Et si Tux’n’Vape disparaissait du jour au lendemain ?

Cette question m’est venue après les déboires de certains projets dont Antergos est l’exemple le plus récent. Aucun projet n’est éternel et croire le contraire est plutôt la preuve d’un manque de réalisme.

Qu’arriverait-il si du jour au lendemain, l’équipe dont je fais partie disait : « on en a assez, on arrête les frais ? » Si du jour au lendemain, nous enlevions les images ISO et nous demandions le retrait des liens au format torrent ?

Sur le plan technique, rien ou presque. Notre projet est une personnalisation de Manjaro dont la compatibilité est assurée à 99,99%. Contrairement à Antergos qui nécessite des actions spécifiques pour être archlinuxisée – cf la vidéo ci-après – une Manjaro Tux’n’Vape c’est du direct. Pas de dépot à désactiver, de manipulations plus ou moins bizarre. Autant dire que côté transparence, c’est difficile de faire plus simple.

Le gain immédiat pour l’équipe serait de ne plus avoir à payer de sa poche les frais d’hébergement. Même si ce n’est qu’une poignée d’euros chaque mois, c’est toujours mieux d’utiliser l’argent en question pour les dépenses de la vie réelle. Le projet Tux’n’Vape a été lancé pour aider les personnes à utiliser une distribution GNU/Linux, pas pour se remplir les poches avec la monétisation des vidéos 🙂

On peut imaginer aisément que nos détracteurs qui sont concentrés sur Youtube aurait des problèmes de précocité génitale et humidifieraient leurs sous-vêtement de liquide séminal. Mais ce serait une victoire à la Pyrrhus.

Car sans un ennemi commun à attaquer sans discontinuer, comment ne pas finir par se taper dessus ? Comme les antisémites ont besoin des juifs pour exister, les détracteurs de Tux’n’Vape ont besoin de ce projet pour exister sur la toile. Je sais la comparaison est osée, mais l’idée est là.

Que seraient les anti-spécistes sans les commerces alimentaires du type boucherie ou poissonnerie ? Plus grand chose au final.

Bien entendu, cela me ferait plutôt mal au fondement de voir le projet mourir.

« Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue » comme disait un scientifique peu connu du nom d’Albert Einstein. Je me demande s’il n’a pas voyagé dans le temps et observé le monde linuxien francophone pour sortir une telle vérité 🙂

Oui, c’est méchant… Mais tellement vrai !

35 réflexions sur « Et si Tux’n’Vape disparaissait du jour au lendemain ? »

  1. Pour moi le projet Tux’N’Vape est aux débutants ce que le projet Anarchy est aux plus confirmé. Moi qui suis confirmé mais qui ai toujours eu la flemme d’installer une Archlinux avec le guide je me suis dirigé vers Artix qui offrait un installateur. Donc le projet Anarchy qui était en panne me manquait. Je suppose qu’il en serait ainsi pour l’abandon de TNV pour un novice, encore que ce novice faut il qu’il surf sur les forums pour savoir que vos iso existent

      1. Et bien je pense que cela doit provenir du bouche a oreille puisque vous avez plusieures centaines de telechargements par mois !

  2. je m’attendais à ce que tu sorte une vidéo de ce genre pour la migration , sauf que
    – pour ceux qui continuent l’aventure en Archlinux , ils doivent gérer par la suite les maj
    – d’autres vont donc regarder ailleurs , on commence a avoir des questions sur manjaro.org

  3. Je suis rassuré car j’ai installé une tuxnvape il y a pas longtemps sur une machine que j’ai remis en fonction 🙂
    C’est vrai que c’est peut-être des projets inutiles mais sans doute qu’ils y trouvent un certain plaisir.
    A pluche.

  4. Le seul installer pour Archlinux qui ait réellement marché pour moi, c’est celui de BlackArch : une distro orientée infosec/blackhat.

      1. J’ai essayé dans une machine virtuelle, mais l’installation dite « minimale » de Gnome installe une pléthore de paquets inutiles et une configuration de Gnome à peine utilisable.

        1. Sam -> cela me semble normal. Gnome Shell est un bureau complet, c’est sa philosophie de tout embarquer dès le départ. Et cela explique en grande partie sa lourdeur.
          Si tu tentes de le castrer avec une installation minimale, il sera forcément boiteux.

