Mozilla Firefox 57 : derrière des performances en hausse, le bal des pleureuses commence…

J’écris ce court billet rageur avant d’avoir eu ma dose de théine ou de caféine – j’hésite encore – matinale. MéchantFred va sortir et il va remettre des points sur des « i » au risque de déplaire.

Je m’en fous, mais je sentais très bien que ce bal de pleureuses allait certainement arriver comme à chaque évolution majeure d’un logiciel.

J’ai connu en tant qu’emmerdeur… utilisateur d’informatique personnelle de nombreuses migrations dans ma vie derrière un clavier. Depuis 1995, j’ai eu droit au passage de MS-Windows 3.1 vers 95, puis la migration vers MS-Windows 2000, ayant pu échapper au merdissime Millenium.

Sur le plan des logiciels applicatifs, j’ai connu Netscape 3 et 4, puis j’ai migré vers les outils Mozilla. Autant dire que certaines migrations ont été casse bonbon. Mais j’étais prévenu, et j’ai rarement vu des migrations technologiques faites du jour au lendemain pour le plaisir de tout casser.

C’est encore une fois le cas avec Mozilla Firefox 57 et l’arrivée du format WebExtensions pour gérer les extensions du navigateur internet. Sauf erreur de ma part, cela fait depuis le premier trimestre 2017, soit au minimum 6 à 8 mois au moment où je rédige cet article que Mozilla a prévenu, avec des piqûres de rappel : pour Mozille Firefox 57, on va changer de format d’extension, merci de travailler sur une version compatible.

Ajout à 7 h 41 : j’ai trouvé une première annonce dans un article du 23 novembre 2016 !

Il n’y a pas eu des outils et des pages d’informations mises en place non plus…

Je suis d’accord, il ne pouvait pas y avoir 100% de réussite au jour J, mais merde ! Les développeurs de Mozilla ne sont pas responsables de l’inertie des développeurs d’extensions.

Des extensions qui ne sont pas à jour ? Il y a plusieurs possibilités :

  1. L’extension est devenue obsolète par l’intégration de la fonctionnalité dans le code du navigateur.
  2. Le développeur a laissé tomber son extension comme une vieille chaussette moisie.
  3. L’extension ne peut pas être portée pour des raisons techniques.
  4. L’extension prend plus de temps que prévue à être portée.

Durant plusieurs semaines, on aura droit à des utilisateurs et des utilisatrices qui vont pleurer à chaudes larmes car leurs extensions préférées ne sont pas fonctionnelles. Il suffit par exemple de lire les commentaires de cet article de NextInpact… Merde, c’est vrai, j’oubliais la règle de base : ne pas lire les commentaires d’un article 🙂

Sans oublier de se balader sur les réseaux (a)sociaux comme Facebook, Google Plus, Diaspora*, Twitter ou encore Mastodon. On verra des personnes qui cracheront sur Mozilla à cause des indélicatesses des développeurs d’extensions. Les utilisateurs n’ont pas à payer les pots cassés après tout.

Il est vrai qu’un constructeur automobile est responsable des accidents de la route où un de ses véhicules est présent, après tout… Je sais, comparaison n’est pas raison, mais il faut savoir attribuer les responsabilités sur les bonnes personnes.

Je n’ai en tout et pour tout que deux extensions : µblock origin et Grammalecte. Si des personnes ont besoin de 15 extensions, tant mieux pour elles. Deux me suffisent largement 🙂

Je suis d’accord, c’est chiant de perdre une ou plusieurs extensions. Mais est-ce que cela vous empêchera complètement de naviguer sur la toile ?

Maitenant, je vous laisse, j’ai mon petit déjeuner qui vous attend. Allez, bonne journée !

81 réflexions sur « Mozilla Firefox 57 : derrière des performances en hausse, le bal des pleureuses commence… »

  1. Il y’a d’autres raisons pour que des extensions ne soient plus disponibles.
    Par exemple, le manque d’API/possibilités sur certaines partie de FF pour afficher un menu différemment et là, le dév. d’extension n’y peut rien.

    Il y a aussi un problème d’argent.
    TabMix Plus est en rade car le dév. doit tout recoder, et seul, donc 3 mois environ pour refaire tout, c’est peu.

    1. Mozilla a prévenu 18 mois en avance que les webext arrivaient… mais sans doute que certains développeurs se sont dit qu’en ignorant le truc ça pouvait le repousser. Sauf que chez Mozilla ils tiennent leur deadline en général…

      1. Alors je vais quand même mettre un bémol là-dessus.
        Mozilla a prévenu il y a 18 mois que webext arrivait certes.

        Mais on attend *TOUJOURS* les API promisent pour pouvoir faire le boulot efficacement.

        À titre d’exemple, je suis le mainteneur de 3 (très petites) extensions, Shaarli, EnjoyReading & AnchorReveal.
        Le taff à abattre est juste *MONSTRUEUX* pour refaire fonctionner ces extensions. Pour certaines, il faut même revoir tout le fonctionnement de l’extension.

        Au pif et en vrac :

        – Perte de l’intégration des pages de settings.
        Là où avant tu pouvais juste dire « je veux un champ texte et un champ numérique » et où Mozilla t’apportait le design, l’intégration à Firefox, les comportements standards (comme la sauvegarde des préférences dans une db mutualisée), tu te retrouves aujourd’hui à devoir faire tout ça toi-même. Et quand tu n’es pas designer, ben ton extension ne ressemble plus à rien. Ça nécessite aussi de ramener des frameworks type JQuery pour bien bloatware ton ex-extension de 10ko, histoire d’avoir un truc décent pour bosser plutôt que du JS vanilla (vu que tu dois tout recoder en JS pour gérer tes settings…)

        – Perte de fonctionnalité standard
        Shaarli permettait par exemple de faire un clic gauche sur le bouton de l’extension pour shaarlifier rapidement la page en cours, ou un clic droit pour dérouler nativement un menu permettant plus de fonctionnalité.
        Ça a disparu, et tu dois à nouveau TOUT redévelopper (le comportemental de la drop down, le design de la drop-down…).

        – Perte de fonctionnalité API
        Cas de Vimperator, les API keyboard ne sont toujours pas disponibles. L’extension n’est donc pas portable en l’état faute de support de la part de Mozilla.
        Cas de FoxyProxy, les API proxy sont incomplètes et ne gèrent plus les connexions par mot de passe.

        Bref, mes 3 extensions qui avaient été faites en 20min sur un coin de table tout seul me demanderait plusieurs mois de taff et l’accompagnement de développeurs front si je voulais les porter en webextension.
        Et du coup, elles ne seront pas portées…

        1. Une partie des API que tu cites sont souvent ancrées en profondeur dans le code et sont donc des sources de vulnérabilités potentielles.

          Ensuite, je suis d’accord, il y a des manques, mais combien d’extensions ont été abandonnées au fil des années, rendant le magasin d’extensions imbuvable ?

          Comme partout, il y a de la casse. Le plus important étant de la limiter.

          1. J’ai quand même du mal à voir où peuvent être les problèmes de sécurité sur du CSS pour les settings ou juste le support des dropdown… Si Mozilla n’est pas capable d’implémenter des choses aussi simples sans risque de sécu, je me demande pourquoi ils s’attaquent à un navigateur 😛

            En plus, c’est plutôt le non support de ces API qui va être un trou de sécurité.
            Actuellement pour pouvoir les implémenter correctement avec un rendu correct sans y passer 40 ans, je dois ramener bootstrap & jquery. Qui sont bien plus des usines à faille de sécu vu ce que ça ramène par rapport à ce qui en est utilisé…

      1. Si je ne me trompe pas, ils ont changés d’avis après négotiations avec mozilla qui a bien voulu ajouter les API dont ils avaient besoin qui n’était pas là au départ.

