De l’utilisation abusive et malsaine du réseau TOR…

Les outils sont la plupart du temps neutres. C’est leur emploi qui peuvent les rendre dangereux et / ou malsain. En effet, un couteau, un tournevis, un marteau, une scie sont des outils comme les autres. C’est leur emploi qui peut devenir discutable.

Certains outils ne sont pas vraiment neutres et sont franchement orientés dans un but qu’on peut qualifier aisément de létal : un gibet, un pal ou encore une guillotine ou une chaise électrique. Quoiqu’un méchoui sur une chaise électrique, ça doit être intéressant à voir 🙂

Le réseau d’anonymisation TOR entre dans la première catégorie. Outil plus que nécessaire dans les régimes hautement démocratique que sont la Chine populaire, la Hongrie de Viktor Orban, la Turquie de Recep Tayyip Erdogan ou encore l’Égypte d’Abdel Fattah al-Sissi, il peut se transformer en outil de dénigrement, d’intoxication, de désinformation voire de protection de réseau pédo-pornographique.

Sur le dernier point, je vous renvoie à cet article de 2016 de Numérama et d’un procès que le FBI a dû abandonner.

J’ai proposé une petite vidéo pour montrer comment savoir si une adresse IP avait été reliée dans le passé à un point de sortie du réseau TOR en utilisant l’outil ExoneraTor.

Dans un commentaire sous la vidéo, Beatussum m’a dit que l’adresse IP en provenance du réseau TOR utilisée avait été particulièrement stakhanoviste.

Je vous laisse apprécier deux des modifications qui sont une claire volonté de dénigrer voire de nuire, que ce soit envers ma personne ou envers le projet Manjaro Linux.

Et en ce qui concerne des accusations de tricherie, ce qui constitue une forme de calomnie, voire de diffamation :

Comme quoi la mémoire sans fin de Wikipedia n’est pas une mauvaise chose… On passera sur les fautes d’accord typiques au niveau des participes passés de nombre de personnes actuellement, qui sont franchement incapables d’écrire trois mots sans faire une faute sur chaque. Pas que mon orthographe et ma grammaire soient parfaites, mais j’essaye de limiter la casse.

Un outil sera la plupart du temps bon ou mauvais en fonction de son utilisation. Vous comprendrez pourquoi j’ai décidé de bannir de mes commentaires toutes les adresses IP provenant du réseau TOR. Il est dommage d’en arriver à une telle extrémité, mais c’est devenu nécessaire 🙁

63 réflexions sur « De l’utilisation abusive et malsaine du réseau TOR… »

  1. Salut,

    Alors ton exemple avec le FBI qui a dû abandonner un procès face à quelqu’un qui a consulté de la pédopornographie est, pour moi, invalide : ce n’est pas à cause de Tor que le FBI a dû abandonner ce procès. Justement, il avait réussi à rassembler des preuves contre la personne en question malgré le fait qu’il ait utilisé Tor (comme quoi cela ne protège pas de tout et qu’il n’y a pas de sécurité absolue dans l’informatique) cependant le FBI n’a pas voulu révéler l’origine des preuves rendant ces dernières irrecevables par la justice. C’est donc un vice de procédure qui est à l’origine de l’abandon de ce procès et ce n’est pas à cause de Tor. Et c’est d’ailleurs très bien expliqué dans l’article que tu as cité.

    Après, on rentre dans l’éternel débat qui est que le chiffrement aide des criminels à échapper à la justice ou en tout cas rend la collecte de preuves plus difficile parfois et que faire face à ça? Et interdire ou affaiblir le chiffrement n’est pas une solution : Tor est libre, GPG, LUKS, Veracrypt aussi donc même si on les interdit, comme les criminels sont déjà hors-la-loi, ce n’est une interdiction de plus qui vont les empêcher de chiffrer leurs ordinateurs et leurs communications, les outils étant disponibles en ligne librement. Les seuls qui en souffriront, ce seront les citoyens lambda qui respectent a loi qui se verront pirater plus régulièrement leurs comptes en ligne, leur carte bancaire parce que la protection sur Internet aura été affaiblie. Pour moi, le rapport gain/risque est largement en faveur du chiffrement même si ça arrangerait certains gouvernements que tout circule en clair afin de pouvoir espionner qui ils veulent quand ils le veulent quitte à sortir des prétextes fallacieux comme la lutte contre le terrorisme (bonjour Macron) alors que le chiffrement ne freine pas la lutte contre le terrorisme.

