En vrac’ de milieu de semaine…

Un en vrac’ qui sera assez copieux… Pour une fois 🙂

Côté logiciel libre, informatique et internet.

Côté culture.

Bonne fin de journée ! 🙂

19 réflexions sur « En vrac’ de milieu de semaine… »

  1. Justement je me posais la question sur la date de la prochaine Debian alors merci pour cette info, il me semble avoir vu que « Bullseye » sera le nom de la prochaine version.
    A pluche.

  2. A oui la Artix cela aurait pu m’intéresser mais suite a des petits soucis mineurs je suis reparti sur une Nutyx sur mon portable et toujours Arch sur les 2 fixes.

    1. Merci pour les infos !
      Petite remarque, outre le cas debian et d’autres sans doute, stabilité n’est pas forcément incompatible avec fraîcheur 😉

  3. Fred, je réagis peu souvent à ton blog (car pas forcément quelquechose à redire et pas envie d’être noyé dans les trolls) mais là je me dois de te reprendre (ou compléter) sur la partie « Ubuntu abandonne le 32bit ».

    Il ne s’agit pas que d’abandonner les ISO 32, ça c’est déjà fait je crois et par d’autres distros d’ailleurs. Là ils vont stopper le support des bibliothèques 32 (comprendre multilib), ce qui va casser quelques trucs mais surtout les jeux !

    Ô combien faut-il être débile pour faire ça maintenant alors que le jeu vidéo sous GNU/Linux commence à prendre son envol et ce avec une puissance formidable !

    Je sais que tu te fiche un peu du gaming (en tout cas aux dernières nouvelles) mais :
    – Ubuntu est (était) LA distro pour nouveaux venus
    – Ubuntu est (était) LA distro que gamers et surtout gamedevs ciblaient
    – Ubuntu était LA distro supportée officiellement par Valve

    Valve ne supportera pas Ubuntu >=19.10 : https://twitter.com/Plagman2/status/1142262103106973698

    Quid des dérivées ? Je ne sais pas. System76 dit que Pop_OS! ne sera pas affectée, ils ont peut-être les moyens de continuer le support multilib eux-même… Mint ? Pas d’annonce pour l’instant. Les autres ? Elles vont subir cette décision. Tu me diras ce n’est pas un mal la plupart des dérivées Ubuntu se contentent de changer le fond d’écran, ça nettoiera un peu.

    Canonical laisse tomber peu à peu le Desktop au profit du (je hais cette daube) Cloud et IoT (alors que RedHat est déjà dominant là-dessus). Unity en était le principal symbole. Ubuntu (desktop) va vraiment se casser la gueule après ça, car depuis un ou deux ans beaucoup de nouveaux venus sur Ubuntu sont des gamers qui en ont marre de Windows et voient des articles/vidéos vantant le renouveau du jeu sous Linux. Et après tout c’est mérité car ils ne partent que sur des décisions à la con depuis un moment.

    Donc il ne s’agit pas que de dire « on laisse tomber les processeurs des années >200x ».

    J’installais encore des (K)Ubuntu(-MATE) chez des personnes ou sur d’autres de mes machines, maintenant c’est terminé, et je ne vois pas quoi mettre à des débutants (et non, jamais je ne leur mettrai du Manjaro). Je ne suis pas fan d’Ubuntu, comme tu le sais j’utilise Void, j’avais fait CRubuntuNG par nostalgie et pour m’amuser, donc à titre purement personnel je m’en tape un peu que Canonical craque son slip, mais ça reste quand même une annonce qui a son importance. En espérant que d’autres ne suivent pas.

    1. Salut !

      Réponse rapide à ton commentaire fleuve. L’abandon du multilib est un suicide luxueux, surtout vu la gueulante poussée par Valve.

      Outre le coup de boule rotatif de Valve, cela signe la mise à mort de Wine ou encore de Skype pour Linux. Quel coup de poignard dans le dos de la démocratisation du libre.

      Pour mint, ils sont sur la 18.04 LTS, ce qui limite la casse.

      Pour les nouveaux, pourquoi ne pas proposer une Fedora étant donné que tu es le créateur de l’excellent Viperr ?

      Canonical s’est encore pris pour plus forte qu’elle n’est. Le retour de bâton sera digne de la Tsar Bomba.

      1. Ouais désolé tu as de la chance que je ne commente pas souvent, je fais des pavés.

        Pour Wine/Skype/etc… je ne pense pas que ce soit leur arrêt de mort, certes Canonical pose là un gros problème, mais heureusement il n’y a pas qu’Ubuntu dans la vie.

        Mint en 18.04 LTS pas de soucis certes, mais la prochaine LTS elle arrive dans moins d’un an !