        Tous les développeurs d’extension ne sont pas en position de négocier de la sorte avec mozilla. Downthemall est une des extensions les plus populaires.

  2. Bonjour Fred.
    Pour moi, cette version 57 « Quantum » de Firefox est une réussite.
    Bluffant ….
    Pour les extensions, pas de problèmes pour moi.
    Quand on regarde de près, ces fameuses extensions, c’est énorme:

    https://docs.google.com/spreadsheets/d/1TFcEXMcKrwoIAECIVyBU0GPoSmRqZ7A0VBvqeKYVSww/htmlview?sle=true#gid=0

    Pour les « pleureuses », comme tu dis, il semble que la lamentation N°1 soit pour NoScript.
    Le portage semble en cours, donc ….

    1. Pour noscript, eh bien j’ai appris à me servir de uMatrix, qui permet une gestion plus fine des librairies invoquées, et ne mémorise pas les autorisations temporaires d’un onglet à l’autre. Vraiment pratique.

  3. Surtout que le passage aux WebExtensions va peut-être amener des développeurs d’extensions Chrome à porter leurs softs sur Firefox si la version 57 crée de l’engouement. Ça peut être vraiment sympa car j’ai trouvé que pas mal d’extensions Chrome sont mieux finies que leurs équivalents Firefox.

    Au final peut-être que c’est une perte à court terme, mais Mozilla vise sur le long terme et on peut pas vraiment leur reprocher ça, surtout qu’ils ne sont pas en position de dominance sur le marché des navigateurs.

    Et pour ceux qui s’accommodaient jusqu’ici des versions précédentes de Firefox avec leurs extensions, rien ne les empêche d’y rester en attendant l’arrivée des mises à jour/des successeurs.

  4. Ah les pleureuses… Bah si ils arrêtaient de plomber leur Firefox d’extensions qui peuvent et du reste le font, rendent instable le logiciel…

    Dans mon cas je ne me contente que de deux, les mêmes que toi.

    Voilà

  5. ‘LLo,

    Comme tu le soulignes fort justement (& une fois les cookies tiers éradiqués), il n’y a vraiment qu’une ou deux extensions nécessaires/indispensables & elles sont d’ors & déjà portées !
    Quand aux « pleureuses », qu’elles aillent donc faire mumuse avec G & F sur leur « bracelets électroniques » modernes (ou le navigateur est en passe de devenir transparent), problème réglé..!

    MéchantFassil 😉

  6. Ça fait plaisir de lire ça ! D’autant plus que Firefox 57 est vraiment une belle évolution qui envoie du pâté. C’est aussi un des rares outil qui s’interroge un minimum sur l’éthique de développement et le respect de l’utilisateur.

    Les pleureurs sont souvent ceux qui ne codent pas et ne contribuent pas au logiciel libre à part en râlant et décourageant les devs.

    > TabMix Plus est en rade car le dév. doit tout recoder, et seul, donc 3 mois environ pour refaire tout, c’est peu.
    Hum… C’est pas évident, certes. Mais je ne peux m’empêcher de me dire qu’avec des contributions extérieures ça irait plus vite. Quand je vois ce qu’arpinux, Starsheep ou moi-même on peut abattre comme boulot à 3, alors qu’on n’est pas développeurs à la base, qu’on apprend tout, seuls, ben… Sortez-vous les doigts comme on dit ^^

      1. Salut,
        En fait, tu passes à côté de la remarque du commentaire de Martial.
        Faire un coup de gueule, c’est différent de balancer une remarque sexiste.
        C’est pas faire preuve de subversion que d’aller sur ce terrain.
        En tan que gars qui lit ton blog, ma réaction, c’est:
        « Qu’est ce que ça fout là ce titre ? ».

        Après, sur le fond, c’est un choix audacieux de Firefox. Je suis d’accord avec toi sur le fait qu’ils ont prévenu comme il faut. Je me dis qu’il y a toujours de l’inertie dans des gros projets ça doit pas être facile à gérer pour eux.

        1. Une remarque sexiste, où ? La pleureuse est une fonction qui existe depuis l’Antiquité… Et qui est encore pratiqué de nos jours dans certains pays comme l’Inde. Une fonction sociale attribué aux femmes le plus souvent pour rendre des funérailles plus spectaculaires.

          C’est simplement de la culture générale ici.

          Pour l’inertie des gros projets, ça arrive. Mais au moins, ils ont prévenu les développeurs tiers et leur ont donné le temps pour limiter la casse… La balle est dans le camp de ses derniers maintenant.

          1. Autant je trouvais l’usage de « pleureuses » facilement excusable, autant je trouve l’excuse pas convaincante et d’une grande mauvaise foi.

            Premièrement, cette excuse change le sens du titre: il ne s’agit plus de parler de personnes qui se plaignent, mais de personnes qui font semblant de se plaindre pour le compte d’un tiers. Et là, il faudrait m’expliquer. D’ailleurs, ce sens n’est pas cohérent avec le texte de l’article.

            Deuxièmement, c’est stupide de prétendre que quelqu’un accusé de pleureuse ne va pas en partie en prendre un coup à sa virilité. La popularité de l’expression tient aussi de cela, on ne peut le nier, à moins de faire preuve d’une grosse inculture. Ce n’est pas par hasard qu’on retrouve ce principe très régulièrement: fillette, précieuse, diva, princesse, …

            Finalement, on pourrait utiliser la mauvaise excuse de l’intention (« c’est pas ce que je voulais dire, donc, c’est vous les sexistes pour avoir interprété ça comme ça »), mais cela ne change absolument rien au problème, voire même est une circonstance aggravante vu que ça prouve que la personne est incapable de ne pas se considérer au centre du monde. Cela me rappelle un passage de la série de vidéo « Angry Jack », où il est très bien expliqué qu’excuser une erreur sur base de l’intention, c’est faire preuve d’une grosse prétention tout en ne comprenant même pas le problème, comme si le problème se résumait à un jugement de valeur sur la personne ayant fait l’erreur, alors qu’on s’en fout, en fait, de cette personne, on s’inquiète plutôt de l’impact sur le reste de la communauté.

          2. Je n’ai fait qu’exprimer mon exaspération. Et je dois dire que le terme de « jouer les pleureuses » est celui qui a collé le mieux au moment où j’ai rédigé l’article. Et « jouer les pleureuses », c’est surtout pour montrer qu’il est facile de monter dans les tours.

            Que les expressions reflètent les préjugés, ce n’est pas de ma faute. D’ailleurs, pour tout dire, la virilité, c’est un gros paquet de conneries souvent. Je n’ai jamais vu autant de coups bas dans les groupes mono-sexes qu’ailleurs. Croire que les femmes sont meilleures que les hommes dans ce domaine, comment dire ? C’est se fourrer le doigt dans l’œil jusqu’à l’omoplate ?

            J’ai volontairement employé ce terme pour dire à certaines personnes : donnez un coup de main ou fermez votre putain de clapet. C’est tout.

          3. Je peux comprendre que cette discussion soit hors-sujet et tout.
            Mais mon problème est le suivant:
            autant au départ, ce n’est vraiment pas la fin du monde d’avoir utilisé le terme « bal des pleureuses », autant c’est ridicule et immature de prétendre que parce que vous ne saviez pas, ce n’est pas une formule posant problème.

            Si vous aviez répondu « oui, effectivement, je ferais gaffe pour la prochaine fois », aucun problème. Là où ça m’énerve vraiment, c’est le fait de chercher des justifications bidons et de réduire le problème à une insulte à votre égard (comme si le jugement de vote personne était important pour ceux qui ont réagi).

            Regardez les vidéos intitulées « Angry Jack », en particuliers la partie 5:
            https://www.youtube.com/watch?v=TCqQ9LxzTwM

            On y retrouve exactement le problème de votre réaction: sans vouloir vous offenser, on s’en fout de ce que vous aviez en tête. Cela explique aussi pourquoi tant d’idiots parlent de chasse aux sorcières ou de police de la pensée quand ils parlent de féminisme: ces idiots pensent qu’on leur reproche quelque chose à eux, que c’est eux qu’on juge, alors qu’on s’en fout de leur petite personne, ce n’est pas le problème.

            Le problème, c’est que « le bal des pleureuses » est bel et bien une expression supportant, en pratique, l’idée qu’il est humiliant d’être assimilé à cette caractéristique féminine qu’est de se plaindre pour n’importe quoi. De nouveau, vous pouvez penser que ce n’est pas le cas, que c’est une expression historique (alors que cela ne colle pas du tout à son usage), mais cela reste la vérité: dans son usage, cet aspect est réellement présent.
            Ce qui m’intéresse, moi, ce n’est pas de savoir si Fred est gentil ou méchant, je m’en fous, ce qui m’intéresse, c’est de vivre dans une société où ce genre de préjugés ne soit plus colporté par ce genre de formule. Du coup, l’excuse de ne pas savoir ou de ne pas vouloir ne vaut rien: que cette expression soit utilisée par des méchants sexistes ou des gentils qui ne pensaient pas à mal, le résultat est exactement le même.

          4. J’ai employé volontairement ce terme dans le sens que lui donne dans la vie courante. Je n’ai pas à m’excuser de voir la bêtise crasse de personnes qui voient le mal partout, à cause de leur manque de culture générale criante.

            Et non, la culture générale, ce n’est pas les dernières humiliations de Cyrille Hanouna, né comme moi en 1974. Ce n’est pas non plus la dernière pensée d’un JéremStar ou d’une quelconque star de la télé-réalité qui n’aura été qu’une étoile filante.

            De plus, vos propos me font penser que l’on cherche à aseptiser le langage. Quand je lis :

            Ce qui m’intéresse, moi, ce n’est pas de savoir si Fred est gentil ou méchant, je m’en fous, ce qui m’intéresse, c’est de vivre dans une société où ce genre de préjugés ne soit plus colporté par ce genre de formule.

            J’appelle ceci de l’aseptisation. Si on suit cette pensée, on doit virer les expressions comme le nègre littéraire qui permet la publication « d’auto-biographie » à la pelle.

            J’aurais du quoi ? Pleurer comme une madeleine ? Merde, un prénom féminin, c’est interdit. Je ne vois pas ce que j’aurais pu mettre pour coller à l’aseptisation du langage qui sous-tend dans la remarque.

            Aurais-je dû employer le terme de jérémiades ? Merde, on aurait pu m’accuser de propos antisémite, Jérémie étant un des prophètes de la Bible hébraïque. On tourne en rond 🙁

            Quelle justification bidon ? Doit-on s’excuser d’avoir de la culture générale et apporter la preuve de l’existence de cette fonction sociale ?

            Bref, je n’ai rien à changer à l’article et je n’en ai rien à foutre d’une partie des féministes qui sont devenues au final des misandres.

            Les faits sont têtus, et les plaintes commencent à affluer. Si je devais refaire l’article et son titre, je n’en changerai pas une seule ligne.

            Désolé d’être ici le dernier des salauds, mais je tiens à dire ce que je pense. Je considère les discriminations comme les pire saloperies du monde.

            J’ai été traité de bâtard et de fils de pute par les bien pensants durant mon enfance dans les années 1970, ma mère étant célibataire, alors les leçons de morale, maintenant…

            Cordialement,

          5. Mais bizarrement, quand il s’agit de « chiffrement vs. cryptage » ou « digital vs. numérique », là, il n’est plus question du fantasme de la grande purification maoïste.
            En réalité, vous vous en contre-foutez de la langue. La seule raison pour laquelle vous réagissez si violemment, c’est exactement pour la raison décrite dans la vidéo « angry jack ».

            Vous vous rendez compte qu’avec votre message, vous me donnez 100% raison. Quand vous parlez de féministes misandres, vous démontrez que votre problème n’est pas l’usage de « pleureuses », votre problème est que si on parle de « pleureuse » comme un terme mal choisi, alors, vous interprétez ça comme une attaque envers les hommes. Et vous êtes un homme. Donc, vous réagissez comme si vous étiez attaqué.
            Sauf que non, on s’en contre-fout de vous. Et je n’attaque pas les hommes, j’en suis un moi-même.

            Le reste des arguments sont des arguments de pentes glissantes totalement foireux.
            Est-ce que « pleureuses » est utilisé régulièrement comme attaque de la virilité dans des contextes où c’est précisément le cas. La réponse est affirmative. Si vous pensez le contraire, vous êtes soit un menteur, soit un idiot (il suffit de faire une recherche « fais pas ta pleureuse » ou similaire sur google pour voir que c’est un fait).
            Est-ce le cas pour les exemples débiles que vous proposez ? Non. C’est un fait aussi.
            La seule chose que vous faites là, c’est démontrer que vous n’avez même pas compris pourquoi cet usage est controversé, comme un enfant qui répète une insulte sans en comprendre le sens et qui prétend que s’il ne peut plus dire ce mot, alors on va sans doute lui interdire d’autres mots communs.

            Bref, vous avez exactement le comportement prédit, vous confirmez donc à 100% ce que je dis.
            Cela ne me dérange pas que vous vous énerviez, ou que vous considérez ceux qui réagissent comme moi avec mépris. Peu importe, vous êtes à côté de la plaque, vous n’avez même pas compris mon raisonnement (pas que vous n’en soyez pas capable, mais vous ne voulez tout simplement pas y réfléchir). Donc, évidemment, votre avis ne vaut absolument rien, pas plus que l’avis d’Albanel sur le pare-feu d’openoffice.

          6. Attaque ad-personam :

            Si vous pensez le contraire, vous êtes soit un menteur, soit un idiot (il suffit de faire une recherche « fais pas ta pleureuse » ou similaire sur google pour voir que c’est un fait).

            Ou encore :

            La seule chose que vous faites là, c’est démontrer que vous n’avez même pas compris pourquoi cet usage est controversé, comme un enfant qui répète une insulte sans en comprendre le sens et qui prétend que s’il ne peut plus dire ce mot, alors on va sans doute lui interdire d’autres mots communs.

            ou encore :

            Peu importe, vous êtes à côté de la plaque, vous n’avez même pas compris mon raisonnement (pas que vous n’en soyez pas capable, mais vous ne voulez tout simplement pas y réfléchir).

            Je passe sur le côté procès stalinien du reste du propos. Avec cette volonté d’aseptiser le langage sous prétexte de l’utilisation sexiste d’une expression, il faudrait virer du langage courant :

            • tête de turc : discriminatoire envers la Turquie et ses habitants.
            • saoul comme un polonais : idem que l’exemple précédent
            • ne mange pas en juif : expression antisémite
            • nègre littéraire : raciste

            Je dois rajouter la liste ?

            Bref, continuez à m’insulter, vous apportez de l’eau à mon moulin. Enfin, cher Nicolas, si vous croyez que traiter plus bas que terre un blogueur qui joue la tolérance en laissant vos propos s’exprimer sert votre cause… Et bien, je ne pense pas que vous soyez bien inspiré.

            En toute cordialité, monsieur le censeur, de la part du fils de pute selon les bien pensants des années 1970.