  5. Selon moi, la vraie question n’est pas « Et si Tux’n’Vape disparaissait du jour au lendemain ? » mais plutôt « Quand Tux’n’Vape » va t-il disparaître »?
    Aucune méchanceté gratuite dans mes propos mais le fonctionnement paraît compliqué, vu de l’extérieur:
    – une forme de cooptation,
    – pas de forum sur votre site (je n’ai peut-être pas trouvé l’onglet)
    – une grève au lancement qui a dû en refroidir plus d’un,
    – Manjaro qui cherche son souffle?
    Je ne dis certainement pas que l’exercice est facile mais on sait tous que ce type de projet est particulièrement chronophage et qu’il faut bâtir une équipe sur la durée.
    Fred me répondra qu’il ne s’agit pas d’une distribution à proprement parler. Ok, mais attention à ne pas tomber dans la RFI (Respin franchement inutile).
    JM
    PS: Je suis principalement sous MATE donc plutôt favorable à votre projet

    1. Le projet disparaitra quand l’équipe l’aura décidé.

      Cooptation ? Nous avons été victime de fouteurs de merde. Forum ? C’est vrai qu’il n’y en a pas déjà 15 millions qui existent dans ce domaine 🙂

      Grève au lancement ? Le projet existait depuis au moins un an quand la grève est arrivée.

      Quant aux respins inutiles, il y a un nom qui me vient à l’esprit, mais je ne le préciserai pas.

      Manjaro qui cherche son souffle sur quoi ? La montée en puissance de la MX ?

  6. La Chakra je viens de voir que l’iso de telechargement date toujours du 10.2017.
    Ca sent un peu le sapin pourtant elle existe depuis 2006 semble t il ?

  7. Je connais (une partie seulement de) votre histoire et les difficultés rencontrées.

    Je ne suis pas assez votre projet désormais pour bien en parler mais j’ai l’impression que les annonces ne sont pas toujours suivies d’effets (projet VPN, Gnome…). Ces idées me semblent pourtant bonnes, il faut faire vivre votre projet pour garder une dynamique (d’où la spéciale dédicace RFI 🙂 ).

    La montée de MX (dans Distrowatch) est difficile à analyser: ne faudrait-il pas un classement à part pour les RR puisque par définition, on ne vient pas voir les montées en version tous les quatre matins.
    Manjaro m’a plutôt donné l’impression d’une crise de croissance et de positionnement, avec, à titre d’exemple, le fameux « bug » de mise à jour. Vous vous retrouvez victime collatérale dans ce cas.
    On me rétorquera que Manjaro n’est pas pour les débutants. Mouais, le site officiel dit plutôt l’inverse.
    Je ne veux pas rouvrir le débat mais pour moi qui aime pourtant « bidouiller », s’il faut consulter un site avant de lancer une màj: c’est niet, quel que soit mon niveau.

    Longue vie à TNV! J’espère que vous trouverez les ressources (en tous genres) pour la développer.

    Et qu’est-ce qu’il lui trouvent tous à la MX?

    1. Bonjour à tous

      Peut-être une réponse à la question de @Jean-mi : Et qu’est-ce qu’il lui trouvent tous à la MX?

      Après des années en multiboot (XP / W7 / Xubuntu) sur mon vieux PC, suite au crash du HDD n°2 sur lequel j’avais Xubuntu et une partition Datas j’ai du réparer cette partie.
      Testant régulièrement des distributions, pour mon ordinausore la MX Linux m’a semblé être le bon choix, ce qui c’est confirmé dans les mois qui suivent. Donc installation sur un nouveau disque dur n°2 (un SSHD neuf) de MX17.
      – Démarrage de la session sur mon vieux bouzin en 45 secondes après sélection de MX dans grub
      – Possibilité d’utiliser les outils MX Linux (graphique) ou le bon vieux terminal
      – La base Debian stable est rassurante, mes essais avec Antix aussi. Plus Mepis qui me semblait bon.
      – Les mises à jour régulières sans souci, au fil des mois je suis passé de la MX 17 à aujourd’hui MX 18.3
      Je pourrai développer plus mais je vais résumer en disant que pour le vieux schnock que je suis devenu, voulant simplement un machin qui fonctionne immédiatement : configuration facile, stable, logithèque bien fournie, sécurisé… Il faut juste prendre un peu de temps pour prendre ses repères vu le choix très important des outils (sinon reste la ligne de commande dans le terminal).
      A voir dans le long terme mais pour l’instant en ce qui concerne l’utilisateur ordinaire le résultat est plus que correct et c’est certainement normal que cela se retrouve au niveau des visites sur Distrowatch.
      Ciao

  8. Et qu’est-ce qu’il lui trouvent tous à la MX?

    rien de bon quand il s’agit de mettre les drivers nvidia ,
    pas capable de générer le Xorg pour le démarrage
    test non concluant de mon côté

    je ne parlerai pas des portables et de ceux qui ont une carte hybride ….

