En vrac’ de fin de semaine…

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac… Un peu court, mais c’est une conséquence de la vague de chaleur de cette fin juillet 2019 🙁

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture ?

C’est tout pour aujourd’hui !

Bon week-end 🙂

16 réflexions sur « En vrac’ de fin de semaine… »

      1. N’y arrivant pas j’en ai profité pour regarder votre vidéo à propos des abonnements sur peertube : https://peertube.fr/videos/watch/7ebd9aca-adf5-4452-9788-aa6964e637ad;threadId=3991 .

        Comme M. Bidouille n’a pas de playlist, j’en ai conclu qu’il fallait suivre son compte à partir de mastodon. Ce que j’ai fait. Malheureusement les vidéos de M. Bidouille ne s’affichent toujours pas dans mes ‘subscriptions’…

        Mais comment les vidéos de M.Bidouille pourraient-elles apparaître dans mon compte peertube peertube.social alors que mon compte mastodon est sur mastodon.xyz ? Bref quelque chose m’échappe et je ne comprends pas pourquoi il est si compliqué de suivre un compte peertube…

        1. Le plus « simple » est encore de passer par la bonne vieille méthode des RSS. OK, c’est « archaïque » car apparu au tournant du siècle, il faut un lecteur de flux (perso, j’utilise Feedly, mais Thunderbird peut aussi le faire) et ce n’est pas compté parmi les abonnements comptabilisés sur la chaîne ou le compte PeerTube ; mais au moins, dès qu’une vidéo est postée, il ne faut que quelques minutes à quelques heures (selon la vitesse d’actualisation de ton lecteur de flux) pour être systématiquement prévenu de sa mise en ligne.

          Certes, c’est plus compliqué que de simplement cliquer sur un bouton « s’abonner » qui fait le café à lui seul. Mais honnêtement, un peu de technicité pour beaucoup d’efficacité, je dis que ça mérite vraiment réflexion. Surtout que le logiciel PeerTube fournit nativement les URL des flux depuis la page du compte ou de la chaîne.

  1. Dommage pour la gNewSense, elle était agréée par la FSF pour son caractère 100% open-source j’espère qu’elle sera reprise par d’autres développeurs/mainteneurs, il est vrai, on l’a souvent répété, un seul dév c’est trop peu et la survie de la distribution dépend d’une seule personne c’est toujours risqué.
    Si gNewSense disparaît, çà sera encore du beau gâchis de compétences et de travail et Richard Stallman va encore se faire des cheveux (s’il lui en reste sur le caillou bien entendu 🙂 )

    1. Cela fait 3 ou 4 ans que la gNewSense est au point mort. D’ailleurs, le côté fortement libre de la Debian – mais pas assez pour les frappadingues de la FSF qui lui reproche l’existence des dépots non-free et contrib bien que désactivés par défaut – rend la gNewSense limite inutile.

      Je cite :

      Le projet Debian affirme dans son contrat social que son but est de rendre Debian entièrement libre et il met consciencieusement les logiciels non libres en dehors du système officiel. Cependant, il propose aussi un dépôt de logiciels non libres. Selon lui, ces logiciels ne « font pas partie du système Debian », mais ce dépôt est hébergé sur plusieurs des serveurs principaux du projet et l’on peut facilement trouver ces paquets non libres en explorant la base de données en ligne des paquets Debian ou son wiki.

      Source : http://www.gnu.org/distros/common-distros.html

      Et de promouvoir des machins comme PureOS en contrepartie. Je me demande s’il reste de la moquette sur les sols des locaux de la FSF.

      Il y a même un noyau pour Debian sur le site de LinuxLibre : http://linux-libre.fsfla.org/pub/linux-libre/freesh/

      Bref…

      1. L’effort d’open-sourcer tous les applicatifs est louable mais tant que des fabricants n’ouvriront pas les sources de leurs drivers (cf. cartes wifi Broadcom je suis concerné 🙂 ) il sera difficile d’utiliser ces distros. Ou alors, il faut faire du lobbying auprès des acheteurs de PC pour leur déconseiller tel ou tel modèle avec des chipsets non-ouverts, çà ferait pression sur les constructeurs, mais on en revient toujours au fait que Linux n’est pas assez répandu sur le desktop pour susciter de l’intérêt auprès d’eux et les inciter à modifier leurs pratiques.
        Je suis d’accord Debian c’est du presque 100 % libre, les dépôt non-free et contrib restent marginaux sur une installation classsique de la distribution mais Richard dit que tentation vaut pêché mortel de fornication avec le privateur (de liberté d’em… le monde) 🙂

        1. Je vais rester poli en disant que les illuminés de la FSF peuvent aller se faire cuire le popotin en Enfer avec du gros sel.

          Je n’en ai strictement RIEN À FOUTRE de la pureté de mon installation, je veux que ça fonctionne, point final.

          Désolé pour la grossièreté, mais la FSF et Stallman en tête feraient mieux de se taire par moment.

          1. Il faut laisser à chacun son idéal, Stallman défend une position qui se respecte même si elle est décalée par rapport au monde tel qu’il est avec ses intérêts économiques.
            Pour ma prochaine bécane je ferai en sorte de prendre une machine qui puisse fonctionner rien qu’avec du libre 100 % pur jus mais çà risque d’être délicat 🙂

  2. Je suis totalement d’accord avec toi Fred pour ce que tu dis de la FSF et sur Debian!
    Quel intérêt ces distributions peut utilisables? Surtout quel intérêt alors que Debian par défaut est 100% compatible avec les recommandations de la FSF et est 100% libre!

    Sauf que voila, l’intérêt des utilisateurs est pour Debian prioritaire et c’est pour ça que des dépôts nonfree et contrib sont possible d’être ajoutés et dispos sur les mêmes serveurs que ceux du main. C’est cela qui gène la FSF car debian sur le même serveur propose nonfree et contrib et donc c’est facilement accessible, bien trop aux yeux de la FSF!

    Bref, la FSF préfère qu’on puissent utiliser nos machines librement mais sans le confort d’une carte graphique, et de tout ce que le matos permet d’avoir(son, ect…) au détriment des utilisateurs et Debian met en avant le libre mais pas au détriment de ses utilisateurs.

    1. Tout est dit ici en ce qui concerne la FSF.

      En ce qui concerne Debian, elle ne m’intéresse pas pour l’utilisation au quotidien, car elle est incompatible avec mes besoins et ma vision de l’informatique personnelle.

Les commentaires sont fermés.