Guide d’installation d’Archlinux, version de novembre 2018.

Voici la soixantième version du tutoriel pour installer une Archlinux, que ce soit avec une machine virtuelle, utilisant un Bios ou un circuit UEFI. Cette version rend obsolète celle d’octobre 2018.

Note : des versions plus dynamiques sont disponibles sur mes espaces github et framagit.

Si vous avez besoin d’une image ISO en 32 bits, le projet archlinux32 vous en proposera une.

Côté environnements : Gnome 3.30.2, Plasma 5.14.x, Xfce 4.12.0 et Mate-Desktop 1.20.3 en gtk3, Cinnamon 4.0.0 et Deepin 15.8.

NB : si vous voulez faire une installation avec l’UEFI, il faut utiliser cgdisk, gfdisk ou gparted, et créer un partitionnement GPT. Sinon, ça plantera !

Ce n’est pas un tutoriel à suivre au pied de la lettre, mais une base pour se dégrossir. Le fichier au format zip contient :

  • La version odt
  • La version pdf
  • La version ePub
  • La version mobi (pour Kindle)

Le guide en question est sous licence CC-BY-SA 4.0 à compter du mois de mai 2016.

Bonne lecture et n’hésitez pas à me faire des retours en cas de coquilles !

12 réflexions sur « Guide d’installation d’Archlinux, version de novembre 2018. »

  1. Salut Monsieur Fred,

    Merci pour cette soixantième version.

    Ma Virtualbox va encore fumer !

    EXCELLENT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    1. J’ai juste précisé le fond de ma pensée. Après la mise à l’arrêt de ma chaine Youtube, je pense que nombre de trolls qui voulaient ma peau virtuelle auront tendance à souffrir d’éjaculation précoce avant de se retourner contre un autre gros youtubeur qui a un sacré niveau technique.

      Je suis obligé d’attendre le 12-13 novembre pour officialiser la fin de ma chaîne youtube. Dans le mois qui suivra, ça saignera pas mal dans le petit monde du youtube linuxien francophone qui veut se friter tranquillement sur les environnements de bureau comme dans les années 1998-2005.

  2. bonjour fred.

    Sans vouloir forcement installer arch dans l’ immédiat (j’apprends sur manjaro) , je découvre le paquet bash-completion (complétion en terminal que j’utilise pourtant depuis longtemps sans savoir d’où ça viens).

    Hop j’ouvre un terminal sur ma manjaro pour satisfaire ma curiosité: « yay completion » . et je constate que ce paquet n’est pas installé mais kcompletion (Text completion helpers and widgets) l’est. (ma complétion fonctionne et en émulateur de terminal et sur une cession console)

    Quid? K? pour kde? (j’ai pourtant xfce nativement….) 483kib vs 177 kib?  kcompletion serais t il plus « complet » que bash-completion? spécificité à manjaro?

    1. apres plus de recherche je vois que ce paquet kde vient de l’install de jeu kde picmi, bref donc rien à voir dsl.

      donc la seule question qui reste est:  a quoi sert ce bash-completion du coup?

  3. Merci Beaucoup Fred pour ce tutoriel de grande qualité qui s’améliore de version en version. Arch ne fait pas partie des distributions les plus faciles à prendre en main mais grâce à ton support d’une part, et VirtualBox d’autre part (quelle joie de tester dans tous les sens et de tout casser sans le moindre risque !), Arch  avec sa francisation parfaite gagne vraiment à être connue. Longue vie à ce blog !

Les commentaires sont fermés.