        Fedora, j’adore, j’ai utilisé de nombreuses années, et comme tu le soulignes j’ai même contribué à la pollution de dérivées avec cette base 😀 MAIS ! Pour moi Fedora ne peut pas (en l’état) rivaliser avec une Ubuntu sur le plan débutant/joueur. Déjà c’est un laboratoire pour RH/IBM, ça change de technos trop souvent. Ensuite c’est pas clé en main, faut ajouter Fusion, bricoler quelques trucs, parfois ajouter des Copr. Bon ça se règle avec un script post-install (je pourrais m’y mettre…), mais l’utilisateur lambda il aime Ubuntu parce qu’il n’a pas grand chose à faire à part mettre la clé USB et cliquer sur « Suivant ». Et, pour être honnête, sans faire le libriste parano, je ne sais pas quel avenir a Fedora sous le giron d’IBM. Même si c’est une entité à part entière, c’est bien trop dépendant de RH.

        Idem pour openSUSE (et pourtant j’ai kiffé Tumbleweed pour parler comme le jeune que je ne suis plus), ajoute à cela le côté usine à gaz.

        Pour avoir été proche de certains employés de Valve en tant que modérateur global et traducteur sur Steam (j’ai même serré la main de Gabe à Seattle – on s’en fout je sais) je ne suis pas surpris de leur décision mais de leur rapidité. Par contre je n’ai jamais trop bien compris pourquoi ils ont basé SteamOS sur Debian Stable, une Sid bien travaillée ou une Ubuntu ça aurait été plus logique, et dans ce dernier cas ils auraient pu créer un dépôt multilib juste avec les biblios nécessaires aux jeux.

        Comme tu le dis, Valve vient de mettre un coup de boule à Canonical, ces derniers semblaient ne pas s’y attendre, comment on peut être naïf à ce point ? Soit ils sont débiles pour de bon, soit comme je le maintiens depuis un bon moment ils s’en foutent vraiment du Desktop et n’ont plus que le business Cloud/IoT en tête. Ils ont réduit le budget et le nombre d’employés pour la section Desktop, ont arrêté Unity, font des choix qui vont à l’encontre du particulier… et on arrive encore à me dire que je me trompe.

        Oui Canonical ne peut s’empêcher de réinventer la roue inutilement et prendre des décisions inattendues au(x) mauvais moment(s). Je suis sincèrement triste, limite la larmichette sur la joue, de voir ce qu’était Ubuntu (au sens large) jusqu’au milieu des années 201x et ce qu’elle devient. J’adorerais utiliser encore maintenant cette distro, mais ça fait longtemps que ça m’est impossible.

        PS : Tu verrais le massacre sur Reddit…
        PPS : Tiens, encore un pavé…

        1. Ah, les pavés 🙂

          Wine, Skype et Steam continueront de fonctionner sur des distributions proposant encore le multilib, autant dire 85% d’entre elles.

          Pour Fedora, je comprends tes réticences. Pour le long suicide d’ubuntu, je pense qu’il a commencé en 2011 avec Unity et sa volonté d’agir seul.

          Quant au massacre sur Reddit, je ne puis qu’imaginer cela.

          1. Franchement, au début j’avais du mal mais j’ai fini par trouver Unity excellent. C’était un peu « rustine » surtout avec le vieillissant Compiz, mais c’était un environnement très efficace, original, et assez joli. Le gros défaut qui a acceléré sa perte c’était la portabilité quasi impossible… Presque 10 ans après aucun bureau ne lui arrive encore à la cheville, excepté KDE Plasma avec un peu d’huile de coude.

    2. D’ailleurs c’est encore plus ridicule d’avoir la flemme d’entretenir les biblio 32 quand c’est Debian en upstream qui fait la majeure partie du boulot…

  4. il faut faire attention sur certaines bibliothèques 32bits et le multilib ( cad identique 32 et 4 bits ) ,
    celle dont je comprendrai que l’on cherche à supprimer c’est la 32 bits ,
    par contre la multilib est toujours utile , et je rajoute que dans le cas de drivers Nvidia

    je viens de faire le décompte , j’ai 208 libraries 32 bits installés par le dépot multilib , à cause de Nvidia driver et de jeux.

    cela a donc un coût que de le maintenir pour ne pas avoir d’erreur en jeux

      1. On finit le rétropédalage entamé il y a quelques jours : finalement, les bibliothèques 32 bits seront maintenues (au moins jusqu’à Ubuntu 20.04 LTS comprise).

        https://www.omgubuntu.co.uk/2019/06/ubuntu-reverses-decision-will-now-support-32-bit-apps

        Ça ne devrait concerner que les bibliothèques logicielles et quelques programmes comme WINE et Steam, mais ça revient donc à conserver ce que contient le dépôt Multilib chez Arch Linux (qui, lui aussi, se limite à ce genre de choses).

Les commentaires sont fermés.