En vrac’ de milieu de semaine…

Pour varier un peu les plaisirs, un en vrac’ de milieu de semaine.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

  • Une bonne nouvelle pour les fans de distributions en rolling release : la Void Linux propose enfin de nouvelles images ISO d’installation… Il faut dire que les précédentes avaient quelque chose comme un an d’ancienneté. Plus d’infos sur les notes de publication.
  • Pour les fans de projets alliant le fou à l’inutile, je demande la ReactOS 0.4.10, vous savez la réécriture de MS-Windows en logiciel libre et open-source. Outre le fait que l’OS soit reconnu comme NT 5.2 (alias Windows 2003 Server), il rajoute un système de fichiers indispensable : Btrfs !
  • La DGLFI de la semaine, qui sera sûrement abordée par Adrien Linuxtricks sur sa chaine youtube, la Bentoo. Prenez une Funtoo, rajoutez dessus des paquets précompilés, et voila !

Côté culture ?

Bonne journée 🙂

25 réflexions sur « En vrac’ de milieu de semaine… »

  1. Du côté des rolling release l’équipe de Solus a annoncé qu’après la version 4 (pas encore sortie) ils mettraient à jour leur ISO 1 fois par mois (si possible). Ce qui est ce qui leur manque actuellement pour devenir une « vrai » rolling a mon avis :).

    1. Pour faire quoi, la réinstaller tout les mois s’il y a des bugs, façon TNV ?

      Sérieusement une rolling release ne se réinstalle pas. Et si tu fais une installation avec un téléchargement via les mirroirs, ça sert à quoi ?

      1. Quels bugs « façon TNV » ? Sinon, avoir une image ISO à jour, ça permet d’avoir une sécurité complémentaire, ou d’installer la Manjaro Tux’n’Vape sur d’autres machines sans avoir à se taper parfois plusieurs dizaines de Mo de mise à jour en post-installation.

        Pour ta conclusion, tu m’expliqueras pourquoi Manjaro et Archlinux proposent des médias d’installation à intervalles plus ou moins réguliers…

        Je suis intéressé par ta réponse 🙂

      2. Qui a parlé de réinstaller quoi que ce soit ici ?

        Les ISOs misent à jours régulièrement c’est pour les nouveaux utilisateurs, que ce soit pour éviter 1go  de maj à faire ou juste parce que tu as du matériel récent et qu’il te faut un noyau récent.

    2. Faire une ISO de rolling de temps en temps permet aux nouveaux arrivants ou à ceux qui (ré-)installent un PC de ne pas avoir des milliers de mises à jour à appliquer en post-installation. C’est utile mais ce n’est pas ça qui définit pas une « vraie rolling release », ça n’a rien à voir.

      1. Pour le « vraie rolling » je sais que je ce que j’ai dit est un peu bête et que Solus est de toute façon une vraie rolling depuis longtemps.

        En fait je faisais référence à la liste de Fred sur un article sur les rolling ou le point 1. est : « Une installation avec une image ISO qui est rafraîchie plus ou moins régulièrement. » 🙂 (l’article cite déjà Solus en rolling d’ailleurs)

        J’ai choisi Solus il y plusieurs années maintenant parce que c’était une vraie rolling (en restant malgré tout simple d’utilisation) du coup je n’ai pas de problème à savoir ça :p

  2. La DGLFI de la semaine, qui sera sûrement abordée par Adrien Linuxtricks sur sa chaine youtube, la Bentoo. Prenez une Funtoo, rajoutez dessus des paquets précompilés, et voila !

    Pas sûr. Je vais pas parler en son nom, mais en ce moment, il est plutôt occupé et ses vidéos sont plutôt orientées « trucs et astuces (à grands renforts de ligne de commande, parce qu’il la préfère aux outils en GUI, déformation professionnelle oblige) », en ce moment. Il fait pas trop dans la présentation de distributions « exotiques » ou DGLFI ; même si, il y a quelque temps, il a complété ta vidéo sur la CloverOS. Quoique, si c’est une *too… ’Fin, on verra. Là, il a essoré la dernière Fedora 29. Qui sait sur quelle autre il va s’attaquer après ?

  3. Quels bugs « façon TNV » ? Sinon, avoir une image ISO à jour, ça permet d’avoir une sécurité complémentaire, ou d’installer la Manjaro Tux’n’Vape sur d’autres machines sans avoir à se taper parfois plusieurs dizaines de Mo de mise à jour en post-installation.

    Avec le débit moyen des connexions internet actuelles j’ai pas l’impression que les mises à jours mettent tant de temps que ca à se faire. Ceci même avec une ancienne ISO d’une distribution linux (> 6mois), d’après mon expérience personnelle.

    Est-ce que ca apporte vraiment un gain en temps de faire une mise à jour tous les mois plutôt que tous les mois ou tous les 6 mois ou 1 an ? Ca fait gagner combien de temps en moyenne à la mise à jour pour l’utilisateur ?

    J’ai l’impression que ca n’apporte au final pas grand chose (hormis quelques minutes de plus à la mise à jour) de faire une ISO tous les mois.

    1. Pour les connexions, il est vrai que tout le monde a la fibre ou le très haut débit près de chez soi. Le gain ? Celui de s’économiser parfois une heure de téléchargement et d’installation de mise à jour. Après, chacun voit midi à sa porte.

      1. Je fais les grosses maj par le mode point d’accès du téléphone. Quelques minutes pour plusieurs centaines d’ego…

        Et je suis loin de bouffer mon forfait à 5€.

        Poyr les autres, hebdomadaires, ça passe très bien oarADSL, même avec une assez petite connexion comme la mienne.

        Une Iso par semestre serait donc largement suffisante et pourrait être bien testée en plus.

        A+

        1. Il y a toujours le problème du débit et de la stabilité de la ligne.

          Ta dernière remarque montre ta méconnaissance du monde des distributions en rolling. Il n’y a pas de « fixation » sur des versions précises des logiciels, étant donné qu’ils sont mis à jour au fil des publications en amont.

          Une ISO semestrielle ? Du suicide pur et simple, car tu doublerais voire triplerais la taille de l’ISO d’installation en terme de mises à jour.

          Quand on voit comment des distributions fixed bien testée comme la Debian se prennent de mises à jour à chaque « point-release », on se dit que les « bons tests », c’est au mieux du voeu pieux, au pire du grand foutage de gueule.

          1. Et bien de mon coté je comprends et suis bien contents que certaines distributions qui bougent vite adopte des sorties ISO fréquentes, simple exemple, openSUSE leap bouge pas mal, ne sort pas d’ISO entre temps jusqu’a sa prochaine, en meme temps une nouvelle version est prévu une fois dans l’année, sauf que malgré que la sortie soit récente (avril ou mai 2018) et bien celui qui doit l’installer aujourd’hui se tape dans les 500 paquets à mettre à jour, et ça c’est seulement des update officiels sans ajouter d’autres dépôts…

             

            Encore pour continuer dans l’exemple, la Tumbleweed c’est deux à trois fois par semaine qu’on a une nouvelle ISO, effectivement en deux semaine je me retrouve avec plus de 400 paquets à uploader, donc la nouvelle ISO me permet de gagner du temps quand je dois mettre ça sur plusieurs PC.

             

            UN dernier exemple et pas des moindre, Debian, je suis bien content que Debian me propose tous les X mois une ISO 9.X (actuellement c’est la 9.6) qui regroupe les dernières updates, ce qui permet d’installer sur plusieurs machine sans se taper un nombre conséquent d’updates, imagines toi de te taper toutes les updates depuis la sortie de Stretch?

            Je trouve ça donc tres bien et beaucoup de distributions devraient en prendre de la graine.

          2. Modulo le fait que je considère que l’entreprise derrière le caméléon est racheté tous les deux ans, que la Tumbleweed a été créée pour surfer sur la vague de la mode des rollings, je suis d’accord avec ton commentaire dans son ensemble.

            Ensuite, tout dépend de la taille des paquets. Si tu as 400 paquets pour 800 Mo, ça peut aller… 🙂

          3. Quand on voit comment des distributions fixed bien testée comme la Debian se prennent de mises à jour à chaque « point-release », on se dit que les « bons tests », c’est au mieux du voeu pieux, au pire du grand foutage de gueule.

            Juste des updates de sécurité, heureusement du reste qu’il y en a, sinon un peu de corrections de bugs mais pas tant que ça comme quoi le fixed à la debian fonctionne très bien.

             

            Après aucuns logiciels née sans bugs ni failles, donc même avec les meilleurs intentions on ne peut pas être 100% sans corrections, du reste c’est pas pour rien que des distributions comme Centos ou Debian font en sorte ne de pas faire la course à la dernière version dans leurs versions stable, c’est juste pour une question que nouvelle version veut dire moins de teste donc plus de failles ou de bugs potentiels.

