Mémoires télévisuelles d’un enfant des années 1970, épisode 31 : Porte-bonheur, l’émission voyeuriste qui donne « bonne conscience »

Nous sommes en 1984. La première chaine qui n’est pas encore privatisée propose une émission qui nous paraîtrait bien contemporaine sur certains plans.

Même si certaines personnes considèrent que la télé réalité qui pollue « les ondes » date de l’époque de Loft Story en 2001, c’est se tromper largement.

Je disais que nous étions en 1984. Le genre idéal de l’époque, Patrick Sabatier lance une émission qui a un but simple : apporter du bonheur en direct à des personnes qui n’ont pas été vraiment chouchouté par la vie. Les personnes sont sélectionnées sur proposition de leur proche et suite à l’envoi d’une lettre. Et oui, on utilise encore pas mal de papier à l’époque 🙂

Mais cette aide est apportée en direct avec un voyeurisme limite malsain : c’est Porte Bonheur. Émission mensuelle, programmé le dernier vendredi de chaque mois, elle durera jusqu’en 1986.

Je n’ai pas réussi à trouver d’extrait vidéo, juste le générique qui vous laissera sûrement à l’écoute un arrière-goût de malaise.

Car c’était justement du pur voyeurisme… Innovateur dans les années 1980, mais tellement classique une trentaine d’années plus tard.

3 réflexions sur « Mémoires télévisuelles d’un enfant des années 1970, épisode 31 : Porte-bonheur, l’émission voyeuriste qui donne « bonne conscience » »

Les commentaires sont fermés.