Le monde du libre actuel part en couilles ? Épisode 7 : les tests avant publication, c’est tellement dépassé…

Je comptais faire un article bilan, mais j’ai constaté une tendance lourde actuelle, celle d’oublier plus ou moins volontairement les tests d’avant publication pour les distributions GNU/Linux.

Je ne parle pas des distributions GNU/Linux établies, celles qui existent depuis des années et qui savent à quel point il est important de sortir quelque chose qui ne se plantera pas comme un MS-Windows Millenium sous amphétamine.

Mais chez les distributions un peu plus jeunes, on est dans une course à la sortie d’une image ISO quoiqu’il arrive. J’ai constaté cela dans deux vidéos récentes. Une sur une DGLFI de haut-vol du doux nom de la Condres OS GNU/Linux qui veut reprendre le flambeau de la feu Apricity OS :

La deuxième ? C’est sur une image ISO de la Artix Linux qui me fait dire que les développeurs étaient tellement dans une volonté de publier qu’ils ont oublié de faire une chose toute bête… Tester l’installateur dans une machine virtuelle pour savoir si ce dernier fait son travail.

Je sais que faire des tests en interne, voire demander à des personnes de s’y coller avant d’officialiser une image ISO, ça prend du temps. Mais n’est-il pas plus important de perdre quelques jours et avoir un produit un tant soit peu irréprochable que de se taper une mauvaise publicité qui ruinera vos efforts ?

Simple question sémantique, je ne considère pas avoir de réponse toute faite ici. Car il n’y en a pas à moins de considérer que les utilisateurs sont suffisamment cultivés pour corriger ce genre de bugs… Ce qui n’aiderait pas à une forme de démocratisation du logiciel libre, mais pourquoi le démocratiser au final ?

Comme je l’ai précisé dans l’épisode 2, c’est tellement mieux de rester dans le monde du joujou pour geeks 🙂

Allez, à la prochaine !

83 réflexions sur « Le monde du libre actuel part en couilles ? Épisode 7 : les tests avant publication, c’est tellement dépassé… »

  1. Je te trouve parfaitement injuste pour le coup. On a jamais autant testé dans le monde du logiciel libre qu’au jour d’ajourd’hui. Il y a encore quelques années, on avait rien. Les tests étaient fait à la main à peu près partout, et donc finalement assez rares et pas systématiques. Or, les habitudes ont vraiment changé !

    Dans Debian, en trois ans, on est passé de 0 à 9500 paquets avec des tests automatiques :
    https://ci.debian.net/status/
    Chaque build de Tails subit une bonne quantité de tests automatiques :
    https://tails.boum.org/contribute/release_process/test/automated_tests/
    https://git-tails.immerda.ch/tails/tree/features

    La plupart des projets écrits en Python, Ruby, Go, ou Rust que je croise contiennent une suite de tests.

    Donc, oui, il y a encore des endroits où les pratiques de tests sont minimales, mais dans l’ensemble, le libre s’est énormément amélioré sur ses pratiques.

    1. Et tu as sûrement oublié de lire ceci qui recoupe ton commentaire :

      Je ne parle pas des distributions GNU/Linux établies, celles qui existent depuis des années et qui savent à quel point il est important de sortir quelque chose qui ne se plantera pas comme un MS-Windows Millenium sous amphétamine.

      Mais tomber sur une distribution comme la Artix qui propose une ISO dont l’installateur se viande en pleine action, ça en dit long sur le sérieux de certaines équipes 🙁

  2. Je suis certain que c’est extrêmement productif de critiquer des contributeurs parce qu’ils ne font pas ce que tu voudrais comme tu le voudrais.

    As-tu proposé ton aide à l’équipe d’Artix pour tester le système avant la mise en production ?
    As-tu remonté les problèmes que tu as rencontré pendant l’installation ?

    J’ai trouvé ton CV et beaucoup de coups de gueule mais je n’ai pas trouvé de contributions de ta part sur ce site.
    Pas le temps ? Pas envie ? Ptêt que c’est pareil pour les contributeurs non ?
    En tout cas, ce n’est certainement pas par manque de compétences.

    1. Ah, le commentaire typiquement moralisateur que j’attendais avec impatience.

      Je suis certain que c’est extrêmement productif de critiquer des contributeurs parce qu’ils ne font pas ce que tu voudrais comme tu le voudrais

      Il est vrai que lancer l’installateur dans une machine virtuelle pour vérifier qu’il fonctionne, c’est trop dur… Un test des plus basiques après tout…

      As-tu proposé ton aide à l’équipe d’Artix pour tester le système avant la mise en production ?

      J’ai eu connaissance de l’ISO ce matin.

      As-tu remonté les problèmes que tu as rencontré pendant l’installation ?

      Non et pour une simple et bonne raison : c’est un truc qui crève tellement les yeux que cela n’aurait jamais dû être rendu disponible.

      J’ai trouvé ton CV et beaucoup de coups de gueule mais je n’ai pas trouvé de contributions de ta part sur ce site.

      Et pour cause. À chaque fois qu’il y a eu le mélange Archlinux et OpenRC, cela a donné des produits inutilisables.

      Pas le temps ? Pas envie ? Ptêt que c’est pareil pour les contributeurs non ?
      En tout cas, ce n’est certainement pas par manque de compétences.

      Il est vrai qu’il faut avoir un bac+14 en informatique pour :

      1. Créer une machine virtuelle
      2. Lancer une image ISO
      3. Vérifier que l’installateur ne part pas en couilles

      Bref, je n’ai rien à rajouter si ce n’est que je pense que le projet s’autodétruit lui même par manque de sérieux.

      1. > Ah, le commentaire typiquement moralisateur que j’attendais avec impatience.

        Ton post est moralisateur. Ton site est rempli de posts moralisteurs.

        > Il est vrai que lancer l’installateur dans une machine virtuelle pour vérifier qu’il fonctionne, c’est trop dur… Un test des plus basiques après tout…

        Des plus basiques peut être, mais peut être que ça plante uniquement dans une machine virtuelle ? Peut être que le ou les gens travaillant sur le projet ont testé sur leurs machines et ça marche™ ?

        > Et pour cause. À chaque fois qu’il y a eu le mélange Archlinux et OpenRC, cela a donné des produits inutilisables.

        lapin compris

        > Il est vrai qu’il faut avoir un bac+14 en informatique pour :
        > Créer une machine virtuelle
        > Lancer une image ISO
        > Vérifier que l’installateur ne part pas en couilles

        C’est exactement ce que je dis. Ce n’est compliqué. Par contre ça prend du temps, du temps que tu as pu prendre, que tu peux prendre pour remonter les erreurs. Bref, tenté d’améliorer le bouzin plutôt que de crâcher sur le travail de gens que tu ne connais pas.

        > Bref, je n’ai rien à rajouter si ce n’est que je pense que le projet s’autodétruit lui même par manque de sérieux

        Mon commentaire était tourné vers toi, pas vers le projet X ou Y. Toi, en ne contribuant pas, tu ne fais pas avancer les choses. Et c’est ton droit.
        C’est également ton droit de critiquer le travail des autres, mais je trouve cela très gonflé, et c’était l’objet de mon commentaire.

        Sur ce, je te laisse continuer de râler sur ton site.

        1. Rempli d’articles moralisateurs ? Ou simplement la volonté de remettre les personnes en face de leurs responsabilités liées à chaque acte effectué ?

          Des plus basiques peut être, mais peut être que ça plante uniquement dans une machine virtuelle ? Peut être que le ou les gens travaillant sur le projet ont testé sur leurs machines et ça marche™ ?

          J’ai utilisé plusieurs dizaines de fois Calamares, qu’il soit en mode hors ligne ou hybride. Je ne me souviens pas d’un tel plantage. Donc, c’est la configuration de Calamares qui est merdique ici.

          C’est exactement ce que je dis. Ce n’est compliqué. Par contre ça prend du temps, du temps que tu as pu prendre, que tu peux prendre pour remonter les erreurs. Bref, tenté d’améliorer le bouzin plutôt que de crâcher sur le travail de gens que tu ne connais pas.

          Tout de suite les grands mots… Jette un oeil à leur FAQ… Tu verras qui crache sur qui dans l’histoire. Améliorer quoi ? C’est un projet qui a été conçu dans la haine d’une technologie. Un projet qui reprend une recette qui s’est cassé de nombreuses fois la gueule. Donc…

          C’est également ton droit de critiquer le travail des autres, mais je trouve cela très gonflé, et c’était l’objet de mon commentaire.

          Je critique surtout l’attitude des personnes qui se foutent de la gueule de leur cible potentielle.

    2. Qui aurait envie de bosser pour une énième distro poubelle crée juste pour de l’égocentrisme (pendant que des projets applicatifs sont en chien de devs) ? Manjaro OpenRC était propre, avait le soutien de la maison mère mais non, on la ferme et on créée une dernière daubasse for no fucking reason. Personnellement rejoindre un projet bancal avec des motivations bancales, c’est pas mon kiff.

      Tout simplement, quel projet que cela peut être, y’a un minimum de tests à faire pour éviter de passer pour des crétins. Que l’installateur (le truc qui donne quand même plein accès et plein potentiel au produit de ton projet) se vautre est inadmissible. Surtout que pour tester ceci, y’a pas besoin d’avoir fait Epitech ni dépenser des sous.

      Ce qu’Artix fait passer comme réputation aux utilisateurs/devs d’init alternatifs (puisqu’au fond c’est de ceci dont il est question dans ce projet) est une réputation de vieux geeks pas foutus de terminer potablement un truc. Donc par extension un projet raté et plantogène qui chez la grosse majorité d’users ne dépassera pas le stade du test de l’iso en VM.

      Réveillez vous, pour avoir du poids dans le Linux Game il ne suffit plus de faire une distro avec un nom obscur (ou qui finit par -ux ou -ix, y’en a des tas ) mais de faire un truc potable pour l’utilisateur. Un truc qui ne l’emmerde pas (donc qui plante le moins possible), assez facile à utiliser selon le niveau visé et avec un support correct (olol les forums abandonnés depuis les 72h après la 1re release ou les forums fermés aux non-membres).

      Ce que je conclus de la vidéo de Fred, c’est qu’à juste titre, il faut être masochiste pour utiliser ce genre de système non fini. Ou dev, mais en tout cas pas un utilisateur tel qu’on l’entend.

  3. « As-tu proposé ton aide à l’équipe d’Artix pour tester le système avant la mise en production ?
    As-tu remonté les problèmes que tu as rencontré pendant l’installation ?

    J’ai trouvé ton CV et beaucoup de coups de gueule mais je n’ai pas trouvé de contributions de ta part sur ce site. »

    Ce n’est pas à Frédo ou à quiconque que de devoir FORCEMENT contribuer ou aider, faut arrêter la fumette là. Grosso-merdo, qui ne participe pas au projet ou n’aide pas, ce doit de fermer sa GUEULE ? L’argument à deux balles, sans queues ni têtes, mais surtout c’est l’argument type pour clore toute discussion en faisant croire que la critique n’est pas constructive. Quand un produit est merdique, contributeur ou pas, il faut le faire savoir. Lorsque l’on se prétend développeur d’un projet, la moindre de ces choses c’est de faire le boulot correctement et ne pas balancer une bouse ; c’est le strict minimum syndical d’un projet.
    Tout le reste n’est que de la masturbation mentale, point barre. Chacun son boulot.

    1. L’argument à deux balles, sans queues ni têtes, mais surtout c’est l’argument type pour clore toute discussion en faisant croire que la critique n’est pas constructive. Quand un produit est merdique, contributeur ou pas, il faut le faire savoir.

      Chut, il ne faut surtout pas le dire.

      Lorsque l’on se prétend développeur d’un projet, la moindre de ces choses c’est de faire le boulot correctement et ne pas balancer une bouse ; c’est le strict minimum syndical d’un projet.

      Le respect des utilisateurs et utilisatrices, c’est quoi cette idée ? 🙂

    2. > Ce n’est pas à Frédo ou à quiconque que de devoir FORCEMENT contribuer ou aider, faut arrêter la fumette là. Grosso-merdo, qui ne participe pas au projet ou n’aide pas, ce doit de fermer sa GUEULE ? L’argument à deux balles, sans queues ni têtes, mais surtout c’est l’argument type pour clore toute discussion en faisant croire que la critique n’est pas constructive. Quand un produit est merdique, contributeur ou pas, il faut le faire savoir.

      Toute criquitique n’est pas FORCEMENT constructive. Ouvrir sa gueule, oui. Mais il y a des lieux et des façons de le faire. IRC, forums et mailing lists dans le cas de Artix il me semble. Écrire un post rageur sur un blog, c’est peut être bien pour l’audimat, mais ça n’aide personne.

      Je maintients que je trouve ça gonflé de passer autant de temps et d’énergie à critiquer vertement le travail réalisé par d’autres sans rien contribuer en retour.

      Ouvrir un tiquet/rapport d’erreur, faire des tests, répondre, faire le suivi de son tiquet. Ça prend du temps, c’est intimidant, c’est pas toujours simple, et c’est peu gratifiant en terme d’audience pour son blog. Mais ça fait avancer le projet.

      > Lorsque l’on se prétend développeur d’un projet, la moindre de ces choses c’est de faire le boulot correctement et ne pas balancer une bouse ; c’est le strict minimum syndical d’un projet. Tout le reste n’est que de la masturbation mentale, point barre. Chacun son boulot.

      – les utilisateurs ne doivent rien aux devs (c’est le point de ta réponse je crois, il n’y a pas d’obligation à contribuer)
      – les devs ne doivent rien aux utilisateurs

      This program is distributed in the hope that it will be useful,
      but WITHOUT ANY WARRANTY; without even the implied warranty of
      MERCHANTABILITY or FITNESS FOR A PARTICULAR PURPOSE. See the
      GNU General Public License for more details.

      Les gens en question ne « se prétendent » pas être développeurs du projet. Iles le sont. Iles le font.

      Et là, on parle quand même d’une distribution dont le slogan est : Your Linux, Your Init.
      C’est clairement pas une distribution avec pour ambition de remplacer Ubuntu ou Debian.
      C’est clairement un projet jeune et pas sec.

      Je comprends mieux la quantité de posts qui-dénoncent-graves ici, si chaque projets estampillés GPL/MIT/libre/open-source est vu à travers le prisme de la lutte contre le logiciel privateur. Il y a un moment, il faut aussi comprendre que les hommes et femmes qui font ces projets n’ont pas tous les mêmes aspirations.

      Lorsque je fais mon étagère avec 3 planches de récupérations, je ne cherche pas à détruire l’hégémonie du grand Capital Ikea. Je veux juste une étagère pour ma chambre.

      1. Oh, le beau commentaire qui oublie une chose : Artix est un projet FONCIÈREMENT inutile, dont les codeurs se CONTREFOUTENT des utilisateurs, et surtout ton commentaire prouve une chose : une déconnexion complète avec le monde réel.

        Quand tu dis :

        – les utilisateurs ne doivent rien aux devs (c’est le point de ta réponse je crois, il n’y a pas d’obligation à contribuer)
        – les devs ne doivent rien aux utilisateurs

        Je ne réponds qu’une chose : AU FOU !

        Un développeur sans utilisateur, c’est un producteur de masturbation informatique. C’est bien beau de pondre du code, mais s’il n’est pas utilisé, C’EST DE LA PERTE DE TEMPS !

        Les gens en question ne « se prétendent » pas être développeurs du projet. Iles le sont. Iles le font.

        Donc produire un projet avec des images ISO qui sont franchement MERDIQUES sans préciser qu’elles sont immatures, c’est cela développer ? Non, j’appelle ceci du FOUTAGE DE GUEULE !

        Je comprends mieux la quantité de posts qui-dénoncent-graves ici, si chaque projets estampillés GPL/MIT/libre/open-source est vu à travers le prisme de la lutte contre le logiciel privateur. Il y a un moment, il faut aussi comprendre que les hommes et femmes qui font ces projets n’ont pas tous les mêmes aspirations.

        Et être un minimum HONNÊTE, ça leur ferait un deuxième trou au fondement ?

        Quand on propose quelque chose, ON SE DOIT DE RESTER HONNÊTE ET TRANSPARENT. C’est le strict minimum, non ?

        Tu pourras me sortir : « aucune garantie et compagnie ». Je te dirai juste : que tu sois bénévole ou payé, quand tu proposes quelque chose, tu as un minimum de respect à apporter aux personnes que tu cibles.

        1. À le fameux monde réel…

          C’est incroyable. Qui es-tu pour présumer de l’envie et dicter aux autres la conduite à suivre ?

          Parfois, je développe afin de répondre aux besoins des communautés auxquels j’appartients. Dans ce cas, c’est normal d’écouter les utilisateurs car MON ENVIE, à ce moment, c’est d’aider la communauté.

          D’autre fois, j’écris du code pour MON PLAISIR, pour MON APPRENTISSAGE, ou pour solutionner MES PROBLÈMES. Je publie le code sous une licence libre parce que coyleft, parce que c’est joli sur mon portfolio et surtout parce que si ça peut servir à d’autres tant mieux, sinon je m’en moque. Mais je ne le fais pas dans l’optique d’avoir ne serait-ce qu’un seul utilisateur.
          D’ailleurs, un dev est rarement sans utilisateur car il est souvent le premier utilisateur de ce qu’il dev.

          Tu hurles de la même façon sur les gens qui dessinent pour leur plaisir parce qu’iles ne font pas d’artwork pour ta distribution favorite ? Sur les auteurs amateurs parce qu’iles n’écrivent pas sur tes outils favoris ?

          Je comprends que l’on puisse râler lorsqu’un outil ne fonctionne pas, mais je ne comprends pas la violence et l’acharnement dont tu me sembles faire preuve ici. Je ne comprends pas ton objectif. Accumuler une audience de râleurs ? Choquer dans l’espoir de changer les choses ? Te défouler ?
          Une chose est sûre, tu alimentes une ambiance toxique et nocive qui ne permet en rien de faire avancer les choses, quelque soit la direction dans laquelle tu souhaites aller.

          Et à mes yeux, il n’y a que ceux qui ne passent pas de temps perso à contribuer qui peuvent passer autant de temps à critiquer une production, quelqu’en soit la nature.
          Contribuer au logiciel libre n’est pas simple. Mais quelqu’un capable de gérer un blog, a fortiori sur le logiciel libre, est plus que capable de contribuer et d’aider les communautés.

          Enfin, finalement, les seuls qui perdent leur temps, c’est nous, qui ne parviendrons en aucun cas à faire évoluer la position de l’autre.

          Et peut être que ta contribution aux communautés libres est d’aggréger ici le plus de râleurs possibles afin qu’ils ne polluent pas les autres espaces communautaires. Peut être que je devrais même te remercier pour ça…

          1. À le fameux monde réel…

            C’est incroyable. Qui es-tu pour présumer de l’envie et dicter aux autres la conduite à suivre ?

            C’est vrai que je suis un dictateur qui ose demander quelque chose de simple : que les développeurs proposent des trucs utilisables… Quelle horreur !

            Parfois, je développe afin de répondre aux besoins des communautés auxquels j’appartients. Dans ce cas, c’est normal d’écouter les utilisateurs car MON ENVIE, à ce moment, c’est d’aider la communauté.

            D’autre fois, j’écris du code pour MON PLAISIR, pour MON APPRENTISSAGE, ou pour solutionner MES PROBLÈMES. Je publie le code sous une licence libre parce que coyleft, parce que c’est joli sur mon portfolio et surtout parce que si ça peut servir à d’autres tant mieux, sinon je m’en moque. Mais je ne le fais pas dans l’optique d’avoir ne serait-ce qu’un seul utilisateur.
            D’ailleurs, un dev est rarement sans utilisateur car il est souvent le premier utilisateur de ce qu’il dev.

            Tu vis donc seul au monde comme le personnage de Tom Hanks dans le film du même nom ? 🙂

            Tu dis coder pour te faire un portfolio… Tu crois que si ne proposes pas un minimum de qualité, ton travail intéressera une quelconque boîte ?

            Je comprends que l’on puisse râler lorsqu’un outil ne fonctionne pas, mais je ne comprends pas la violence et l’acharnement dont tu me sembles faire preuve ici. Je ne comprends pas ton objectif. Accumuler une audience de râleurs ?

            Prise de conscience ? Encore faut-il que certains développeurs en aient une… 🙁

            Une chose est sûre, tu alimentes une ambiance toxique et nocive qui ne permet en rien de faire avancer les choses, quelque soit la direction dans laquelle tu souhaites aller.

            Mettre les personnes en face de leurs responsabilités = entretenir une ambiance toxique et nocive ? Tu te moques de qui ?

            Et à mes yeux, il n’y a que ceux qui ne passent pas de temps perso à contribuer qui peuvent passer autant de temps à critiquer une production, quelqu’en soit la nature.

            Oh, la morale à 0,02€ 😉

            Contribuer au logiciel libre n’est pas simple. Mais quelqu’un capable de gérer un blog, a fortiori sur le logiciel libre, est plus que capable de contribuer et d’aider les communautés.

            Encore faut-il que les développeurs des dites communautés ne soient ni des intégristes technico-religieux ni des personnes qui oublient que sans les utilisateurs, leur travail ne sert à rien du tout.

            Enfin, finalement, les seuls qui perdent leur temps, c’est nous, qui ne parviendrons en aucun cas à faire évoluer la position de l’autre.

            Tu m’as montré à quel point le monde du libre actuel est d’un individualisme qui tourne à la bêtise crasse et sur ce plan, je t’en remercie.

            Et peut être que ta contribution aux communautés libres est d’aggréger ici le plus de râleurs possibles afin qu’ils ne polluent pas les autres espaces communautaires. Peut être que je devrais même te remercier pour ça…

            Désolé d’être un vieux con qui a connu une époque où les développeurs pensaient que proposer du logiciel de qualité et utilisable était plus important que de se faire un « book » pour se vendre à telle ou telle boite.

            Je constate simplement que depuis des années, une partie des développeurs enfermés dans leur petit monde oublie l’emmerdeur ultime, l’utilisateur qui sera un jour tributaire du code proposé par les dits développeurs.

            Bonne journée.

          2. > Une prise de conscience que le développeur n’est rien sans l’utilisateur. Tant que ce la ne sera pas pris en compte…

            Ok, c’est donc notre là-dessus que nous ne sommes pas d’accord. Comme je l’ai dit dans un commentaire précédent. Parfois on peut contribuer pour une communauté, parfois pour son plaisir ou ses problèmes. Dans le deuxième cas, celui que tu critiques, le dev n’est pas « rien ». Il ne fournit « rien » pour tes problèmes ou tes envies, mais ce n’est pas son problème.

            > Surtout quand on oublie la motivation principale de Linus : proposer un noyau pour compléter l’offre de la FSF. Dixit sa célèbre flamewar de 1992 avec Andrew Tannenbaum.

            http://archive.wikiwix.com/cache/?url=http%3A%2F%2Fgroups.google.com%2Fgroup%2Fcomp.os.minix%2Fmsg%2Fb813d52cbc5a044b

            L’extrait qui compte : « I’m doing a (free) operating system (just a hobby, won’t be big and
            professional like gnu). »

            Donc non, Linus n’a pas commencé Linux pour compléter l’offre de la FSF. La FSF avait déjà (et a toujours) un projet de noyau GNU : Hurd. Il se trouve que le noyau Linux était prêt avant Hurd, mais c’est tout.

            > Je fais parti d’un collectif qui essaye de faire avancer les choses. Et je sais très bien que c’est chiant surtout quand on voit des personnes incapables de voir plus loin que leur appendice nasal tout ruiner au nom des « sacro saints canons du libre ».

            Génial ! Tu as déjà réussi à les faire changer d’avis en leurs disant qu’iles faisaient de la merde et que tout partait en couille ?

            > Ce que je souhaite ? Simplement qu’il y ait moins de gaspillage de ressources, de réinvention constante de la roue. Mais c’est inaudible, malheureusement.

            Comme c’est inaudible, tu essaies de hurler le plus fort possible pour que le message passe ?

            Je pense que faire de la pédagogie serait plus efficace. Et je suppose que dans ton collectif tu es plus pédagogue que râleur. Pourquoi ne pas faire de même sur ton blog ?
            Mais dans tous les cas, rien ne pourra empêcher les gens d’expérimenter comme iles l’entendent.

            > Et dire « tout va très bien, Madame la Marquis », ça fait avancer les choses ? 😀

            L’art et la manière.
            Un logiciel avec une interface claire et ergonomique c’est mieux, peu importe les fonctionnalités.
            Une argumentation claire et pédagogique c’est mieux, peu importe le contenu.

            Le fond et la forme, déforment et défont…

          3. Ok, c’est donc notre là-dessus que nous ne sommes pas d’accord. Comme je l’ai dit dans un commentaire précédent. Parfois on peut contribuer pour une communauté, parfois pour son plaisir ou ses problèmes. Dans le deuxième cas, celui que tu critiques, le dev n’est pas « rien ». Il ne fournit « rien » pour tes problèmes ou tes envies, mais ce n’est pas son problème.

            Je ne dis pas qu’il n’est rien, je dis que son effort au final n’apporte rien pour l’avancement des projets.

            Donc non, Linus n’a pas commencé Linux pour compléter l’offre de la FSF. La FSF avait déjà (et a toujours) un projet de noyau GNU : Hurd. Il se trouve que le noyau Linux était prêt avant Hurd, mais c’est tout.

            Je t’ai parlé de la flamewar Linus Torvalds / Andrew Tannembaum, et plus spécialement ce message :

            https://groups.google.com/d/msg/comp.os.minix/wlhw16QWltI/P8isWhZ8PJ8J

            If the GNU kernel had been ready last spring, I’d not have bothered to even start my project: the fact is that it wasn’t and still isn’t. Linux wins heavily on points of being available now.

            Besoin de traduire ? On pourrait dire quelque chose comme ceci :

            Si le noyau GNU avait été prêt au printemps dernier, je n’aurais même pas lancé mon projet : le fait est qu’il ne l’était pas et qu’il ne l’est toujours pas. Linux gagne largement sur ce point précis car il est déjà disponible.

            Besoin de faire plus clair ?

            Génial ! Tu as déjà réussi à les faire changer d’avis en leurs disant qu’iles faisaient de la merde et que tout partait en couille ?

            C’est une communauté qui était naissante à l’époque et je suis l’emmerdeur type, un des bêta-testeurs du projet.

            Comme c’est inaudible, tu essaies de hurler le plus fort possible pour que le message passe ?

            Hurler ou simplement montrer par l’exemple que le manque d’honnêteté dans la présentation est contraire à la promotion d’un projet donné ?

            Je pense que faire de la pédagogie serait plus efficace. Et je suppose que dans ton collectif tu es plus pédagogue que râleur. Pourquoi ne pas faire de même sur ton blog ?

            Il y a plus de 3000 billets sur mon site en plus de 12 ans. Il est vrai que tu parles des billets où je pointe les défauts du libre. Car il y en a, la coupure entre le monde des développeurs et celui des utilisateurs qui sont interdépendants.

            Mais dans tous les cas, rien ne pourra empêcher les gens d’expérimenter comme iles l’entendent.

            Et gaspiller des ressources qui auraient pu être utilisées de manière plus utile ailleurs, mais passons.

            L’art et la manière.
            Un logiciel avec une interface claire et ergonomique c’est mieux, peu importe les fonctionnalités.
            Une argumentation claire et pédagogique c’est mieux, peu importe le contenu.

            Encore faut-il que certains développeurs n’oublient pas que coder pour coder ça ne sert à rien s’il n’y a pas un but à remplir.

            Le fond et la forme, déforment et défont…

            Soit. Mais la volonté de se masquer les yeux, c’est quoi ?

          4. > Je ne dis pas qu’il n’est rien, je dis que son effort au final n’apporte rien pour l’avancement des projets.

            Et plus loin :

            > Encore faut-il que certains développeurs n’oublient pas que coder pour coder ça ne sert à rien s’il n’y a pas un but à remplir.

            *gras* Et si son but c’est de résoudre un problème qu’ille est le seul à rencontrer ? *gras*
            C’est fou, ça ne veut pas rentrer. Ce n’est pas parce que ça ne résoud pas un de *tes* problèmes que ça ne résoud aucun problème. Ce n’est pas parce que ça ne va pas dans *ta* direction, que ça ne va nul part.

            >> Génial ! Tu as déjà réussi à les faire changer d’avis en leurs disant qu’iles faisaient de la merde et que tout partait en couille ?
            > C’est une communauté qui était naissante à l’époque et je suis l’emmerdeur type, un des bêta-testeurs du projet.

            Tu ne réponds pas à ma question. Est-ce que tu appliques le même comportement avec des gens dans ton collectif ? Oui/Non.

            > Et gaspiller des ressources qui auraient pu être utilisées de manière plus utile ailleurs, mais passons.

            Il s’agit d’être humain, pas de ressources disposables et controlable. Dans une entreprise, un employé est une ressource. Dans un collectif, un contributeur-rice est un être humain avec des désirs et des envies.

            Perso si je me sens bien dans des collectifs, c’est justement parce qu’il n’y a pas la même logique de production et de management que l’on peut retrouver en entreprise.
            Et si le collectif dans lequel je me sens bien a pour objectif est de réaliser une distribution basée sur Hurd+xmonad+Nix qu’est-ce que ça peut bien te faire ? Je ne passerai pas de temps sur ta distrib ? Soit, mais c’est mon problème, pas le tient.

            Ceci était mon dernier message.
            Bonne continuation.

          5. C’est fou, ça ne veut pas rentrer. Ce n’est pas parce que ça ne résoud pas un de *tes* problèmes que ça ne résoud aucun problème. Ce n’est pas parce que ça ne va pas dans *ta* direction, que ça ne va nul part.

            C’est fou cette volonté de lire en diagonale. Je ne nie pas qu’il y a des solutions apportées, cependant, certains développement n’apporte rien dans l’absolu pour faire avancer la cause du libre.

            Tu ne réponds pas à ma question. Est-ce que tu appliques le même comportement avec des gens dans ton collectif ? Oui/Non.

            Quand une idée qui ne me plait pas apparait je le dis. Si une personne propose ce que je considère être contre productif aussi.

            Il s’agit d’être humain, pas de ressources disposables et controlable. Dans une entreprise, un employé est une ressource. Dans un collectif, un contributeur-rice est un être humain avec des désirs et des envies.

            Qui gère des ressources. Qui seront gaspillée souvent dans des projets doublons, triplons, n-tuplons QUI N’APPORTE RIEN au final à la résolution d’un problème donné, si ce n’est de l’éparpillement. Cf le xkcd sur les standards.

            Perso si je me sens bien dans des collectifs, c’est justement parce qu’il n’y a pas la même logique de production et de management que l’on peut retrouver en entreprise.

            Et perdre du temps à faire des trucs qui n’apporteront rien au schmilblick pour l’ensemble des utilisateurs au final ?

            Et si le collectif dans lequel je me sens bien a pour objectif est de réaliser une distribution basée sur Hurd+xmonad+Nix qu’est-ce que ça peut bien te faire ?

            Et si mon plaisir est de promouvoir la prolifération des bombes dites nucléaires, qu’est-ce que cela peut te faire ? 🙂

            Nous vivons dans un monde aux ressources finies, et les dérives technico-religieuses à la Artix, c’est du gaspillage.

          6. Oups j’ai menti en disant que c’était mon dernier commentaire 🙁

            Juste une remarque.

            Il y a une erreur de logique dans ton raisonnement sur Linus vs. Tanenbaum.
            Linus dit qu’il n’aurait pas commencé Linux si le projet Minix avait été libre ou si celui de la FSF était prêt. Mais il n’a pas dit qu’il avait commencé son projet *pour combler le manque* de noyau de la FSF.

            ++

        2. Pas moyen de répondre à ton commentaire suivant, donc je réponds à celui-ci.

          Donc, lorsque tu expliques que les devs devraient faire ci ou ça, c’est pour une prise de conscience. Et lorsque je te dis que tu devraient faire ci ou ça, c’est moralisateur.
          Où est la différence ?

          > Tu vis donc seul au monde comme le personnage de Tom Hanks dans le film du même nom ?

          Tu oublies la première partie ?

          > Tu dis coder pour te faire un portfolio… Tu crois que si ne proposes pas un minimum de qualité, ton travail intéressera une quelconque boîte ?

          Un portfolio avec des contributions ou des productions quelle qu’elles soient sera toujours plus intéressant qu’un portfolio vide.

          > Mettre les personnes en face de leurs responsabilités = entretenir une ambiance toxique et nocive ? Tu te moques de qui ?

          > « Le monde du libre actuel part en couilles ? Épisode 7 »

          Ça fait donc 7 articles pour casser du sucre sur des contributeurs et des contributrices. J’avoue avoir du mal à percevoir l’aspect positif et constructif de la démarche. Mais c’est très probablement parce que je suis un individualiste acharné.

          > Désolé d’être un vieux con qui a connu une époque où les développeurs pensaient que proposer du logiciel de qualité et utilisable était plus important que de se faire un « book » pour se vendre à telle ou telle boite.

          Le logiciel libre, c’est comme les moulins, c’était mieux à vent ?

          J’ai dit que le portfolio était UN des bénéfices, mais pas la motivation principale. Merci de respecter mes propos.

          RMS a commencé le mouvement du logiciel libre pour libérer les utilisateurs.
          Linus a commencé son projet de noyau pour apprendre et l’a diffusé pour « ceux qui voulaient ».
          RMS et la FSF poussent parfois les projets à faire des choix techniques qui visent à privilégier l’aspect libre du logiciel, plutôt que sa practicité pour les utilisateurs (par exemple gcc et les plugins ou emacs et clang).

          Merde. L’histoire c’est pas tout blanc ou tout noir.

          >> Et à mes yeux, il n’y a que ceux qui ne passent pas de temps perso à contribuer qui peuvent passer autant de temps à critiquer une production, quelqu’en soit la nature.
          > Oh, la morale à 0,02€ 😉

          J’aurais du préciser mon message. Quelqu’un qui s’impliquerait dans le développement d’un collectif, quel qu’il soit, saurait la difficulté à impulser, organiser et structurer une action commune lorsque le collectif est composé de bénévoles qui sont là parce qu’iles le souhaitent.

          Je comprends ta frustration de voir des contributions qui ne font pas avancer les choses dans la direction que tu souhaites, voir font machines arrières. Mais on ne peut pas forcer les gens à travailler pour soit. On peut tout faire pour faciliter le travail dans certaines directions, mais rien ne contraindra les gens à faire quoique ce soit.
          Taper du poing sur la table, ça braque les gens. Et c’est tout.

          1. Cher Toto, désolé pour la limitation en niveau de commentaires 🙁

            Donc, lorsque tu expliques que les devs devraient faire ci ou ça, c’est pour une prise de conscience. Et lorsque je te dis que tu devraient faire ci ou ça, c’est moralisateur.
            Où est la différence ?

            Une prise de conscience que le développeur n’est rien sans l’utilisateur. Tant que ce la ne sera pas pris en compte…

            Un portfolio avec des contributions ou des productions quelle qu’elles soient sera toujours plus intéressant qu’un portfolio vide.

            Je suis d’accord. Mais ce serait comme proposer la meilleure voiture du monde sans penser à mettre en place un démarreur 🙁

            Ça fait donc 7 articles pour casser du sucre sur des contributeurs et des contributrices. J’avoue avoir du mal à percevoir l’aspect positif et constructif de la démarche. Mais c’est très probablement parce que je suis un individualiste acharné.

            Ce sont des articles bilans sur ce qui va mal. Et je pense que je pourrai en refaire un autre sur l’amnésie sélective des développeurs.

            RMS a commencé le mouvement du logiciel libre pour libérer les utilisateurs.
            Linus a commencé son projet de noyau pour apprendre et l’a diffusé pour « ceux qui voulaient ».
            RMS et la FSF poussent parfois les projets à faire des choix techniques qui visent à privilégier l’aspect libre du logiciel, plutôt que sa practicité pour les utilisateurs (par exemple gcc et les plugins ou emacs et clang).

            Merde. L’histoire c’est pas tout blanc ou tout noir.

            Surtout quand on oublie la motivation principale de Linus : proposer un noyau pour compléter l’offre de la FSF. Dixit sa célèbre flamewar de 1992 avec Andrew Tannenbaum.

            Quelqu’un qui s’impliquerait dans le développement d’un collectif, quel qu’il soit, saurait la difficulté à impulser, organiser et structurer une action commune lorsque le collectif est composé de bénévoles qui sont là parce qu’iles le souhaitent.

            Je fais parti d’un collectif qui essaye de faire avancer les choses. Et je sais très bien que c’est chiant surtout quand on voit des personnes incapables de voir plus loin que leur appendice nasal tout ruiner au nom des « sacro saints canons du libre ».

            Je comprends ta frustration de voir des contributions qui ne font pas avancer les choses dans la direction que tu souhaites, voir font machines arrières. Mais on ne peut pas forcer les gens à travailler pour soit. On peut tout faire pour faciliter le travail dans certaines directions, mais rien ne contraindra les gens à faire quoique ce soit.

            Ce que je souhaite ? Simplement qu’il y ait moins de gaspillage de ressources, de réinvention constante de la roue. Mais c’est inaudible, malheureusement.

            Taper du poing sur la table, ça braque les gens. Et c’est tout.

