Vieux Geek, épisode 164 : avant Steam et Lutris, les LGames pour jouer sur Linux !

Steam et Lutris sont devenus incontournables pour jouer sur les distributions GNU/Linux, mais au début des années 2000, une collection de jeux a été développé pour combler le manque de titres ludiques, les LGames.

À partir de 2002, Michael Speck a proposé une série de petits jeux pour montrer que les distributions GNU/Linux, ce n’était pas uniquement fait pour se la péter avec de la ligne de commande et qu’on pouvait aussi s’amuser sous Linux.

Bon, il y a eu des ports célèbres comme ceux pour Doom ou encore Quake. Mais on était loin à l’époque de pouvoir imaginer faire tourner des monstres comme Half Life premier du nom pour ne prendre que le premier exemple qui me vient à l’esprit.

Dans la série des LGames, il y a quelques classiques : un clone de Tetris, un casse-brique dont une version retravaillée est disponible, un clone d’Atomix, un jeu de memory, un de tir à la Crimson Land et un jeu de stratégie en tour par tour inspiré de Panzer General.

Quand je faisais mumuse avec les distributions de l’époque, à savoir à l’époque des premières Fedora ou de la Mandrake Linux (qui n’était pas encore Mandriva), c’était un moyen de voir si tout fonctionnait, spécialement le son !

Si vous utilisez une distribution GNU/Linux de la famille Archlinux, vous pouvez – via les dépôts officiels et AUR – récupérer la quasi-totalité des titres. Cela doit être vrai avec d’autres familles linuxiennes aussi, mais ne les ayant pas sous la main, je ne me prononce pas.

Il y en a pour tous les goûts, même si je dois dire que je pourrais passer des heures à jouer à Tétris. C’est vrai, ce ne sont pas des jeux avec des effets graphiques de la mort-qui-tue, mais ce sont des titres honnêtes pour passer un petit quart d’heure quand on a envie de se changer les idées.

4 réflexions sur « Vieux Geek, épisode 164 : avant Steam et Lutris, les LGames pour jouer sur Linux ! »

  1. Hello Fred,

    Vu que la plateforme de vidéo que tu utilise à présent ne fonctionne pas (ou très rarement) chez moi, pourrais tu faire un transcript complet ? Je pourrais te lire, sans les images, certe !

Les commentaires sont fermés.