Une raison de plus de détester l’open-source actuel ?

Vous le savez, j’ai exprimé de nombreuses fois mon dégoût du monde libre et open-source actuel.

Après le plagiat à peine dissimulé de l’outil AMAR (en partant d’un vieux code du dit outil), les dénégations mal ficelées d’une personne qui veut le pouvoir sur le youtube linux francophone et une micro-vidéo du soit-disant développeur qui ne fait que prouver le vol du code, on pouvait se dire qu’on pouvait tomber difficilement tomber plus bas.

Petite parenthèse : il est vrai qu’à 16 ans, on a l’expérience d’un développeur sénior qui a connu les débuts de python. Surtout qu’à 16 ans, j’étais plus occupé par les galanteries et apprendre à écrire ma langue maternelle sans faire 15 fautes  qu’apprendre à coder. Fermons la parenthèse.

Je me suis trompé car on tombe dans les propos franchement crasseux digne des années 1930 : prenez une dose d’anarchisme mal digérée, une autre de nationalisme, une troisième de xénophobie envers les peuples autochtones, une quatrième d’ultra-libéralisme poussé à l’absurde…

Secouez le tout et vous obtiendrez une personne qui vous donnerait envie de sortir la Gatling.

Cette vidéo a été enregistrée par Baba Orhum et il l’a posté sur Peertube.

Passez outre la maison d’édition proposée et concentrez-vous sur le propos.

Petite remarque d’une personne ayant eu un cursus en économie au lycée et en université : quand on me sort l’auto-régulation du marché, je sors les crises boursières de 1929, 1987 ou encore 2008… Mais passons.

En ce qui me concerne, si le modelinux francophone se limite à celui de Youtube, Microsoft, Google et Apple n’ont plus qu’à ramasser les morceaux, car le monde du libre francophone est mort et enterré.

C’est à vous de l’empêcher, s’il n’est pas trop tard. Car si ma chaine youtube disparait, puis celle d’Adrien Linuxtricks, il ne vous restera que celle d’un vendeur de Royco Minute Soup… Intéressant, non ? 🙂

42 réflexions sur « Une raison de plus de détester l’open-source actuel ? »

  1. Je n’ai pas regardé la vidéo mais de mon humble avis, le problème de « l’open-source francophone » (entendez par là des blogs/vlogs francophones qui traitent d’open-source) est que généralement on s’intéresse plus à ce que les autres « blogueurs » font/disent que de réellement produire du contenu intéressant. On s’intéresse beaucoup plus à la forme que de traiter des sujets dans le fond et parmi les quelques articles intéressants qu’on trouve, une partie est des traductions d’articles parus dans une autre langue.

    La plupart des ressources intéressantes que je consulte sur le libre sont en anglais et j’avoue me lasser des guerres d’ego et autres disputes et des blogs qui citent des extrait de sujets publiés en anglais en faisant un simple copier/coller dans un traducteur automatique sans même prendre la peine de reformuler les formulations qui ont été mal traduites et qui n’ont aucun sens.

    C’est un bien triste tableau, en effet. Ceci dit, je ne pense pas qu’il faille tout jeter sans autre forme de procès. Je comprend (bien que je déplore) que le monde actuel incite à produire du contenu régulièrement sans quoi, il est difficile pour un blog d’exister et du coup, ce qui nuit certainement à la production d’articles de fond qui demande beaucoup de temps à produire. D’autre part, chacun son niveau et ses centres d’intérêts… Un débutant total mais motivé qui créé un blog ne pourra pas traiter de sujets hyper complexes et fera certainement des erreurs mais il faut bien commencer quelque part et si au lieu d’être bienveillant on critique (dans le sens négatif du terme) ce que ces personnes font, elles deviendront aigries ou s’en iront dégoûtées.

    Bref, j’aimerais bien trouver un blog de passionné qui traite des sujets qui l’intéressent en se fichant complètement du rythme de publication ou de ce que les autres disent/font, c’est à mon avis le meilleur moyen de retrouver une atmosphère sereine et du contenu auquel on a vraiment envie de s’intéresser.

    1. Les blogs de passionnés, c’est dépassé, tout comme de lire. Qui ira lire un article de plusieurs pages alors qu’une vidéo de 5 minutes aura plus d’attrait ?