            Et dire « tout va très bien, Madame la Marquis », ça fait avancer les choses ? 😀

  4. Bonsoir,
    Je m’arrête à l famille des distributions mères, donc à part frugalwre et nutyx le reste je ne teste pas.
    Ce que je note c’est que certaines distributions ont un comportement bizarre dès qu’il s’agit de virtualbox. Des bugs qu’on a pas en ‘dur’, une attente du à un service qui ne se lance pas,… Bref, malgré que virtualbox est sensé procurer une session sur du matériel plus que classique, il y a des zones d’ombre.

    Alors la question c’est en as tu fais les frais?
    Pour le reste et comme ce billet est pour les petites écuries, je parlerais des grosses, chez fedora ou opensuse pour ne citer qu’elles, il y a une quantité énorme de tests automatiques effectués, chez debian ça date déjà depuis pas mal de temps, avec des tests comme lintian, de mémoire qui sont intégrés à debuild par exemple.

    Dans les petites écuries, il n’y a pas à ma connaissance des tests ultra poussé, ça doit se limiter à un message en cas d’échec.

    Bon voilà, un commentaire inutile de ma part mais comme je les aime.
    À bientôt.

    1. Ce qui me fait tiquer, c’est que je n’ai que rarement eu des bugs avec Calamares. Ce genre de bugs fait penser à une configuration de l’installateur peu ou pas vérifiée.

      Ce qui est dommage et qu’une simple vérification que ce soit avec VMWare, VirtualBox ou Qemu aurait pu détecter sans trop de problèmes.

      Le problème est que des personnes pourraient en faire les frais. C’est surtout cela le problème. On propose des images ISO ? Elles doivent être fonctionnelles, non ? 🙂

      1. Oui oui, tu as totalement raison, cela devrait fonctionner.

        De mémoire je me rappel que frugalwre merdait avec virtualbox, je pourrais pas t’assure que c’est elle mais bon… Et puis on s’en fou, la question c’est en effet comment calamares peut être aussi fragile alors que normalement il passe sans soucis.

        Perso, je ne teste plus rien, j’ai plus envie de mettre la main dans le cambouis ou plutôt dans la merde, je me centré sur ma distribution que j’utilise depuis 2007, celle avec qui j’ai des atomes crochus, si je vois un bug je le remonte, si j’ai une demande non effectué je la fais aussi. Mais au delà de debian, je ne fais donc plus rien.

        Et puis faut voir comment certain prenne mal les remontés de bugs, du style non c’est que chez toi qu’il y a ça alors que sur le forum c’est des gens à la pelle qui font savoir le soucis…

        Bref, je te trouve encore courageux avec ce que tu as eu comme insultes, rabaissement éct… De continuer à tester des merdes sans noms.

        1. À ce que j’ai pu lire, c’est Calamares qui semble ne pas être super fonctionnel avec les distributions proposant OpenRC…

          https://artixlinux.org/forum/index.php?topic=43.0

          En clair, Artix est un projet qui a été conçu dans la haine technologique… Ce qui condamne à terme le projet.

          Et puis faut voir comment certain prenne mal les remontés de bugs, du style non c’est que chez toi qu’il y a ça alors que sur le forum c’est des gens à la pelle qui font savoir le soucis…

          Ça, je ne peux que le confirmer…

          Bref, je te trouve encore courageux avec ce que tu as eu comme insultes, rabaissement éct… De continuer à tester des merdes sans noms.

          Car il faut bien que des personnes se dévouent pour montrer qu’il y a des problèmes ?

  5. La version patchée de wpa_supplicant contre les failles critiques KRACK est dispo a déjà été distribuée par Solus et très certainement par d’autres distributions et ce malgré les différentes équipes impliquées, les tests, etc.

    Bon nombre de routeurs et de smartphones et autres objets connectés qui sont verrouillés par les constructeurs ne seront probablement jamais patchés… Seule alternative remplacer le firmware par une version libre…

    C’est quoi encore qui part en couille ?

  6. Bah, le monde du libre part en couilles, mouais… c’est surtout que de telles distros ont de moins en moins leur place dans une maison… il y a 10/20 ans why not mais depuis sont apparus les tablettes, les smartphones, le wifi, la 4G, Netflix, Spotify, …
    Qui en 2017 a réellement besoin d’un PC à la maison désormais?
    Un dév? Il a certainement un mac, un windows ou chez linux une debian, une fedora ou une opensuse…
    Un gamer? Il a un windows…
    Un simple utilisateur pour lire ses mails ou aller sur internet? Il a certainement une tablette ou un smartphone pour cela, voire même une smartTV, une box… On a plus besoin de ripper sa musique ou ses films, désormais y’a les offres d’abo streaming…
    Le besoin n’est plus le même, le PC n’est plus indispensable, tout ça on s’en fout.
    Et si le monsieur il souhaite développer une Artix, ben grand bien lui fasse.

    1. Ah, l’idée que la tablette remplacera les PCs… Comme jadis les netbooks ? 🙂

      Le streaming ? Cette forme de location de produits culturels ? Netflix ou Spotify ? Désolé, je vais apparaître comme un extra-terrestre, mais je n’en ai strictement rien à foutre d’avoir accès à 1 million de titres ou 350 séries différentes…

      Je préfère largement avoir un accès constant à mes produits culturels sans dépendre d’une quelconque connexion réseau. C’est con, mais c’est ainsi. Sûrement car j’ai commencé à m’intéresser aux produits culturels avant l’arrivée de l’internet.

      Il est vrai qu’un simple utilisateur n’aura jamais à faire de démarches administratives sur la toile, et qu’un clavier tactile remplacera le clavier physique 😀

      1. ben que tu le veuilles ou non, la tablette et le smartphone ont bien remplacés le PC. Si t’es pas gamer ni développeur, à quoi te sert le PC?
        Avant celui qui n’était rien de tout ça s’en servait pour lire ses mails, aller sur internet, ripper sa musique pour la mettre sur son baladeur mp3 et chopper des videos voir copier ses dvd.
        Désormais avec les tablettes et le smartphone, et les sites de streaming, plus besoin de tout ça.
        Donc continuer à fantasmer sur un linux pour tous à la maison, encore faudrait-il qu’il y ai en 2017 un réel intérêt…
        Déjà qu’à la base le linux à la maison, le mec s’en fout, mais maintenant un pc à la maison beaucoup s’en foutent aussi.

        1. C’est ton point de vue sur l’inutilité. Je te renvoie à mon autre commentaire sur le coût total de possession ou encore le fait que si un service de streaming ferme, tu as payé X mois pour rien au final.

          Je suis un vieux connard et je l’admets aisément. Je préfère payer une fois une galette plastifiée que de payer chaque mois X euros dans un abonnement à un streaming. Je considère qu’il est plus important de payer pour de la nourriture que pour un service d’abonnement à de la musique pour des artistes de merde à la Jul qui sont fabriqués comme on fabrique de la charcuterie à la chaîne.

          Linux ne s’imposera jamais sur le bureau. Les PCs vendus sont de la merde actuellement. Je suis prêt à parier qu’un PC acheté en octobre 2017 ne sera plus fonctionnel dans 7 ans, âge actuel de mon bouzin.

          Tu veux payer 10€ pour du streaming musical et 10 autres pour des séries ? Très bien. Avec tes 20€ je peux manger pendant une semaine.

          1. Si un site ferme, tu as payé pour ce que tu auras consommé, rien de plus rien de moins. Comme quand tu paies un abo internet et qu’au final tu consommes pas toutes tes datas, comme ton edf, ton eau, tu paies un service. Ca ferme, ben tu ouvres un abo ailleurs. T’auras pas payé pour rien puisque tu auras profité le temps que tu auras payé. C’est un service.
            Quelle différence avec celui qui auras accumulé des années durant des VHS? Ah oui , lui il a payé pour des boites noires en plastique qu’il stocke dans son garage? Comme pour ses 33t ou ses cd? On compte le nombre de truc payé sur un coup de tête non utilisé dès la première utilisation? Il a quoi de plus lui? Du plastique pour caler les armoires?
            Là encore, je dis pas qu’une solution est meilleure que l’autre, juste que dire que abo = arnaque parce que au final t’as rien est juste faux.
            Bah tu pourrais trouver plus intéressant aussi de payer pour de la nourriture plutôt que pour une galette, je vois pas la différence sauf que dans un cas tu paies un bout de plastique, de l’autre un abo.
            Sauf qu’avec l’abo, plus besoin de pc pour mettre la zic sur ton baladeur puisque le smartphone le fait. Du coup le linux à la maison démocratisé pour tous ben…
            Donc si linux ne s’imposera jamais sur le bureau, inutile de gueuler sur une distrib mal faite de niche que personne t’impose à installer ^_^
            Faux, avec mes 20€ t’auras acheté deux albums sur bandcamp et on reste tous les deux sans manger.

          2. Je considère que l’abonnement musical, c’est de l’arnaque pour les utilisateurs – qui n’écouteront jamais plus que quelques dizaines de titres – mais aussi pour les groupes et artistes qui y sont présents. Il faut combien d’écoutes pour obtenir la somme d’une vente physique ?

            Un site auquel tu t’abonnes et qui ferme du jour au lendemain = perte de l’accès à ta musique. C’est quand même con.

            On en est à combien de mise à mort du PC depuis 1997 et les Network Computers ? 😀

            2 albums sur bandcamp avec 20€ ? Un peu plus si on prend des versions uniquement numérique. Mais au moins j’aurai un accès ad vitam aeternam à ta musique. C’est déjà mieux qu’un site qui peut fermer du jour au lendemain.

