statistiquement , c’est lui le plus nombreux …

        Firefox l’a parfaitement compris : on clique , et ça marche , et PARTOUT en plus !

        Si le monde du Libre avait eu l’AMBITION de se démocratiser , au lieu de se complaire dans son ghetto , et de se fragmenter en clanismes virulents …

        Mais bon , c’est une hypothèse …

  35. « Même avec un os moins bon que linux il peut faire croire avec du marketing et de la publicité aux non passionnés en informatique que son produit est le meilleur. »
    Je vis peut-être dans un monde parallèle, mais vous en voyez beaucoup, vous, de la pub pour W10?

  36. Pourquoi faire de la pub , quand 90°/° du Marché est déjà garanti …

    Et qu’on se retrouve en situation de quasi-monopole ?

    C’est l’effet de Rente qui prévaut …

    Microsoft a eu l’intelligence de s’ intéresser directement à la masse des consommateurs , profitant de l’essor des Jeux Vidéos …

    A part Quake et Morrowind , les Jeux Vidéos sous Linux …

    Eh oui , Linux est resté proche d’une frange <> d’utilisateurs plutôt spécialisés …

    Et reste encore un fantasme de garagiste , malgré les progrès effectués …

    Peut-être Microsoft observera-t-il Linux sans même l’éradiquer : c’est un excellent laboratoire , ce qui permet d’observer de loin et recycler certaines idées de la <> …

    Quand le <> d’utilisateurs est garanti ( et ça vaut aussi pour Linux ) , c’est la Force d’Inertie qui prédomine , et ainsi un mécanisme de Rente , même non financière …

    Peut-être BSD prend-il un autre chemin …

  37. De toutes façons, W10 est quasi gratuit. L’accent est mis sur les « services » désormais…

    Tu mets souvent en avant (à raison) l’aspiration des données par les GAFAM. Pourquoi utilises-tu une adresse gmail? (comme moi d’ailleurs!)

  38. Je suis d’accord dans l’ensemble avec la vision de Olivyeahh….

    Il y a un minimum d’intérêt à développer en informatique comme dans d’autres sphères de la vie pour tous le monde. C’est juste une question de bon sens. Si vous avez une maison et bien il serait important d’avoir des connaissances de base en plomberie, électricité, menuiserie et sans oublier l’extérieur et au minimum savoir peindre un mur question d’économiser sur votre argent durement gagné. Si vous devez payer pour tout et bien rester en logement.

    Pour revenir au sujet: Mon avis bien perso

    Distribution « monsieur et madame tout le monde. »

    Famille Archlinux :

    Manjaro
    Archbang (là depuis un bon moment) une des plus rapide que j’ai utilisé.

    EndeavourOS Anarchy Linux bémol dans mon cas non pas sur la qualité mais trop récente. La périnité est également importante dans le temps. Même si on me dit que ce sont des Arch et si elle disparaissent que les gens n’auront qu’à mettre la sauce plein gaz sur Arch mais dans la vrai vie de « monsieur et madame tout le monde. » cela n’arrivera pas. Ils iront voir ailleurs.

    Famille Debian :

    Ubuntu et ses saveurs officielles : Kubuntu, Xubuntu, Lubuntu, Ubuntu Mate d’accord avec Fredo
    Solidk et X pur Debien conçu débutant lamba c’est le cas de le dire… Comme l’indique Melissa facile à installer pour tous le monde avec un écran pas à pas lors du premier démarrage. 2 choix d’environnement selon le matériel de l’utilisateur.
    Emmabuntüs DE pour les écoles mais pour le reste prenez une Xubuntu
    Q4os (pour les vieilles machines) d’accord ici et il y a également Plasma sur Q4os
    J’exclus dans mon cas LinuxMint qui est une Ubuntu qui n’est pas sans soucis lors de mise à jour et sans compter les upgrades. Cinnamon ne m’a jamais convaincu.
    Pour tous le reste des dérivés Debian ça sert à rien même la MXLinux gonflé à l’hélium. Je dit pas que ce n’est pas une bonne distro mais pour le sujet ici elle doit-être exclus. Pour les dérivés BUNTU ce n’est que de la maladie mentale qui devrait-être intégré au prochain guide de diagnostic des soins psychiatriques DSM6 sous le nom: syndrome BUNTU. Ici je vais ajouter que depuis quelques temps on remarque la propagation de ce syndrome à la famille Arch. Il passe pas une semaine sans que 1,2,3 nouvelles dérivées apparaissent sur DistrobuntuArchwach. Ça donne presque que des hauts le coeur à force de ce faire gavés comme de oies la mème senpiternelle salade aux oeufs dont on chance la vinaigrette histoire de nous faire croire que c’est une bonne nouvelle salade. Arrêtez on est plus Capable d’en prendre plus.

