Vieux Geek, épisode 168 : BeOS Max, l’ultime hommage au BeOS d’origine.

Nous sommes en l’an 2000. Be fondée en 1990 par des transfuges d’Apple vit ses derniers mois. Son OS, BeOS orienté multimédia n’arrive pas à se faire sa place. Dans un ultime effort, la version 5.0 sort dans un duo Personal Edition et Professional Edition.

Si la version professionnelle s’installe comme un OS classique, la version personnelle ne peut être installée que sur une partition FAT16/32.

BeOS a toujours eu une place dans mon coeur… De plus, c’est avec cet OS que j’ai ouvert cette longue série de billets « Vieux Geek » en août 2012 !

Après la mort de BeOS, il y a eu le peu légal ZetaOS (dont j’ai parlé en septembre 2017), mais aussi un projet basé sur BeOS 5, c’était BeOS Max. C’était une version « sous amphétamine » de BeOS 5 avec une logithèque énorme.

Dans un article de mars 2007 sorti sur OSNews, j’ai trouvé l’ultime référence au projet, une version 4 bêta 1. Développé par un certain Vasper, ce fut la dernière version publiée, sauf erreur de ma part.

C’est grâce à RetroSpace que j’ai pu récupérer l’image ISO de cette version.

Émuler un BeOS tient du parcours du combattant, surtout avec des ordinateurs sorti une dizaine d’années après l’ultime version du projet BeOS Max. Outre le fait que j’ai dû passer par une image ISO du projet Haiku pour formater le disque virtuel, le son qui ne fonctionne pas, l’horloge va deux fois trop vite, le réseau qui est absent, c’est un OS intéressant. Mais je vous précise tout cela dans la vidéo ci-après.

Vous avez pu le constater, le projet voulait continuer de faire vivre un OS qui n’a pas eu sa chance. Heureusement, le projet Haïku est devenu viable, même s’il prend une petite éternité pour arriver à sa première version finale.

Le vieux fan – qui a dit vieux con ? – de BeOS a quand même pris du plaisir intellectuel dans cette histoire et c’est le principal !

3 réflexions sur « Vieux Geek, épisode 168 : BeOS Max, l’ultime hommage au BeOS d’origine. »

  1. Toujours intéressant à voir pour ceux qui n’ont pas connu…notamment la suite bureautique qui était dessus, bien mieux qu’abiword. Mais aujourd’hui plus de portage logiciel à jour donc à ranger dans les déceptions et souvenirs.

Les commentaires sont fermés.