La « mort annoncée » de ublock origin pour Google Chrome, une opportunité déjà ratée pour Mozilla Firefox ?

C’est le genre de nouvelles à laquelle on pouvait plutôt s’attendre. C’est via mastodon que j’ai eu vent de l’information. Le développeur de uBlock Origin s’est vu rejeté par Google et deux fois de suite la validation d’une future version de son extension qui permet de naviguer sur la toile sans craindre un cancer de la rétine. En effet, cette extension bloque les publicités…

Un article sur developpez.com explique les détails techniques de l’histoire qui laisse penser que Google a envie de tuer une extension dangereuse pour son modèle économique : celui de la publicité.

Avec un navigateur qui monopolise à lui seul facilement les trois quarts des visites sur la toile, on imagine l’impact d’une telle extension. Même si le problème à l’origine du rejet de l’extension semble avoir été corrigé, ce n’est qu’une question de temps avant que Google ne trouve un autre moyen de la tuer en douce.

Cependant, ce ne sera pas forcément bénéfique à Mozilla Firefox. Car celui-ci dont composer avec des projets parasites comme Palemoon (qui maintient en vie l’obsolète technologie XUL), ou Waterfox (qui lui continue de supporter en plus les extensions en NPAPI plus troué qu’un MS-Windows XP en 2019) pour ne citer que les deux premiers qui me viennent à l’esprit.

Mais il ne faudrait pas oublier mes amis ségrégationnistes logiciels qui chassent le non-libre jusque dans les chiottes libristes puristes avec GNU IceCat. Ben quoi, faut bien se moquer des pitreries inhérentes au monde du logiciel libre, non ? 🙂

C’est le genre de mouvement qui aurait pu être bénéfique mais qui au final va se heurter à la résistance d’une minorité hurlante qui a fait autant de mal, sinon plus, à Mozilla Firefox au fil des années que Google Chrome et la tétrachiée de navigateurs basés sur Chromium.

Avec un peu de chance, d’ici la fin de l’année, sans les utilisateurs de navigateurs dérivés de Mozilla Firefox développés par des personnes plus ou moins paranoïaques, le panda roux arrivera à dépasser les 6 voire les 7% de parts de marché. Mais je préfère rester prudent et attendre pour voir.

Allez, sans rancunes, hein ? 🙂

17 réflexions sur « La « mort annoncée » de ublock origin pour Google Chrome, une opportunité déjà ratée pour Mozilla Firefox ? »

  1. Il est vrai que d’installer un bloqueur de publicités dans Chrome çà revient à donner un morceau de sucre à un diabétique 🙂
    Par contre, je ne pense pas que la publicité dans un navigateur soit « purement » contraire aux canons du libre, il n’y a rien de privateur à regarder une Mercedes sur son écran 🙂

  2. J’utilise Firefox avec U-Block Origin et je ne vois aucune raison de passer à Chrome. C’est soit disant plus rapide, plus stable, toussa mais je n’arrive pas à le constater en vrai sur ma configuration à moi.

    1. Même constat que toi.
      Firefox a rattrapé Chromium en terme de rapidité depuis qu’il a basculé sur Quantum ( depuis la version 57 donc )
      Pour la stabilité, il est nettement plus stable chez moi que Chromium ( qui fige parfois de façon incompréhensible au démarrage avec un bel effet en noir et blanc )
      En outre, Chromium est moche, pas personnalisable et propose un scrolling vertical des pages peu fluide. Bref, il n’a rien pour lui !
      Mais cela n’empêchera pas Chromium et tous ses dérivés ( chrome, etc… ) de dominer le marché de très très loin malheureusement… :/

  3. Maintenant que flash player va être mis à mort en 2020, les personnes pourront peut-être vouloir changer de navigateur.
    Chrome sans flash player n’a plus grand intérêt (hormis pour caster) mais je sais pas si c’est bien utilisé cette option ?!

    En tout les cas je suis bien contente d’être avec Firefox, ça m’évite d’être concernée par ce soucis qui va en rendre malade tous les chrome-users…

  4. C’est sûr que Chrome est une horreur… mais les autre Chromium-based, qui sont parfois très bien comme Vivaldi, sont aussi les victimes de ce genre d’action de la part de Google. Même si le « bug » a fini par être corrigé, je suis repassé de Vivaldi à Firefox pour cette histoire.

  5. « Vu comme j’ai été traité par les dites personnes après avoir montré leur extrémisme, je ne retiens plus mes coups désormais. Il n’y a pas pire ennemi pour le logiciel libre que les libristes puristes. »

    Je ne peux pas les voir non plus. a tel point que je préfère retourner sur win10 que de les supporter encore malgré des projets de longue date.

  6. restons zen. Il se dit vraiment beaucoup de conneries sur le net. Ce dont google n’a pas voulu, c’est de la version de développement. Et pour cause, ce genre de plugin dans une version truffée de bugs, ce n’est pas ce qu’on imagine de mieux en matière de stabilité et de sécurité.
    La version finale, propre est présente dans le catalogue d’extensions de chrome.

    C’est en fait le développeur de l’extension en question qui a piqué sa crise, parce qu’il n’a pas été autorisé à utiliser les utilisateurs de chrome comme cobayes. ET il s’en est allé chialer partout sur internet.

    Si le brave garçon pense que je vais installer un chrome pour tester son truc ailleurs que dans une machine virtuelle, il s’est collé le doigt dans l’oeil.

    Autre souci, sous couvert de rapport automatique de bugs, la collecte de données personnelles contenues dans le cache du navigateur.

    Il ne serait pas en train de virer un peu faisan le robin des bois ?

    1. Je crois me souvenir que la version proposée était une release candidate, donc une version quasiment finale. Ensuite, les utilisateurs de Chrome sont des portemonnaies sur pattes pour Google. Qu’ils soient en plus des cobayes, est-ce génant ?

      Sur le dernier point, on est loin du pourri adblock plus et sa liste blanche de publicités acceptables.

  7. Et il ne faut oublier un gros détail : un bloqueur de pub n’est pas installé par Mme Michu qui va sur internet avec son Google Chrome. Elle ne sait même pas que cela existe, et la plupart du temps s’en contrefout.
    Bref, ce n’est pas un problème ublock origin, vu qu’il et très loin d’être assez répandu pour remettre en cause les rentrées d’argent de Google.
    Bref, ce mini drama c’est encore un truc de geeks qui ne concerne pas grand monde donc…

    1. La plupart du temps, elle s’en contrefout ? As-tu déjà vu le soulagement d’une personne à qui l’on propose l’installation d’un bloqueur de publicité ?

      On commence par interdire les bloqueurs de publicités, ce sera quoi ensuite ? Ça me fait penser aux personnes qui disaient il y a 10 ou 15 ans que les pop-ups n’étaient pas un problème…

      1. donaukinderdit : quand on sait pas, on se tait ou on demande à ceux qui savent, merci.

        Fred : soulagement ? Moi, j’ai surtout vu ma tante qui était peu contente de voir que certains de ses sites préférés ne marchaient plus. En même temps, c’était un peu un site de m××de (il faut cliquer sur une pub pour débloquer l’accès à un jeu de type Solitaire ; ou alors, ce sont des sites de pubs déguisés en sites d’actu comme Oh! My Mag…). Mais j’ai dû le mettre en exception… 😭
        Après, je connais aussi des gens qui refusent catégoriquement de mettre un bloqueur (et pire : qui persistent à utiliser Internet Explorer… Le navigateur mort dont même MS ne veut plus entendre parler), et veulent se taper les spots de pubs sur les vidéos de YouTube. Si, si : ça existe. 😱

        1. « Après, je connais aussi des gens […] qui persistent à utiliser Internet Explorer… Le navigateur mort dont même MS ne veut plus entendre parler. »

          Oui, je confirme, malheureusement, ce genre de personnes qui veulent pas changer leurs habitudes, même si on leur dit que ce navigateur est une porte sans serrure au niveau sécurité. Après, pour le bloqueur de pub, personne ne l’a encore refusé, une fois qu’elles ont quitté IE.

  8. Dommage de voir Google Chrome différer de plus en plus de Chromium…
    Et encore plus triste de voir des gens (jeunes généralement) dire que Chromium est un « virus », un « faux navigateur », juste car quelques personnes ont décrédibilisés le navigateur libre à un moment donné.

    Concernant Windows XP, il a été maintenu jusqu’au 8 avril 2019, tristement…
    Mon enfance part en fumée, mais bon, à un moment, faut vivre avec son temps 😉

    Les pubs, on peut tout à fait comprendre que Google veuille empêcher de les enlever… Ils en ont besoin pour maintenir un revenu minimum.
    Or, quand le système de pubs n’est pas pertinent (liens vers sites X, pubs redondantes ou non ciblées), on a envie de le censurer.
    Firefox commence à avoir un bloqueur de nuisances intégré vaguement compétent (loin d’être parfait, mais pour un début, c’est loin d’être mauvais…)

    Je trouve que Firefox a BEAUCOUP stagné ces derniers temps, entre la 60 et la 68, très peu de progrès, rien de réellement intéressant.
    Les nouveautés comme Firefox Lockwise qui devient quelque chose de stable, Firefox Monitor pour les leaks d’adresses mail, ça embellit le service Firefox Sync, qui est enfin convaincant !
    L’époque Pocket n’était clairement pas terrible du tout !

    1. « Concernant Windows XP, il a été maintenu jusqu’au 8 avril 2019, tristement… »

      Mini correction : WinXP n’est plus maintenu depuis le 8 avril 2014.

Les commentaires sont fermés.