En vrac’ de fin de semaine…

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

  • Pour les amoureux de projets libre complètement fous, je demande ReactOS 0.4.7, vous savez, la réécriture libre de MS-Windows…
  • Dans le domaine des distributions 100% libre, je demande la Uruk 2.0, basée sur la future Trisquel 8.0, basée sur Ubuntu 16.04 LTS…
  • Dans la catégorie, « Tiens, elle est encore en vie », je demande la Rosa Linux R10, qui est plus ou moins liée à la OpenMandriva.
  • Un nouveau venu dans le monde du blog concernant le logiciel libre et ses dérives, j’ai nommé Tommy et son blog LoboTommy.

Côté culture ?

Bon week-end !

5 réflexions sur « En vrac’ de fin de semaine… »

  1. Salut Fred,

    Ca fait longtemps que je n’ai pas commenté ici (en partie parce que j’ai changé de distribution GNU/Linux suite à un problème matériel qui m’a obligé à tout réinstaller, Debian 9 a remplacé Manjaro, et pour l’instant tout roule).

    Concernant ReactOS, j’ai quand même quelques doutes quand à son avenir.
    En effet, quand on voit que le dernier navigateur encore supporté sur Windows XP est FireFox 52 ESR, et qu’il n’y aura pas de nouvelle version après elle, alors justement que la 58 ESR aurait pu apporter le saut de performances que l’on a pu observer lors du passage de Firefox 56 à Quantum/57, j’ai des doutes sur l’avenir du logiciel.
    Il faudra que l’équipe de développeurs, pour avoir un système d’exploitation utilisable par tous, prenne encore le temps de développer un navigateur propre au système (ils peuvent collaborer avec les développeurs de K-Meleon et de Goanna, mais je doute que les premiers aient les capacités de développer un logiciel pour un système d’exploitation « obsolète », et les second l’intérêt), ce qui prendra du temps et risque de retarder tout le développement du système d’exploitation.

    Il y a peut-être NetSurf qui pourrait être considéré comme navigateur possible, mais est-ce que celui-ci continuera à supporter Windows XP encore longtemps.

    En fait, c’est un peu le problème de ReactOS: il y a pour l’instant une grande quantité de logiciels qui peuvent encore tourner sur Windows XP (il y a LibreOffice de ce que j’ai vu), avec lequel ReactOS cherche à être binairement compatible, mais il y aussi depuis un moment un mouvement d’abandon de Windows XP par les applications tierces importantes (notamment les navigateurs Web), parce que la plateforme est obsolète d’une façon ou d’une autre, ce qui réduit de plus en plus cette logithèque potentielle pour ReactOS.

    Toute la question est de savoir quand ReactOS 1.0 sortira. Car, plus le système tardera à sortir, plus un nombre important de logiciels populaires risquent d’abandonner Windows XP, et plus les efforts à fournir pour avoir un système d’exploitation utilisable seront énormes, ce qui ralentira fatalement la vitesse de développement du système.
    Il y a également le problème du support matériel et de l’élaboration de pilotes libres pour ce système (nouvelle génération de composants, nouvelles technologies, matériel fonctionnant sous Windows XP ou en ayant besoin qui tombe définitivement en panne et doit être remplacé par nécessité), où les développeurs de ReactOS joue contre la montre.

    En bref, le pari de ReactOS est extrêmement risqué et j’espère pour eux qu’il sortiront la version 1.0 à temps pour prendre des parts de marchés significatives sur les PC en entreprises (besoin vieux logiciels car vieux matériel encore en état de marche), mais aussi chez les particuliers (rétrogaming PC, personnes réfractaires au passage à GNU/Linux, geeks, etc.).

    Personnellement, j’estime que si la bêta (0.5) ne sort pas d’ici un an (fin décembre 2018), ou que Microsoft s’en mêle en collant un procès à l’équipe de ReactOS, on pourra définitivement dire adieu à un OS libre, compatible avec Windows XP, et utilisable au quotidien par n’importe qui.

    Mais, franchement, ils peuvent encore y arriver, car ils ont une vision claire de où ils veulent aller, ce qui n’est apparemment plus le cas de Haiku OS par exemple selon certains commentaires, ce qui explique entre autre son retard (qui n’en est pas vraiment un car, contrairement à ReactOS, il n’y a pas de problème de délai puisque BeOS n’existe plus contrairement à Windows).

    Pour conclure, l’année qui vient sera crucial pour le projet ReactOS, et j’espère que dans un an, on sera en route pour la 1.0.

    Bonne fin de week-end

  2. Bonjour Frédéric,

    J’aimerais bien que tu fasses un article sur la Rosa à l’occasion. Je ne sais pas trop quoi en penser. Très agréable d’utilisation. Des moyens conséquents derrière, mais paradoxalement des mises à jour souvent à la traîne. L’équipe d’OpenMandriva me semble bien plus réactive dans ce domaine malgré sa petite taille.

Les commentaires sont fermés.