  7. Bon sang, mais oû donc as-tu la tête « méchantsexiste », il eut fallu écrire (enfin, peut-être…) !:
    Les pleureur·se·s (enfin, le point médian, faut quand même le trouver..!) 😉

  8. Et bien, je suis bien d’accord avec toi. En plus ça permet de faire le ménage :D.
    J’ai aussi très peu d’extension sur mon Firefox (que je boycotte sur Android car j’ai perdu un article de mon blog )

    Bref, je pense refaire un essai, il parait qu’il y a moins d’erreurs d’après la fondation.

  9. Salut Fred,
    Je trouve que Firefox 57 est une pure merveille !
    J’utilise Chromium depuis pas mal de temps, mais là, franchement, je suis conquis.
    J’ADOPTE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Pour ce qui est des extensions, ublock origin seulement.

  10. Ça doit faire deux mois que je ne tourne qu’avec Firefox beta 57 au départ en test, avec effectivement quelques extensions sur les 7 que j’utilise qui ne fonctionnaient pas. J’ai vite adopté la chose par défaut, et peu à peu toutes mes extensions sont opérationnelles. Navigation vraiment plus rapide, et quand on a une connexion pas extraordinaire comme la mienne, c’est vraiment appréciable.

  11. Pour ma part, je suis très satisfait de Firefox 57 en tant qu’utilisateur, la plupart des extensions que j’utilise ont été mise à jour de manière transparente au fil des mois (enfin surtout de ces dernières semaines) et je n’ai au aucun mal à trouver des équivalents pour les 2 ou 3 extensions qui n’étaient pas compatibles. La nouvelle interface est sympa et la sensation de fluidité de cette nouvelle version se ressent, Bref que du bon et vivement la suite !

    En tant que packager par contre, Firefox c’est un gros n’importe quoi… Il faut le patcher pour qu’il supporte ses propres librairies (coucou stylo) et ne fonctionne pas avec d’autres librairies systèmes de Mozilla (coucou nss et nspr). Et je ne parle même pas du fait qu’il ne faille pas moins de 4 compilateurs pour compiler ce bousin (gcc, llvm-clang, rust et yasm) !!!

  12. Et pi quoi, l’Inde c’est le paradis des femmes.

    Pourquoi, mais pourquoi, pour dénigrer quelqu’un on utilise quasi tout le temps (et la je parle pas du grand méchant fred mais d’une
    constation quotidienne) des termes pejoratifs visant les dominés.
    Enculé, fillette, tafiole, travail d’arabe, pousser des cris de vierge effarouchées (hmmm on imagine le contexte) . Autre exemple typique : avoir des couilles, synonyme de courage. Comme si le courage, a l’instar des couilles, était un attribut purement masculin.
    Alors voir le terme pleureuse utilisé pour parler des males mecontents (ben ouai j’imagine qu’une grande part des commentateurs sont des mâles) qui se plaignent à tort, c’est en effet caractéristique du sexisme social. Ce bon Fred est né dans le même monde que nous tous, il a subit les mêmes contraintes sociales du patriarcat et comme nous tous et nous toutes il les a assimilé. Notre taf a tous, moi y compris, est d’arriver a déconstruire cet echafaud de bêtises, de violences et de domination, pour le plus grand bien de toutes et tous.

    1. J’ai employé le terme de pleureuses pour coller au mieux à l’expression du caprice des utilisateurs et utilisatrices qui en sont presque au point de se rouler par terre en pleurant par ce que leur extension chérie ne fonctionne plus.

      Point final !

  13. Les DEV ont eux, plus de 2 ans pour la migration (firefox ESR) compris.
    La version ESR est la pour faire une bonne migration.

    Donc, suivre la logique de la version ESR est plus logique. Logique, non ?.

    1. Et repousser les problèmes de 3 mois ? Cela fait plus d’un an que tout a été annoncé, que Mozilla a mis en place les outils, consultés les développeurs d’extensions, etc…

      Ta remarque est intéressante, cependant, quelle est la proportion d’utilisation d’ESR par rapport à la version court terme ? Combien de développeurs auraient pris leur temps et n’aurait-on pas obtenu le même résultat ?

      Mozilla voulait revenir dans la course en 2017, histoire ne de pas se résumer à l’épaisseur du trait sur le « marché » des navigateurs. Donc…

  14. Utilisant le canal ‘Nightly’ j’ai pu avoir un avant gout de ses performances..
    Et effectivement il rattrape son retard sur Chrome niveau rapidité, etc… Magnifique !

    Concernant les extensions.. les principales sont compatibles (ublock origin, https everywhere, privacy badger, wappalyser, tampermonkey), les autres suivront assez rapidement (du moins je l’espère!).

    Je peux comprendre que ce changement de format d’extensions puisse agacer, mais il faut à un moment ou à un autre se mettre à la page, comme on dit.

    un petit tour dans about:config reste conseillé pour virer ce qui ne sert pas (localisation, webrtc, lancement auto des videos, etc!)

    Bonne continuation pour ton blog!

  15. Bonjour,
    Je ne suis pas du même avis : FF propose un mécanisme d’extensions, il est donc, au moins en partie, responsable de compatibilité ascendante de ces API. Mais on peut classer les pb des extensions en 2 cas distincts :
    1) les extensions développées par des sociétés : on peut considérer qu’ils auraient pu planifier, et provisionner les charges, pour les développements à faire, et je pense que c’est globalement le cas.
    2) les extensions développées par des « particuliers » : on ne peut pas exiger la même chose de développeurs qui ont créés des applications sur leur temps libre. Les applications que j’utilise sont effectivement maintenues (maintenance corrective), mais là on parle de maintenance évolutive, imposée par un Mozilla.

    N’oublions pas que le mécanisme d’extensions permet de pallier à des manques de fonctionnalités (très utiles pour certains utilisateurs, d’autres moins) du logiciel principal, c’est donc de l’intérêt de FF (et pour ses utilisateurs) de garder une compatibilité ascendante, au moins pendant 1 an ou 2.
    Exemple : Password Exporter, une extension très utile pour exporter (pas seulement) les mots de passes enregistrés (et ainsi les sauvegarder hors d’un cloud), et qui permet de compléter un manque flagrant de FF sur ce point (du moins jusqu’à ce jour).
    Cela rappelle Microsoft (toute proportion gardée) qui a finalement dû (et doit encore) maintenir la compatibilité 32 bits (Wow64), et avec les anciennes versions de Windows (mode compatibilité), pour des raisons évidentes (surtout dans le monde professionnel), et sous peine de perdre des utilisateurs avec les versions de Windows les plus récentes.

    Pour y avoir été confronté professionnellement, je sais que ce n’est pas un pb simple, et qu’il faut trouver des compromis, mais dans ce cas, je trouve que cela n’a pas été géré en prenant suffisamment en compte le travail (gracieux) qu’on fournit tous les développeurs d’extensions, pourtant au bénéfice de Mozilla.
    (Je précise que je ne suis pas le développeur de cette extension, ni d’aucune extension)

    1. Il ne faut pas confondre OS et navigateur.

      Les développeurs, qu’ils soient professionnels ou amateurs, ont été prévenus il y a environ un an avec un point précis : aucune compatibilité pour des raisons de modifications internes importantes.

      Mozilla a fourni tous les outils, prévenus à de nombreuses reprises. Comme je l’ai précisé, il y a eu plusieurs cas : extensions rendues obsolètes, importables fautes d’API, abandonnées comme des vieilles chaussettes ou simplement trop complexe à porter.

      La responsabilité est autant dans le camp de Mozilla qui a fait le boulot aussi bien qu’elle le pouvait, mais elle n’est pas responsable des développeurs tiers qui n’ont pas mis – pour diverses raisons – le code à jour.