    1. Salut Stéphane

      Nous sommes donc dans le schéma classique que selon le hard c’est bon ou pas. Aggravé si le matos est très récent. Sauf erreur de ma part problème connu avec Debian stable. Le même problème existe-t’il avec la testing ou bien l’unstable ?

      Pourtant en voyant l’outil MX « Installateur de pilote Nvidia » je pensai (à tort) le problème réglable facilement, dans mon cas c’est du vieux radéon, j’ai donc la chance de ne pas être concerné .

      Peut-être que MX linux est surtout destiné/optimisé pour être installé sur des PC relativement anciens ou un ordinausore comme mien. Je laisse les spécialistes nous en dire plus.

      Ciao

    1. Le seul moyen d’avoir une idée serait une application qui téléphonerait maison à un rythme donné. Donc incompatible avec les idéaux du libre.

      Réponse simple et directe : l’équipe dont je fais partie n’en sait strictement rien.

      Mais une chose est certaine : les personnes en question n’auront aucun problème pour continuer à utiliser l’OS si le projet TnV disparait.

  9. Premier paragraphe : « Aucun projet n’est éternel et croire le contraire est plutôt »… Apparemment, la phrase non plus n’est pas éternelle et sa fin est tombée dans les limbes. ^^ Enfin, je devine que ça devait être un truc du genre « croire le contraire est se bercer d’illusions » ou une expression synonyme.

  10. Sa m’embêterait que tnv disparaissent.. quelque moi sur je suis dessus je me vois plus faire sans 🙂 déjà 3 pc portable tourne sur tnv mate , la seul tuile que j’ai eu c’était avec firefox…

      1. « base Manjaro que tu pourrais mettre à jour ad vitam aeternam »

        Le « ad vitam aeternam » est un peu excessif mon cher Fréd !! 😉

  11. Bonjour,
    Personnellement, j’ai toujours pensé que Manjaro était un jouet.
    Les mises a jour NVIDIA foireuses, le faible nombres de développeurs…
    Je suis vite passé sous la TNV car j’appréciais le canal discord.
    Puis les rolling me fatigue…
    Je suis sous une distro plus classique et je m’en porte mieux, du moins pour mon utilisation.
    MX j’ai essayé…Mais je n’utilise plus de distro où il ya trois poilu derrière pour assurer la sécurité d’un projet.
    Manjaro était une « mode », le vent tourne…

    1. Un jouet ? Si on veut. Les mises à jour des pilotes Nvidia qui foirent ? Il est vrai que cette boite est connue pour être une grande amie du logiciel libre.

      Quant à la mode, le logiciel libre peut se résumer ainsi : « victime de la mode ». Je me souviens quand Fedora était la distribution à utiliser, puis ce fut Mandriva, puis Ubuntu, puis Manjaro et maintenant MX. Ce sera quoi dans un an ? Le caméléon ? 🙂

      1. Bonjour Frédéric,

        Par le terme de « jouet », je voulais dire par là, que Manjaro à une équipe de devs bien trop petite pour assuré la sécurité de ces utilisateurs. Même si cela est relatif, les « grosses boites » ont bien plus de petites mains disponible… En parlant du caméléon, que j’ai utilisé longtemps, il était parmi les premiers à sortir les patchs correctifs, même parfois, avant RedHat.
        Et cette pénurie de main d’oeuvre ce voit aussi sur le nombre de béta testeurs de Manjaro.

        Concernant Nvidia, sous de « grosses distro », je n’ai jamais connu aucun problèmes. Mais un cas particulier ne fait pas une généralité.

