Le rachat de Github par Microsoft, signe d’une Microsoftisation rampante du logiciel libre ?

C’est officiel. Depuis la début du mois de juin 2018, Microsoft a racheté Github. Les projets libres hébergés sur l’ancien roi de l’outil git – au point d’en devenir synonyme – commence à connaître des défections : un exemple qui m’est proche, c’est la migration des projets en relation avec Manjaro Linux sur gitlab.

Des projets plus petits comme SwagArch lui a emboité le pas.

Des chiffres assez importants ont été annoncés, comme les 13 000 projets qui auraient changé d’hébergeur dans la journée du 4 juin 2018, dixit Numerama, et jusqu’à 50 000 dans la semaine englobant l’annonce du rachat.

Que Microsoft ait commencé un long jeu d’étouffement des gros projets du libre avec de WSL (Windows Subsystem for Linux) permettant de faire tourner en natif Ubuntu, Debian, SuSE Linux Enterprise Server ou encore Kali Linux depuis MS-Windows 10 16.07, est-il besoin de le prouver plus avant ?

Quand Microsoft aime une technologie qu’il n’a pas développé en interne, ça pue pour la technologie en question…

Mais cette microsoftisation du monde Linux n’est pas une nouveauté. Il faut être honnête : l’apparence générale d’un KDE ou d’un Cinnamon fait penser à l’ergonomie générale d’un MS-Windows en dehors de la période 8.x de l’OS de Redmond.

Combien de distributions propose une barre de tâches avec l’heure en bas à droite, une zone de notification et un menu jaillissant en bas à gauche ? 🙂

Cependant, il n’y a pas que l’apparence qui est recopiée désormais. Je vais commettre un crime de lèse-majesté, pardon, de lèse-Mintité en évoquant les grandes nouveautés de la Linux Mint 19 qui est encore en bêta au moment où je rédige cette article. D’où l’obligation de mettre une image caricaturale avant de continuer cet article.

Maintenant que l’image a été postée, on peut continuer. Si on jette un oeil aux notes de publication de la Linux Mint Tara, la grande nouveauté mise en avant, c’est l’intégration poussée de Timeshift.

C’est quoi Timeshift ? Un outil qui fait furieusement penser à la restauration système introduite par Microsoft à l’époque du peu aimé MS-Windows Millenium.

Il y a aussi un autre point que je considère être casse gueule au possible, c’est la possibilité d’activer l’installation automatique des mises à jour. Je me suis exprimé dans une vidéo qui m’a voulu une volée de bois vert.

Heureusement les développeurs ont eu la conscience de ne pas cocher cette case par défaut. Mais rien que l’idée d’une telle option me fait peur.

Que la reine des distributions GNU/Linux durant des années se décide à rajouter ce duo entre la restaurations système et les mises à jour automatiques me fait dire que le monde du libre dans le domaine des distributions GNU/Linux est vraiment devenu un suiveur. Microsoft a tout le temps devant lui pour tuer le monde du libre. Vu le panurgisme des distributions grand public, le monde linux est loin d’être sorti de l’ornière.

Pour tout dire, le rachat de github m’en touche l’une sans me faire bouger l’autre. C’est cela qui est le plus terrible au final.

28 réflexions sur « Le rachat de Github par Microsoft, signe d’une Microsoftisation rampante du logiciel libre ? »

    1. Et Windows ressemble tellement à des environnement subversifs comme Enlightenment qu’ils auraient dû le verser des droits de copyright sur le menu clic droit…

  1. Pour l’interface, on peut tout de même admettre que l’interface des systèmes Windows est quand même très user friendly. Après tout Mme Michu qui aime pas que l’on change ses habitudes représente une grosse partie de leurs clientèle. Que les autres s’en inspire n’est pas choquant en soi.

    Moi l’interface je m’en fout en tant que dev, j’met quand même toujours un truc qui me plait parce que ça coute rien. Mais si vraiment je dois vivre avec une interface pourris, je retrouverais toujours mes outils et je saurais comment les utiliser.

    Mais une personne qui n’est pas féru d’informatique a t’elle vraiment le temps quelle devrait consacrer à une nouvelle interface sur laquelle elle devrait se faire à nouveaux ses repères?

  2. Si je voulais être mauvaise langue, je dirais que la microsoftisation du monde Linux (au sens où le manchot cherche à imiter ce que fait MS) ne date pas d’hier : si on regarde à quoi ressemblait la Red Hat 5.0 (sortie fin 1997) avec le gestionnaire de fenêtres FVWM95… C’est drôle comme ça me fait penser à un autre OS, conçu par Microsoft, et qui déjà en place depuis deux ans. ^^

    À propos du rachat de GitHub, et surtout la migration vers GitLab, Shaft (le mastodonaute, pas le studio d’animation) en parlera mieux que moi : ça équivaut à « plonger dans un lac pour espérer ne pas être mouillé par la pluie » (Benjamin Bayart ou Stéphane Bortzmeyer, je sais plus exactement), tellement GitLab est ami-ami avec les GAFAM. En tout cas, pour les projets hébergés chez GitLab même, et non une instance auto-hébergée.

    Et de toute façon, GitHub n’était déjà ni libre, ni moins centralisateur que n’importe quel GAFAM. Aussi, l’annonce de ce rachat et les réactions à la « sauve qui peut ! » ont fait esquisser plus d’un sourire désabusé chez ceux qui alertaient déjà depuis longtemps sur le statut de GitHub.

    1. Recopier une interface est un grand classique, en venir à certains mécanismes qui font partie d’un OS non libre depuis près d’une génération, cela en est une autre.

      D’ailleurs, il faut être réaliste. En dehors des clones de l’interface de MS-Windows, on dénombre combien de distributions qui clone l’interface qu’a cloné Microsoft pour mettre au point l’ergonomie générale de MS-Windows à partir de 1995, à savoir celle du Mac ?

      Pour fvmw95, je m’en souviens. Ce n’est pas pour autant qu’il y avait eu à l’époque une vague de migration vers l’OS libre 🙂

      Pour ta conclusion, je ne puis qu’applaudir des deux mains et des deux pieds. C’est pas Apple qui s’est rapproché récemment de Gitlab au point d’en introduire un accès dans son environnement Xcode ?

      Entre la peste et le choléra…

  3. Salut Fred,

    Je m’intéresse depuis un moment à GNU/Linux, particulièrement à Debian, après avoir testé Linux Mint en 2013.

    Dans la vidéo « Le bêtisier du libre épisode 11 », tu recommandes vivement de ne pas faire les MAJ en automatique, de peur de casser le système en cas de MAJ foireuse.

    Mais comment sais tu qu’une MAJ peut être foireuse ?

    Comment détermines tu qu’une MAJ est sûre ?

     

    Cordialement.

     

     

     

    1. Bonjour.

      Le problème est que l’on ignore quand une mise à jour sera foireuse, ni sur quelle configuration précise. Activer les mises à jour automatisées, c’est faire une confiance aveugle dans le travail de préparation des mises à jour et dans la qualité du retour des test avant que les paquets ne soient proposés.

      Dès qu’une mise à jour touche les couches basses, du genre noyau, glibc ou autre bibliothèque système, les emmerdes peuvent arriver à triple galop.

      C’est pour cela que je précise qu’il faut faire les mises à jour en pleine conscience de leur existence.

  4. Pour les interfaces en dehors de openbox et i3, les interfaces Linux me semble claire et nette pour n’importe quel débutant. Sur windows c’est depuis la version 8 que ça devient compliqué et meme sur windows 10 c’est dur de pouvoir trouver certains parametres. Je pense pas que ce qui rebute les nouveaux arrivant ce soit l’interface mais plutot l’installation, la peur de ne pas pouvoir faire autant de choses que sur windows, la peur de l’inconnu, la peur de planter son pc definitivement, la peur de ne pas pouvoir assurer la maintenance. Le manque d’information car beaucoup de gens ignore l’existence meme de Linux.

  5. Moi qui est 3 pc de plus de 10 ans aucun n’est physiquement en mesure de tourner sous microsoft, c’est a ça que doivent penser les gens avant de mettre leur pc a la benne. Les distributions GNU/Linux sont la pour pallier ce genre de problème et pour ceux que ça interesse aussi sur des pc plus recent. C’est un phénomène que les gens ne pensent pas a changer leur système d’exploitation, c’est comme sur leur téléphone portable ou 99 pour cent de la population conserve le google chrome par default alors qu’il existe le navigateur ecosia basée sur chromium et qui est plus rapide et qui fait du bien a la planète.

    1. Même en 32 bits, tu peux pas installer Windows 10 sur tes machines ? Étrange : certaines personnes ont dit avoir réussi à l’installer sur des appareils encore plus vieux que ça (et même que ça marchait mieux sous W10 que sous l’OS d’origine…).

      Tu as raison sur le fait que les gens ne songent jamais à mettre à jour leurs logiciels (c’est pour ça que MS force maintenant les MAJ sur son dernier bébé, mais il y a encore des ratés sur la mise en œuvre) : pour eux, faut juste que tout fonctionne tout seul à partir du moment où ils appuient sur le bouton de mise en  route, et jusqu’à l’extinction. Il ne faut pas que quoi que ce soit nécessite la moindre bidouille (sauf à l’installation initiale, qui se doit de durer jusqu’à la fin de vie matérielle de l’ordinateur). Sur Linux, on est encore loin d’en arriver à ce stade idyllique…

      Paradoxalement, la peur de planter tout l’OS concerne plutôt Windows (si l’interface graphique ne peut plus s’afficher, c’est foutu) que Linux, où il reste possible de faire des choses. Mais faut encore connaître l’existence des consoles TTY (Ctrl-Alt-F2 à F6, F1 étant souvent indisponible et F7 dédiée à la session graphique), et savoir aussi les manier. Mais ça, si t’as pas connu l’époque DOS-Windows 3.x, c’est mort.

