Vieux Geek, épisode 134 : Family History System, un logiciel de généalogie pour Amstrad CPC.

En 2018, on trouve de nombreux logiciels de généalogie dont la puissance et l’ergonomie sont des merveilles. Dans le monde du logiciel libre, il y a des mastodontes comme Gramps (MS-Windows, Linux et Mac), Ancestris ou encore Heredis dans le monde du logiciel non-libre.

Mais quand j’ai commencé à m’intéresser à la généalogie, je n’avais pour tout ordinateur que mon vieil Amstrad CPC, sans la moindre imprimante. Autant dire que je ne pouvais pas aller très loin.

Dans le n°47 du magazine CPC infos, sorti en 1992, il y avait bien eu un logiciel de généalogie, mais je n’avais pas eu le courage à l’époque de me farcir une dizaine de pages en Basic pour avoir le logiciel complet.

Les années sont passées, puis j’ai pu utiliser des logiciels plus puissants et mieux adaptés. Cependant, l’envie de voir le logiciel « Family History System » en action me titillait toujours. Fin juillet 2018, j’ai récupéré l’archive numérisée du magazine CPC Infos n°47 via le site Abandonware Magazines.

En utilisant une image de disquette contenant le logiciel anti-erreurs proposé par le site CPC-Power, je me suis attelé à cette saisie. Au bout de 4 soirées, j’avais tous les modules et j’ai pu lancer pour la première fois cet utilitaire. J’ai donc créé une base bidon pour faire mumuse avec.

Et finalement, je me suis lancé dans l’enregistrement d’une vidéo pour vous montrer ce bijou de 1992 en action.

Évidemment, c’était très austère à l’époque. Et le listing contenait des erreurs et autres coquilles que j’ai tout fait pour corriger. J’ai même envoyé l’image de disquette au mainteneur de CPC-Power pour que la fiche du logiciel soit complète.

Il n’y a pas à dire, il fallait avoir du courage à l’époque pour gérer sa généalogie 😀

2 réflexions sur « Vieux Geek, épisode 134 : Family History System, un logiciel de généalogie pour Amstrad CPC. »

  1. En 1997 j’utilisais une petite application sous disquettes, « geneatique pour windows », réalisé par le CDIP, il était livré avec un manuel papier de 270 pages, c’était un truc pas mal fait pour l’époque. Ensuite j’ai un peu laissé tomber tout cela, je suis passé à Mandrake, Mandriva et puis Debian mais je dois avoir encore dans un coin la boite de disquette. Maintenant j’utilise Geneweb mais je ne m’y attarde pas beaucoup.

    A pluche.

  2. J’ai un doute sur la compatibilité GEDCom 😀

    webtrees pour moi (successeur/fork de PhpGedView)…

    Hérédis reste leader (malgré le prix)… et Windows only.

    Je trouve Gramps un peu austère.

Les commentaires sont fermés.