Un aperçu rapide de Mate-Desktop 1.21.2, mi-décembre 2018.

Je dois l’avouer, j’aime Mate-Desktop. Même si au début de son histoire je considérai que c’était un environnement digne de l’acharnement logiciel thérapeutique, il a su se faire sa place au soleil.

Même si son cycle de développement est devenu annuel après avoir fini la migration vers gtk3 à l’époque de Mate-Desktop 1.18, j’avais déjà fait un premier point d’étape en juillet 2018 de la version 1.21.0.

Je me suis dis qu’en cette fin d’année 2018 et à environ 3 mois de la version 1.22 finale, il fallait faire un nouveau bilan, histoire de voir ce que cela donnait. Je suis parti d’un clone d’une machine virtuelle créée pour le tutoriel du mois de décembre 2018.

La première étape a été de récupérer l’ensemble des codes sources de Mate Desktop 1.21.x :

wget -r -nH -nd -np -R "index.html" http://pub.mate-desktop.org/releases/1.21/

Pour les paquets à faire recompiler, j’ai appliqué les lignes de commandes suivantes, en modifiant le numéro de version à chaque fois :


asp export nom-du-paquet
cd nom-du-paquet
upgpkgsums ; makepkg -si

Et voici la liste des composants

Mate :

  1. mate-common -> précompilé
  2. mate-desktop
  3. mate-user-guide
  4. libmatekbd
  5. libmatemixer
  6. libmateweather
  7. mate-icon-theme
  8. caja
  9. mate-polkit -> précompilé
  10. marco
  11. mate-settings-daemon
  12. mate-session-manager
  13. mate-menus
  14. mate-panel
  15. mate-backgrounds -> précompilé
  16. mate-themes -> précompilé
  17. mate-notification-daemon
  18. mate-control-center
  19. mate-screensaver
  20. mate-media
  21. mate-power-manager
  22. mate-system-monitor

Mate-extra

  1. atril
  2. caja-extensions (via caja-open-terminal)
  3. engrampa
  4. eom
  5. mate-calc
  6. mate-applets
  7. mate-icon-theme-faenza -> précompilé
  8. mate-sensors-applet
  9. mate-terminal
  10. mate-user-share -> précompilé
  11. mate-utils
  12. mozo
  13. pluma
  14. python2-caja -> précompilé

J’ai ensuite lancé l’enregistrement de la vidéo ci-dessous.

Comme j’ai pu le dire, l’ensemble est toujours aussi stable, on sent que l’environnement est désormais mature et ne fait plus que des modifications au niveau interne pour se moderniser et se péréniser.

Comme je l’ai aussi précisé, je pense que la migration vers la nouvelle version majeure en février ou mars 2019 se fera dans la douceur… En tout cas, je ne vois pas l’intérêt de changer d’environnement de bureau pour le moment 🙂

9 réflexions sur « Un aperçu rapide de Mate-Desktop 1.21.2, mi-décembre 2018. »

  1. Yop,

    Est-ce qu’on a une idée de la consommation de RAM maintenant que ça tourne à GTK3 ? Parce que de ce que j’en ai pu voir, les environnements de bureau qui reposent dessus sont pas des modèles de légèreté…

  2. Merci pour ce nouvel aperçu. Dans le centre de contrôle, je n’ai rien vu pour gérer les utilisateurs/groupes puis j’ai re-parcouru la liste des paquets et effectivement il n’y a rien. Dans le temps il y avait mate-system-tools mais il a été abandonné du coup est-ce que tu sais quelle est l’alternative ? Il y a gnome-system-tools mais ça date de gnome 2.
    Bizarre qu’il n’y ait plus d’outil graphique pour ça dans MATE !?

  3. J’ai bien essayer Mate sur ma Debian, mais cela ne me convenait pas, et puis j’ai installé Lxde et j’en suis assez content, entre 350 et 380 Mo au démarrage, elle a tout ce que je veux sous la main, alors ?

    A pluche.

  4. Je suis passer a mate depuis 1 ans (ubuntu mate) jamais déçus ses simple épuré rapide !!! dommage que sous manjaro apparemment sa foire..

    A moin que cela est changer depuis !?

  5. Mon témoignage perso : je n’ai plus depuis longtemps que du bureau Mate chez moi.

    Un PC fixe avec un Archlinux Mate, et un PC portable avec du Ubuntu Mate.

    Jamais le moindre problème avec les mises à jour fréquentes d’Archlinux. De la même façon Ubuntu Mate est d’une stabilité exemplaire. Je ne cherche même pas à rester sur les versions LTS, je suis actuellement sur la 18.10 qui dispose de logiciels plus frais et qui ne souffrent d’aucun bug. Passage d’une version à l’autre tous les 6 mois les doigts dans le nez et sans la moindre crainte.

    Le meilleur bureau de Linux pour moi, et de loin. L’équipe qui est derrière ne mérite que des compliments. Comme quoi l’ancien Gnome 2 est éternel lol…  🙂

  6. Ben oui. Plus stable et plus léger que Cinnamon.

    Pour ceux qui débarquent de chez Windows, on peut le personnaliser à la sauce Linux Mint.

    Et un gestionnaire de fichiers complet.

     

     

Les commentaires sont fermés.