  6. Hello,

    Après être passé sur Ubnutu 18.04 (pour me stabiliser sur la dernière LTS), je suis tombé sur cet article de HowToGeek : https://www.howtogeek.com/353819/how-to-make-ubuntu-look-more-like-windows/.

    J’y ai pioché des idées parce que j’aime bien la barre entièrement en bas (l’habitude !) et j’ai pu me débarrasser de la dominante orange à laquelle je n’arrive pas à me faire.  Par contre, je n’ai pas pris le menu dans le style application de Windows, sinon je serai sur Mint : je préfère le modèle Gnome.

    En résumé, ce qui compte, c’est que chacun peut mitonner son bureau selon ses envies et ses besoins. C’est cela aussi le libre … n’en déplaise aux puristes 🙂

      1. Il n’y a pas de réponse unique. Mais une qui reviendra fréquemment est : pour conserver un PC en parfait état de marche quand son Windows préinstallé est devenu obsolète et n’a plus droit à des MAJ de sécurité, et éviter de se farcir l’achat d’un nouvel ordinateur ou d’une nouvelle licence de Windows car ça coûte cher (et qu’il est hors de question de récupérer une version piratée bourrée de malwares), mais qu’on veut éviter de trop changer ses habitudes pour autant.

      2. Peut être tout simplement par goût pour l’ open-source et le un peu + libre que Windows ? Et surtout la gratuité de l’ OS pour l’ utilisateur ! Cela ne me pose aucun problème que des distributions GNU/Linux reprennent des caractéristiques de Windows, tant que c’ est open-source et + libre, cela me va.

        Bonne fin de journée à vous deux !

      3. En fait c’est juste du confort.  J’ai l’occasion régulièrement de côtoyer des développeurs qui travaillent sous linux et, avec le temps, chacun s’approprie  le bureau en le customisant à sa manière.  Rester sur un bureau orange vif qui me déplait juste pour l’apparence serait puéril.  Pour moi, le libre est dans le moteur et dans ce qu’on en fait.

  7. Mouais, pas faux, bien pour ça que j’apprécie les i3, openbox et aussi Gnome (même si trop lourd) car ils offrent la diversité. Aller sur linux pour ressembler à du microsoft, quel intérêt? Ben je dirai que c’est qu’une apparence, que ça y ressemble ou pas on s’en fout un peu, le plus important étant ce qu’il y a sous le capot, ce que l’on peut en faire aussi, librement, contrairement à microsoft.

    Mais c’est aussi s’enfermer car faut pas se leurrer, si on cherche un  soft un peu bien foutu et pratique, ça tourne que sous windows et iOS. Faut savoir ce qu’on veut. Je navigue toujours entre l’idée de persister sous Linux ou envoyer tout balader et retrouver du temps libre en repartant chez microsoft. Pis après tout, Linux, Microsoft, Apple, je dirai même combat : si on veut bien les utiliser, faut se former!

    Pour écosia, je suis d’accord, c’est bien plus rapide que le navigateur par défaut.

  8. Je comprend les interrogations par rapport aux rachat de Microsoft de github.
    Par contre, je comprend pas pourquoi tant de peur. Github était une société commercial (qui comme tout société est là pour faire de l’argent) pourquoi Microsoft serais plus méchant.
    La vrais question, est pourquoi Microsoft on racheté le service?
    La 1er raison que je voie est que MS utilise massivement, pour sont développement, du coups tu rachète pour sécurisé les soft qu’il utilise. et aussi pour offrir des nouvelles fonctionnalité que tu as besoin.
    La 2eme, c’est que MS commercialise les outils pour développeurs, (d’ailleurs ils sont a font dessus), github est un service complémentaire à se que MS dans c’est outils. Il faut pas oublier que visual studio intègre github depuis des années.
    du coups je pense que github vas évoluer pour s’améliorer pour les développeurs. sinon c’est prendre le risque de faire éclater la communauté github. et sa MS à aucun itérait à sa.

