Emmabuntüs Debian Edition 2 : ça donne quoi ?

La dernière fois que j’ai parlé en long, en large et en travers de la version débianisée de la Emmabuntüs, c’était en mars 2017, pour évoquer la version 1.02 du projet.

Depuis, j’ai pu donner un coup de main pour la sortie de la version 1.03 et malheureusement un peu moins que je l’aurais voulu pour la version 2.0 qui est sortie le 2 octobre 2017.

Je concluais l’article du mois de mars avec cette remarque :

S’il y a une réserve à émettre : des ordinateurs un peu trop récents pourraient mal être supportés par la distribution. J’attends donc avec impatience la prochaine version majeure qui sera basée – on peut le supposer sur la Debian GNU/Linux 9 alias Stretch et un noyau linux LTS 4.9.

Cette version est enfin arrivée, et si on apprend pas mal de choses dans les notes de publication, comme un allègement de la logithèque ou encore des ajouts d’ordre graphique et documentaire, il faut voir ce que donne cette version.

Cette fois, le fichier de téléchargement au format torrent a été mon allié.

Après avoir récupéré l’image ISO, je l’ai lancé dans VirtualBox tout en lui demandant directement d’installer l’ensemble en mode graphique.

Ici, point de surprise. Nous avons l’installateur de la Debian qui a fait ses preuves depuis des années.

J’ai donc fait effectuer une installation avec les options par défaut. Le seul changement ? J’ai demandé à ce qu’une partition /home soit créée.

Une quinzaine de minutes a été nécessaire pour la suite des opérations.

Une fois l’installation terminée, j’ai mis l’ensemble en pause, j’ai lancé Simple Screen Recorder pour montrer la post-installation en action.

Ce que l’on peut dire ? C’est que l’ensemble a été un brin allégé, mais que le but de viser le recyclage d’ordinateur d’un age moyen à avancé (entre 6 et 10 ans) est encore atteint. Évidemment, tout a été pensé aussi bien en terme de gourmandise mémoire que de présentation. La présence d’un installateur pour une session lxde montre que les développeurs de la distribution ont pensés aux ordinosaures 🙂

Dans la vidéo, j’ai demandé la présentation de la totalité des outils disponibles. Même si je n’ai pas tout lancé – cela aurait été rébarbatif et ennuyeux au possible – cela montre que le projet a essayé de penser au maximum de personnes.

L’ensemble peut apparaître comme un peu lourd, mais le côté stable de la Debian apporte un sentiment de sécurité et de tranquillité. Par chance, il n’y a pas des mises à jour constantes, et donc, même un ordinateur handicapé par une connexion un peu faiblarde ou capricieuse pourra rester utilisable.

On est loin de la distribution faite par des geeks et pour des geeks. Ça fait tellement du bien de voir de tels produits 🙂

1 pensée sur “Emmabuntüs Debian Edition 2 : ça donne quoi ?”

  1. Coucou,
    En rappelant la sortie de cette distribution sur mon blog, j’ai totalement oublié de faire en lien ton essaie, chose qui était prévu de base.
    Je me rattraperai tout à l’heure après le taff.

    Je vais aller dans le sens de ce billet, c’est une superbe distribution, un superbe travail qui a été fait à partir de la debian. Je note trop rarement des distributions forkés de qualité, une autre qui est dans un autre domaine , de qualité c’est la anciennement handylinux devenu debian facile.

    Le travail fait sur la distribution de ton billet, arrive à nous donner de la qualité, du serieux, un choix logiciel bien pensé et prêt pour tout faire, bref que du bon.
    On se retrouve un peu dans le slogan de la Ubuntu des débuts.

    Voilà qui fait plaisir.
    Cordialement.

Les commentaires sont fermés.