« Urbanity », le retour réussi de Watchmaker.

Fin 2017, je parlais rapidement du premier EP de Watchmaker, nom du projet solo de Rémi Delahaye. Je terminais l’article ainsi :

Bien que le compositeur m’ait envoyé gratuitement une version de son EP, l’ayant bien aimé, j’ai donc acheté un exemplaire numérique en attendant une future version physique, voire un LP dans les deux ans qui viennent.

Rémi Delahaye m’a recontacté fin mars-début avril pour me faire écouter en avant-première son nouvel opus, « Urbanity ».

Comme son premier EP, « Urbanity » est assez court, durant à peine plus de 16 minutes. Mais ici, la qualité a pris le dessus sur la quantité.

« Hipsters » qui débute l’album vous propose une rythmique digne de l’Asie du Sud-Est. Le rythme est entraînant, hypnotique. Des sons qui font penser aux steels drums s’invitent rapidement et accentue le côté exotique de la piste.

Avec la piste éponyme, les influences trip-hop arrivent à triple galop. Le genre de piste qui vous emmène dans un voyage sonore.

La troisième et avant-dernière piste « The window » est la piste la plus « faible » de l’EP. Le trip-hop qu’on y trouve joue sur les canons de ce genre musical. Il ne manque plus que la voix de Beth Gibbons et on se croirait revenu à la grande époque de Portishead 🙂

L’ultime piste, « Culture » porte bien son nom, avec des sonorités un brin exotique faisant une nouvelle fois penser aux steels drums. Fermez les yeux et laissez-vous emporter. Vous apprécierez ainsi encore mieux la piste qui conclue l’EP.

Bien que Rémi Delahaye m’ait envoyé un exemplaire complet de l’EP à titre gracieux, j’ai considéré que la moindre des choses était d’en prendre un exemplaire numérique. Toute peine mérite salaire, non ? 🙂

En tout cas, j’espère que dans un délai de 18 mois à 2 ans, un LP sortira. Ça serait vraiment intéressant à écouter !

3 réflexions sur « « Urbanity », le retour réussi de Watchmaker. »

  1. salut fred,

    « Comme son premier EP, « Urbanity » est assez court, durant à peine plus de 16 minutes. Mais ici, la qualité a pris le dessus sur la qualité. »

    mais ici, la qualité a pris le dessus sur la « quantité  » (je pense a mon avis !)

    @+
    Au plaisir de te lire
    Mickael

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code