Qui aime bien, châtie bien : autant se moquer du logiciel libre à destination bureautique…

.. qui le mérite bien. Autant le logiciel libre dans le monde professionnel des serveurs et compagnie est des plus sérieux, autant dans le monde du « monsieur et madame tout le monde », c’est une poilade sans fin.

Je ne reviendrai pas sur ma série de billets sur « le monde du logiciel libre part en couilles », je vous laisse consulter les billets. Un blogueur influent francophone – qui se reconnaitra et que je salue au passage – dit « que l’on va tous mourir » (ce qui est vrai) et en profite pour nous pondre des tartines souvent assez longues sur l’état lamentable du logiciel libre.

Au lieu de me laisser pousser un ulcère, j’ai préféré prendre une autre voie : celle de la moquerie, de la rigolade, de la dérision.

Sur l’instance Peertube « Tux’n’Tube », j’ai ouvert un chaine intitulée « Un peu d’humour » qui contient une série de vidéos « Les pitreries du libre ».

Oui, je sais, vous allez me dire que Peertube, c’est de la merde, ça ne vaut pas youtube en terme d’audience et compagnie. Je vous ai entendu, mais j’ai pu retrouver un tant soit peu de liberté sans craindre qu’une personne ayant un gaz bloqué en travers du colon ne demande un « strike ».

Pour vous donner un aperçu de ce que propose cette chaine, voici donc deux épisodes. Le 15e consacré à la Parabola GNU/Linux-libre, l’autre consacré à la version de développement de PaleMoon, j’ai nommé Basilisk.

N’hésitez pas à regarder les autres vidéos. Il y a de quoi rire, même si certaines sont vieilles de plusieurs mois, comme la DGLFI en puissance qu’est la CleanJaro.

Bon visionnage et bonne journée 🙂

16 réflexions sur « Qui aime bien, châtie bien : autant se moquer du logiciel libre à destination bureautique… »

  1. Aujourd’hui dans le grand public qui a besoin de faire de la bureautique uniquement sur un logiciel installé sur PC ?
    Avec les Google doc, ms office en ligne et les smartphones ce type de bureautique va devenir de plus en plus rare.
    Donc j’imagine que de moins en moins de développeurs vont contribuer à ce sujet.

    1. Tout d’abord, comme le dit Fred, les pannes sur le réseau ça existe encore… et sans doute pour toujours !
      Rien que dans mon quartier (qui n’est certes pas situé près d’une métropole, mais pas non plus dans un trou perdu), on a connu trois pannes Internet entre 2016 et 2018 (en 2019, on n’a pas eu de coupure, pourvu que ça dure). À deux reprises c’était à cause de la foudre qui avait endommagé le local relais, et la troisième fois à cause d’un voisin qui a malencontreusement coupé le câble aérien en taillant sa haie.
      À chaque fois qu’il se passe un évènement de ce type, tu peux être sûr que pendant au moins trois jours tu n’auras plus Internet via ta box. La première fois (été 2016), il aura même fallu attendre un mois complet avant que les techniciens ne parviennent à réparer le local relais (bon, il faut dire aussi que la foudre l’avait endommagé en plein mois d’août, quand tout le monde prend ses congés).
      Après, pour nuancer un peu la réponse de Fred, il est vrai que tu peux continuer d’utiliser Internet si tu as un smartphone et le forfait qui va bien. Mais bon, c’est quand même moins pratique d’utilisation qu’avec un écran d’ordinateur et le réseau mobile est quand même moins performant que le réseau Ethernet (en tout cas chez moi).

      Et puis concernant cette fois les suites bureautiques en ligne, j’ai des doutes sur l’utilité de les avoir sur un appareil 100% tactile du type smartphone ou tablette…
      Je sais qu’il existe plein d’applis bureautique sur Android mais je n’en ai essayé aucune, donc peut-être qu’il s’agit d’un problème d’ignorance de ma part. Du coup, je me demande si ça n’est pas un peu trop compliqué d’écrire ne serait-ce que trois pages sur un traitement de texte ou remplir deux colonnes sur un tableur, en utilisant un doigt à la place d’un curseur de souris. Vrai questionnement de ma part auquel j’espère avoir une réponse de ceux ayant déjà réalisé ce type d’opération. Mais jusqu’à ce que quelqu’un me convainque du contraire, je pense que ce genre de gadgets n’est utile que pour lire un document ou, à la rigueur, pour l’annoter ou le modifier légèrement, mais pour en créer un ex-nihilo on repassera.
      Enfin, à voir ce que ça donnera d’ici quelques années, mais il existe une version (paraît-il pas encore très au point ni aussi avancée que Google Docs ou MS-Office Online) pour faire fonctionner LibreOffice sur un cloud Nextcloud (ça s’appelle LibreOffice Online ou encore Collabora Office). Donc, il devrait toujours y avoir des développeurs pour contribuer aux logiciels libres actuellement existant pour les porter vers le cloud.

    2. Il y a surtout une tendance à tout mélanger. Les logiciels open-source de bureautique sont de plus en plus présents dans l’administration et dans certaines entreprises. L’exemple le plus important étant sans doute libreoffice.

      Ce que je trouve très marrant, ce sont les personnes qui passent leur temps à se demander ce que deviennent leurs données et leurs informations personnelles, tout en se ruant sur des solutions comme microsoft en ligne et google docs. Parce que là, en matière de confidentialité et de respect de la vie privée, on oublie.

  2. Hahaha le coup du kernel m’a tué.
    Et je pense que nous avons découvert le mouvement perpétuel mais que nous ne nous en rendons pas compte.
    Le mouvement perpétuel de la réinvention de la roue dans le monde linux 😉

  3. Moi qui roule sur GhostBSD j’apprécie d’être enfin tranquille sur une distribution qui commence sérieusement à tenir la route en matière de bureautique en particulier et de desktop en général. Après la récente sortie de la version 20.01 le développeur principal a décidé de s’attaquer au montage automatique des disques NTFS, EFI et FAT, on devrait encore mieux apprécier l’OS à l’issue.

      1. En quoi est plus sérieux? Car de ce que j’ai testé, reconnaissance matos, c’est de la merde, logiciels c’est encore plus tendu que sous linux, on oublie encore plus les jeux, support on l’oublie tellement que les mecs qui sont dessus on le melon trop gros…

        BSD c’est bien seulement pour serveur et rien d’autre.

        1. Les développeurs ne se la pètent pas autant que dans le monde linuxien. La reconnaissance du matériel est en retard, c’est vrai.

          Pour les jeux, ce n’est pas la joie, je te le concède. BSD pour du serveur, oui. Mais la bureautique basique commence à être crédible dessus.

          1. Il faut effectivement au moins reconnaître que la bureautique pure fonctionne bien sous FreeBSD et ses dérivés. La reconnaissance matérielle n’est pas optimale oui (je n’ai pas le driver wifi qui va bien ni le touchscreen qui fonctionne sur mon notebook) mais il y a des possibilités de contournements pour utiliser les drivers propriétaires.
            Jouer sur BSD ou sur Linux, on sait que ce n’est pas le pied autant rester sous Windows pour cet usage.
            Côté communauté, il y a ce qu’il faut et en étant un peu patient et après avoir fait ses propres recherches de son côté on peut se sortir des quelques soucis rencontrés.

      2. Comme tu parlais du libre à destination bureautique et pas seulement de Linux j’ai coincé mon pied dans la porte entr’ouverte 🙂
        Juste pour parler des applis bureautique, je pense que nous sommes arrivés à de bons standards reconnus avec LibreOffice, Firefox, Thunderbird, VLC et Gimp. Après, les moult autres applis (FreeOffice ; Vivaldi, Chromium, Opera, Falkon ; MPV et j’en passe) sont autant de choix de niche possibles mais qui ne remettent pas en cause la suprématie des standards.
        Coté environnements de bureau Gnome et Plasma sont largement en avance sur les autres et progressent à chaque nouvelle version. Les bureaux dérivés comme Lxqt/lxde ou Maté/Cinnamon/Budgie sont destinés à des machines plus faiblardes et sont parfaitement adaptés pour ces matériels plus anciens mais moins complets et personnalisables.
        Pour des amateurs de multimédia et jeux il sera plus difficile de trouver des équivalents libres fonctionnels des logiciels propriétaires qui fonctionnent sous Mac ou Windows.

        1. Pour ta classification des DE, je suis un brin en désaccord : Mate est un excellent environnement, quelque soit la taille de la mémoire vive. Un Ryzen3 2200G avec 8 Go, c’est une machine faiblarde ? 🙂

          Rien à rajouter, sinon.

          1. Je n’ai pas dit que Maté était mauvais juste qu’il était moins complet que son grand frère Gnome et qu’il est conçu pour fonctionner sur des machines plus anciennes, bien entendu qui peut le moins peut le plus 🙂
            J’adore Maté également, il est équilibré entre légèreté et complétude des outils je l’utilise encore sur ma Debian Sid, il manquerait juste un peu de personnalisation supplémentaire et il serait parfait.
            Je me suis mis à Plasma sur OpenSuse qui est très bien fourni et léché en termes de design mais là il y a trop d’options, il m’a fallu près de 2 heures pour paramétrer le bureau à mon envie (suppression des animations à la noix et des notifications intempestives).
            Gnome sur ma Void est super complet également mais j’avoue avoir du mal avec les panneaux et leurs gros boutons çà fait sans doute user-friendly mais je trouve çà moins « pro ».
            J’adore Xfce depuis la 4.14 je l’ai sur ma GhostBSD community et il est super bien customisé.
            J’ai installé un Deepin sur ma Arch, c’est beau et bien fini mais ce n’est pas personnalisable c’est le gros point faible du DE, je ne sais pas si la version à venir sera adaptable par l’utilisateur ?
            Ma Solus tourne bien évidemment avec Budgie qui devrait être encore amélioré par l’équipe des développeurs et se couper définitivement de Gnome d’ici peu. J’ai encore du mal avec les thèmes dark c’est glauque au possible.
            Et pour finir ma NixOS fonctionne avec un bureau Lxqt et il me faut encore du temps pour apprécier cet environnement de bureau, pour le moment je n’adhère pas 🙂 C’est hyper minimaliste et pas très bien fini graphiquement parlant sans compter que tous les menus ne sont pas encore francisés çà fait du franglais à plusieurs endroits.

        2. Eric je ne pense pas que Mate soit moins personnalisable que Gnome, je pense que c’est même le contraire. Gnome Shell n’est pas fait pour être trafiqué dans tous les sens. Certes tu as les extensions mais l’ensemble a une stabilité parfois douteuse et ça finira toujours par partir en cacahuète. Souci que je n’ai jamais connu avec un bureau Mate, que je trafique parfois à outrance lol !
          Plasma s’en sort largement mieux pour la personnalisation également que Gnome Shell. Mais j’ai également connu parfois des soucis de stabilité de l’ensemble si je multiplie les modifications d’apparence. Mais on va dire que ça reste correct tout de même.

Les commentaires sont fermés.