    Il en va de même pour Tor : comme tu le dis au départ, dans certains pays, l’utilisation de Tor est indispensable pour contourner la censure voire se protéger quand on est un opposant politique et le supprimer à cause de criminels qui, de toutes façons, trouveraient un autre outil si jamais Tor était supprimé n’est pas la bonne solution.

    1. L’origine des preuves aurait été un moyen de donner des moyens de surveillance du dit réseau par des organismes en provenant de certains pays que l’on peut qualifier de démocrature.

      Cependant, TOR reste un outil. Son emploi peut être dans un cadre positif ou négatif, et son utilisation négative comme la protection de réseaux pédo-pornographiques ou de manière plus légère le dénigrement et la désinformation qui pose le vrai problème ici.

      1. Ou de permettre de corriger des failles ou d’améliorer le protocole pour éviter la surveillance par ces pays.

        On est d’accord sur le fait que Tor étant un outil, il est neutre et c’est l’utilisation qu’on en fait qui est bonne ou mauvaise.

        1. Il est à noter que la surveillance d’internet n’est pas une activité exclusive de pays lointains. Elle se pratique également dans les pays européens, en premier lieu la France. Et cette surveillance n’est pas seulement le fait d’états, de nombreuses entreprises commerciales ont également ce type d’activités, parfois de manières extrêmement poussées. L’utilisation d’outils permettant de limiter cette surveillance est donc tout à fait légitime et recommandé.

          1. Dans la vie en dehors d’internet, il n’est pas nécessaire (pour l’instant) de présenter sa carte d’identité pour acheter du pain ou entamer une discussion dans un bistro. Il est possible de lire un journal au comptoirs sans être observé par la société ayant publié le journal. Si en lisant le journal je m’attarde sur un article en particulier, personne ne le sait. Personne ne documente dans une base de données la liste des articles que j’ai pu lire. Je peux me rendre dans un magasin et m’attarder sur certains produits sans que ce fait ne soit enregistré quelque-pars. Tout ceci parait encore normal, mais c’est totalement différent sur internet, et c’est ce que des outils comme Tor ont pour objectif de limiter.

          2. Comparaison n’est pas raison. Il est vrai qu’il n’y a jamais eu de corbeaux, ni de bons citoyens dénonçant un voisin ou une voisine qui ne leur revenait pas.

            TOR – qui a été détourné de sa fonction d’origine par des personnes malintentionnées – est un moyen de limiter la casse. Des outils à la µblock origin, à la disconnect ou à la Ghostery en sont d’autres.

            Tant que certaines personnes ne voudront pas admettre l’utilisation de TOR à des fins malignes, je continuerai de le répéter sans cesse.

          3. Je n’ai vu personne nier la possibilité ou l’existence d’une utilisation maligne de Tor. Il est bien évident que c’est le cas. De la à en faire une généralité …

            Tu pourras noter pour être complet qu’une utilisation maligne de Firefox ou Chrome est également possible et même certainement bien plus courante que Tor.

          4. Je sais qu’on ne peut généraliser d’un cas particulier. Mais quand tu arrives à 10, 15 ou encore 20 messages ouvertement outrageux pour ne pas dire poussant au suicide – cela m’est arrivé – et que tu identifies que les adresses IP en question proviennent de noeud de sortie TOR, cela n’incite pas à la clémence.

            Tu peux toujours passer un proxy anonymisant, je suis d’accord. Ce sont juste des outils qui permettent une forme de désinhibition car on se dit : « Tu peux toujours courir pour m’identifier, connard ».

          5. Qui sait, il s’agit peut être d’une seule et même personne qui a posté ces 15 ou 20 messages orduriers. Cela ne permet pas d’en tirer une conclusion définitive à mon sens.

  2. Merci Fred pour les explications.

    La modération des commentaires sur ton site est bien de ton devoir Fred, quelque soit leur source.