      1. Mozilla est entièrement responsable de la situation. Qui d’autre est responsable du choix d’un navigateur limité nécéssitant des extensions pour aller au delà du basique et inclure les fonctionnalités modernes attendues d’un navigateur.
        D’accord par la suite Mozilla a intégré de nombreuses fonctionnalités inspirées des extensions et d’autres fonctionnalités supplémentaires dont certaines très discutables (pocket) pour en faire un navigateur nécéssitant à la fois des extensions pour choses de base (gestures, duplication d’onglet) et proposant des fonctionnalités additonnelles qui pour moi devraient relever de l’extension (pocket, EME, télémetrie).

        C’est aussi Mozilla qui a imposé aux développeur le rythme de release rapide et d’avoir à réécrire leur code régulièrement pour conserver la compatibilité.
        Pas besoin d’être devin pour deviner les conséquences de tels choix sur des développeurs bénévoles qui codent sur leur temps libre, de fait pour moi le choix de Mozilla a été fait en pleine connaissance de cause.

        1. Phoenix qui a donné naissance au projet Mozilla Firefox était une volonté de sortir le surplus de fonctionnalités de la Suite Mozilla.

          La Suite Mozilla, c’est SeaMonkey de nos jours, pas Mozilla Firefox.

          Pour certaines personnes, les gestures, ça sert à rien. C’est mon cas. Que tu les apprécies soit, mais ce n’est pas le cas de tout le monde.

          Enfin, tu racontes une ÉNORME bêtise. Désolé, mais ce n’est pas Mozilla qui a lancé la course folle aux version, c’est Google.

          Chrome 9.0 : 3 février 2011
          Chrome 10.0 : 8 mars 2011
          Chrome 11.0 : 27 avril 2011
          Chrome 12.0 : 7 juin 2011
          Chrome 13.0 : 2 août 2011
          Chrome 14.0 : 16 septembre 2011
          Chrome 15.0 : 25 octobre 2011
          Chrome 16.0 : 13 décembre 2011

          7 versions en 2011.

          Mozilla Firefox ?

          4.0 : 22 mars 2011
          5.0 : 21 juin 2011
          6.0 : 16 août 2011
          7.0 : 27 septembre 2011
          8.0 : 8 novembre 2011

          5 versions en 2011 à compter de la 5.0 en juin qui inaugura le rapid-release.

          Donc, à moins que mars soit après juin d’une année…

          Source :

          https://en.wikipedia.org/wiki/Google_Chrome_version_history

          et

          https://en.wikipedia.org/wiki/Firefox_version_history#Rapid_releases

          Sur ce, je te laisse, j’ai autre chose à faire. Tu pourras laisser des commentaires sur l’article le temps que celui-ci restera ouvert, je les approuverai sans les commenter par la suite.

  16. Faut relativiser le problème, hein.

    6% des surfeurs utilisent Firefox. 94% des surfeurs n’ont donc rien à perdre et vont découvrir un tout nouveau Firefox.

    Sur ces 6%, une majorité n’utilise sans doute aucune extension ou une ou deux. Et comme le montre les commentaires, la plupart des extensions les plus utilisées ont été portées.

    Donc les pleureuses sont une infime minorité (de surfeurs) d’une minorité (d’utilisateurs de Firefox) d’une minorité (d’utilisateurs d’extension peu utilisées).

    Qui plus est, pour l’avoir testé depuis plusieurs mois, les extensions non-compatibles sont généralement également celles non-compatibles avec le multi-process et qu donc ralentissent Firefox à outrance. Sur ma machine, ces extensions rendaient Firefox tout simplement inutilisable. Il y’avait même une extension permettant de détecter ces extensions.

    Bref, ceux qui sont pas contents peuvent toujours forker Firefox mais sur ce coup, je pense que Firefox a fait de l’excellent boulot.

    1. Attention à ne pas confondre quantité et qualité, tous les usagers ne se valent que lorsqu’on les rapporte au profit publicitaire qu’on peut en tirer, et encore.

      La minorité de la minorité dont tu parles sont souvent des supporteurs de longue date de firefox, ceux qui ont résisté à google chrome volontairement. Un noyau dur de passionné de la première heure, les power users, et tout un tas d’autres personnes influentes ou importante à conserver dans une communauté.
      Par exemple est-ce que tu échangerais un ami d’enfance contre dix personnes prises au hasard parmi les utilisateurs de google chrome et internet explorer ?

      Faisant partie de cette minorité, il s’avère que je suis responsable de plusieurs centains d’installations de firefox dans les foyers et PME au cours des 10 dernières années, je gére un parc d’une vingtaine d’ordinateurs personnels où firefox était le navigateur par défaut. Du fait de la politque de Mozilla au cours des années à venir je vais installer 0 firefox et sur la vingtaine d’ordinateurs que je gère tous sauf un sont déjà passés sous waterfox.
      Mon cas n’est évidemment pas représentatif de l’ensemble des usagers de firefox mais le point étant qu’un simple individu peut avoir un impact de là d’être juste un simple usager de plus.

      N’oublions pas non plus qu’avant sa chute vers la non-pertinence et quelques pourcents restants d’utilisateurs firefox était dans le classement de tête dans les parts de marché et pour en arriver là il a commencé avec un petit pourcentage d’utilisateurs qui ont contribué à sa popularité passée, ce petit pourcentage du début est en bonne partie dans le petit pourcentage qui reste.

      L’argument des mécontents qui n’ont cas forker est une attitude délétère, symptômatique d’un projet malade qui n’a que peu d’avenir car il n’est pas à l’écoute de ses usagers. La bonne nouvelle c’est que les mécontents n’ont pas attendu firefox 57 pour proposer des alternatives palliant aux ratés de mozilla, notamment pale moon et waterfox.

    2. Bonjour,

      Je ne compterai pas les même chiffres de la même façon, mais force est de constater que l’écrasante majorité de gens n’utilisent pas un navigateur pour autre chose que « surfer sur internet »; ce qui, pour une quasi totalité, se limite à fréquenter une trentaine de sites en mode « Minitel 2.0 ».

      Dès lors, il est compréhensible que Mozilla oriente ses choix pour contenter la masse de ses utilisateurs, actuels ou potentiels, quitte a sacrifier une poignée d’usagers marginaux (et j’en suis).

      Mais si je peux comprendre Mozilla, tout en déplorant la situation, je n’accepte pas d’être traité de « pleureuse » parce que ses décisions aboutissent à une régression sur le plan ergonomique que je vis comme une baisse drastique de productivité.

      Car une « habitude », lorsqu’elle est vue sous l’angle professionnel, c’est de la productivité gagnée (ou perdue); ceux qui ont fait l’effort de passer au BePo comprendront 🙂

      Ce n’est pas mon cas (le BePo), mais sur 6 extensions, 2 ont trouvées une alternative (dont SuperDragToGo), 4 ne sont pas passées (dont TabMixPlus et Classic Theme Restorer) dont 2 ne passeront jamais pour « raison technique » :
      – Saved Password Editor : je vais devoir changer ma façon de gérer ça avec une extension tierce, mais sans stockage tiers (merci de vos idées)
      – TiddlyFox : elle nécessite le droit d’accéder au système de fichier de l’OS en écriture pour enregistrer les TiddlyWiki, sorte de pages html dynamiques locales servant de notes.
      Dans ce dernier cas, j’avoue me contre-foutre du risque que cette possibilité laissée par XUL soit un danger pour 99,9% de la population; sa disparition met au rebut 10 ans de notes professionnelles.

      Alors Firefox Quantum est certainement un bien meilleur lecteur Youtube que son prédécesseur; mais son arrivée annoncée s’est traduite par un « sudo apt-mark hold firefox firefox-locale-fr » sur le deux machines qui me servent sur un plan professionnel avant que mon PC « loisir » ne me fasse mesurer l’étendue des dégâts.

