Larros, un des sept ports de Gujan-Mestras.

J’écris cet article le 22 janvier 2019, à un peu moins de trois semaines de mon quarante-cinquième anniversaire.

Je suis un enfant du Bassin d’Arcachon, même si ma mère et mon géniteur se sont connus à… Brest ! Bref, j’ai toujours vécu dans cette partie du sud Gironde. Même si j’ai quitté la ville au sept ports qu’est Gujan Mestras en 2002, j’y ai laissé une partie de mon coeur… Même si les modifications urbaines intervenues depuis sont franchement nulles à se vider les intestins… Il suffit de voir les constructions « mussoliniennes » de la place de la Claire pour comprendre.

Je n’ai pas envie de parler du mauvais goût de la mairie en question, mais d’un des ports que je préfère. La ville au barbot – le patois local pour parler de la coccinelle – propose sept ports de l’ouest à l’est de la ville : on a droit au port de La Hume (plutôt orienté plaisance), celui de Meyran (l’un de ceux orienté ostréiculture), celui de Gujan (ostréiculture principalement), celui de Larros (ostréiculture, restauration et construction nautique), celui du Canal, celui de la Barbotière (qui m’a servi de plage à baignade quand j’étais petit) et enfin celui de la Mole.

Le port le plus facile à repérer est celui de Larros. Pour une simple et bonne raison : il est juste en face de la gare SNCF ! C’est aussi celui que j’aime visiter quand je suis de passage.

Outre la Maison de l’Huitre, sa jetée possède un monument qui me parle, la jetée du Christ. Elle est dédiée aux marins qui sont morts dans les passes, lieu de jonction entre le Bassin et l’océan Atlantique.

J’ai des camarades de classe dont les pères ou oncles se sont tués dans les passes. Cela me fait toujours un pincement au coeur quand je suis à cet endroit.

De plus, début juillet, chaque année il y a une fête foraine qui y est organisée, même si c’est loin de ce qu’a été la foire aux huîtres tel que je l’ai connu quand j’étais mom

J’ai eu l’occasion d’aller courant janvier 2019 à Gujan et j’en ai tiré une vidéo. À cause du vent qui a fait un bruit infernal – et je peux vous dire que je me suis légèrement pelé les… – et de la pluie j’ai dû reprendre la vidéo et mettre une voix off dessus.

J’espère que malgré ce désagrément sonore, la vidéo vous aura plu ! La suite ? Au prochain épisode 🙂

16 réflexions sur « Larros, un des sept ports de Gujan-Mestras. »

  1. C’est quand même un port un peu rustique mais il semble y avoir encore de la place pour mettre quelques bateaux de plaisances.

    Comme je ne connais pas ce coin de France j’ai du chercher un peu pour me repérer sur une carte et situer le port, tu pourrais ajouter un carte du bassin pour dire « on est ICI », mais tu vas dire que je pousse le bouchon un peu trop loin Anatole 🙂

    A pluche.

  2. Je trouve cette nouvelle section du blog fabuleuse ! Quel plaisir de découvrir ces petits reportages sur cette belle région. Il est dommage de ne pas avoir le son en « live », mais ce sont les conditions climatiques qui veulent cela.

      1. Malgré cela, la vidéo reste excellente. Cela m’a donné l’envie d’une petite visite de ce port. Et surtout la jetée du Christ, qui est un lieu assez impressionnant.

  3. J’apprécie beaucoup ce format de vidéo. Cela change des vidéos un peu plus technique (que j’apprécie également). Étant donne que je ne connais pas du tout cette région, ces vidéos vont donc me permettre de la découvrir.

        1. Ah, ne me parlez pas des beaux jours ! Vous me faites rêver ! Pour l’instant c’est plutôt le froid, la pluie et la grisaille parisienne qui sont au programme, alors les beaux jours il va falloir patienter …

          Pour ce qui est de la video, je suis tout à fait d’accord, c’est excellent. Vivement la prochaine, donc !

Les commentaires sont fermés.