    Filtrer de façon inconditionnel me fait penser au service M$ hotmail qui bloque totalement les sources qui lui sont « inconnues  » et par défaut !

    Si tu appliques la même logique, tu devrais rejoindre les rangs des G.A.F.A.M…

    La solution est ailleurs.

    1. J’ai simplement fait le constat que j’étais constamment insulté et dénigré par des personnes utilisant le réseau TOR.

      En partant de ce constat, j’en ai tiré les actions à appliquer. TOR est un excellent outil, mais il a été détourné par des personnes à des fins malicieuses.

      La remarque à la fin de ton commentaire ne changera rien à cet état de fait.

      1. Tu trouveras pas mal d’administrateurs systèmes avoir procédé de manière similaire pour protéger une infrastructure à la suite d’attaques. La première fois, tu identifies l’IP, tu la bloques. La deuxième fois, tu va peut-être commencer à regarder la provenance, en repassant sur le premier blocage pour comparer. Et quand ça se répète et que tu vois que ça vient d’un seul pays, ben tu finis par bloquer tout le pays pour ne plus avoir à te faire chier toutes les deux minutes. Tant pis pour les utilisateurs légitimes, t’as pas non plus que ça à faire.

        J’ai eu moi-même le tour il y a quelques années sur un serveur public Call of Duty 2. Après des alertes récurrentes d’OVH (et c’était avant le VAC, juste des remontées abuse), et avoir analysé, je me suis retrouvé à bloquer la Hongrie. On a juste whitelisté les deux/trois qu’on connaissait bien qui venaient tous les jours, après s’être assurés qu’ils n’étaient pas une partie du problème, et fini les alertes.

        La langue française est suffisamment riche pour pouvoir argumenter de manière respectueuse même en cas de désaccord (dieu sait que ça m’est déjà arrivé une paire de fois avec tonton Fred, mais pas toujours au point de répondre), et ici TOR est surtout utilisé pour ne pas avoir à assumer des propos déplacés. Donc je suis pas surpris de l’analyse : si les commentaires haineux et/ou irrespectueux viennent de TOR, tu bloques TOR, et tu vois si les mêmes reviennent en laissant de quoi les identifier, qu’ils assument. Si ça ne se produit pas, c’est que c’est la bonne solution à un problème donné. Pas besoin d’être un « GAFA ».

    2. Bonjour,

      passer par TOR pour laisser un commentaire… j’ai comme un soupçon.

      Les motards doivent bien ôter leur casque pour passer le sas d’une banque.

      1. Il n’y a pourtant rien de plus normal à cela. Tor est un excellent navigateur web. Pour cette raison il est bien normal de l’utiliser pour toutes sortes d’activités, ce qui inclue donc de poster des commentaires sur des blogs.

  3. Dommage que certaines personnes se cachent derrière tor pour dénigrer et répéter les mêmes phrases, au point que cela devienne un cas psychiatrique.

    Les gars, consultez un psychiatre.

    Dommage pour vous, à force de vous fixer sur des points divergents envers Frédéric Bezies, vous vous détruisez vous-même.

    Si vous n’aimez pas la critique, passez à autre chose.

    Quand on me fait une critique, je l’accepte car une critique me permettra toujours d’avancer.

    En conséquence, lorsque je présenterais des distributions en utilisant qemu-kvm, je ne citerais pas mageia.

    Ainsi, vous comprendrez pourquoi,en médisant certaines personnes, vous ne servez pas Mageia, jusqu’au jour où Mageia s’effondrera dans les ténèbres de l’oubli.

     

    Au final, la bêtise humaine n’a pas de limite, surtout pour le pire.

    Concernant tor, cet outil a aussi d’autres utilités bien sympathiques, mais peu connues, comme l’utilisation de torsocks pour pouvoir faire une mise à jour des dépôts quand un dépôt à un problème (sûrement dû à une maintenance) sous Fedora.

    Sans oublier la navigation via TorBrowser, quand on ne souhaite pas être pisté sans mettre une tonne d’extension et de configuration (si Tor Browser est bien utilisé).