      J’ai maintenant entamé le long chemin qui me permettra (j’y crois) de retrouver ces habitudes de marginal auxquelles je tiens pour de bonnes raisons

      1. Alors Firefox Quantum est certainement un bien meilleur lecteur Youtube que son prédécesseur; mais son arrivée annoncée s’est traduite par un « sudo apt-mark hold firefox firefox-locale-fr » sur le deux machines qui me servent sur un plan professionnel avant que mon PC « loisir » ne me fasse mesurer l’étendue des dégâts.

        Sur ce point, je te répondrai que tout ce qui est excessif devient négligeable. Quid des efforts faits sur le multiprocessing ? La sécurisation du code ?

        Je peux te donner un conseil : si tu n’aimes pas Mozilla Firefox 57, pourquoi ne pas migrer vers des projets comme Waterfox ou Palemoon qui te permettrait de conserver tes extensions et tes habitudes de travail ?

        1. Loin de moi l’idée de dénigrer les efforts des développeurs; mais les axes sur lesquels ils ont travaillé ne représente pas, à l’aune de _mes_ critères, une compensation suffisante aux pertes fonctionnelles auxquelles je dois faire face.

          Multiprocessing ? un Core I3, sans carte graphique, suffit à mes usages. J’ai préféré investir dans 32 Go de Ram et un 32″ QHD pour gérer confortablement les 4 ou 5 bureaux d’une Lubuntu fortement personnalisée (je n’arrive pas à me sentir mieux qu’avec le trio Compiz+Emerald+AWN)
          Sécurisation ? comment expliquer à quel point je préfère la toute puissance, et les responsabilités qui vont avec ?

          Je suis triste des choix stratégiques de Mozilla. Je peux les comprendre économiquement, mais quand des logiciels libres se trouvent contraints d’abandonner les niches d’utilisateurs marginaux pour aller « draguer la masse », ils participent à la propagation d’une forme de monoculture.

          Si je n’ai pas basculé sur Waterfox, c’est que … je n’ai pas d’excuse. Jusqu’à maintenant, je pouvais tout faire avec un seul Firefox; pro et perso, sans me soucier de l’outil.
          S’il faut que j’en arrive à avoir deux navigateurs, j’aurais l’impression de revenir à l’époque où il fallait un IE et un Netscape; ou, comme jusqu’à récemment, un Chromium qui traîne pour les sites « où Firefox ne passe pas ». Mais c’est peut-être la solution la moins mauvaise.

          Et ce n’est pas que « je n’aime pas Firefox 57 », c’est plutôt lui qui ne m’aime pas; le preuve, c’est moi qui suis triste.

          1. Tu n’as pas compris ce qu’est le multi-processus de Mozilla Firefox. Tant pis. Sinon, libre à toi de ne pas voir LA NÉCESSAIRE dégeekisation de l’outil de navigation sur internet.

            Une forme de monoculture ? C’est de l’élitisme de comptoir que tu nous sors ici. 🙂

            Je voudrais bien avoir l’option d’acheter un i3 voire un i5, mais je n’ai pas les moyens. C’est pour cela que je me trimballe un PC fixe qui va sur ses 8 ans, le tout sur Archlinux avec Mate-Desktop et seulement 4 Go de mémoire vive.

            Quand tu auras eu droit à un énième plantage de ton navigateur à cause d’un onglet qui n’était pas dans sa propre zone mémoire et qui viande tout le navigateur avec lui, tu comprendras peut-être que les choix de Mozilla Firefox ne sont pas qu’économique, ils sont aussi responsables au niveau du respect de l’utilisateur.

            En toute cordialité,

  17. Bonjour,
    Je profite du sujet pour poser une question. J’utilise Firefox bêta et une des extension qui m’est utile (vidéo download helper) a reçu une mise à jour cette semaine mais elle demande maintenant l’installation d’un paquet:
    https://www.downloadhelper.net/install-coapp
    Cela peut-il engendrer des problèmes de stabilité ou de sécurité?
    Je suis sur Ubuntu depuis trois et suis encore assez inexpérimenté de ce coté. J’apprécie votre blog et vos vidéo même si je ne comprends pas tout ^^

  18. hey,

    Pour ma part, la seule extension qui me posait problème était KeeFox. Mais depuis hier ou avant-hier, c’est bon et avec une toute nouvelle interface (un peu obligé si j’ai bien compris), un nouveau site et un nouveau forum. Du coups, petit don.

    Par contre je ne sais pas si c’est par ce que je n’y fais pas trop attention, mais je vois pas de gain en vitesse ou en quelque ce soit …
    Ca serait lié à mes (tros nombreuses ? ) extensions ?

    J’en ai 12 :
    Cookie AutoDelete, Country Flag & IP Whois, Decentraleyes, Disconnect, Grammalecte, I don’t care about cookies, Kee (ancienement KeeFox), Min Vid, Privacy Badger, Test Pilot, uBlock Origin, Wayback Machine

      1. Je n’en compte qu’une pour les cookie et en fait de doublon c’est plutôt des extensions complémentaires.

        Je miserai plutôt sur soit dans sa configuration firefox 57 n’apporte pas de gains de performances notable, soit il y a des réglages à revoir dans le about:config. Je testerais avec un profil utilisateur tout neuf pour écarter cette possibilité.

          1. Quand vous dites « remettre à zéro », c’est à dire ? Essayer sans tout les paramètrages que j’ai pu faire sur FF et sans les extentions ? (rm -rf ~/.mozilla/firefox/ ?)

            Note 1 : je synchronise mes favoris, mes extentions et parramétrages grace à un compte mozilla.
            Note 2 : exemple de parrametrage que j’ai pu faire : j’ai désactiver le préchargement des liens externe à une page que je lis. Je suis consien que du coups le chargement des pages lié sera un peut plus long mais cela me dérenge pas. Et j’ai désactivé tout ce qui est Pocket
            Ca par contre j’en veut à mozzila. Cela devrait être une option que tu active si t’en as besoin et pas l’inverse. Etre obliger de faire un about:config-> extensions.pocket.enabled : false me saoul.

    1. Non c’est normal. Tu n’es pas le seul dans ce cas, il y a un certain de nombre de retours de personnes qui comme toi n’ont pas noté de différence de rapidité.

      C’était annoncé avant la sortie, selon les cas de figure les gains de performances ne seront pas toujours perceptibles.

    2. Decentraleyes fait le même boulot que disconnect et disconnect est totalement inutile car intégré en natif sur firefox.
      Et pareil Privacy Badger est un doublon de disconnect et consort.

      Bref tu peut au moins enlever 3 extensions de ta liste.

  19. Pour avoir suivi le dossier depuis environ 8 mois, ce qui m’a permis d’anticiper et trouver un remplaçant à firefox, je peux te dire que ça fait des mois que c’est comme ça.

    Toutefois je ne partage pas du tout ton analyse, en me basant notamment sur les multiples discussions sur hackernews, reddit et autres, il est évident que ce changement impacte beaucoup des soutiens de longue date de mozilla et firefox, un grand nombre de power users. Nombreux sont ceux qui disent que firefox n’est pas utilisable pour eux sans certaines extensions qui viennent compenser les grosses lacunes de firefox et qu’ils vont devoir changer de navigateur. C’est d’ailleurs mon cas et c’est aussi le cas pour une douzaine de machines que j’administre.