        Et enfin, pour Mx, les vidéos que j’ai vu sur cette distribution, à l’époque, un « YouTubeur » avait démontrées quand même des problèmes de configuration somme toute basique, comme un gestionnaire de paquet pointant sur des dépots n’existant plus, montrant sur ce point, un problème manifeste de finition…

        Bref, et cela n’engage que moi, je reste sous les « gros éditeurs », et j’avoue que je ne suis plus ennuyer du tout… De toute façon, le temps manquant avec les enfants, pour « faire joujou » avec une distro, ça me va bien.
        Toujours un plaisir de te lire 😉

  12. Bonjour

    Merci pour votre vidéo montrant comment passer d’Antergos à Arch. En tant qu’utilisateur d’Antergos, j’attendrai cependant la proposition « officielle » pour faire ce changement.
    1. Vous passez sur wayland et en dites le plus grand bien. Le wiki arch précise que wayland ne fonctionne pas correctement avec des pilotes propriétaires nvidia. Ayant une carte Optimus et utilisant bumblebee, je m’en abstiendrai donc.
    2. Vous avez abondamment critiqué Antergos pour utiliser une version obsolète (7.3.4.1.) de pamac. D’après ce que je peux voir, elle a au moins le mérite d’éviter un bug ennuyeux (pas plus d’un téléchargement à la fois) de la version 7.4. de pamac-aur.

    Autres petits points.

    D’autres successeurs potentiels à Antergos se sont manifestés. Outre RebornOS (un développeur, Keegan) dont le cnchi ne fonctionne plus depuis la mort d’antergos…, vous trouverez sur le wiki deux propositions plus étoffées: CondresOS s’est fendu d’un post détaillant la façon de migrer vers sa distro et le développeur hyperactif d’Arcolinux a ouvert un fil spécial sur son forum et produit une vidéo de 90 minutes (!) sur la façon de migrer.

    Endeavour est entouré de gens de bonne volonté mais j’ai l’impression qu’ils sont plus intéressés par le design du futur logo que par la réussite du lancement annoncé pour le premier juillet.

    À titre personnel, je regrette que vous pensiez à quitter le navire Arch au moment précis où je pense monter à bord. Une voix française est pourtant bien plaisante .

    Bien à vous

    Roger

    1. Réponses rapides 🙂

      Pour le paquet officiel d’Antergos, comment dire ? Je pense qu’on pourra l’attendre encore longtemps.

      Pour Wayland, il faudra aussi remercier Nvidia qui n’est pas l’entreprise la plus collaborative sur le plan du logiciel libre.

      Pour le bug de pamac, il est simple à contourner : désactiver le téléchargement des paquets en parallèle.

      CondresOS ? La ressucée d’Apricity qui est maintenu par deux personnes ? Poubelle. Quant au projet au 27 images ISO, par de commentaire 🙂

      Endeavour ? Un projet qui sent le sapin. Et je me tairai sur le fork AnthOS. Quant à quitter Arch, le problème vient des installateurs simplificateurs qui cachent la complexité inhérente à la maintenance de cette distribution.

  13. Hello,
    Jamais utilisé TNV pour m part, mais comme le fil part un peu sur les ditro Arch en général, si je ne devais en installer qu’une ce serait Archlabs.
    Dommage que le responsable du projet mette le projet en « sommeil » pour se focaliser sur Arcolinux. Arcolinux est sympa dans son approche « éducative » mais une petite archlabs toute mignonne avec une simple openbox c’est le bonheur dans moins de 300Mo d’occupation ram à froid !!! 🙂

  14. Et si Mageia disparaissait du jour au lendemain ? Quel en serait les conséquences ? Nulles ? Cela provoquerait il un peu de remous dans le petit monde du libre francophone ?

    Aura on prochainement l’occasion de consulter des articles dont le titre serait « clap de fin pour le projet Mageia » ?

    Que de questions dont je n’ai pas la réponse. De votre coté, en tant qu’acteur majeur du monde francophone libre, qu’en pensez vous ? Pouvez vous nous donner votre point de vue d’expert sur le sujet ? Voila une idée de sujet pour une prochaine vidéo.

  15. Bonjour Fred.
    Je ne sais pas si l’endroit est le mieux choisis mais je pense que le sujet s’y rapporte un peu.
    « Si Manjaro tout court » mettait la clé sous la porte, comme fait on pour passer des dépots de cette dernière vers ceux de la maison mère, notre chère et tendre ArchLinux.
    (En vrai je cherche comment faire la migration mais ou je suis pas doué, ou alors personne en parle sur les forums…)

Les commentaires sont fermés.