    Enfin, certains critiquent Tor en faisant des amalgames, (bonjour Messieurs les politiciens), mais vous êtes bien content que vos agents l’utilisent  dans un autre pays, classifié de dangereux, comme l’Afghanistan (les militaires américains utilisent tails en Afghanistan).

     

  4. Bonjour Frédéric,

    Je poste de manière régulière des commentaires jugés le plus souvent très pertinents sur ton blog, comme sur d’autres. Je constate que tu les publies volontiers, en y apportant des réponses et poursuivant de véritables conversations souvent d’un grand intérêt.

    Pourtant je suis un utilisateur de Tor et l’intégralité de mes commentaires sont postes par ce biais. Tor est tout simplement le seul navigateur que j’utilise. Tout ceci pour dire qu’il ne faut pas généraliser et mettre tous les utilisateurs de cet outil dans le même panier. J’irai plus loin. Il est regrettable que si peu des commentaires passent par Tor car selon moi tout le monde devrait utiliser cet outil pour se protéger.

    Jean Pierre

    1. Bonjour,

      Cette vague impression que Fred n’a pas compris, ou n’a pas vue, et que ce qu’il dénonce fait partie intégrante d’un système qui s’appel « Internet ».

      S’il décide de bannir les parties jugées non grata simplement à cause d’adresses au dela du contenu dans ce cas précis, alors nous en revenons à l’analyse de Platon sur la cité idéale à titre de comparaison dans la façon de penser consistant à -éliminer- :

      Dans cette cité chaque individus où chaque groupe d’individus a son utilité, sa fonction propre, en sont exclus les créatifs, car ils mettent en péril la société toute entière. En effet, la passion qui les anime, porteuse d’initiative, de changement est dangereuse pour la pérennité de l’ordre, du pouvoir établi…

      Seule la raison est susceptible de maintenir l’ordre et l’édifice élaboré.

      J’irai un peu plus loin : c’est un fonctionnement qui ressemble énormement au monde des entreprises d’aujourd’hui avec une politique de gestion de type « capitalisme d’état » héritières du bolchevisme et caractérisés par les dogmes de la rigueur et de la terreur, ou rétrograde pour les peureux.

      Bien entendu il y a une différence entre penser et, agir, c’est à ce moment que nous verrons enfin à quel personnage nous avons affaire.

      1. Je dis simplement ceci : TOR est utilisé aussi bien à des fins honnêtes que malhonnêtes. Je filtre TOR car j’ai été victime de pas mal d’emmerdes de la part de personnes plus que courageuses passant par le dit réseau.

        TOR = source d’emmerdes dans mon expérience, et je ne suis pas masochiste. Toute ta prose est bien belle, mais je m’excuse : quand des personnes se servent d’un outil pour te pourrir la vie, tu éviteras le dit outil.

        Rien de plus, rien de moins, et nulle philosophie plus ou moins déconnectée de la réalité comme le commentaire auquel je réponds.

        1. Bloquer les commentaires insultants ou sans intérêt me semble tout a fait légitime. En revanche je ne vois pas bien en quoi le fait que le message soit passé par Tor ou non a une importance la dedans.

          1. TOR est un réseau qui permet de s’anonymiser, donc un réseau qui permet de se lâcher en toute impunité. C’est un catalyseur pour certaines personnes qui n’auront jamais le courage de dire les choses en face.

          2. Note qu’il est tout à fait possible de poster des commentaires insultants sans passer par Tor.

            Que tu puisses connaître l’adresse IP d’origine ou pas n’a à mon sens que peu d’importance. Les petits malins qui s’amusent à poster des insultes pourront bien passer par le wifi du voisin, du macdo du coin, de la bibliothèque ou même d’un VPN si ils ne veulent pas être reconnus trop facilement. Et quand bien même ils le feraient depuis leur propre connexion internet, cela ne t’avance pas à grand chose de connaître leur adresse IP car tu ne vas pas entreprendre des démarches complexes pour de simples insultes dans un commentaire. Le plus simple reste alors de supprimer le commentaire, et cela peu importe l’adresse IP d’origine.

    2. Simple et courte réponse : j’ai tellement eu d’emmerdes de la part d’utilisateurs de TOR que je préfère poubelliser les commentaires en provenance du dit réseau.

      Ensuite, entre se protéger et tomber dans une forme de paranoïa à la mode, il y a une frontière.

      Bien cordialement,

      1. Ne te bases tu pas plutôt sur le contenu du message posté plutôt que la manière dont il est arrivé ?

        Si le message est intéressant et respectueux, la façon dont il t’est parvenu a il vraiment une importance ?

  5. Cher Monsieur,

    Il est plus facile de mettre un commentaire à la poubelle que de vouloir y répondre même quand cela vous dérange. J’ai beaucoup ris avec vos vidéos passées sur youtube. J’y me suis même abonné tellement elles me faisaient rire car en résumé vos vidéos étaient vides de tout intérêt. Votre nombres d’abonnés n’est que le reflet de l’intérêt de vos vidéos. Sans oublier la grossièreté … votre vidéo sur le bug du fond d’écran sur une distribution live xfce était pathétique.

    Le monde du libre mérite mieux que cela … et je n’utilise pas TOR pour me cacher car je n’ai rien à cacher !

    Sur ce une bonne soirée

     

    1. Cher Liégeois,

      Je réponds au commentaire quand ils ont un intérêt, et cette réponse est l’exception qui confirme la règle.

      Mes vidéos vides d’interêt ? Tout autant que votre commentaire. Le bug du fond d’écran sous Manjaro Xfce il y a environ 2 ans ? Il a existé, ne vous en déplaise.

      La grossièreté ? Il est facile – comme vous le faites – de traiter une autre personne comme un excrément canin.

      Mon nombre d’abonnés ? Je m’en contrefoutais, n’ayant aucune monétisation de ma chaine.

      Le monde du libre mérite mieux que cela … et je n’utilise pas TOR pour me cacher car je n’ai rien à cacher !

      Vous me donnerez alors votre adresse postale pour que je puisse vous remercier par écrit, cher habitant de la Wallonie.

    2. Pour reprendre un commentaire publié hier

      Note qu’il est tout à fait possible de poster des commentaires insultants sans passer par Tor.

      Nous en avons ici la preuve avec ce commentaire.

      Le fait de savoir que cette personne se trouve prétendument en Wallonie, ou bien passe par un proxy s’y trouvant, ne nous est que d’une bien maigre utilité.

      Merci Alain pour cette petite démonstration.

        1. Cher Monsieur,

           

          Je vous ai bien eu. Vous pensez réellement que j’ai regardé toutes vos vidéos juste pour rire.

          J’ai beaucoup de respect pour votre démarche et enfin de compte faire aimer linux à une majorité d’entre nous. Tor ou pas Tor that’s the question.

          Sur ce je continuerais à vous suivre ne vous en déplaise .

          Et je ne prends jamais personne pour de la m…..de.

          Chacun a des qualités comme des défauts .

          Sur ce vous laisse…. C’est le jour où vous passez des coups de fil pour des entretiens d’embauche je crois. La roue finira bien un jour par tourner .

           

          Au plaisir .

          1. C’est le genre de blagues que je ne trouve nullement amusante, et je pense que nombre de personnes seront dans mon cas.

            Ma démarche, elle n’a servi à rien au final ou presque. Les personnes qui me suivaient n’ont pas fait grand chose quand il fallait agir. Le drama était tellement mieux. J’avoue que je suis bien content d’être parti de Youtube et de sa machine à buzz.

            Pour mon avenir professionnel, il est dans mon dos, je ne me fais aucune illusion sur un quelconque retour à court ou moyen terme dans le monde salarié.

      1. Nous sommes donc visiblement d’accord, Tor n’est pas en cause, et son utilisation est parfaitement légitime (je précise que je l’utilise pour écrire ce commentaire).

  6. Cher Liégeois,

    Vous me donnerez alors votre adresse postale pour que je puisse vous remercier par écrit, cher habitant de la Wallonie.

    Fred, tu démontres l’intérêt de Tor. Un commentaire qui semble ne pas te plaire, et hop, tu donnes les infos dont tu disposes. CQFD.

    Ceci dit, je comprends ta démarche de blocage par défaut. Pas la peine de laisser sa santé mentale à trier.

    Et pour le remerciement, essaye l’adresse mail communiquée au moment de l’envoi du message 🙂

    Il est temps de passer au courriel 🙂

     

     

    1. Fred, tu démontres l’intérêt de Tor. Un commentaire qui semble ne pas te plaire, et hop, tu donnes les infos dont tu disposes. CQFD.

      Ne pas me plaire ? Quand le contenu est pûrement et simplement injurieux, je réagis épidermiquement. Dans d’autre cas, je sucre. Cela dépend de la journée que je viens de passer.

      Quant au courriel, je ne lui accorde qu’une validité limitée, étant donnée la facilité d’utiliser des adresses poubelles 🙂

      1. Cher Monsieur,

        Chers amis Français,

        Finalement, je n’aurais pas dû m’exprimer sur votre blog. Vous n’acceptez que les commentaires qui ne va que dans votre sens. Pour le reste, vous vous sentez constamment attaqués. Quelque soit le tunnel d’information utilisé : un blog, une chaîne youtube ou autre qui est rendu public, vous devez vous attendre à recevoir des critiques positives ou négatives ainsi va la vie.

        J’ai l’impression que le fait d’être isolé socialement vous rend aigri.

        Ouvrez vous aux autres et les autres viendront à vous !

        Sur ce, je ne m’éterniserais pas plus longtemps . Bonne chance dans le futur

        1. Cher monsieur,

          Si je refusais vraiment les commentaires qui ne me caressaient pas dans le sens du poil, vos commentaires aurait été sucrés.

          Les attaques tant qu’elles sont argumentées, je les accepte. Quand c’est en dessous de la ceinture, comme j’ai pu y avoir droit, c’est moins acceptable.

          J’ai l’impression que le fait d’être isolé socialement vous rend aigri.

          Ouvrez vous aux autres et les autres viendront à vous !

          Merci pour la psychanalyse. Vous me donnerez donc une adresse paypal ou autre pour que je vous verse un petit quelque chose en retour.

          Mon futur ? Il est déjà derrière moi, professionnellement parlant. Pour le reste…

          Bonne continuation.

        2. Monsieur Alain, je trouve votre commentaire déplacé et de fort mauvais goût. Vos attaques ad hominem n’élèvent pas le débat, si tant est qu’il y ait un débat (quel en est le sujet ?). Si ce blog, mis à disposition à titre totalement gratuit, n’est pas à votre goût, alors je vous encourage à cesser de le consulter dans les plus brefs délais. En revanche, si vous avez des critiques à émettre, alors je vous encourage à le faire de façon respectueuse, ce qui n’est pas le cas de votre message.

  7. Du deux en un:

    – une distribution supplémentaire! Parce que ça manque, hein?

    – orientée anonymat!

    The first announcement of the year 2019 comes courtesy of Septor, a new distribution in the DistroWatch database. It is part of the growing number of projects that focus on preserving the anonymity and privacy of the user while browsing the Internet.

    Source: https://distrowatch.com/

    Ils auraient pu te la dédicacer 🙂

     

     

  8. Comment est la météo du cote de Biganos ? Avez vous eu de la neige cette année, ou pas encore ? C’est courant d’avoir de la neige dans ce coin ou pas du tout ?

          1. J’aurais tendance à dire que non, il ne fait pas le même temps partout. Me trouvant actuellement en Nouvelle Calédonie, je crois penser que les conditions météorologiques sont sensiblement différentes ici et à Biganos. Tout du moins c’est ce que j’imagine, n’ayant jamais eu l’occasion de mettre les pieds à Biganos. Au passage, cela vaut il le détour ? Quelles sont les principales attractions touristiques dans la régions ? J’imagine que l’hiver n’est pas la saison idéale pour le tourisme dans la région. Quelle est selon toi la meilleure saison pour ce type d’activité ? Est il exact que la région tourne au ralentit durant cette période ?

          2. Gringo, tu as raison sur un point, a région tourne au ralentit durant tout l’hiver. Mais ça n’est pas tellement différent du reste de l’année. Si tu souhaites passer de bonnes vacances, alors je te conseil plutôt la cote d’azur. Le bassin d’Arcachon est d’un intérêt touristique très limité, je ne le recommande pas. Il s’agit d’une région industrielle avec peu d’attractions.

          3. Tiens un commentaire en provenance de TOR qui est presque potable.

            La différence entre le bassin et la côte d’Azur, c’est que dans un cas, il reste de la nature, dans l’autre, c’est du béton à perte de vue.

  9. Cet acharnement envers les utilisateurs de Tor ne me plaît pas. Étant moi même utilisateur de cet excellent navigateur, je pense que vous faites fausse route. Certes, certains utilisateurs détournent l’outil pour l’écriture de commentaires injurieux sur certains blogs, dont le votre, et je regrette que vous en subissiez les conséquences. Mais c’est également le cas des autres navigateurs du marché tels que Firefox ou Chrome.

    Lors qu’un commentaire injurieux est posté à l’aide du navigateur Chrome, aucune conclusion n’est est tirée en ce qui concerne les autres utilisateurs de cet outil, à juste titre. Il devrait en être de même concernant le navigateur Tor. Malheureusement l’image médiatique du dit navigateur et des années de lavage de cerveau sur un dénommé « dark web » dans la presse font leur effet, et les gens ont maintenant tendance à associer le simple fait de sécuriser sa navigation avec des actes illicites fort médiatisés. Si il est indéniable que ces utilisations nuisibles existent, elles restent minoritaires. Malheureusement ces campagnes de diabolisation de l’outil ont au contraire tendance à effrayer les utilisateurs légitimes tout en ayant aucun effet sur ces utilisations jugées néfastes.

    1. Votre introduction m’a arraché un sourire.

      Passons au paragraphe le plus intéressant :

      Malheureusement l’image médiatique du dit navigateur et des années de lavage de cerveau sur un dénommé « dark web » dans la presse font leur effet, et les gens ont maintenant tendance à associer le simple fait de sécuriser sa navigation avec des actes illicites fort médiatisés.

      Et maintenant, la victimisation…

      Si il est indéniable que ces utilisations nuisibles existent, elles restent minoritaires. Malheureusement ces campagnes de diabolisation de l’outil ont au contraire tendance à effrayer les utilisateurs légitimes tout en ayant aucun effet sur ces utilisations jugées néfastes.

      Bah, cela fait longtemps que TOR n’est plus l’outil anti-censure vendu au début. Cela est dommageable pour lui.

      C’est pour cela qu’il faut admettre que si l’outil en question empeste le souffre, ce n’est pas uniquement dû au fait d’une diabolisation médiatique.

      Plus vous le défendrez ainsi, plus vous renforcerez les personnes qui veulent le mettre à mort.

      1. Vous n’utilisez absolument aucun VPN ? Aucun ?

        Moi qui vous pensais expert en informatique … N’importe quelle personne ayant un peu de bouteille en informatique sait très bien que JAMAIS on ne navigue sur le net sans passer par un VPN, c’est un principe élémentaire.

        1. Je n’ai jamais prétendu être un expert en informatique. Et je n’ai pas les moyens de me payer un VPN, les gratuits étant souvent synonyme de vente de données pour faire vivre le service proposé.

          Quant à l’élémentarité de certaines choses, c’est tout à fait relatif. À trop vouloir la jouer paranoïaque et / ou extrémiste en terme de vie privée, c’est le meilleur moyen d’attirer l’attention sur soi.

  10. Vous n’utilisez absolument aucun VPN ? Aucun ?

    Moi qui vous pensais expert en informatique … N’importe quelle personne ayant un peu de bouteille en informatique sait très bien que JAMAIS on ne navigue sur le net sans passer par un VPN, c’est un principe élémentaire.

    Mouarf.  🙂

    Cela peut constituer un plus, mais certainement pas un principe élémentaire.

    En se contentant de bloquer les traceurs et autres mouchards, on s’en sort très bien.

    Et un VPN, c’est bien gentil mais du coup, ce sont d’autres serveurs qui conservent l’intégralité de notre navigation. Chiffrée ou pas. On parle bien de navigation, pas de DDL illégal, hein?

    Quoique, Fred, à bien y réfléchir, tu devrais utiliser un VPN pour naviguer sur les sites des DGLFI. Parce que si ça vient à se savoir…  🙂

Les commentaires sont fermés.