La mort de Windows 7 en janvier 2020 ? Ce sera du 90-9-1 au final.

Le 14 janvier 2020, Microsoft débranchera la prise de MS-Windows 7 qui avait eu la lourde tâche de succéder au détesté MS-Windows Vista. En février 2014, il y a presque 6 ans au moment où je rédige ce billet, je parlais du syndrôme 631.

Je me cite :

* 6 sur 10 migreront vers une version plus récente de Microsoft Windows, soit vers la version 7 si leur machine est assez puissante, soit vers la version 8.x en achetant une nouvelle machine
* 3 sur 10 casseront leurs tirelires et iront voir chez Apple
* 1 sur 10 ira voir du coté des OS alternatifs

Je parlais de 10 utilisateurs à l’époque, étant naïf au point de croire que le monde libre bureautique avait encore une chance en 2014 de tirer son épingle du jeu. J’ai été dégrisé par l’expérience Manjaro Tux’n’Vape qui a montré que la conquête du bureau par Linux, cela n’arrivera pas à cause des éternelles guerres de clocher qui considèrent que « la distribution A est meilleure que B et qu’il faut éviter C comme la peste à cause d’un obscur point technique… »

En 2014, j’écrivais aussi cela, les 8 ans correspondant à la durée écoulée depuis la sortie de MS-Windows Vista en 2006.

Même si depuis 8 ans, des progrès énormes ont été accomplis du côté du libre, il souffre encore d’une image tenace : celle d’un monde pour fondus d’informatique, où rien ne fonctionne aussi bien sur le plan logiciel que matériel, à la logithèque faible (c’est vrai qu’il n’y a pas 14,5 millions de « zippeurs » comme pour Microsoft Windows), et qui demande de se griller la moitié des neurones à la moindre opération.

Car le nerf de la guerre, c’est de passer à l’étape de l’applicatif : la plupart des personnes sont habituées à leur Photoshop, InDesign, Illustrator – piraté ou légitime – et n’en auront rien à foutre des équivalents libres dont l’ergonomie est parfois si mauvaise qu’une gastro-entérite foudroyante serait moins douloureuse à supporter.

Je pense qu’à partir de janvier 2020, on aura la répartition sur 100 personnes :

  • 90 utiliseront leur installation de MS-Windows 7 jusqu’à ce que l’ordinateur rende l’âme ou passera sur MS-Windows 10 si le matériel le permet
  • 9 « ira vendre un rein » pour s’acheter du matos fruité
  • 1 s’orientera vers le monde linuxien, fera du distro-hopping sur les conseils d’experts auto-proclamés sur Youtube ou LinuxFr avant de se stabiliser

Ce qui me fait rire, c’est la naïveté crasse pour ne pas dire l’idiotie des développeurs de distributions qui essayent de tirer la couverture à eux. Des exemples ?

Robolinux 10.6 :

Since Windows 7 expires on January 14th, 2020 Robolinux is anticipating a massive number of new Linux Users worldwide who do not want to upgrade to a newer version of Windows. This is exactly what hapened back in April 2014 when XP expired. This time Robolinux will offer screen sharing in order to support these new Users who do not want to go through a Linux learning curve.

Une traduction rapide ?

Puisque Windows 7 expire le 14 janvier 2020, Robolinux anticipe un nombre massif de nouveaux utilisateurs Linux dans le monde entier qui ne veulent pas passer à une version plus récente de Windows. C’est exactement ce qui s’est passé en avril 2014 lorsque XP a expiré. Cette fois-ci, Robolinux proposera le partage d’écran afin de soutenir ces nouveaux utilisateurs qui ne veulent pas passer par une courbe d’apprentissage Linux.

Ou encore la ZorinOS 15.1, cette énième Ubuntu revampée :

We’ve focused on making the desktop feel even more familiar and user-friendly to new users, especially those moving away from Windows 7 leading up to the end of its support in one month.