      Et puis, ce n’est pas le contenu qui compte, c’est la manière dont on raconte le truc. Tu peux prendre un fait vérifiable, mais si tu décris de manière posé, ça n’aura aucun intérêt.

      Un bâteleur de foire aura largement plus d’attrait. Et ne crois pas que ce problème soit limité à la sphère francophone, bien au contraire : c’est généralisé mais avec beaucoup plus de violence dans le monde anglophone.

      1. Moi je lis des articles de plusieurs pages, par exemple quand je suis dans les transports en commun, dans une salle d’attente ou simplement à la maison et que la TV est allumée, de la musique ou des petits montres qui courent dans tous les sens.
        Je suis sans doute un cas particulier mais je préfère des haut-parleurs aux écouteurs/casques audio
        Si l’article est illustré d’exemples, on peut facilement faire des copier/coller. On peut relire un paragraphe autant de fois que nécessaire (on peut aussi revenir en arrière sur une vidéo et on peut trouver les exemples sous la vidéo ou via un lien mais c’est moins pratique je trouve).

        Et puis les tuto en vidéo c’est génial quand c’est bien fait càd une vidéo préparée avec un focus sur un sujet bien particulier et un montage bien fait pour aller droit au but. Malheureusement on ne trouve ca quasiment que sur certains e-learning professionnels. Sur youtube on trouve beaucoup de vidéos à peine voir pas préparées du tout et on voit l’auteur s’y prendre plusieurs fois pour taper une commande avec les paramètres qui vont bien ou qui installe une application qui manque et qui baratine pour meubler pendant l’installation au lieu de couper au montage ou au contraire qui explique qu’on devrait voir ceci ou cela mais que comme il l’avait déjà fait, il ne sait plus le montrer… Il y a aussi ces « merveilleuses » vidéo dans lesquelles on se passe de micro et on tape les explications dans un éditeur texte et souvent on ajoute une horrible musique par dessus… Bref on perd 10 minutes pour une truc qui aurait pu être fait en moins de 2 minutes si la vidéo avait été montée/préparée correctement.

        Mais bon, je me rend bien compte que je tiens plus de l’exception… mon côté vieux jeu sans doute 😛

  2. L’auto-régulation dans le libre me fait doucement rire. Les projets qui tiennent la route sont quasiment tous pilotés par une grosse boite, une fondation ou alors un mec qui tient les reines fermement (Linus Torvalds,  Ikey Doherty) pour que sa file droit. 

    1. Malheureusement l’été 2018 est plutôt sombre pour ces deux personnes..
      Je viens de lire une lettre ouverte d’Ikey Doherty en quoi il se retire du développement de Solus OS

      1. Je ne reconnais plus le monde du libre et de l’open-source tel que je l’ai connu dans les années 1996 à 2000.

        Ces deux mondes devaient être beaucoup plus confidentiels à l’époque, en terme de contributeurs et d’utilisateurs, donc c’est normal qu’il y’avait moins de soucis.

         

          1. En plus dans la fin des années 1990 il n’y avait pas de youtube pour se montrer. On était juste visible dans les projets, les mails, … Donc c’était plus difficile de faire son malin.

            Et puis c’est comme dans tous les domaines (artistique, sportif, informatique, …). Quand il y’a peu de monde tout va bien, on est en mode artisanal, il y’a peu de concurrence, …

            Dès que ca grossit et que l’argent rentre en jeu c’est fini. Seuls sont qui ont de l’argent peuvent faire quelque chose. Aujourd’hui les projets qui fonctionnent bien sont ceux  qui fonctionnent avec des entreprises privées. Les contributeurs des entreprises sont plus efficaces : ils sont payés pour ca  et doivent respectés les règles de leur employeurs. C’est normal que des projets du libre fonctionnent bien dans ces conditions.

            Je ne vois pas comme des individus qui contribuent gratuitement pendant leur temps libre peuvent être aussi efficaces que des gens salariés, notamment ceux des grosses entreprises (IBM, …).

  3. Bonjour

    j’ai installer fedora 29 mate par une mis à niveau , je voulais savoir à quoi sert les flatpack et comment les installer sur une fedora 29 mate

    merci

    1. Les flatpaks sont une réinvention des .apps d’Apple : des archives contenant les logiciels et leurs dépendances pour fonctionner. On y a rajouté une couche de bac à sable – sécurité à la mode actuellement – pour faire « hype ».