          4. Modulo le fait que je considère que l’entreprise derrière le caméléon est racheté tous les deux ans,

            Oui moi aussi je n’aime pas savoir sur quel pieds danser, entre temps le dernier achat est plutôt une bonne nouvelle pour le projet car SUSE redevient une société indépendante et européenne. Mais qui sera le prochain propriétaire, Microsoft (sans rire j’y pense de plus en plus que microsoft s’offre un linux)

            que la Tumbleweed a été créée pour surfer sur la vague de la mode des rollings, je suis d’accord avec ton commentaire dans son ensemble.

            Oui c’est plutôt bon signe, le projet a écouté ses utilisateurs qui demandaient une stable à la debian et une rolling à la arch. De plus derrière ça suit bien avec des test de qualité poussé et automatique, un OBS qui permet de contribuer facilement, bref, dans l’ensemble c’est pour contribuer l’une des plus facile d’accès et des plus encourageante/accueillante! Rien à voir avec une Debian par exemple ( je suis toujours en attente –de quoi, je sais pas– pour l’ajout d’un paquet!!!)

             

            Ensuite, tout dépend de la taille des paquets. Si tu as 400 paquets pour 800 Mo, ça peut aller…

            Oui ça va à part quand tu as une connexion de merde, le fibre n’est pas encore partout, l’ADSL de qualité n’est pas aussi fréquent que l’on veut croire, exemple: Bezons dans le 95, avant la fibre (et encore pour ceux qui peuvent) on dépassait pas les 200 ko/s… Cormeilles en Parisis dans le 95, je n’avais pas plus de 1000ko/s (ce qui est très bien), mes parents eux sont à peine dans les 400ko/s avec du vent derrière… Bref, je peux continuer comme ça, regarde le forum de Cyrille tu verra sa dernière réflexion sur le sujet, la 4g comme chez moi du reste, j’y suis en ce moment avec, c’est bien mais c’est pas non plus top, dépend énormément du nombre de personnes sur la dite borne.

            En gros, 800 Mo chez mes parents, ça représente 30 minutes de téléchargement uniquement…

          5. Mais qui sera le prochain propriétaire, Microsoft (sans rire j’y pense de plus en plus que microsoft s’offre un linux)

            Vu que c’est le « Bash d’Ubuntu » qui a été intégré le premier dans le « sous-système Windows pour Linux » (WSL) de Windows 10, et considérant les dernières actualités dans ce domaine, je penserais à Canonical plutôt que *SUSE, si Microsoft devait racheter une entreprise qui fait un Linux.

  4. Rose Calamine, c’est le genre de truc à te foutre le bourdon encore pire que le journal de 20h 🙂

    Je préfère de loin « Repeat please » qui me semble plus joyeux.

    A pluche.

  5. Bonjour Fred,

    Une fois de plus, ton dernier billet est une pépite car tu m’as donné envie de découvrir une distrib « light » que je ne connaissais pas encore et qui va du coup rejoindre ma liste des favorites de part sa légèreté: void linux !!!

    Je viens d’installer la dernière iso via Virtual Box, franchement c’est impressionnant de légèreté, de stabilité, et de rapidité. Je viens de découvrir que tu avais fait une vidéo à son sujet l’année dernière, une chance !

    petite question cependant: j’ai téléchargé sur tes recommandations l’iso en déclinaison « mate » (800 Mo, une paille !). Comment puis-je la franciser car sur ta vidéo, tu étais parti d’une base si je ne me trompe pas … d’avance merci !

    Cordialement, Sony.

  6. Avez vous des nouvelles fraîches du coté de Mageia ? La version 7 se fait attendre et j’aimerai savoir ce qu’il en est. Avez vous eu l’occasion de tester l’état actuel de la version Cauldron ? Je pense que cela ferait une bonne vidéo (comme vous savez si bien les faire). Pensez vous que le développement suit son court normalement, ou bien au contraire que le projet est ce que l’on pourrait dire « à l’arrêt » ? De mon point de vue chaque nouvelle version prend toujours plus de retard et la communication reste toujours absente, de ce fait je m’inquiète pour l’avenir de ce projet. J’ai même de sérieux doutes concernant la sortie de la version 7. Rendez vous compte, la Mageia 6 fut publiée péniblement en Juillet 2017, après de long retards. Nous sommes presque un an et demi plus tard, et toujours aucune information visible à l’horizon concernant la version 7 (et ne parlons même pas d’une version beta).