Ce qui donne traduit :

Nous nous sommes concentrés sur l’amélioration de l’ergonomie et de la convivialité du poste de travail pour les nouveaux utilisateurs, en particulier ceux qui quittent Windows 7 jusqu’à la fin de son support dans un mois.

Autant dire que certains développeurs ont fini de fumer la moquette et attaquent la tapisserie. Je suis prêt à parier qu’il y aura d’autres projets qui vont tenter la même approche, mais ce qui s’est passé en 2014 se reproduira en 2020, quoiqu’en disent les experts auto-proclamés de Youtube ou de LinuxFr.

D’ailleurs, quand on se tient aux courants des propos tenus sur les deux médias en question, il est inutile de se faire pousser un ulcère devant le niveau de mauvaise foi crasse et de désinformation… J’ai envie de fêter mes 50 ans, merde !

On se donne rendez-vous en juin 2020 pour voir l’explosion de la part de marché de Linux sur le bureau a eu lieu ? 🙂

25 réflexions sur « La mort de Windows 7 en janvier 2020 ? Ce sera du 90-9-1 au final. »

  1. Faut avouer que du coté de Microsoft ils ne manquent pas d’idées pour nous faire rire, dont la dernière en date qui consiste à installer un logiciel qui « empêche » l’installation forcée d’une application de chez eux. Bon en juin 2020 tu auras pris une année de plus et tu te rapprochera des 50 balais 🙂
    A pluche.

  2. Bonjour Fred, je n’ose rarement m’adresser à toi directement dans les rares commentaires que je peux faire.
    Tu cites Photoshop, InDesign, Illustrator…. auxquels j’ajoute le Pack Office et les jeux.

    Au-delà du particulier, le monde de l’entreprise fait très (et trop) peu appel au libre pour la partie Desktop, et c’est une part de marché non négligeable.
    Hormis les essais fait dans l’administration, je ne vois personne dans le monde pro utiliser autre chose qu’Office pour la bureautique. Dans toutes les boites où je suis passé, le standard d’échange c’est du xlsx, du pptx, du docx ou du pdf. Dans les métiers du graphismes, rebelote ! on est dans la sphère Adobe.
    Pour enfoncer le clou, si toi ou tes enfants veulent jouer à « Call of StarFifa », la route sera pavée d’embûches si tu veux jouer sous Linux !

    L’absence de ces poids lourds est un vrai frein.

    Pour finir par un exemple simple : si Office avait une version Linux, oui j’utiliserais très probablement Mint ou Manjaro sur mon PC perso. Mais malheureusement, mes habitudes sont trop profondément ancrées pour passer sous libreOffice. A chaque fois que j’ai essayé, sur le plan « ergonomique », j’ai l’impression de revenir à une version 2003 ou 2007 de MS Office dans laquelle je n’ai plus mes repères.

    1. Bof. J’utilise Libo pour mon boulot (rapport et présentation) et franchement, je réutilise parfois MSO sur le portable de ma femme et ça ne me manque pas du tout. Ce n’est qu’une question d’habitude pour un usage basique (au moins 90% des utilisateurs)

      1. Bonjour JP, j’ai testé, je trouve cela moins « stable » et j’ai eu l’impression qu’il manquait quelques fonctionnalités. Et impossible d’utiliser ça de manière « saine » dans le train.
        ça reste techniquement possible mais c’est quand même moins confortable que la version « client lourd ».
        Au delà de ça, tous les applicatifs métiers avec lesquels je travaille sont conçus pour « communiquer » avec du format propriétaire …. donc quand bien même je voudrais me débarrasser d’Office, un autre élément me forcerait à y rester.
        Et, pour enfoncer le clou : mes clients eux bossent avec Office. La moindre incompatibilité sous Excel, je la paie cash…puisque je dois refaire le boulot… donc autant le faire directement dans le bon format.

        En l’état actuel des choses, essayer de se débarrasser d’Office dans le monde pro, cela revient à passer la soirée dans un club de fumeur de cigares alors que tu viens d’arrêter de fumer !

