Que devient la DFLinux Stretch en mai 2018 ?

La dernière fois que j’ai parlé de la descendante de la HandyLinux, cela remonte à une petite année, du moins où je rédige ce billet. À l’époque, c’était en version béta 1.

Depuis, la distribution est sortie et si on en croit le framagit du projet, la dernière modification remonte à l’été 2017… Il ne faut par oublier qu’Arpinux a décidé de quitter le monde du libre et il n’y a pas de quoi être étonné.

J’ai été sur le site officiel du projet, et j’ai récupéré la dernière image ISO en date via bittorrent.

Ensuite, j’ai créé une machine virtuelle classique avec 2 Go de mémoire vive, 128 Go de disque, et 2 CPU pour lancer cette Debian GNU/Linux Stretch sous Xfce à peine retouchée. J’ai pris l’installation simplifiée.

L’installateur Debian a été assez simple, mis à part l’obligation de préciser l’endroit où installer le Grub à la main… C’est vraiment l’installateur simplifié ?

Quoiqu’il en soit, au démarrage suivant, j’ai eu droit à l’écran d’accueil qui met directement dans le bain.

Le gros morceau ? L’installation d’environ 290 mises à jour. Tout cela pour passer de la Debian GNU/Linux Stretch 9.1 vers la 9.4.

J’ai ensuite fait chauffer mon ami SimpleScreenRecorder pour montrer la DFLinux Stretch en action.

J’ai été agréablement surpris par le fait que la montée en version de la distribution se soit passée correctement. Évidemment, on est face à une version de Debian qui a déjà un an, et si on reste sur les dépôts stables, ça commence à sentir un brin le renfermé sur certains logiciels. L’utilisation des dépots de rétroportage pourrait être envisagé, mais je ne pense pas que ce soit quelque chose d’abordable facilement par le public ciblé.

C’est un projet qui reste solide. J’espère juste qu’il ne sera pas abandonné quand la Debian GNU/Linux Buster sortira en milieu d’année 2019, si on suit le cycle classique de publication de 2 ans pour chaque nouvelle itération stable de Debian.

22 réflexions sur « Que devient la DFLinux Stretch en mai 2018 ? »

    1. Alors la MX est une version modifié de Debian mais une tres bonne distribution, la DF c’est une Debian avec des outils adapté aux débutants. Ils peuvent petit a petit supprimer les outils et arriver sur une vrai Debian. C’est comme a l’école avec les cahiers du débutants fourni par Df

      1. Merci jp. Je tourne sur MX depuis près de trois ans et elle me donne toujours autant satisfaction. Installé sur le PC de ma mère depuis 6 mois à la place de Seven, et elle trouve ça très bien.

        Si je comprends bien la DF c’est une pure Debian avec « juste » les outils d’adaptation. Ça m’a l’air pas mal comme concept pour jouer sur une pure Debian mais je vais quand même continuer à installer MX qui est plutôt facile d’accès grâce aux outils et propose des paquets très récents (une demande pour un paquet spécifique va très vite).

  1. Coucou Fred,

    Alors le debianeux que je suis remonte certains plans, oui je ne connais pas la partie de « L’installateur Debian a été assez simple, mis à part l’obligation de préciser l’endroit où installer le Grub à la main… C’est vraiment l’installateur simplifié ? »  Effectivement je n’ai jamais eu affaire a ça et normalement c’est un truc que tu coches.

    J’ai été agréablement surpris par le fait que la montée en version de la distribution se soit passée correctement.

    Alors là je te dirais que le contraire serait quand même un brin étonnant, non? Surtout que la ce sont des mises a jour de version minime, 9.1 a 9.4 c’est seulement une continuité, je ne sais pas trop comment dire mais je vais tenter. Debian sort une version, admettons que c’est la 9, puis au fils des mois de nombreuses mises a jour viennent, celui qui va télécharger debian 9 avec l’iso de la sortie de la 9, au bout d’un ans va devoir faire un paquet de mises a jour, donc il y a des sorties d’iso intermédiaires 9.1, 9.2, 9.3, 9.4… pour éviter à ceux qui téléchargent et l’installent tardivement se retrouvent a se faire toute les mises a jour. D’autres distribution devraient prendre exemple, mais c’est déjà le cas de ubuntu et de la distribution qu’il faut taire son nom. Donc celui qui télécharge et installe la 9.4 sera au même point que celui qui a installé stretch a sa sortie et qui a suivi les mises a jour.

    Normale que ça passe sans soucis donc, on est pas sous la distribution qu’on taira le nom qui ne sait pas faire de simple mise a jour, du reste debian a bien été l’une des seules ou passer de versions en versions était prévu. Je passe de version en version depuis etch sans soucis et sans sauvegarde.

     

    Évidemment, on est face à une version de Debian qui a déjà un an, et si on reste sur les dépôts stables, ça commence à sentir un brin le renfermé sur certains logiciels.

    Oui c’est vrai, stable est une version qui sent vite le vieux, mais c’est tellement tranquille que l’ennui commence à se faire sentir, c’est ça stable, c’est ce que je mets normalement autour de moi, je suis pénard et les personnes ne viennent pas se plaindre. Là chez mes parents j’ai changé sur une machine pour du opensuse leap, c’est aussi très bien.

     

    L’utilisation des dépots de rétroportage pourrait être envisagé, mais je ne pense pas que ce soit quelque chose d’abordable facilement par le public ciblé.

    Oui c’est bien ce que je fais, même que je fais mes propres rétroportages, c’est par ici. Par contre non ce n’est clairement pas abordable pour le public visé.

     

    C’est un projet qui reste solide. J’espère juste qu’il ne sera pas abandonné quand la Debian GNU/Linux Buster sortira en milieu d’année 2019, si on suit le cycle classique de publication de 2 ans pour chaque nouvelle itération stable de Debian.

    Perso, je pense pas que l’on verra encore longtemps ce projet, je crois notamment que debian se démerde plutôt de mieux en mieux pour être accessible et utilisable par tous, ce qui limite fort le besoin de ce genre de distributions. Et puis qu’on aime ou pas ubuntu ( moi j’aime) et bien si debian est trop compliqué, elle reste (ubuntu) une probable entrée si ce n’est la meilleure dans le monde debian

  2. Il y a un an je me suis amusé à reconditionner un vieux barebone Ideq de 2004.

    Je l’ai nettoyé (soufflette doucement, aspirateur pinceau).

    J’ai remplacé le proc Sempron par un Athlon Xp2600+ 1.9MHz  dec 2003 et profité de cette opération et pour pas que ses fesses chauffent mis de la Biafine, pardon,  changé sa pâte thermique !

    Ajouté de quoi arriver à 2gb ddr 400 avec son DD 80Gb SATA, mis une CG 256mo AGP et remplacé le lecteur cd par un graveur DVD. J’avais toutes ces pièces en rabe.

    Après plein de tentatives au départ avec des cd car je n’avais que le lecteur cd (Bento 14.04, Voyager puis Hydrogen AntiX et Débian) c’est finalement DF Linux Xfce 32bit (Débian8) qui est le mieux passé (j’avais entre autre un souci pour le wifi avec Débian 9). Mon souci majeur était l’obligation de mettre un navigateur comme Firefox ESR à cause du jeu d’instruction SSE lié à la vétusté du cpu. Une sacré aventure qui m’a appris beaucoup de chose https://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.php?id=2007485

    Une capture d’écran

    https://www.hostingpics.net/viewer.php?id=300142Capturedcran06052017220145.png

    1. Ouahh super expérience. J’aime bien aussi remettre du vieux matériel à niveau. Je vois sur ton lien que Lepetit n’a pas été avare de bon conseil.

      Si c’est pas indiscret, qu’est-ce qui n’a pas fonctionné avec antiX? Tu aurais pu faire un tour sur le forum pour demander de l’aide. Tu pouvais même partir sur une version core et construire ta distro comme ça. L’avantage avec antiX c’est que tu as des paquets qui restent très frais.

      1. 1/ Ma clé wifi ne fonctionnait pas, par contre en réseau câblé RAS ; le navigateur fonctionne (Firefox ESR 45.2.0).

        2/ Je n’ai pas réussi à accéder au disque dur de ma freebox.

        3/ Environnement pas du tout attrayant ( mais j’ai réussi à y greffer un environnement Xfce et le greffon de menu Whiskler .)

         

        1. Je suis sur que 1/ et 2/ auraient pu être dépannés sans problème.

          Quant à 3/ c’est clair que de base ce n’est pas le plus bel environnement de bureau :). Après antiX se focalise sur la performance, l’optimisation et offre du choix au détriment de l’esthétique générale. Mais chacun ses goûts et comme tu l’as précisé il est possible de modifier l’environnement. Au risque de me répéter, l’avantage par rapport à d’autres distributions légères reste la fraîcheur des paquets.

          De toute façon ça reste difficile de pouvoir utiliser au quotidien un PC aussi ancien. J’utilise un portable DELL de 2003 avec pentium 4 à 2.4GHz, 2Go de ram, une carte graphique 32Mo de Vram et je peux l’utiliser pour des tâches du quotidien mais un simple navigateur lui demande beaucoup. J’utilise Palemoon ou Seamonkey et ça passe bien mais je flirte souvent avec 100% du CPU

          1. J’étais très excité à l’idée de l’optimiser et ça a été un véritable plaisir de l’améliorer. J’avais essayé la DFLinux 9 mais ma clé wifi n’en voulait pas.

            Ce que je voulais c’était de préférence un environnement Xfce et barre en bas à la Windows mais Débian pur c’est austère. La DFLinux a fait le boulot et les icônes Papyrus, un joli fond d’écran et quelques réglages (swap) ont fait le reste.  J’apprécuie le navigateur Firefox ESR d’origine et le flashplayer ainsi que le disque dur freebox trouvé sans bidouiller ni rien installer.

             

            Il fait le minimum syndical.

            Tiens je vais le sortir du placard pour le faire tourner un peu et le mettre à jour !

             

          2. Je ne suis pas sur que ce message soit posté après le tien (pas de bouton répondre).

            Tu aurais pu essayer la MX Linux sinon. Elle est pour les configurations moyennes mais avec 2 Go de Ram ça passe. Elle est construite sur une base antiX (et donc Debian Stable) avec environnement Xfce (barre verticale mais tu peux la déplacer en 2 secondes avec les outils fournis), là aussi les paquets tout frais grâce à une équipe de packagers qui bosse super bien.

            Si tu as le temps et l’envie n’hésite pas à tester.

          3. Oui le même souci pour moi, un seul bouton « répondre » en haut du post.

            J’avais omis de dire que j’avais également testé MX15 mais avec le même souci pour le navigateur puisqu’il s’agit de Firefox « normal ». Effectivement cette distri elle aussi est légère, c’est tout le problème avec les environnements Xfce il me fallait trouver une distri qui reste légère.

            J’ai sorti mon Barebone du placard cet aprèm pour faire les mises à jour et je suis passé à la Débian 8.10 et Firefox ESR à la 58.8.0.

            J’ai installé le thème d’icônes Papirus (je croyais les avoir mis et en fait non j’avais oublié !).

            Le truc démarre en 1 mn 15 (15 sec le Bios + 5 secondes le délai choix Grub) et s’éteint en 3 sec.

            J’arrive toujours à voir les vidéo sur Youtube.

          4. « J’ai sorti mon Barebone du placard cet aprèm pour faire les mises à jour et je suis passé à la Débian 8.10 et Firefox ESR à la 58.8.0 »

            Tu voulais dire 52.8.0. C’est la dernière version de firefox qui supporte les processeurs non sse2 sur Linux et la fin de vie est prévue pour septembre.

            Dans les dépôts de MX tu as une version de palemoon non-sse2, seamonkey (la dernière version fonctionne avec un Cpu sse sous linux). La dernière version est la MX 17.1, basée sur Stretch. La 16.1 est la dernière basée sur Jessie.

            Bon je te laisse tranquille, tout à l’air de fonctionner comme tu veux 😉

      2. Oui Cyril probablement erreur de ma part la 52.8.0.

        Merci pour les info sur MX.

        Effectivement je laisse le vieux bouzin ronronner avec ce qu’il maintenant dans le ventre, mais je reste attentif à MX que je préfère à AntiX même si je sais que sait que ça provient plus ou moins de la même usine.

      3. Oui Cyril erreur de ma part probablement la 52.8.0.

        Merci pour les info sur MX.

        Effectivement je laisse le vieux bouzin ronronner avec ce qu’il maintenant dans le ventre, mais je reste attentif à MX que je préfère à AntiX même si je sais que sait que ça provient plus ou moins de la même usine.

  3. Je croyais que ce projet inutile était mort…

    Y’a un site Web « officiel » ?

    Parce que le dév. qui s’arrête en 2017, c’est sans intérêt.

    J’ai trouvé la distro linux parfaite pour débutant moi : Ubuntu + Unity 🙂

  4. Salut Fred,

    un autre sujet, je voulais installer GhostBsd sur un vieux portable  et voila le resultat.

    GhostBSD is switching it’s system base
    Submitted by ericbsd on Wed, 05/02/2018 – 11:44 You might have seen the discussion about this subject on the GhostBSD forums. So yes GhostBSD will release a version in the future with TrueOS as the base system. We have not yet decided if we will continue releasing a version with FreeBSD as the base operating system.

    Why switching to TrueOS instead of FreeBSD?

    For some time we have discussed problems that GhostBSD is facing in the long run. Some of our community have asked for improvements including a better rc such as OpenRC. We all have thought of OpenRC, but for a small team, it is a hard thing to do on our own as a project. After a lot of discussions, we decided to join TrueOS effort. Since then it is now making more sense as both of the main developers of GhostBSD work for iXsystems.

    TrueOS is becoming more mature as an appliance building platform making it appealing for the goal of creating reproducible builds of GhostBSD. Security-enhancing features such as LibreSSL integration and improved service management with OpenRC are just a few examples of some the improvements the switch will bring.

Les commentaires sont fermés.