Vieux Geek, épisode 120 : Rise of the Triad, la suite frappadingue de Wolfenstein 3D.

J’ai déjà eu l’occasion de parler des FPS un brin secoué du bocal avec le très spécial Redneck Rampage.

Mais ce n’était pas le coup d’essai pour 3DRealms anciennement connu sous le nom d’Apogee. En 1994, un autre FPS complètement sécoué du ciboulot était sorti, Rise of The Triad. À l’origine, ce devait être une suite de Wolfenstein 3D, au point de s’appeller Wolfenstein 3D part 2.

Mais au bout de quelques mois de développement, John Romero contacta Scott Miller que le projet sous ce nom précis était abandonné… Pour éviter de faire de l’ombre à un certain Doom ?

Quoiqu’il en soit, Tom Hall qui était parti un peu auparavant d’id Software, repris le projet et développa un scénario pour conserver les éléments graphiques déjà développés, en plus d’une version améliorée du moteur de Wolfenstein 3D : sols et ciels texturés, possibilité d’avoir plusieurs niveaux, la possibilité de sauter. Bref, un moteur poussé dans ses limites.

Finalement, le jeu ne parlera plus de nazis, mais de lutter comme une secte un brin apocalyptique dans le cadre d’une équipe d’agents nommé HUNT (High-risk United Nations Task-force).

Comme pour les autres jeux de l’époque, Rise of the Triad est sorti sous la forme d’un partagiciel avec un épisode. Cependant, le jeu complet venait avec quatre épisodes complètement différents. J’ai donc lancé une session DosBox pour vous montrer le jeu dans sa « foldinguerie » 🙂

Le code source a été libéré fin 2002, avec des ports sur de nombreuses machines. La version complète peut être achetée sur GOG pour quelques euros. À vous de voir si un FPS complètement déjanté vous parlera 🙂

3 réflexions sur « Vieux Geek, épisode 120 : Rise of the Triad, la suite frappadingue de Wolfenstein 3D. »

  1. La sueur brûle comme l’acide, l’enfer va commencer… labyrinthes, herses, plates-formes, jets de feu, robots tueurs, trampolines, trésors & bonus, armes en tout genre & cette musique dans ma tête, machine sourde et tempête 🙂

    Un jeu référence. Frédéric vous êtes un chef !

Les commentaires sont fermés.