      C’est une volonté de proposer des logiciels frais sur des bases qui ne pourraient pas être disponible autrement.

  4. Quand j’ai vu juste la vignette de la vidéo ça m’a bien saoulé. J’ai directement commenté et bim les trolls qui te font asseoir car t’ouvres ta gueule. J’ai également vu baba se faire incendier par la suite et ça m’a complètement dégoûté…

    Le Actualia fait son kéké dans les commentaires en soutenant les trolls face à baba mais il été bien content d’utiliser une TNV Mate fût un temps. Merci le remerciement ! :c
    Je suis encore énervé par cette histoire, bien que je sois calmé un peu.

    En parlant de TNV… C’est de la merde, un fork, etc ? Pour pas changer comme d’habitude… On a beau répéter X fois que TNV est une savoir communautaire adressée au public francophone mais non. Comme dirait l’autre « Ça continue encore et encore; c’est que le début, d’accord d’accord. » Ok, UbuntuKylin, saveur adressée au marché chinois c’est une DGLFI si on suit la logique. 🙂

    Des fois j’ai bien envie que Microsoft/Apple ou Google rachète entièrement le libre, au moins il y aurait plus à supporter ces boulets remplit de merde. :/

    Heureusement qu’on a besoin que d’un wiki et quelques recherches pour se débrouiller (les vidéos c’est un plus, surtout quand le youtuber est bien) sinon je crois que ça serait retour 100% Windows avec du WSL pour compléter.

    Faut toujours que les gens bien payent pour les cons. Ça reflète bien la société depuis un certains nombres d’années.

     

    si ma chaine youtube disparait, puis celle d’Adrien Linuxtricks, il ne vous restera que celle d’un vendeur de Royco Minute Soup… Intéressant, non ?

    Encore faut-il que la soupe soit bonne mais elle est avariée 🙂

  5. Voilà le type de billet que tu devrais arrêter de faire, je parle du moment où tu accusé un petit gars de 17 ans de voler du code de amar, c’est pathétique et ridicule…

    D’abord le gars te montre en vidéo que c’est faux mais toi et l’autre vapoteur tu le dénigre et rajouté une couche.

    Mais même si c’est du vol, amar dit moi ce truc là est avec quelle licence? Je suppose une de libre qui permet de forker? Bref, tu te plaint de la mentalité du libre et toi et ton copain on dirait que vous êtes jaloux de ce que ce gosse de 17 ans fait, j’aurais bien honte a ta place.

     

    Dois-je te rappeler que votre merde tuxtrucvap qui sert a rien est aussi un fork? Donc vous avez volez du code libre? C’est ridicule…

     

    Merde tu as 45 ans et très aussi mature que mon neveux de 8 ans… Et je parle même pas de l’autre sans deconner, je comprends pourquoi il n’ose plus avoir de chaîne a lui, il se ferait sans cesse rabaissé.

    Bref, la dessus tu me déçois, faire du libre et ne pas comprendre les 4 principes de bases du libre… Mets donc tes tutos pour l’installation de arch en licence non libre car tu risque de te faire forker.

    1. Oh, le beau commentaire moraliste que tu aurais mieux fait de ne pas écrire. Tu ne connais pas la personne en question qui a repris du vieux code d’Amar – sans citer les auteurs d’origine – en se l’attribuant : c’est donc du plagiat.

      Un fork, tu crédites les auteurs, le plagiat, tu t’attribues la paternité du code. Cf la distribution Namib GNU/Linux qui a pompé et enlevé les références aux développeurs d’origine.

      Amar => GPL. Donc tu es obligé de conserver – sauf erreur de ma part – la même license. Autre point masqué par Florian alias Minzord. Pas très joli tout cela.

      Pour tux’n’vape, ce n’est pas un fork, c’est une respin. Si tu ne sais pas faire la différence entre les deux notions, dommage pour toi.

      Je n’ai aucune honte à éprouver envers un gamin auprès duquel tu as une écriture digne d’un prix goncourt. Pour rester gentil, il pète largement au dessus de son cul. S’il croit pouvoir un jour devenir développeur, il se trompe lourdement.

      Pour avoir donné de ma personne et avoir dit certaines vérités technique, j’ai eu des emmerdes sans fins. Ma chaine youtube, je l’arrête et je souhaite bien du courage à Adrien Linuxtricks pour continuer.

      Je connais Baba Orhum, je suis le parrain de ses enfants. Et si tu ne veux pas ouvrir les yeux sur la pourriture du monde du libre que nous dénonçons, c’est dommage.

      Quant à mes tutos sur Archlinux, ils sont sous licence libre, car je ne confonds pas le fork qui crédite les auteurs d’origine du plagiat fait par Minzord (en se basant sur une vieille version du code d’AMAR) ou encore Frederic2ec créateur de la Namib qui a allègrement plagié Manjaro pour ses outils.

      Bonne fin de journée, Sébastien.

  6. Je n’ai aucune honte à éprouver envers un gamin auprès duquel tu as une écriture digne d’un prix goncourt. Pour rester gentil, il pète largement au dessus de son cul. S’il croit pouvoir un jour devenir développeur, il se trompe lourdement.

     

    Comment tu peux affirmer ca ? Tu le connais dans la vie privée ?
    Il ne faut pas être un génie de l’informatique pour être développeur. Un BTS ou DUT et savoir se vendre ca suffit pour trouver un poste de développeur.

     

    1. Je peux l’affirmer car je l’ai fréquenté sur un canal discord et son niveau est actuellement très faible. On verra dans quelques années.

      Ensuite, savoir se vendre c’est bien. Écrire correctement sa langue maternelle, c’est quand même important pour être crédible auprès d’un employeur.

      1. Si il passe un diplôme (BAC+2 mini) en informatique il apprendra des compétences qu’il n’a pas aujourd’hui.

        En aucun cas tu ne peux affirmer qu’il ne deviendra pas développeur, tu peux juste le supposer. En francais ce sont deux tournures de phrases différentes.

        Et puis tu n’es pas dans le monde professionnel, je doute que tu connaisses les qualités précises requises du monde de l’entreprise (niveau en francais, niveau technique, …).

        1. Encore faut-il qu’il décroche le BAC. Ce serait déjà une première étape.

          Je ne parierai pas un paquet de carambar sur son avenir en tant que développeur.

          Quant au monde professionnel, savoir lire et écrire correctement un minimum sa langue maternelle est un pré-requis, même dans des domaines de « bas niveau » comme le nettoyage industriel par exemple.

          1. Dans la théorie c’est vrai.

            Je bosse dans l’industrie. Je vois beaucoup d’opérateurs, de techniciens et même certains managers qui font des fautes d’ortographe régulièrement. Ca n’a pas empêché pour eux de se faire embaucher.

            Malgré tout ils font du bon travail. Malgré leur faiblesse  en ortographe ils sont très compétents.  Ce sont des postes purement techniques, ils ne communiquent que rarement avec l’extérieur.

             

             

             

          2. Il y a une différence entre faire des fautes – ce qui arrive à tout le monde – et écrire phonétiquement avec une expression écrite qui n’a aucun sens intrinsèque.

            Ensuite, la compétence n’a rien à voir avec le niveau en orthographe, je suis d’accord. Mais si tu as un chef de projet qui écrit phonétiquement et que tu ne comprends rien, ça peut vite tourner aux emmerdes.

    2. Faire des reproches sur l’écriture de quelqu’un est un exercice périlleux. Il faut être certains de ne pas en faire soi-même. Surtout lorsqu’on est un romancier.
      (on écrit « au-dessus »)

      1. Simple remarque : je n’ai jamais prétendu être un romancier. Ensuite, il y a une différence entre faire une ou deux fautes par inattention et écrire en mode phonétique et au contenu sans aucun sens compréhensible.

  7. Personnellement, j’ai fait quelques entreprises maintenant, et l’orthographe, du moins les fautes, sont considérées comme un manque de respect pour celles et ceux qui vont lire. En dehors du fait que cela fait ressortir les lacunes de l’auteur. On parle d’une langue maternelle, il y a un minimum …

  8.  » envie de sortir la Gatling.  »

    Bonsoir,

    j’ai appris quelque chose aujourd’hui, comme quoi lire les blogs peut rapporter du savoir. Après recherche j’ai vu des photos de cette machine. Vieux westerns avec décimation des « méchants » façon industrielle…

    Il règne une drôle d’ambiance en ce moment dans le « monde du libre « , certes il y a des problèmes de blog à blog, entre « trolls diplômés » et chaînes d’intéressement, d’un commentaire à l’autre, mais de là à imaginer une mitrailleuse braquée sur une foule dont je pourrais faire partie, cela fait froid dans le dos…

    Enfin, j’espère que cela relève d’un humour particulier sachant que tout ce qui est excessif peut paraître insignifiant, sauf aux psychopathes de passage, et il y en a partout…

    1. Pour la gatling, c’était une image. Mais quand on tombe sur des personnes qui feraient passer le propagandiste au pied bot pour un enfant de choeur, ça donne des envies de sortir la gatling, la remplir de crottes de chiens ou de chats et de tirer dessus.

      L’ambiance est un brin délétère en ce moment. Ce qui me donne envie d’aller voir ailleurs – spécialement en ce qui concerne Youtube, tout en me recentrant sur des activités tierces mises de côté durant trop longtemps.

  9. « S’attaquer ainsi a un gamin de 17 ans à 40 passés me laisse coit. »

    Il faut lire :  » coi « .

    Le coït c’est autre chose.

    On apprend toujours quelque chose chez Bezies !

  10. Rien ne me gène. Simplement quand on utilise des termes grossiers, je vire les commentaires. Quant à mes compétences, elles sont spécialement développées pour trouver les personnes qui pètent plus haut que leurs culs et les tendances à promouvoir une forme d’idiocratie comme celle de la post-méritocratie.

    Sans oublier la tendance à vouloir envoyer à la casse les anciens pour prendre la place. Bref, rien de bien nouveau au final.

  11. Bonjour Fred.

    Je viens de prendre le temps d’analyser le code source des deux fichiers python.

    Alors n’étant qu’un pauvre développeur depuis l’âge de 14 ans (et j’en ai 45 maintenant), j’ai assez de mal à trouver le plagiat.

    Tu crie au plagia, tu tombe à bras raccourcis sur un jeune de 16 ans, mais je n’ai vu nulle part une démonstration  quelconque de code plagié.

    Ha oui, l’idée a été plagiée.

     

    Alors, à moins que tu ne donne les lignes plagiées, tu es carrément à côté de la plaque.

    J’ai surtout compris par contre, qu’entre actualia et txnvp, c’est pas l’amour mais plutôt la guerre ouverte et que tout est bon pour faire du tord à l’autre.

     

    Cour de maternelle quoi……

    1. Le code source repris par Minzord est une vieille version du code de l’amar-installer. Ensuite, connaissant le programmeur en question, j’avoue que j’ai nombre de doutes.

      Quant à Actualia, il sera content, je laisse ma chaine youtube en mode archive dès que j’y accèderais de nouveau.

      Je laisse au vendeur de soupe qui change d’avis comme de chemises être une des plus grosses chaine du youtube linux francophone devant Adrien Linuxtricks.

  12. Donc, tu crie au plagiat et tu n’apporte pas la moindre preuve.

    Alors, je vais te poser une question: ne penses-tu pas qu’a passé 40 ans, on est pas capable de prendre un minimum de recul au lieu de partir en mode enragé comme tu le fais ?

    A 16 ans on pense tout savoir, tout connaitre. Et toi au lieu de te poser en tant qu’adulte, tu sorts le napalm et tu arrose façon gosse de maternelle.

     

    Parfois, tu devrais dormir une voir deux nuits lorsqu’un sujet te fout la haine histoire de prendre le recul et de laisse retomber le soufflé 😉

    1. Je connais le niveau technique du développeur en question. Donc, je sais qu’il a repris du vieux code, viré les remerciements d’origine et déclaré que c’était son propre travail.

      J’ai toujours eu tendance à réagir au quart de tour. Spécialement quand je connais les personnes derrière les manoeuvres en question.

      Ce gosse ? Aux dernières nouvelles, il était bloqué en classe de 3e alors qu’il avait déjà 16 ans. Je sais, un redoublement, ça arrive. Mais avec son niveau de français écrit, je pense que le mal est plus profond.

      Dormir ? Impossible. Je suis trop émotionnel pour laisser passer un tel comportement. Mais ce n’est pas pire qu’un autre qui après avoir demandé de l’aide ne m’a pas crédité par la suite, tirant la couverture à soi. La politesse, ça se perd, tout comme l’honnêteté.

      Enfin, je préfère quitter Youtube et ses dramas permanents. Je suis à la limite du burn out, en ayant réalisé qu’il n’y a aucune volonté réelle de démocratiser au final le bureau libre.

      C’est tellement mieux de se taper sur la gueule pour les inits, les environnements de bureaux ou encore un éditeur de texte…

  13. Le code source repris par Minzord est une vieille version du code de l’amar-installer. Ensuite, connaissant le programmeur en question, j’avoue que j’ai nombre de doutes.

    Le code présenté est complètement différent – puisque tu ne nous présentes pas « l’ancien code », il est difficile de te croire. N’aies pas de doutes, le code du « jeune » est certainement celui d’un débutant :

    – pkgbuild très mal fait ( ressources dans bin)
    – code python « débutant » ( os.system(« echo ‘SigLevel = Never’ >> /etc/pacman.conf ») )

    Oui, c’est un plagia de  amar et indiquer la source d’inspiration serait un minimum mais , personnellement ce n’est aucunement un plagia au niveau du code.
    Reprendre les bonnes idées des autres est plutôt une bonne chose dans le libre – il me semble que tu te bas contre la réinvention de la roue … perso j’aurais préféré qu’il reprenne aussi le code 😉
    ps: pour moi, cela n’est pas une bonne idée car c’est en fait juste re-créer des ppa pour un système qui n’en a pas véritablement besoin.

    1. Pas de plagiat au niveau du code ? Il est vrai que nous n’avons pas gardé l’ancien code, mais c’est comme pour les outils de Manjaro pompé par le développeur derrière la distribution Iznogoud ou ArchJaro qu’est Namib.

      Reprendre le code aurait signé la volonté de plagier complètement l’original. Ensuite, j’aurai des choses à dire sur le mainteneur du dépot utilisé qui s’est attribué le travail que je l’ai aidé à terminer sans me créditer.

      Mais la nouvelle génération ne semble pas être encore prête à admettre qu’elle est comme la génération qui l’a précédé et dont nous faisons partie des nains juchées sur les épaules d’un géant.

  14. Si l’ancien code n’existe plus et n’est pas disponible par quelques moyens que ce soit, alors vous n’avez qu’à vous en prendre à vous même.

    Tu connais l’adage, seul les écrits restent 😉 (et dans le dépôt git aur, pas de navigation web, ca rend un 404)

    Un jour un ami pdg d’une grosse boite sur Paris m’a dit « on ne prend pas d’importantes décisions sous le coup de l’émotion ». C’est quelque chose que je met autant que possible en application dans la vie de tout les jours.

    Tu devrait en faire de même, ça te permettrait d’élever le niveau au lieu de te rabaisser à celui des autres. (plutôt que de faire des attaques personnel)
    C’est pour cette raison que je te dis de dormir une nuit ou deux. Ca te laisse même le temps d’affûter l’argumentaire.

     

    Séreux, on dirais une bande de gamins qui se disputent à la récré. Y en a pas un pour élever un minimum le débat.

    Tu aime à critiquer les comportements dans le monde du libre, mais tu y participe toi même sans t’en rendre compte.

    Ce billet en est un bel exemple. Rédigé sous le coup de l’émotion, rempli d’attaques personnelles.

    Je préfère nettement tes billets où l’ont vois que tu as pris le temps de te poser, de laisser mûrir l’argumentaire.

    1. Je suis d’accord pour l’absence de code. Pour les attaques, c’était la dernière d’une liste qui s’allongeait un peu trop à mon goût.

      Pour le niveau, c’est celui du monde du libre francophone actuel. Quant au prochain billet qui arrive, il va faire grincer des dents, car c’est juste le bilan d’une politique complètement idiote qui selon moi est responsable de l’échec de l’implantation des distributions GNU/Linux dans le monde du bureau.

Les commentaires sont fermés.