« Futha » d’Heilung : un album de musique ou une expérience mystique ?

J’avais jadis découvert Heilung via Alias qui avait fait une chronique de l’album « Ofnir ». Il décrivait leur musique comme un mélange de Dead Can Dance et de black metal. Oui, c’est du bizarre.

Je dois dire que j’avais craqué sur l’album « Ofnir » et sa version live, « Lifa ». Quand j’ai appris par hasard que le groupe avait sorti un nouvel album, j’ai sauté sur l’occasion, et je n’ai pas été déçu du voyage.

À noter qu’il y a deux titres en commun avec l’album live, la troisième piste « Othan » et l’ultime « Hamrer Hippyer ».

La version CD étant épuisée sur la page Bandcamp de Season Of Mist, je me suis honteusement replié sur Amazon pour acquérir un exemplaire physique de « Futha ». Oui, je suis un des derniers collecteurs de galettes plastifiés 🙂

Avec 9 titres pour une durée de 73 minutes, on est dans des pistes assez longues. Comme avec la piste d’introduction « Galgaldr », ou les deux pistes déjà citées auparavant qui dépassent en cumulé les 35 minutes !

Il est difficile de décrire les créations d’Heilung autrement que comme des expériences à la limite du mystique. C’est simple : si vous arrivez à vous plonger dans « Galgaldr », vous avez toutes les chances d’apprécier les autres créations du groupe.

L’ambiance tribale avec des sons de cornes, des chants avec une langue proche de l’allemand, d’autres plus « lyrique », ça pose ses attributs virils sur la table dès le départ.

Il y a des pistes avec du chant plus classique, comme « Naruto » ou encore « Traust » qui font penser un peu aux créations de Dead Can Dance.

Dans les pistes franchement tribales, je demande « Othan », « Vapnatak », « Svanrand » et « Elddansurin ». La piste la plus étrange ? « Elivagar » qui est presque entièrement parlée dans un langage proche de l’allemand ou du scandinave ?

L’album se termine en beauté avec le titre « Hamrer Hippyer » disponible sur l’album live, même si je préfère cette version à celle en studio.

Écouter un album d’Heilung, c’est comme entrer en religion. Une expérience à nulle autre pareille. À vous d’écouter, donc !

Une réflexion sur « « Futha » d’Heilung : un album de musique ou une expérience mystique ? »

  1. Bonjour,
    Il y’a le groupe Wardruna que tu connais peut-être, qui lui n’est pas métal mais utilise des instruments originaux.
    Heimta Thurs est un morceau bien tripant 😉

Les commentaires sont fermés.