  3. Très bon billet. Je ne comprends pas que l’on ne se concentre pas sur un « noyau » de distributions pérennes qui offre une stabilité mais aussi diversité et choix (ce qui est pour moi la force et la faiblesse du libre). Quand une distribution devient « mainstream » (toutes proportions gardées), le jeu consiste à tirer dessus au nom de trahisons par rapport aux principes GNU. Le problème est que rien n’est pas parfait et qu’il faut s’adapter et ne pas rester sur son quant-à-soi. Bref, il faudra un jour considérer que nous sommes arrivés à une stabilité des OS Linux (en tout cas les principaux) et qu’il faut se concentrer sur le nerf de la guerre à savoir l’interface et surtout les applications. Ce qui ressort très bien dans ton billet. Après tout Android (basé sur Debian je crois) est un exemple de réussite pour Linux même si bien sûr c’est verrouillé par Google. Et là c’est bien parce que l’interface et l’ecosystème applicatif ont été pensés pour le plus grand nombre que cela a été adopté. Est-ce la peur de devenir grand public qui ne serait pas à l’origine du problème ?

    1. Je ne pense pas que le concours de la plus grosse soit la seule motivation pour ceux qui créent ce genre de distrib. De plus en plus, les recruteur sont sensible au fait que tu ait un github et je pense que bon nombre créent un distro juste pour mettre sur le CV et dire aux recruteurs : « regardez, je suis un expert linux, d’ailleurs j’ai créé ma propre distrib, recrutez moi et donnez moi un gros salaire ».
      Après, ça ne fait pas avancer le schmilblick, mais je ne suis pas sur qu’ils auraient participé à un autre projet ni même qu’il en aient les compétences

    2. Chrome Os est une Gentoo largement bidouillée . Par contre Android est basée sur AOSP et je ne sais pas de quoi c’est dérivé.

      De tout façon c’est le smartphone qui remplace le PC. J’en ai des exemples concrets autour de moi.

      A+

      1. Je peux tout aussi dire que je suis le cousin du Pape François. Des exemples concrets, soit, mais apporter des preuves de ce que tu avances, c’est mieux.

        Sinon, on n’en est à combien de morts de l’ordinateur classique ? 1997 avec les Network Computers. 2007 avec les eeePC. Milieu des années 2010, les tablettes. Début des années 2020, le smartphone ? Pratique pour envoyer une lettre en effet 😀

    1. J’ai 3 pc qui sont tres stable et rapide sous Linux. Je ne vois pas ou est le problème par contre sur Windows le menu est tellement nul et tellement peu paramétrable que toi meme l’as changé. Je n’ai pas besoin de 2 go de ram pour faire tourner mon pc comme toi 200 mo suffisent sur Linux.

    2. Troll -> encore actuellement la migration vers W10 reste possible et gratuite pour ceux qui sont toujours sur W7 et W8.1
      La fameuse date limite pour le faire n’est que foutaise pour faire payer les gogos qui ne le savent pas tout simplement…
      Microsoft tient trop à faire passer tout le monde sur son dernier OS pour bloquer les quelques personnes récalcitrantes.

  4. Bonjour Fred

    Concernant Windows 7
    il y a déja un hack pour obtenir des mises à jour de sécurité malgré la fin du support.
    https://www.clubic.com/windows-os/windows-7/actualite-879103-sr-ludo-windows-7-existe-hack-obtenir-securite-malgre-fin-support.html
    Les mises à jour de sécurité peuvent aller jusqu’en 2023 pour Windows 7 pour les sociétes mais ce sera payant.
    A voir dans le temps comment réagira Microsoft.

    J’ai voulu remplacer un vieux portable Asus de 2008 par un neuf pour madame.
    Budget de 500€.
    Je voulais en prendre un avec Linux préinstallé mais c’est trop cher !!!
    Au final prix à la Fnac en promo un ordi 15″ sous Win10 avec 512SSD, 8Go Ram, i7 10th ~599€
    Oui j’ai dépassé budget de 99€ mais c’est un meilleur qualité/prix par rapport aux autres ordinateurs avec Linux préinstallé.

    1. Mon Bureau Linux -> pourquoi vouloir changer de PC quand on peut parfois simplement upgrader celui que l’on a déjà ?
      Mon exemple : un Dell Inspiron de 2011, avec un Pentium P6200
      Je l’ai fait passer de 3 Go à 4 Go de ram en achetant une barrette de mémoire d’occasion sur Ebay -> prix 6.49 €
      J’ai aussi remplacé le HDD anémique en 5400tr par un SSD de 500 Go -> prix 63.80 €
      Et enfin bien entendu un petit Linux avec un bureau Mate pour lui éviter le lourdingue Windows
      Résultat : le PC est métamorphosé, pour preuve avec ceci :
      Startup finished in 3.280s (kernel) + 9.759s (userspace) = 13.039s
      graphical.target reached after 9.690s in userspace
      Toutes les applications démarrent instantanément, un vrai bonheur même fin 2019 !

  5. Mudochon > Le PC acheté en 2008, il y a 3 ans d’écart avec le tien, c’est peu et beaucoup en informatique.
    Asus Z53s, Core 2 Duo T7300, 2Go ram d’origine à 4Go + remplacé HDD par SSD.
    Le soucis vient du driver 340.107 de la carte graphique nvidia plus supporté pour cette GeForce 8600M GS de 256MB depuis Juillet.
    Il y a le pilote libre nouveau qui galère aussi dessus, carte graphique trop fatiguée après 11 ans de service ?
    Du coup je suis en pilote vesa dessus avec la résolution d’origine 1280*800 mais faut oublier le port VGA et DVI.
    On oubli aussi le fil du chargeur qui avec le temps se dégrade, j’ai coupé cable pour ressouder pour retrouver alimentation.
    J’ai testé d’autres live Linux dessus et c’est direct mode vidéo dégradé maxi en 1024*768.

    On est déja content qu’il est tenu si longtemps, mais un nouveau était nécessaire.
    Usb 3.1 usb type C, hdmi, -2kg on regrette pas l’achat.
    J’ai copié +100Go de données dessus en -10min, avec l’ancien portable il faudrait surement au minimum 1 bonne heure en étant optimiste.

    Dans ton cas c’est bien, je recommande l’upgrade si possible, le SSD donnant un bon coup de boost.

    1. N-vidia c’est vraiment de la merde en barre sous Linux. Plus jamais je n’achèterais de matériel informatique avec cette marque, je suis vacciné lol
      J’ai un vieux PC fixe de 2004 livré avec Windows XP avec une carte graphique N-vidia qui n’est plus supportée par le constructeur car  » end of life  » donc plus de pilote proprio…
      Heureusement qu’il existe encore un pilote libre, certes de qualité médiocre mais qui permet au PC de ne pas encore finir à la déchetterie. Il fonctionne sous Xubuntu 18.04. On peut encore surfer sur le net, visionner des vidéos en basse résolution ( sinon ça rame ) écouter de la musique avec, etc…
      C’est toujours sympa presque 16 ans après l’achat, et merci Linux au passage car ce n’est pas Microsoft ni N-Vidia qui rend cette préservation possible.

      1. Mudochon c’est normale, tous les constructeurs applique une durée de vie limite pour le support de leur pilote, c’est logique réflechi : tu images si il devait maintenir les pilotes de tous le matériel qu’ils ont sorties depuis le début ? En informatique, tout à une limite de durée de vie.
        Nvidia est très bien géré sous linux tant que la carte n’a pas 15 ans (sinon il faut récupérer manuellement un vieux pilote) par contre toutes les cartes qui ont moins de 10 ans fonctionne très bien avec le pilote officel. Sur de nombreuse distribution, le pilote s’installe facilement puisqu’il est fourni dans les dépots de la distribution.

  6. Merci les gars j’ai une bonne nouvelle.
    J’ai retrouvé le pilote nouveau qui fonctionne bien avec le kernel 5.4.3 mais j’ai préféré installer le 4.19.91 pour rester en LTS .

    Le fait que c’est arrivé en Juillet m’a fait penser à la canicule.
    Hier j’ai ouvert le portable, j’ai enlevé les barettes de ram, nettoyé la partie CPU + Nvidia + un peu de pâte thermique « cooler master » car il me restait plus de « mx-2 ».
    Je devrai le refaire avec une pâte neuve car j’ai un doute concernant la validité de celle que j’ai appliqué.
    Une fois tout remis en place sur le liveusb le boot fonctionne en mode normal avec le pilote nouveau :)….Oué 🙂

    Le portable se mettait donc en « mode dégradé » mais aucun bip ou signe de cela au démarrage.
    J’ai retesté avec liveusb basé sur Ubuntu et j’ai aussi maintenant la bonne résolution en 1280×800.
    Ayant retrouvé le pilote nouveau, le branchement d’un écran externe est maintenant possible :).

    Si dans un mois c’est encore bon, le problème viendrait de là sans aucun signe de surchauffe en utilisation basique car portable fonctionnant sur support ventilé.
    Du coup va falloir que je mette au moins une fois par an avant l’été une nouvelle pâte thermique.

    Ce portable n’est pas encore à la retraite …

    Si j’ai essayé l’installation du pilote nvidia ?
    Oui sur deux distributions mais au reboot c’est un échec…
    Je reste donc sur le pilote nouveau qui fait bien le job.

    Bonne semaine à tous.

  7. Il faut savoir vivre avec son temps… Perso j’irai pas pleurer sur la « tombe » de Windows 7, bien au contraire : je pense prendre un bouteille de champagne le jour de sa mort 🙂
    C’est l’OS de Microsoft le plus capricieux que j’ai eu entre les mains… Je ne compte plus le nombre de remise à zéro que j’ai pu faire et ni le nombre de fois où il m’a fait rager… Mais bon, si mon expérience utilisateur aurai été meilleur, je crois pas que j’utiliserai Linux à l’heure actuel.
    On dit que niveau perf pour les jeux, Linux est en dessous de Windows ? Eh bien à l’époque où j’ai mis Xubuntu 14.04.x, à savoir juillet 2014, j’ai halluciné quand j’ai vu la fluidité de dolphin-emu (un émulateur de GameCube/Wii) sur ce dernier face à Windows 7 : Xubuntu était bien supérieur.
    De nos jours, entre DirectX12 et Vulkan, je trouve pas vraiment de différences niveau perfs, cela dit Windows 10, malgré son soit disant « manque de transparence » est quand même plus abouti. Avant que son HDD rende l’âme en septembre dernier, j’avais rien à dire, l’OS faisait son job.
    Depuis ma découverte de Manjaro (et le monde d’Arch en général) via ta chaine YouTube et celle d’Actualia en juin 2017 (ah que de souvenirs avec le « bug » du 1er avril toujours pas corrigé sur les isos communautaires Mate en juin au passage), niveau perfs le monde d’Arch est encore mieux que le monde d’Ubuntu et cie.
    Pour moi, Windows 10 et Manjaro est un bon duo d’OS (sur mon PC c’est du mono-boot pour chaque OS).

    Par ailleurs, le prochain sur la liste sera Windows 8/8.1. Le PC de ma mère était dessus au début… Oh diable les écrans bleus en plus des caprices similaires à Windows 7. Depuis sa migration vers Windows 10, RAS ! Je lui ai mis Ubuntu aussi en secours. La 16.04 c’était loin d’être la joie… plantage de Mate récurrent… Je l’ai remplacé par Manjaro Mate en mars dernier et RAS, le tout en dual-boot.

    Bref, Windows 7/8/8.1, pour moi c’est le bûché direct.

    Bonnes fêtes de fin d’année !

Les commentaires sont fermés.