    L’analyse qui revient souvent est que c’est le dernier sursaut d’un firefox qui n’en finit pas d’agoniser après que mozilla ait fait des efforts répétés pour l’enterrer mais qui ne le sauvera pas (c’est le précédent CTO de mozilla lui même qui le dit[1]) et que se mettre à dos le noyau dur des passionnés qui sont là depuis le début pour espérer ralentir ou stopper la chute inéluctable du nombres d’utilisateur et donc de revenus en récupérant quelques volatiles monsieur et madame tout le monde n’est pas un si bon calcul surtout à moyen et long terme.

    Un reproche qui revient souvent aussi concerne le décalage entre l’image que mozilla se donne à travers le marketing et la réalité, notamment sur la prise en compte des avis des usagers de firefox. Le cas de l’abandon des extensions legacy pour se rapprocher encore de chrome n’est qu’un parmi tant d’autres (abandon de alsa sous linux, pocket, hello, encrypted media extension, etc.). À vouloir se rapprocher de chrome, firefox y perds ce qui fait sa force et son intérêt.

    Du côté des développeurs d’extensions, en particulier ceux qui jetent l’éponge ils sont nombreux à mettre en cause mozilla, d’abord le changement vers un cycle de release rapide leur a ajouté du travail, puis ils sont plusieurs qui viennent juste de terminer de réécrire leur extensions pour le nouveau mozilla après plusieurs mois de travail bénévoles, voila qu’ils doivent à nouveau tout réécrire avec une API différente et beaucoup plus limitées. Entre ceux qui en ont marre, ceux qui se sentent pris pour des jambons et ceux dont les extensions ne pas possible à cause des limitations de la nouvelle API (comme classic theme restorer ou tree style) ils sont quelques uns à ne pas vouloir continuer à faire des extensions pour firefox et je les comprends tout à fait.

    Concernant les usagers mécontents, les pleureuses comme tu les appelles, mets toi à leur place, ils ont une vie quotidienne qui ne les amènent pas à faire de la veille technologique et découvrent mis face au fait accompli que du jour au lendemain au travers d’une mise à jour automatique leur navigateur ne fonctionne plus comme il devrait. Ils sont livrés à eux même sans alternatives (c’était firefox l’alternative).

    Pour finir, je vais parler de la solution que j’ai trouvé qui s’appelle waterfox, le concept est simple: c’est firefox sans toutes les saloperies inutiles que mozilla bourre dedans:

    – Pas d’abandon des extensions legacy
    – Suppression de l’espionnage à distance ou télémétrie
    – Suppression de la collecte d’information
    – Suppression de Pocket
    – Suppression des la publicité dans l’écran d’accueil
    – Désactivation des DRM Encrypted Media Extensions (EME)
    – Suppression du profilage au démarrage
    – Pas de blocage des extensions non signés
    – Supporte des plugins 64-Bit NPAPI
    – Ajout de la possibilité de dupliquer un onglet
    – Option pour change le réglages « locale » dans les préférences
    – Désactivation de la mise à jour automatiques par mozilla des extensions legacy vers webextensions.

    La mise en place d’un add-on store alternatif pour y sauver les extensions legacy et en continuer le développement est en cours.

    waterfox existe depuis 2011 et a trouvé son modèle économique avec un partenariat avec le moteur de recherche ecosia qui plante des arbres avec ses bénéfices (on est loin des partenariats de mozilla avec google ou yahoo).

    La migration vers waterfox a au passage corrigé un cerains nombre de bugs que j’avais avec firefox au niveau de la restauration des sessions.

    J’ai installé waterfox à la place de firefox sur toutes les machines que j’administre pour des particuliers qui ne s’y connaissent pas et n’ont jamais pu se faire à australis et ont besoin de classic theme restorer pour être capable de consulter le web, des vieux comme mes grand-parents de 90+ ans mais aussi des monsieurs et madame tout le monde avec des besoins spécifiques. Aucun problème majeur une fois qu’ils se sont fait au changement d’icône.

    Pour finir, moi ce qui m’exaspère ce sont les réactions comme on peut les lire ici qui décrient les gens mécontents en se drapant dans une fierté mal placée. Qu’est ce qu’il y a de constructif à se plaindre de gens qui se plaignent ? À quoi ça mène de dire du mal des usagers du même navigateur qu’on utilise soi ? À quelle moment donné est-ce que c’est devenu cool de vouloir faire une division pour taper sur les autres ? Il faudrait commencer par se rappeler que le danger ici c’est google et la mono culture, et qu’on ne pourra pas faire face si on se tire dans les pattes entre nous.

    Prochaine fois, au lieu de faire un billet d’humeur pour décrier les autres, pourquoi ne pas plutôt s’efforcer de faire savoir qu’il n’y a pas de raisons de se plaindre parce qu’il existe une solution et d’expliquer comment la mettre en oeuvre ?

    [2]: https://andreasgal.com/2017/05/25/chrome-won/
    [1]: https://waterfoxproject.org/

    1. Je ne répondrais que sur certains points.

      1) Tant mieux pour toi si tu apprécies Waterfox, c’est tout ce qu’il faut faire pour aider Google à augmenter son emprise sur le monde des navigateurs web
      2) Pour l’EME, désolé de le dire ainsi, mais étant désactivé par défaut et que c’est à l’utilisateur de l’activer…
      3) La liste des options de Waterfox sont parfois du suicide sur le plan de la sécurité. Et certaines options listées sont désactivables en deux clics de souris.
      4) Pour les utilisateurs qui se plaignent, désolé, mais ils tendent aussi le bâton pour se faire battre. Combien de fois les changements ont été annoncés ? Dire qu’ils ont été pris en traître, désolé, mais c’est de l’hypocrisie pure et dure ici.

      Waterfox est un projet qui finit par parasiter à son corps défendant le projet Mozilla Firefox. Les développeurs de Firefox ont parfois joués aux cons, mais ils sont à l’image du monde libre. Donc, aucun étonnement en ce qui me concerne.

      Les personnes qui pleurnichent, je ne leur dis qu’une chose : l’information était disponible. Que vous ne l’ayez pas eu, dommage.

    2. Bon je vais répondre juste sur un point et des soit disant avantage deWaterfox :

      « Pas d’abandon des extensions legacy » => Ok pour les quelques mois ca peut être pratique. Ensuite sachant que ces extensions ne seront plus développer vu que les développeurs ne vont pas se faire chier à porter leur extension pour les 10 tondus qui utilise waterfox alors que derrière ta quasiment un API unique pour Chrome/Firefox, ca va faire de bon trou de sécurité/fuite mémoire potentiel passé 6 mois/1 an

      « – Suppression de l’espionnage à distance ou télémétrie » => Lol ouais c’est sur que désactiver une case à coché dans les paramètre du navigateur ca valait bien un fork lol

      « – Suppression de la collecte d’information » => Pareil c’est une case à coché dans les préférence »

      « – Suppression de Pocket » => Ok pourquoi pas mais ca ne mange rien cette fonctionnalité là et par défaut c’est pas activé

      « – Suppression des la publicité dans l’écran d’accueil » => Encore bien inutile vu que ca s’enleve en 2 clic au premier démarage.

      « – Désactivation des DRM Encrypted Media Extensions (EME) » => Pas activé par défaut et donc c’est simplement retirer une fonctionnalité de votre navigateur et donc vous empêchera d’accéder à du contenu/site. C’est une décision aussi stupide que de pas vouloir des driver propriétaire d’imprimante et donc ne plus pouvoir imprimer tout ca parce que c’est « propriétaire »

      « – Suppression du profilage au démarrage » => Ca s’enleve en 1 clic aussi

      « – Pas de blocage des extensions non signés » => Ca c’est une connerie monstre et un trou de sécurité énorme parce que ca ouvre la porte à l’installation de n’importe quel extension et vu la permissivité de l’API XUL c’est bon à vérolé ta machine/installation de firefox. Heureusement qu’on a plus cette connerie dans firefox.

      « – Supporte des plugins 64-Bit NPAPI » => Support de truc obsolète depuis des lustre qui ne seront encore qu’un potentiel nid à faille de sécurité

      « – Ajout de la possibilité de dupliquer un onglet » => OK pour ca mais ca reste marginal comme fonctionnalité

      « – Option pour change le réglages « locale » dans les préférences » => Ouaah c’est vrai que c’est une fonctionnalité utile. On change tellement nos locale souvent qu’on a besoin de l’avoir dans une option plutot que dans le about:config lol

      « – Désactivation de la mise à jour automatiques par mozilla des extensions legacy vers webextensions. » => Ben oui forcément vu que les extension legacy sont des extension morte heuresement que mozilla propose la mise à jour automatique. Après ca reste que vous allez vous trimbaler des extensions obsolète qui n’auront plus de mise à jour d’ici maximum 1 an (vu que les dev vont plus se faire chier à faire du support pour 4 glandu qui tourne sous les fork de firefox) et donc avoir des potentiel trou de sécurité/fuite de mémoire.

      Bref après les DGLFI, Fred va bientôt inauguré la serie des FLFI (Fork de Logiciel Franchement Inutile)

  20. Bin moi, à part devoir reconfigurer la petite icône des bookmarks pour l’avoir comme avant en haut à droite, cette version me va très bien.
    Je me suis toujours demandé quel part de gens utilisent une batterie d’extensions… moi une (uBlock origin) voire deux des fois suffit amplement…

  21. Lol c’est affligeant de voir tant d’utilisateurs se plaindre de firefox parce que leurs extensions ne fonctionnent plus…
    Pour ma part je suis heureux de voir que firefox est enfin de nouveau rapide et est revenu aux onglets carrés, je l’utilise depuis quelque jours et je pense enfin quitter chromium pour revenir sur firefox mon amour de jeunesse

  22. Les développeurs de la fondation Mozilla sont responsables d’avoir imposé un format sans avoir prévu de solution de migration ! Et les extensions Legacy que j’utilise sont à jour.

    J’utilise NewsFox. Son auteur explique qu’il doit réécrire complètement son extension. Il a peut-être autre chose à faire dans la vie que de passer des journées de travail à coder du fait des caprices de quelques développeurs, hein ?

    Denis, pleureuse assez ordinaire

    1. Euh, sauf erreur de ma part, la migration a été annoncée depuis plus d’un an. La responsabilité est donc partagée entre Mozilla (qui a voulu mettre à jour son code pour voir l’avenir d’une manière un peu plus sereine et les développeurs d’extensions qui n’ont pas eu le temps physique d’adapter leur code.

      Quant aux caprices de quelques développeurs, il est vrai qu’il n’était pas indispensable de sécuriser le fonctionnement du navigateur. Qu’il était indispensable de laisser l’ensemble du logiciel en mono-processus et permettre ainsi qu’un onglet figé plante le reste du navigateur.

      Frédéric, casse-couilles ordinaire.

      1. Qu’est-ce que cela pouvait leur foutre de maintenir la compatibilité ? Franchement !!! Faut arrêter de déconner. Je crois que Waterfox va la garantir. Eh bien, je n’utiliserai plus Firefox et c’est tout, alors que j’en ai toujours été un solide partisan.

        NB J’en ai strictement rien à faire du mode multi-process, vu les performances ridicules que FF continue d’atteindre. Un navigateur, c’est avant tout un éco-système, des extensions. Je ne comprends pas ton positionnement « défensif ».

        1. Si tu rajoutes 15 trillions d’extensions, le navigateur sera ralenti 🙂

          Et bien, n’utilise plus Mozilla Firefox. D’ici deux ans, ce sera uniquement Chromium que l’on pourra utiliser sur Linux et compagnie. Pourquoi s’ennuyer, alors ? 🙂

          1. C’est en choisissant le format WebExtension de Chrome que Firefox pousse les utilisateurs vers la sortie. A 7% de part de marché contre 53% pour Chrome, le mal ne serait-il pas déjà fait ? Ça servait à quoi au juste de singer Chrome ? D’attirer des développeurs en repoussant le peu d’utilisateurs qu’il restait ?

          2. Merci aux gros cons de la fondation qui n’ont pas compris où résider l’intérêt de leur propre navigateur : les extensions et l’éco-système qu’a généré le navigateur.

            Merci à Mozilla pour que Chrome/Chromium devienne le seul navigateur du marché !

          3. Et merci aux développeurs qui n’ont pas pris le temps de porter les applications alors que tout était annoncé depuis 18 mois à deux ans.

            Nous serons en accord sur notre désaccord ici. Les utilisateurs ont leur part de responsabilité. Nier cela…

  23. Tiens, je vais faire ma pleureuse. J’ai une dizaine d’extensions non compatibles (et qui ne seront pas probablement mises à jour vu que la plupart des développeurs ont annoncé qu’ils ne le feraient pas). Je vais prendre deux exemples :
    It’s All Text qui permet d’éditer ses champs textes avec le logiciel choisi (je l’utilise pour rédiger mes billets de blog sous WordPress avec un éditeur Markdown). Un confort et un gain de temps très appréciable. Ben c’est mort parce que ce n’est plus possible techniquement sous FF 57.
    Dictionnary Switcher qui permet d’avoir la correction orthographique dans différentes langues automatiquement ou en un clic. Aucune alternative à l’horizon. Mais c’est vrai, quel idiot je fais, je n’ai qu’à m’adapter et éviter de fréquenter des forums en anglais ! Ou alors laisser des fautes grossières dans mes interventions.

    Firefox, c’était un magnifique outil qui offrait des possibilités inconnues chez les autres navigateurs. Il est rentré dans le rang et il faut en plus s’en féliciter ? Si je dois perdre des outils qui me permettaient de gagner du temps et allégeaient mon boulot, autant aller picorer ailleurs.

    Les extensions ne sont pas que des gadgets pour se faire plaisir. Ce sont pour certains des outils de travail utiles et refuser de le comprendre c’est quelque part insulter les gens qui les utilisent et ceux qui ont pris du temps pour les coder (et je ne parle pas de Mozilla qui fait ce qu’elle veut avec ses produits).
    Je vais donc rester scotché à FF 56 jusqu’à ce que je trouve un navigateur aussi riche. Même si ça va être difficile puisque la tendance est la normalisation.

      1. Hello !
        En lisant ce fil j’ai deux réflexions;

        La première sur le truc à la mode de la grammaire « sexiste » :
        En bon français, la personne ou l’humain qui tente d’imposer une graphie pour cause de genre, est soit un tyran même si c’est une femme, soit une andouille même si c’est un homme. On peut développer à souhait sur la richesse (substantif féminin) de la langue et l’appauvrissement (substantif masculin) que quelques crétins ou quelques nouilles tentent de promouvoir au lieu de promouvoir culture (substantif féminin) et apprentissage (substantif masculin).

        La seconde concerne le sujet de ce fil : un outil informatique a une image et des spécificités.
        Là, Mozilla a cassé son image d’insolence et d’originalité en rejoignant un standard édicté par de plus gros que lui et a oublié ses utilisateurs qui profitaient de ses spécificités.
        Ce coup là rappelle (malheureusement) Opera et… Netscape.

        L’une des richesses de Firefox fut celle de ses extensions (tardivement copiées).

        Que Waterfox tente de pérenniser cet esprit originel est sympa, mais sans outil de com puissant, ça peut-être périlleux (cela dit, je l’utilise pour le moment).
        On verra aussi où va Falcon (ex Qupzilla), Gnome Browser (ex Epiphany), mais ils sont déjà un peu dans le rang.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *