Vieux Geek, épisode 165 : Blood, le FPS orienté horreur pour PC.

Quand Duke Nukem 3D est sorti en 1996, il fut une révolution pour les FPS en pseudo 3D. Il renvoyait Doom à ses chères études. Le moteur fut utilisé pour de nombreux jeux. Que ce soit des FPS déjantés comme Redneck Rampage ou encore l’archéologique Powerslave. Il y a aussi eu le ninja-esque Shadow Warrior.

Le domaine de l’horreur n’a pas été oublié, c’est « Blood » sorti en mai-juin 1997 qui s’en occupe. L’action se passe à la fin des années 1920. On joue le rôle de Caleb, membre d’une secte du nom de « Cabale » dirigé par un dieu du nom de Tchernobog. Ce dernier décide de bannir certains membres du premier cercle de sa secte, dont Caleb qui est enterré vivant.

Le jeu a été créé par Monolith Productions. On se retrouve avec un FPS à l’humour plutôt gore, où les tripes volent dans tous les sens. On est armé dès le départ d’un fourche, mais on peut récupérer un lance fusée qui permet de griller les adversaires comme des saucisses sur un barbecue ! Ce n’est pas le FPS à mettre entre toutes les mains.

Comme vous avez pu le voir, ça pisse le sang de partout, on peut jongler avec les têtes de ses adversaires morts, les armes sont assez délirantes.

Le jeu aura une suite, toujours développée par Monolith Productions, « Blood II: The Chosen » entièrement en 3D, sorti en octobre 1998 mais qui sera un flop comparé au premier opus, annulant la suite qui devait s’appeler « Blood III: Reborn ».

Blood reste un FPS à découvrir, surtout pour son côté horreur qui vous fera sursauter plus d’une fois !

2 réflexions sur « Vieux Geek, épisode 165 : Blood, le FPS orienté horreur pour PC. »

  1. Haaaa ! C’est vrai qu’il fleure bon la tripe et l’hémoglobine.
    Pour les curieux, il y a NBlood qui est un portage assez pratique et bien fichu pour le faire tourner sur des machines modernes ! (et une version remasterisée est sortie l’an dernier mais qui n’apporte que peu de choses vis-à-vis de la version normale jouée sous NBlood )

    Par contre, qu’est ce qu’il est dur !!
    Je me dis parfois que ça doit ressembler à ça de tirer au pistolet à eau sur des chars d’assaut. En difficulté moyenne, les ennemis sont des sacs à PV et font très très mal !
    Sinon le bestiaire est un poil paresseux face à Duke Nukem où il y avait une variété foisonnante de monstres à étriper.
    Mais quelle ambiance !

Les commentaires sont fermés.