    Quand au fait que tout kde ou cinnamon ressemble à windows 10. c’est peu être parce se que il réponde au même problème d’ergonomique comme :
    1) la direction de lecture d’une page est toujours de haut-gauche vers bas-droit les éléments importants sont sur cette axes.
    2) on regarder plus vers le bas
    3) ex…
    MS à des équipes charger d’étudier les nouveaux utilisateur
    au même problème, même solution, on ne réinvente pas la roue. enfin ne pas oublier que la barre des tache de Windows peux se déplacer en haut ou sur les coté. mais combien utilisateur l’on fait?
    cinnamon je connais pas trop (déjà utilisé), mais l’interface de plasma, est bien différence de celle qui est proposé par Windows. la personnalisation est bien plus important sur plasma. rien que pour le menu j’ai le choix de 3 menu (2 ressemble à se que MS propose) ou le bureau il est possible de placer les widgets. (c’est n’a était sur Windows que sur Win vista et Win7)
    quand je suis sur xfce, je place la barre de tache en bas, je trouve c’est plus agréable comme sa (peu être par habitude)
    quand à gnome 3 qui a voulu changer l’interface utilisateur, l’idée je la trouvé bonne à 1er vue, mais se fut une catastrophe niveau ergonomique. sa à donné naissance à Mate, cinnamon pour revenir à une interface classique.
    quand à WSL, sa répond à une demande de différent utilisateur, c’est une solution plus léger et plus pratique qu’un linux dans VM. par contre c’est bien plus limité.
    quand à l’usage du libre dans par des société commercial, c’est pas nouveaux Apple utilise un noyaux bsd depuis des années, ou de cups (notre pilote d’imprimante développer par Apple) ou des principal distribution Linux commercial (canonial, redhad, suse). si c’est société existe c’est qui a un besoin, elle répondre au besoin de bon nombre d’entreprise (test de fiabilité, besoin spécifique) et contribue aux passage au monde du libre (ex: gitlab, docker,sont des société) sa permet à l’informatique d’avancé y compris dans les soft libres alors pourquoi leurs faire la guerre? (tant que s’est donnant/donnant et qu’il ne nous force pas être le produit)

    1. Quelqu’un qui a un peu plus de jugeote que l’auteur du billet et qui ne se laisse pas aveugler par sa haine de l’autre OS. 🙂

    2. Microsoft veut lutter contre le logiciel libre. C’est un concurrent severe pour leurs produits fermés. Pour s’attaquer a la couche la plus basse de ce concurent, ils ont sortit le chequier. La couche basse du logiciel libre c’est github, et ce produit leur appartient maintenant. La cache basse etant dans les mains de l’adversaire, ils peuvent controler a leur guise l’evolution de leur concurrent le plus severe, le logiciel libre. Sauf si le logiciel libre est suffisament reactif pour migrer en masse vers une nouvelle couche basse. C’est une sorte de course contre la montre. En sortant le chequier, Microsoft a gagné une bataille, mais ils n’ont certainement pas gagné la guerre. Vont ils sortir le chequier de la meme maniere pour s’approprier les autres couches basses telles que gitlab ? L’avenir nous le dira.

      1. Bonjour,

        on ne comprend pas vraiment ce que tu entend par couche basse ?

        le principe de l’open source c’est que tu peux consulter les sources d’un logiciel qui sont, comme son nom l’indique « open ». Je n’ai pas acheté github et pourtant je peux consulter l’évolution de tout un tas de truc …

        je ne crois pas que MS ai sorti quasi 7Md$ pour consulter l’évolution de la concurrence alors qu’ils le faisaient sans … et parler de concurrence quand Linux frôle les 2% de parts de marché sur les desktop je ne pense pas que ce soit approprié

  9. Personnellement tous les gens de ma génération ( c’est à dire avec un petit 4 en premier chiffre de l’âge ) on vécu l’apparition d’internet et des téléchargements en masse ( quand le 128k/s voulait bien …) et tout ceci sans la notion d’illégalité à l’époque. Donc que ce soit Adobe, MS ou des mp3, tout était gratuit. Et je n’ai jamais donné 1 centime à MS par exemple, qui de son côté laissait allègrement Windows XP se propager sur la planète. L’un dans l’autre je ne pense pas qu’ils y ai perdu …

  10. Et donc si j’ai bien compris tu es contre, donc la questio est : est-ce que tu vas déplacer tes projets github ailleurs 😉

  11. Microsoft est un fléau. Apres nous avoir bassiné avec son OS et privé d’un véritable OS de qualité en prevente sur les machines, le voici qui continue de s’attaquer au logiciel libre maintenant dans sa couche la plus basse, c’est a dire git. Le logiciel libre y resistera il ? La question reste ouverte. En tout cas je sais deja dans quel camp je me place.

  12. J’ai un peu de mal à comprendre le problème: Github était propriétaire et le restera. Il faut savoir que cette entreprise perd énormément d’argent car n’a pas assez de clients payants. Sans le rachat de Microsoft, rien ne dit que Github aurait encore existé longtemps…

Les commentaires sont fermés.