    La situation n’est pas non plus reluisante si l’on s’intéresse à la structure du projet. Après le rififi du début d’année et le départ de certains membres fondateurs, les discussions avaient démarré pour évoquer un remplacement du « board », l’organe principal de direction du projet. Les discussions ont stoppé abruptement aussi vite qu’elles avaient démarré il y a plus de 6 mois, sans la moindre action concrète, et c’est maintenant le silence absolut à ce sujet. Rappelons qu’aucun nouveau board n’a été élu depuis plusieurs années contrairement aux règles pourtant définies dans les statuts de l’association. La majorité des membres en fonction dans le board ne sont plus actifs dans le projet. En particulier la présidente de l’association est inactive depuis de nombreux mois, mais n’a pourtant toujours pas été remplacée dans ses fonctions.

    Du coté du council, l’autre organe de gouvernance du projet, ce n’est pas mieux. Cela fait des mois que le council ne s’est pas réuni. En réalité il ne s’est réuni qu’une seule fois en 2018, alors qu’il se réunissait toutes les semaines lors des premières années. La encore, ce groupe n’est constitué principalement que de membres inactifs.

    Autre signe qui ne trompe pas, le site web du projet est actuellement inaccessible. Depuis combien de temps ? Je ne le sais pas, mais ce n’est pas bon signe. D’autant plus que personne ne semble s’en inquiéter. Ne reste il plus aucun utilisateur de Mageia ? Est ce la fin du projet ? Le mieux serait de clarifier les choses une bonne fois pour toute plutôt que de laisser les derniers utilisateurs dans le flou le plus complet.

    1. Une réponse rapide et concise à ce long commentaire.

      Non, je n’ai aucune nouvelle de la Mageia, et je dois dire que le silence radio est la pire des communications possibles. À croire que les personnes qui s’activent sur les paquets considèrent que parler aux personnes utilisant la distribution, c’est plus que secondaire.

      Je n’étais pas au courant des péripéties en interne, et à la vue de ce que j’ai pu lire, ça commence à sentir vraiment mauvais.

      La Mageia 7 ? Si elle sort un jour, ce sera beau pour le projet. Je dois dire que comme pour sa soeur ennemie, j’en ai fini par tirer la conclusion que ce sont des acharnements thérapeutiques avec des outils ancestraux sur le cadavre d’une distribution jadis synonyme d’accès au grand public.

      2019 sera l’année du « ça passe ou ça casse » pour Mageia et OpenMandriva. Mais pour des raisons de tranquillité, je n’en parlerais pas autrement que sous la forme d’entrefilets rapides 🙂

        1. la présidente de l’association [Mageia] est inactive depuis de nombreux mois, mais n’a pourtant toujours pas été remplacée dans ses fonctions.

          Elle s’est carrément barrée, d’ailleurs, si je me souviens bien… Comme plein de haut-placés dans l’organigramme.

          Alors, ouais, déjà que je me demandais donc qui bosse encore sur cette distribution, après toutes ces annonces de départs ; là, avec ce que tu relates, ma question se transforme en « y a-t-il encore au moins une personne qui donne de son temps à Mageia, ou ils se sont tous barrés et peut-on officiellement déclarer le projet mort, même si les forums plus ou moins officiels ont encore de l’activité ? ». Cela dit, le site fonctionne (je viens d’essayer) : c’était peut-être qu’une panne temporaire ou tu es tombé sur une coupure pour maintenance du serveur, Jacques.

          Dire que même Adrien D, qui est loin d’être un sanguin comme notre tonton Fred et aime beaucoup cette distribution (il était dessus, avant de passer sur Calculate), a décidé de prendre ses distances, il y a bien deux ans, maintenant…

          1. Adrien semble passer de temps à autres et semble être un des admins du forum de Mageia Linux Online. Mais apparemment, il y aurait une feuille de route pour sortir la version 7 pour janvier 2019… Bon courage aux derniers mainteneurs qui s’acharnent sur ce projet : https://wiki.mageia.org/en/Mageia_7_Development

            La bêta 1 serait prévue pour fin novembre 2018. Je ne demande qu’à y croire même si je considère ce projet désormais comme inutile et comme uniquement un acharnement thérapeutique sur le cadavre de la Mandriva Linux.

            Si on veut le duo KDE et base RPM, autant aller sur Fedora KDE voire OpenSuSE pour les personnes qui apprécient les outils système qui se mèlent de tout, même de la gestion de la cafetière.

Les commentaires sont fermés.