Vieux Geek, épisode 171 : Daikatana, quand John Romero rate un FPS…

John Romero est un nom mythique dans le domaine du FPS. On lui doit le premier épisode de Doom et d’autres niveaux aussi, une partie des niveaux de Doom 2, et l’excellent Sigil sorti en 2018 pour les 25 ans du premier Doom.

En 1996, après la sortie de Quake, il quitte plus ou moins diplomatiquement id Software pour fonder Ion Storm en compagnie d’un autre ancien d’id Software, Tom Hall. Le studio commence le développement d’un FPS basé sur le moteur de Quake 2, Daikatana.

Celui-ci devait sorti pour Noël 1997, il ne sortira qu’en avril 2000. Outre le fait qu’il est dépassé technologiquement – Quake 3 Arena, Half Life et Unreal sont passés par là – mais le jeu est chiant au possible, bien qu’il propose pas mal de choses intéressantes.

Son scénario est un brin alambiqué : on doit retrouver un grand méchant qui a balancé une épée magique, le Daikatana. Cette épée a le pouvoir de faire voyager dans le temps… Bref, on se demande si à la sortie du jeu, il restait de la moquette chez Ion Storm.

En 2015, un patch permet de faire fonctionner le jeu sur Linux. Comme cela est précisé dans les notes d’installation du jeu, il faut sur linux rajouté les bibliohèques 32 bits pour PulseAudio, Mesa et OpenAL. L’installation n’est pas si complexe que cela.

Voici donc une vidéo du début du jeu qui montre le titre en action.

Comme vous avez pu le voir, je me suis fait laminé la tronche alors que j’étais au niveau de difficulté le plus simple… On s’ennuie ferme dans ce jeu, sorti au moins un an trop tard pour être intéressant.

17 réflexions sur « Vieux Geek, épisode 171 : Daikatana, quand John Romero rate un FPS… »

  1. Malgré les critiques (justifiés, je l’admet), j’ai trouvé ce jeu divertissant. Alors oui, ce jeu a fait polémique. Mais cette polémique était grandement exagérée selon moi.

  2. J’ai vu Unreal mentionné dans un autre commentaire. Quel est votre avis sur ce jeu ?

    Celui ci n’a pas fait tant polémique comme Daikatana. Tout le monde s’est accordé à dire qu’il s’agissait d’un excellent titre. Et je suis d’accord. Il s’agit selon moi de l’un des meilleurs titres de l’époque. Vu de l’époque actuelle, le jeu n’a pas tant vieilli. L’atmosphère mystérieuse est toujours prenante. Les graphismes, s’ils ne sont plus aussi impressionnants qu’à l’époque, restent appréciables.

    1. Unreal a poussé les limites à l’époque, mettant une claque monstrueuse à Quake et à Half Life. Mais trop gourmand pour de nombreuses machines à sa sortie. Unreal Tournament a profité de la montée en puissance des ordinateurs pour redorer le blason d’Unreal.

      1. Puisque vous évoquez Half-Life, qu’en pensez vous ? En ce qui me concerne ce fut une grosse claque à l’époque. Pas tant au niveau technique que sur tout le reste: une sacrée ambiance et un scenario comme on en avait pas encore vu. Je pense sincèrement que ce titre a révolutionné le genre.

  3. Étonnant: de nouveaux niveaux pour DOOM, version originale, sortent encore. Le dernier épisode est publié par John Romero lui mème, en Avril 2019, c’est tout récent:
    https://www.romerogames.ie/si6il

    25 ans après sa sortie, ce jeu est donc toujours actif. A noter la présence de niveaux multi-joueurs. Cela signifie il qu’il reste encore des joueurs online de nos jours ?

  4. Ahh l’époque doom quake… Que de souvenirs , j’avais récupéré un vieux magazine sur quake , rien qu’au niveau accessoires PC c’était futuriste ! Des manettes avec des formes bizarre même un genre d’ecran tactile 0_o

    1. Que de souvenirs en effet ! Et ces discussions me permettent de me replonger dedans. J’ai vu que beaucoup de noms ont été cités. Des noms qui me font encore aujourd’hui rêver, même si je n’ai plus trop le temps d’y jouer. Ce sont ces discussions qui me font suivre ce blog. Merci !

  5. Malgré certains défauts, Daikatana reste un jeu plaisant à jouer. En tout cas je suis plutôt content d’avoir ce titre dans le panel de FPS disponibles. Les jeux de ce type qui sortent en 2019 ne m’intéressent personnellement absolument pas, en particulier pour leur complexité, leur manque de finition et le capacités matérielles qu’ils nécessitent. Je me concentre sur les jeux un peu plus anciens, et je suis donc content d’avoir Daikatana a disposition dans ce lot.

        1. Vous parlez ici des jeux récents ? Si la réponse est oui, alors je suis d’accord. Les jeux récents sont vendus en kit, a un prix au final bien plus élevé qu’auparavant. La qualité n’est de plus pas toujours au rendez-vous. Le but principal de ces jeux étant de vous faire sortir la carte bleu le plus souvent possible.

          Qu’il est bon de se replonger sur les anciens jeux. Alors certes, les graphismes ne sont pas toujours au top, mais la jouabilité et le fun sont par contre au rendez-vous.

          Le domaine du FPS n’est pas le seul concerné. Je pense en particulier a Starcraft auquel nous sommes encore nombreux a jouer, malgré des graphismes qui font leur age. Ça reste pourtant un jeu de la jouabilité est réglée au millimètre. Un régal.

          Du cote des FPS, je joue toujours avec plaisir a Quake et Quake II.

          1. C’était l’époque ou il n’était pas nécessaire d’avoir une connexion internet pour jouer … On trouvait dans les magasins des boites, contenant CD-Rom, DVD ou disquettes du jeu. De nos jours la boite quand elle existe, ne contient qu’un code d’activation du jeu a télécharger sur le site de l’éditeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *