Il faut savoir s’humilier en beauté : le bilan de mes prédictions pour 2018.

Le 20 décembre 2017, je me lançais dans l’exercice périlleux des prédictions pour l’année à venir. J’avais fait un bilan d’étape en septembre 2018, mais voici donc le bilan final.

Premier point : non, 2018 n’a pas été l’année où le bureau linux s’est enfin démocratisé. D’ailleurs, je pense que si dans 10 ans je continue le blog, je pourrais dire : « et non, 2028 n’a pas été l’année de démocratisation du bureau linux »

Pour les distributions en difficulté, la situation est mi-figue, mi-raisin. Dans celles qui ont réussi à sortir quelque chose en cette année 2018 ?

Pour Frugalware et OpenMandriva ? Rien de rien. Mais l’année n’est pas encore finie après tout au moment où je rédige cet article !

Manjaro a fait une année 2018 en fanfare, se payant le luxe de squatter la première place du classement de curiosité de Distrowatch… Place monopolisée entre 2011 et 2017 par LinuxMint. Après, ce n’est qu’un classement de curiosité, pas de téléchargement ou d’installation 🙂

Mozilla Firefox ? Selon NetMarketShare, il est pile à 10% de part de marché !

Pour StatCounter, 9,1%. Autant dire que la partie est bientôt pliée, et que les navigateurs ne se résumeront qu’à savoir quelle interface de Webkit ou de Blink on préfère.

Pour Xfce 4.14 ? Toujours rien. D’ailleurs, un long billet de mise au point a été posté sur le blog de Xfce à ce sujet via le blog d’AndreLDM.

Pour les paquets universels, ce n’est pas encore l’année de leur adoption… D’ailleurs si on prend le principal dépôt de paquets flatpak, à savoir flathub, on arrive à peine à 460 logiciels en ce début décembre 2018. Quel grande réussite 🙂

Pour l’utilisation abusive du fork, j’ai quand même atteint l’épisode 31 de ma série DGLFI que j’ai transféré sur Peertube suite à la fermeture de mon compte youtube.

Bref, besoin de commenter outre mesure ? 🙂

Dernier point, j’avais vu juste pour la sortie de la bêta 1 d’Haiku R1, mais pas pour ReactOS qui est sorti en version 0.4.10 en novembre 2018.

Un bilan pas trop mauvais au final, même si j’avais été un brin pessimiste pour les parts de marchés de Mozilla Firefox.

Prochain exercice de prédiction ? On se dit rendez-vous pour Noël 2018 ? 🙂

5 réflexions sur « Il faut savoir s’humilier en beauté : le bilan de mes prédictions pour 2018. »

  1. 2018 a été pour moi l’abandon de XFCE, c’est ce que je retiendrais de cette année, en plus de tout le reste.

    A pluche.

    Ton bandeau à gauche me déstabilise 🙂

  2. on peut ajouter , Devuan a forké pour OpenRC , ceux qui ne juraient que par sysinit…

    bref , quel contribution apporte-t-il pour le reste de la communauté ?

    pour Xfce , je pense que l’equipe est trop petite , on a me du mal à connaitre la situation correcte et la roadmap de ce qui a été fait et de ce qu’il reste a faire

     

     

     

     

  3. Salut Fred, ton bilan n’est pas encore fini, quand je suis alle sur distrowatch mes yeux se sont bloques sur un OS qui me semble vient de naitre.

    Nom: GuixSD aka Guix System Distribution
    OS independent

    Ca serait bien que tu jette un oeil pour connaitre ton ressenti. =)

  4. Salut,

    Quelle misère ce monde du libre.

    Je viens de regarder la vidéo de Baba et encore une fois une analyse pertinente de ce que va être le monde du libre quand Windows l’aura acheté.

    Bref vers quel système se tourner avant l’echeance.

    BSD, Apple, AIX, RedHat.

Les commentaires sont fermés.