      2. ben toi tu t’en fous peut-être des abo streaming mais toi n’est pas le reste du monde. Ca intéresse qui par contre, les 3/4 des gens voir plus?…
        Des démarches administratives? Ben c’est faisable largement sur une tablette ou un smartphone, là aussi pas besoin de PC, des applis sont développés, les sites développés aussi pour s’adapter à la taille de l’écran, …
        Non je dis pas que c’est bien, juste que c’est ainsi. Le PC a de moins en moins d’intérêt à la maison, les personnes s’y intéressent de moins en moins car ils ont un joujou technologique qui tient dans la poche et qui permet d’accéder à tout et qui fonctionne, alors une distro linux avec laquelle il faut faire attention, se former, se documenter, franchement il s’en tape et lui, c’est plus que un…

        1. Simple question : pourquoi je payerais X euros pour des productions dites culturelles DONT JE N’AI STRICTEMENT rien à foutre ?

          Payer un abonnement pour 1 million de morceaux auquel je perdrai l’accès si le service ferme ou que je résilie mon abonnement, quel intérêt ?

          J’ai 700 CD dans ma collection. Je les ai payé une seule fois, et je peux les écouter sans dépendre d’un service qui peut ferme du jour au lendemain.

          Quant aux smartphones et compagnie, qu’on compare leurs coûts sur 5 ou 10 ans… Surtout quand tu es obligé de les changer tous les deux ans en moyenne.

          Mais cela, c’est trop complexe à dire.

          1. Parce qu’avec X euros tu accèdes à ce que tu souhaites plus celles dont tu n’as rien à faire.
            Tes 700 cd, tu y accèderas avec un abo chez un autre fournisseur quand celui que tu utilises fermera, en payant toujours la même somme, moins cher qu’en achetant des CD.
            par contre pas sûr que ce jour là il y ai toujours des lecteurs pour lire tes CD… A la fin tu les auras acheté pour rien et seront stockés dans un grenier en attendant que celui qui en héritera les jette…

            Dire qu’il faut changer son smartphone tous les deux est juste faux également. J’ai gardé le mien plus de 5 ans avant qu’il tombe, pareil pour ma tablette et les applis fonctionnent toujours dessus.

            Mais encore une fois, je ne te demandes pas de faire cela, je te dis qu’avec le mode de fonctionnement des gens actuels, c’est ce qu’ils font et que donc ils ont plus besoin de pc à la maison.

          2. Je te réponds la même chose : pourquoi payer mensuellement au lieu de payer une seule fois ?

            Sauf que les musiques en question, elles ne sont sur aucun site de streaming, sauf erreur de ma part. Donc, m’abonner à un site de stream ne m’apporte rien.

            Entre des supports physiques qui existeront toujours dans 10 ans et un service qui ne sera plus qu’un souvenir lointain, je préfère encore la première option 🙂

            Ensuite, que les gens aient été formatés pour une telle consommation, c’est un autre problème.

      3. On est deux dans ce cas, je n’ai rien a foutre des tablettes et autres délires sensé remplacer les bon vieux PC, je n’arrive pas a m’y faire, de plus j’aime avoir mon support et en faire une copie perso sur le PC, j’aime avoir mes CD de musiques et les ripper sur ma machine, j’en ai rien a foutre de payer un abonnement qui du jour au lendemain peut disparaître, j’ai eu la surprise avec la PS3 ou j’achetais des jeux, ma PS3 a cramé, j’ai du la remplacer et depuis plus de possibilités de retrouver les jeux car ne sont plus dans le catalogue….

        1. C’est bien vous êtes deux mais encore une fois, faut regarder le truc à l’échelle du pays, et plus.
          La grande majorité n’a plus besoin d’un pc à la maison car ce qu’il faisait avec, il peut le faire de manière plus ergonomique avec son smartphone, c’est ainsi.

          1. Plus ergonomique? Tant qu’on ne doit pas taper de longs textes et qu’on ne navigue que sur des sites optimisés pour mobile. Sans parler du fait que sur les sites optimisés sur mobile, il faut généralement fermer une pop-up de pub, la bandeau des cookies et ensuite avoir une bonne partie de la page encombrée par des pubs…
            Un portable est plus ergonomique tant qu’on l’utilise que des apps. Sinon, rien ne vaudra un clavier physique et un écran plus large pour naviguer plus confortablement sur Internet et faire de la bureautique. Une tablette à un écran plus grand, c’est vrai, mais il faudrait rajouter un clavier physique et puis, pour moi, un écran de 10 pouces reste toujours trop petit. Mais je reconnais que confort lié à la taille de l’écran est purement subjectif.

    2. Les tablettes pour remplacer les ordinateurs ? Les tablettes c’est juste un machin limité pour les consommateurs de contenus. Dès qu’on veut créer quelque chose, il faut un ordi.

      Alors bon oui, on peut ajouter un clavier et une souri à une tablette… ce qui au final en fait un ordinateur bien cher, peu puissant et assez inconfortable à utiliser.

      Même pour rédiger un mail ou compléter un formulaire un peu long une tablette (ou pire un smartphone) c’est vraiment galère.

      C’est clair que pour faire du montage audio, video, des retouches photos, dessiner des modèles 3D à imprimer, on peut se passer d’un ordi… puisqu’il n’y a que les développeurs et les gamers qui en ont besoin.

      Quand aux smartTV, c’est tellement bien que quasiment personne utilise les fonctions smart des télévisions.

      De MON point de vue, une tablette c’est juste le truc inutile entre le smartphone et l’ordi puisqu’au final ce n’est rien de plus qu’un smartphone avec un plus grand écran mais sans la fonction « phone ».

      1. Serieux, la grande majorite des gens, ils font quoi de leur vie numerique a part mail facebok et youtube, oh what ils font tout ca avec leur smartphone alors une distro de plus ou de moins qui fonctionne hein…

        1. Pourtant les gens ont toujours un pc. Je ne connais personne qui n’ait que un smartphone ou une tablette. Parce qu’un pc est plus confortable et plus ergonomique à utiliser qu’un portable ou une tablette : Écran plus grand, présence d’un clavier physique, capacité de stockage bien plus importante (tout le monde n’investit pas dans un abonnement cloud), etc.

    1. Je suis au courant. C’est sûrement les seules images ISO à peu près fonctionnelles avec OpenRC sans être dans le monde Gentoo / Funtoo / Calculate.

      Et au moins, il y a une forme d’honnêteté apparemment inexistante sur le projet Artix. On peut y lire ceci :

      As of now they are still in beta, you can get them here. These are not official, yet, but we are working on fixing all their issues. You can help by testing them and giving us some feedback so we can improve them.

  7. Impossible à communiquer avec la limitation des commentaires… un forum c’est mieux finalement.
    Tu paies mensuellement pour plus que individuellement. C’est pas le même modèle économique.
    Quand tu achètes 12 albums à 10€ dans l’année, l’autre accède à ce qu’il veut quand il veut comme il,; veut dans l’année.
    Une fois de plus, si ça s’arrête, il a pas rien, il a tout ce qu’il a écouté pendant un an, ce qu’il souhaitait, plus le reste avec les découvertes, et sans encombrer ses étagères. Pis tu perds pas accès à ta musique, c’est encore faux ce que tu dis, car tu achètes pas, tu loues. Donc tu perds juste l’accès au catalogue. Mais t’as pas été floué, puisque tu as profité le laps de temps de l’abo. Tu t’abo ailleurs, point.
    Et si ça s’arrête, il s’abonne ailleurs. Toi si tu arrêtes, tu as ce que tu as acheté, plus le coût des étagères mais jamais plus. T’as gagné des boîtes en mauvais plastique qui ne feront qu’augmenter le coût de ton déménagement quand l’autre partira les mains dans les poches tranquille avec son smartphone. C’est un autre modèle économique, toi tu n’adhères peut-être pas, mais c’est le cas de la majorité désormais des êtres humains. C’est pas mieux, c’est pas moins bien, c’est un choix que chacun fait.
    Comme celui qui pond son artix. Il avait envie, pour lui, pour d’autre, il le met à dispo pour ce qui qui souhaite, elle te convient pas, pour certainement de bonnes raisons ben passe ton chemin non?
    Après tout y’a qu’en tentant qu’on apprend. Il a fait une bouse qui lui permettra d’en produire peut-être après une meilleure, ou donnera idée à un bon développeur qui lui en sortita une bonne du premier coup.
    C’est quoi qui est mieux : ne rien faire du tout ou essayer quitte à ce que cela soit pas parfait?
    Ne jamais rabaisser et empêcher, toujours encourager!

    1. L’argument limite fallacieux du « putain je peux accéder à 1 million de titres ». Et ma réponse : tu peux en écouter combien chaque mois ? Et sur le million, combien sont ceux qui collent à tes goûts musicaux ?

      Une fois de plus, si ça s’arrête, il a pas rien, il a tout ce qu’il a écouté pendant un an, ce qu’il souhaitait, plus le reste avec les découvertes, et sans encombrer ses étagères. Pis tu perds pas accès à ta musique, c’est encore faux ce que tu dis, car tu achètes pas, tu loues. Donc tu perds juste l’accès au catalogue. Mais t’as pas été floué, puisque tu as profité le laps de temps de l’abo. Tu t’abo ailleurs, point.

      Ne plus y avoir accès, c’est pas une perte ?

      T’as gagné des boîtes en mauvais plastique qui ne feront qu’augmenter le coût de ton déménagement quand l’autre partira les mains dans les poches tranquille avec son smartphone.

      Il est vrai qu’au niveau qualité sonore, c’est équivalent… 🙂

      Comme celui qui pond son artix. Il avait envie, pour lui, pour d’autre, il le met à dispo pour ce qui qui souhaite, elle te convient pas, pour certainement de bonnes raisons ben passe ton chemin non?

      Et proposer quelque chose de fonctionnel, c’est pas mieux ? Ne serait-ce que par respect envers les personnes potentiellement intéressées ?

      Après tout y’a qu’en tentant qu’on apprend. Il a fait une bouse qui lui permettra d’en produire peut-être après une meilleure, ou donnera idée à un bon développeur qui lui en sortita une bonne du premier coup.

      Quand on connait les origines de la naissance du dit produit… C’est juste que cette recette a été essayée une demi-douzaine de fois, et à chaque fois, ça a merdé dans les grandes largeurs.

      C’est quoi qui est mieux : ne rien faire du tout ou essayer quitte à ce que cela soit pas parfait?
      Ne jamais rabaisser et empêcher, toujours encourager!

      Et éviter de gaspiller des ressources dans un projet qui est condamné à terme ? C’est quoi le « mieux » sur le long terme : avoir une offre potable et réduite ou merdique et pléthorique ?

  8. C’est pas un argument fallacieux puisque dans les fait c’est possible. Après non tu n’écouteras pas, mais tu n’achèteras pas tout non plus, est-ce une raison pour payer plus cher et avoir moins que payer moins cher et accéder à plus? Une autre forme d’économie.
    ne plus avoir accès à un service n’est pas une perte non, puisque tu n’achètes pas. Tu paies un droit d’écoute et non un objet, tu paies un service.
    Si tu loues une voiture, quand ça s’arrête, tu perds la voiture? Non, juste le fait de pouvoir l’utiliser. Rien de choquant quoi.
    Alors l’argument de la qualité sonore, lol, oui, tout le monde et très facilement fera la distinction entre le fichier originel non compressé sans perte qu’on peut écouter via le cd et celui compressé avec pertes des plateformes de streaming, oui oui ^_^
    Après attention, c’est pas parce que ça plante chez toi que ça plante chez les autres…
    Il est où le gaspillage des ressources? Si il fait pas son artix, qui te dit qu’il contribuera à autre chose?

    1. Ah, l’argument d’une offre pléthorique pour tout justifier… Qualité, quantité, toussa 😀

      C’est une fausse satisfaction, et c’est un piège. En dehors d’un achat, tu n’es pas certain de conserver « éternellement » des enregistrements qui te tienne à cœur.

      Autant louer un bien physique ne me dérange, mais un bien immatériel qui ne coûte rien ou presque à copier, c’est déjà plus tendu.

      C’est sûrement car je suis un amoureux de la musique que je n’adhère pas à ce genre d’offres qui sont des arnaques pour la personne qui écoute, comme pour les artistes qui touchent rien ou presque à chaque écoute.

      Il est où le gaspillage des ressources? Si il fait pas son artix, qui te dit qu’il contribuera à autre chose?

      Les ressources utilisées ne seraient que les serveurs qui auraient pu être utilisé pour compiler du code pour des projets qui apportent quelque chose à la communauté en général, ce serait pas mieux ?

      1. Pour faire de vraies économies le mieux serait encore de couper le courant à tout le monde et ne le remettre que pour ce qui est vraiment utile, là on en ferait de vraies économies.

    2. A titre perso, faisant partie des « jeunes cons », je préfère aussi garder des versions physiques ou numériques locales des contenus culturels que je consomme.

      -Porter une caisse de cédés lors d’un déménagement, c’est pas ce qu’il y a de plus dramatique. En revanche la grosse armoire style Louis XIV va poser d’autres soucis logistiques. De plus, possédant les fichiers et/ou CD, je suis à l’abri des potentielles augmentations de tarifs d’abonnement des plateformes de streaming.

      -Ne vaut-il pas mieux posséder l’édition collector de ton artiste favori? Les bonus dedans permettent souvent d’apprécier plus encore l’écoute de l’album. Sans compter les illustrations.

      Puis bon comparer une distro, qui a pour but 1er d’être utilitaire, et un album de musique, c’est un poil tiré par les cheveux.

      Pour en revenir à la distro, je ne trouve pas l’intéret de proposer au public (hors bêta test) un truc foireux. A part faire passer pour un crétin incompétent, je ne vois pas ce que ça fait de plus.
      Qui plus est quand le projet en question est né juste d’un différend envers une techno… Alors que tout le monde parle de standardisation pour attirer les constructeur de matos, on s’égare avec des inits différents? Je me fous de savoir quel est mon init. Je lui demande juste de fonctionner. Pour openRC, mjr-openrc se démerdait pas trop mal. On a quoi en succession? Un machin à l’installateur même pas correctement fonctionnel, paye ton progrès.

      Fred a entièrement raison de mettre le doigt sur ce problème. Le temps des geeks pseudo élitistes est fini. L’informatique est rentré à plein dans les chaumières. Si on veut que des technos libres se taillent leur part du lion, va falloir un peu arrêter de faire passer une Twingo qui passe pas le contrôle technique pour une Porsche toute neuve.

      A moins que ces gens justement veulent garder ce terrain comme joujou pour geek. Au final on arrivera à quoi? La plus ou moins mort du logiciel libre. Parce que oui, t’as beau y mettre tout ton saoul et ton sang, si ton projet plante/se lance pas/balance des insultes en klingon est-austral à l’utilisateur, ca passera pas et ton bô projet se fera remplaçer par un bloat certifié GAFAM mais qui aura le mérite de marcher.

      1. +1 quant à la musique, je fais aussi parti de ces « jeunes cons » qui préfèrent avoir un support physique même si j’ai aussi la version numérique sur mon portable pour pouvoir l’écouter quand je veux. Avoir une belle pochette de 33 tours, c’est quand même plus sympa que d’avoir une version dématérialisée pour laquelle tu dépends d’autrui pour l’écouter.

          1. Donc t’expliques comment le fait que beaucoup de gens achètent des CDs? (Par des plateformes online certes mais les ventes de CD mis a part chez les petits revendeurs s’est pas démoli). Ta « majorité » vaut pas grand chose au final.

            On a prédit plus d’une fois la mort du PC. Malgré l’écrasante entrée dans le game du smartphone, le PC est loin d’être mort. Et si on vend des disques durs de 10 To et plus, m’est avis que c’est pas pour stocker uniquement les photos et vidéos de vacances chez Tatie. Le mode de consommation a certes changé, mais le principe reste le même. Avoir de quoi faire offline.
            Même chez des gros utilisateurs de spotify et consorts tu trouveras au moins 1 ou 2 Go de mp3.
            Un exemple tout bête, t’es dans le métro ou le tgv, si t’as pas de synchro offline sur ton smartphone, tu vas galérer pour lire ta musique louée.

          2. C’est pas parce que la majorité fait tel ou tel truc qu’il faut suivre le mouvement.
            C’est complétement con, et la majorité des gens suivent bêtement la publicité, en croyant être gagnant alors que c’est du foutage de gueule.

  9. Pour répondre aux commentaires de Sebastien en lien au soi disant désintérêt des gens par rapport aux PC, je pense que même si on peut facilement remarquer statistiquement que les appareils mobiles sont plus utilisés aujourd’hui que les ordinateurs pour par exemple naviguer sur internet et que les chiffres de vente de ces derniers sont en chute depuis quelques années contrairement aux smartphones, il est précipité je crois de faire un lien avec une quelconque préférence d’utilisation.

    Si je me prend comme exemple, il est fort possible (en général) que j’utilise bien plus souvent mon smartphone que mon PC pour naviguer sur internet, mais la raison est forte simple, j’ai quasi constamment mon téléphone en poche, alors que je ne trimbale pas mon ordinateur partout avec moi. Malgré tout, si j’ai accès aux deux appareils, je vais probablement me tourner vers mon PC et je peux remarquer la même chose chez mon entourage.

    Autre chose, comme a fait remarquer Pierre plus haut, pour tout besoin quelconque de production, l’ordinateur est quasi indispensable. Entre autre, en tant qu’étudiant, je me vois mal effectuer des travaux sur un appareil mobile.

    Pour ce qui est des chiffres de ventes concernant les ordinateurs, je crois simplement, sans aucun argument, que les PC perdent leur aura de joujou techno aux yeux des consommateurs, au profit des smartphones/tablettes.

    Enfin bref.. Je ne crois vraiment pas qu’il est devenu impertinent pour le grand public de s’intéresser aux distributions Linux pour desktop. Bien au contraire..

    Autre chose, comme Pierre à dit plus haut, pour tout besoin de production l’ordinateur est quasi indispensable.

  10. mais évidemment que pour tout besoin de production un PC est bien plus pratique, c’est une évidence sauf que dans mon entourage pour prendre ton exemple, qu’il soit proche ou éloigné, ben plus personne quasi n’utilise son PC car les tâches qu’ils effectuaient avec leur PC désormais ils le font avec leur smartphone, c’est tout. Peu produisent. C’est mail, réseaux sociaux et internet et ils le font désormais avec leur téléphone. Donc linux, tout ça et le desktop hein… Y’en a suffisamment qui tournent plus ou moins bien pour le tout un chacun qu’un coup de gueule sur un truc de niche dont personne n’oblige l’usage, ouais pourquoi pas… Ca aura fait plaisir à l’auteur de la distro de sortir un truc et à blogueur derrière de la détruire, bon dans les des cas on peut parler de gaspillage de ressources au final. Et pour faire le lien avec l’article de Fred c’est pour dire que c’est un énième coup de gueule sur une distro de niche inconnue de tout le monde sauf des initiés qui se tourneront de toute façon vers une distro plus établie et solide. Voilà.
    Bon et puis aussi le raccourci j’utilise pas les services de streaming car je suis un amoureux de la musique, euh comment dire… encore une occasion de se taire?

    1. Bon et puis aussi le raccourci j’utilise pas les services de streaming car je suis un amoureux de la musique, euh comment dire… encore une occasion de se taire?

      Un amoureux de la musique n’en aura rien à foutre d’avoir 1 million de morceaux dont les 3/4 sont des titres sont soit des grosses merdes commerciales produites à la chaine (Jul, Booba, le rap des années 2000 et 2010, le R’n’b à la Rihanna, etc), soit des titres dont les coûts de productions ont été amortis depuis des années et qui sont devenus des rentes pour les compositeurs…

      Il gagne combien par jour Patrick Hernandez avec son « Born to be alive » ?

  11. Un amoureux de la musique peut aussi se dire qu’il est pratique d’avoir sa musique préférée tout le temps sur soi, sans avoir besoin de gérer des fichiers, de les copier ici et là et de pouvoir faire des découvertes car tout n’est pas que merde ^_^.
    Mais bon si maintenant tu décides de t’autoproclamer « moi je sais ce qu’est un amoureux de la musique et pas vous » on a pas fini! ^_^

    1. Surtout qu’on peut contourner ce problème de mobilité via un stockage en ligne. Nul besoin d’un quelconque service qui peut fermer du jour au lendemain et qui se fout ouvertement des créateurs en terme de revenus.

      Pour faire des vraies découvertes ? J’ai bandcamp. La musique commerciale, je lui défèque en pleine face.

      1. Le raccourci où utiliser les sites de streaming c’est juste pour avoir accès à du gros catalogue de merde est tenace, oui y’a beaucoup de merde, oui tu pourras pas tout écouter mais de un qui peux le plus peux le moins et ce n’est pas synonyme que de musique commerciale, c’est fou ça d’être fermé à ce point.
        Et donc c’est plus écolo que chacun ai son stockage en ligne personnel? C’est ça la solution pour sauver la planète? On dit d’un côté que ces sites bouffent des Go, utilisent des ressources serveurs pour rien (comme pour la fabrication de cette artix dont perso je me contrefous), mangent du réseau et de l’autre la solution c’est que chacun mette sa musique en ligne sur un serveur perso pour y avoir accès off line? Merveilleux.

        1. Le raccourci est tenace car il se base sur un fait vérifiable. De plus, qu’est-ce qui est le plus gourmand au final ? Des sites en flux audio et / ou vidéo ou une série de serveurs pour du « nuage » personnel ?

          Quoiqu’il en soit, mes vieilles merdes de galettes sont polluantes, c’est certain. Mais elle ne nécessite pas d’être alimentées 24/7 pour être écoutables 🙂

  12. Je n’aime pas le système d’abonnement car je suis un maniaque de la collection et , au même titre que Fred, je préfère avoir le support physique. À minima, la musique sous forme numérique.
    je n’apprécie pas, comme Fred, la musique « commerciale » (encore faudrait-il s’entendre sur le terme de commercial qui fluctue fortement d’une personne à l’autre).
    Par contre je m’abstiens de « déféquer en pleine face » sur cette musique pour plusieurs raisons. tout d’abord c’est irrespectueux pour ceux qui écoute cette musique et pour les musiciens qui la produise, après tout chacun est libre de ses choix. Je voudrais ajouter également que cette fameuse musique commerciale génère, en moyenne, 50 millions d’euros d’aide par an pour les groupes qui se lancent dans le métier.
    tout ça pour dire que si je suis globalement raccord avec tes usages de la musique, la forme me gène un peu plus.

    1. Musique commerciale : produite au kilomètre par des artistes jetables qui auront disparu dans l’année qui suit leur plus grand succès.

      Par contre je m’abstiens de « déféquer en pleine face » sur cette musique pour plusieurs raisons. tout d’abord c’est irrespectueux pour ceux qui écoute cette musique et pour les musiciens qui la produise, après tout chacun est libre de ses choix.

      Comme si le choix des musiciens existait vraiment dans ce domaine précis. Ils pissent des mélodies comme les développeurs pissent du code sans chercher autre chose que la chèque du fin de mois.

      Je voudrais ajouter également que cette fameuse musique commerciale génère, en moyenne, 50 millions d’euros d’aide par an pour les groupes qui se lancent dans le métier.

      Je voudrai bien que les dites aides aillent dans les poches des nouveaux dans le métier… Mais je crains que cela ne reste qu’un vœu pieux.

          1. où ai-je dit que cela finançait uniquement ce type de musique? les aides en question, générée grâce aux ventes de la musique commerciale, aide indifféremment les « artistes » sur lesquels tu « défèques » mais surtout les jeunes artistes qui démarrent quel que soit le genre musical (et donc y compris dans les genres que tu aimes)

          2. Désolé, je me suis emporté. Il y a un autre problème : c’est que pour 10 albums que j’achète, si 2 sont franco-français, c’est le bout du monde…

            Donc, il y a que très peu de chance que des financements touchent des artistes dont je suis client.

      1. >Ils pissent des mélodies comme les développeurs pissent du code sans chercher autre chose que la chèque du fin de mois.

        Un peu de respect pour ceux dont le chèque qu’ils touchent en fin de mois à faire des trucs qui ne les passionnent pas vraiment te permet à toi de toucher le tiens.

        Sinon, pondre une distro pour son bon plaisir qui ne fait rien avancer, et pondre des billets de blogs qui dénoncent la même distro juste pour le plaisir de gueuler et qui ne fait rien avancer non plus, c’est à mettre au même niveau. Y’a pas de raison de juger ni l’un, ni l’autre, chacun fait ce qu’il veut de son temps libre 😉

        1. Je n’ai aucun manque de respect pour les personnes en question, je ne fais qu’un bilan de ce qui existe.

          Sinon, pondre une distro pour son bon plaisir qui ne fait rien avancer, et pondre des billets de blogs qui dénoncent la même distro juste pour le plaisir de gueuler et qui ne fait rien avancer non plus, c’est à mettre au même niveau.

          C’est mon plaisir que de mettre les pieds dans le plat. Que cela plaise ou non… Sinon, un billet de blog consomme combien de ressources en comparaison d’une distribution avec son forum, ses espaces de téléchargements, etc ?

          1. >C’est mon plaisir que de mettre les pieds dans le plat. Que cela plaise ou non…

            Restons effectivement sur cette notion de plaisir 😉

            >Sinon, un billet de blog consomme combien de ressources en comparaison d’une distribution avec son forum, ses espaces de téléchargements, etc ?

            Un billet de blog sur le thème d’une distro qui ne sert à rien et ne mérite pas d’être connu, ça consomme de trop, quelque soit la valeur absolue de la consommation.

            Le gars qui l’a pondu la distro en question, au moins, il aura appris à construire un truc, même bancale. Détruire, c’est bien plus simple au final.

          2. Pas de manque de respect? Et ben…. On peut ne pas tout aimer, mais pour faire un bilan, encore faut-il écouter, pas entendre hein, mais écouter. Tout n’est pas bon à jeter, vilain va!

  13. Affreux !
    passionné de musique ancienne (à partir du 16 ème siècle jusqu’au 18 ème) vous imaginez que pour moi le streaming c’est loin d’être évident.
    Avec mon pc reconditionné à 70 euros, ma chaîne hifi qui m’a coûté un bras en 1974, (et qui fonctionne toujours sur des enceintes Sonab époque Giscard d’Estaing, post-pompidolienne), France-Musique et le logiciel Audacity, le
    tout sur Debian, c’est pratiquement zéro euro pour écouter la musique de la cour de Louis XIII ou encore les compositions de Henri VIII d’Angleterre, et tout le baroque dans de très bonnes conditions…
    Nous vivons une époque formidable, on accède à tout et même au pire, raison de plus pour placer un oursin dans le
    porte-monnaie, « ne gaspillons pas les ressources ! » , il a raison M. Bezies.
    Frugalement vôtre.

  14. >Il est vrai que proposer de la documentation, donner du temps à faire de la traduction, c’est quand même plus utile que de pondre une énième distribution

    Où lis-tu « Fredéric Bezies ne fait que détruire » dans ce que j’ai écris ? Nulle part il me semble 😉 Il n’y a rien à redire sur le fait d’écrire des documentation ou traduire.

    D’ailleurs, il n’y a même rien à redire sur le fait d’écrire des billets juste pour flinguer, c’est un passe temps comme un autre. Seulement, il ne faut alors pas s’offusquer que certain disent des ces billets qu’ils sont inutiles. Ils le sont bien plus qu’une distro qui sera installé juste par son créateur, qui lui au moins à cette occasion aura appris des choses, quand toi tu auras juste fait du vent sur le coup, avec un titre putaclic au passage, comme souvent, puisque il suggère que rien n’est testé dans « ton libre » alors que tu ne prends qu’un malheureux exemple.

    Sur ce, je rejoins toto qui a tout dis plus haut (et dans le fait se s’arrêter là), mais c’est vrai que voir le monde en blanc ou en noir, c’est tellement plus facile pour être du coté des gentils 😉

Les commentaires sont fermés.