Que devient la SolydXK, ancien fork de la LinuxMint Debian Edition ?

En lisant cet article d’Olivyeahh concernant la LinuxMint Debian Edition et sa migration vers la future version 3, j’ai eu envie de voir ce que devenait le projet SolydXK qui a commencé sa vie comme une variante de la LinuxMint Debian Edition. N’étant pas trop fan de KDE, j’ai donc pris l’image ISO Xfce du projet SolydXK.

En effet, début juillet 2018, une nouvelle série d’images ISO est sortie. C’était donc l’occasion de voire ce que cela donnait. De plus, près de 3 ans et demi après le dernier billet que je lui avais consacré, c’était une raison supplémentaire d’en parler.

Je concluais le billet de mars 2015 ainsi :

Pourrais-je conseiller la Solydxk a une personne qui chercherait une distribution avec Xfce basée sur Debian GNU/Linux ? Oui, surtout si la personne est un peu effrayé par l’installation d’une Debian GNU/Linux pure et dure.

Cette conclusion s’applique-t-elle encore en 2018 ? Voyons cela.

J’ai donc récupéré l’image ISO en saveur Xfce de la SolydXK 9… Quelque chose me dit que sa base est celle de la Debian GNU/Linux Stretch dont la cinquième révision est sortie le 14 juillet 2018.

Après le démarrage, on constate que la SolydXK a cédé à la mode du flat… Joie. L’installateur est celui de la LinuxMint Debian Edition, donc du tout bon.

À noter que l’installateur propose directement de partitionner le disque si celui-ci ne l’est pas.

L’installation est pliée en une dizaine de minutes. J’ai ensuite fait chauffé mon enregistreur de vidéo pour capturer la machine virtuelle dès le début de la post-installation.

Cette distribution tient la route, même si sa base commence à faire sentir son âge. L’assistant de bienvenue est super bien pensé. C’est sûrement l’un des meilleurs que j’ai vu. Même si je ne suis pas toujours d’accord avec les logiciels proposés à chaque fois, c’est déjà bien d’y avoir pensé.

Autre énorme bon point : une traduction quasi-parfaite dès le premier démarrage. Ce qui donne une aura de sérieux à l’ensemble du projet. Les seuls points noirs ? Un habillage graphique qui arrache légèrement la rétine et l’utilisation d’un thème flat.

Est-ce que je pourrais reprendre au mot près la conclusion de l’article de 2015 ? Oui, sans aucun doute. Une excellente surprise donc.

8 réflexions sur « Que devient la SolydXK, ancien fork de la LinuxMint Debian Edition ? »

  1. Merci pour vos impressions qui sont bien souvent juste et permet aux débutants d’avoir sans langue de bois des précisions importantes qui font souvent défauts dans quantités de blogs/forums N’étant spécialiste de pas grand choses …..

    j’ai tester certaines de vos présentations ( OS ) et vos remarques sont pertinentes

    Un grand respect pour votre travail & du partage

    Fraternellement

     

  2. merci frederic encore pour tout ce boulot que tu fais pour la communoté .je te suis tres reconnaissant pour tout ces astuces .cette distribution m as surpris je pense l installer sur mon barberone shuttle ordinosaure qui me sert de boitier multimédia.a bientot .thierry

  3. J’avais installé en dur la précédente version de SolydK et j’ai testé sur VM la dernière version.

    Une bonne distribution, simple à installer, agréable. Idéal pour qui ne voudrait pas se lancer dans une l’installation d’une « vraie » Debian.

    Une remarque sur la comparaison avec LMDE. LMDE utilise une version récente de l’environnement de bureau. Ainsi, l’utilisateur de LMDE 2 Mate, se retrouve avec une base Jessie mais une version 1.20 de Mate; alors que celui qui choisit une « vraie » Debian, se retrouve avec une base Stretch, mais une version 1.16 de Mate.

    Rien de ça avec SolydK, qui utilise la version de KDE Plasma issue des dépôts Debian (et donc déjà relativement ancienne).

    Bien sûr, la course à la version plus récente n’intéresse pas tout le monde. Mais parfois ces histoires comptent. Mate, par exemple, a vraiment fait un saut de la version 1.16 à la 1.18 (en matière d’apparence, de lisibilité). Quant à KDE, les dernières versions semblent avoir amené plus de stabilité et de fiabilité.

  4. Hello,

    Très bonne distro que cette SolydXK. Hormis l’aspect visuel un peu rebutant pour moi, je ne vois que du bon.

    Je trouve juste que celle-ci se soit affranchie du côté semi-rolling (avec mise à jour de l’environnement de bureau) de la LMDE. Mais on gagne une Debian très stable et facile à installer avec quelques outils facilitants agréables.

    Pour une distro KDE/Plasma semi-rolling sur base Debian plus proche de la philosophie de la LMDE, je conseillerais la Neptune.

  5. Bonjour Frédéric

    est ce que vous pouvez faire une video sur comment installer les rpm fusion sur fedora 28 mate

    j’ai essayer avec le tuto de Linuxtrick mais je n’est pas réussi

Les commentaires sont fermés.