    Famille Gentoo : 0

    Je suis d’accord avec Frédéric y a rien pour « monsieur et madame tout le monde. » Même si Adrien D. et parfois avec Serge fait du bon boulot avec ses vidéos et son wiki, Gentoo s’est orienté informaticien pour faire joujou. Même dans ces cas là, je serais même pas surpris que leur main desktop tourne sur autre chose. Compile un jour compile toujours…. C’est quoi l’intérêt!? Prenez une Calculate-Linux ils le font pour vous… Sabayon, RedCore c’est bien mais pas utilisable au quotidien. Vous ferez pas une 2 semainses sans un soucis majeure.

    Famille Slackware : 0

    La seule qui aurait répondu au critère est la SalixOS. Même elle s’est transformé en belle au bois dormant ! Car Patrick peine à sortir la prochaine version stable. Certains ont soulevé Zenwalk qui est très bien mais elle ne répond pas au critère de M. Mme Michu. cela me fait mal au coeur de le dire car j’Utilise Slackware-current sur mon Laptop à la sauce Aliens BoB mais y a plus rien à se mettre sous la sent de ce côté là ! A moins que M. Patrick Volkerding décide de faire une révolution qui sait ? Pour ma part, je pense qu’il est aller au bout de la route…. J’espère me tromper mais depuis son dernier appel à l’aide et quelques vœux divulgués ici et là sur la nouvelle Slackware 15 on a toujours rien à l’horizon et toujours le même site web de 1993.

    Famille RPM et RedHat: 1 1/2

    Mageia à sa place ici bien que fredo ne semble pas l’aimé hahhahaha…..
    Honêtement mise à part Mageia ou à la limite OpenSuse/Tumbleweed et je suis généreux ici car je pense plus qu’il n’y a rien de côté-ci. Juste installer les codecs multimédia sous Suse est un fouillis voir faire son chemin de compostelle aller-retour en passant par le Canada en marchant sur l’eau. Yask est une usine à gaz à au charbon chinoise à effet de serre puissance 10. Fedora n’est pas pour le débutant. L’installation a été amélioré mais le partitionnement demeure un méli mélo de grand cru pour un débutant. Il y a eu au fil des années quelques bonnes dérivés de Fedora mais elles ont toutes mordues la poussière après la 3ième année en générale.

    Famille BSD: 0

    Peut-être GhostBSD mais il reste encore du chemin à faire…

    Famille Solaris: 0

    Il y a OpenIndiana l’effort est louable par contre on est toujours en mode développement alpha. Pas logitech, problème de prise en charge matérielle important malgré les améliorations.

    Pour ce qui est des voeux légitime de la FSF GNU mais que « monsieur et madame tout le monde. » n’en n’ont rien à ciré alors aussi bien oublié les distro grand publique de ce côté là….. De toute façon il en a pas vraiment.

    En conclusion, une bonne douzaine de Distro conviennent pour le reste c’est soit de la redondance BUNTU, ARCH plus proche de la maladie mentale que de rendre service à l’univers GNULinux. Disons et à mon avis bien entendu, il y a trop de projet perso ou à tout le moins trop petit élevé au rang de Dsitribution grand publique. Faudrait ce calmer les neurones car on rend service à personne en encourageant cela. Je dit pas qu’ils n’ont pas le droit d’exister mais ça devrait rester dans l’ordre du projet personnel ou entre copain.

Les commentaires sont fermés.