Le petit monde des distributions GNU/Linux basées sur Archlinux devient-il frappadingue ?

J’écris cet article devant une tasse d’infusion pour calmer un mal de crâne naissant face aux évolutions et annonces récentes du petit monde « ArchLinuxien » auquel j’appartiens en tant que simple utilisateur depuis le début de l’année 2009.

Je m’aperçois d’une chose : il est franchement mauvais de vouloir profiter d’une nuit de sommeil un peu prolongée, surtout si on est atteint d’une forme de saturation par rapport aux concetés qui peuvent se propager dans le monde du libre au nom des saints canons qui le régisse.

J’ai parlé avec grand plaisir le 17 août 2017 de la ArchLabs, cinquième du nom.

J’avais adoré cet hommage à la BunsenLabs et hommage au deuxième degré à la feu CrunchBang Linux.

Ma conclusion était un peu trop enjouée même si je la conserverai en état si je devais l’écrire à nouveau :

Pour conclure : c’est vrai c’est une distribution pour geeks, mais elle a aussi compris quels sont les besoins de l’utilisateur lambda : aller sur la toile, retoucher des photos, ajouter son imprimante, taper des lettres ou encore graver des galettes plastifiées.

Son gros point noir, en dehors d’être un appeau à geek ? Le menu par défaut en anglais qu’il faut modifier à la main. Sinon, c’est du pur bonheur d’avoir une logithèque aussi complète sous la souris dès l’installation. Donc, bravo et merci Archlabs pour avoir compris que les geeks ont aussi parfois envie d’avoir du 100% utilisable dès l’installation 🙂

Le 17 septembre 2017, le projet a présenté une image ISO minimale, alias ArchLabs Linux Minimo. Dans un long billet de blog, le projet explique qu’il a voulu revenir à ses racines avec une image ISO plus légère. Un billet du 1er septembre 2017 explique que l’ISO précédente avait été accueillie froidement.

Après tout, pourquoi pas. C’est un choix que l’on peut comprendre. Mais cela ne fut pas du goût d’Erik Dubois apparemment. Je ne suis pas dans le secret des dieux, et j’ignore si la séparation s’est passée à l’amiable ou si des assiettes ont volé dans tous les sens.

C’est en examinant mes courriers électroniques via mon téléphone portable, ce qui m’a donné envie de rédiger ce billet, que j’ai appris qu’Erik Dubois demandait la destruction d’une bonne partie de ses recettes sur AUR.

Et un message pour l’exemple :

J’ai donc été voir sur le site d’Erik Dubois, et je me suis aperçu qu’il avait forké le projet ArchLabs pour continuer sa vision de la ArchLabs Linux. Le nom du projet ? ArchMerge.

Il a justifié son projet avec les points suivants qu’il a rajouté aux buts de la ArchLabs Linux avec une traduction rapide en dessous :

Provide Windows users a comfortable transition to the (Arch) Linux world.

À savoir : proposer aux utilisateurs de Windows une transition confortable vers le monde (Arch) Linux.

Provide a continues stream of tutorials/knowledge on ArchMerge.

À savoir : proposer un flux continu de tutoriels et de connaissances sur ArchMerge.

Ma remarque sera simple : pourquoi pas ? Mais ce ne sera que le énième projet à proposer une migration douce du monde Windows vers le monde Linux. Je lui souhaite bonne chance.

Deuxième élement qui a motivé la rédaction de ce billet tardif, c’est l’annonce de la disparition d’Arch-Anywhere au profit d’une nouvelle distribution basée sur Archlinux, la Anarchy Linux.

Je me tairais sur le nom un peu malheureux choisi pour le projet. Désormais, on peut lire sur la page d’accueil du projet :

Anarchy Linux is a distribution aimed at bringing the Linux revolution to the world. We believe that Linux is the way of the future for desktop computing and provide you with a platform to install a custom Arch based operating system just the way you like. Anarchy Linux is intended for both novice and advanced users alike. Simply write the Anarchy Linux ISO to a CD or USB and boot from your computer or VirtualBox.
[…]
A lightweight semi-graphical version of the installer is also available. It can be used for a quick and easy install when a full live GUI is not necessary. Anarchy Linux is installed using a package base from the official Arch repository and also features a custom repository with additional packages.

Anarchy Linux is based on Arch Linux, but not supported.

Ce que l’on peut traduire par :

Anarchy Linux est une distribution visant à apporter la révolution Linux au monde. Nous croyons que Linux est la voie de l’avenir pour l’informatique de bureau et nous vous proposons une plate-forme pour installer un système d’exploitation basé sur une Arch personnalisée comme vous le souhaitez. Anarchy Linux est destiné aux utilisateurs débutants et avancés. Il suffit d’écrire l’ISO d’Anarchy Linux sur un CD ou une clé USB et démarrer avec votre ordinateur ou VirtualBox.
[…]
Une version semi-graphique légère de l’installateur est également disponible. Elle peut être utilisé pour une installation rapide et facile lorsqu’une interface utilisateur en live n’est pas nécessaire. Anarchy Linux est installée à l’aide d’une base de paquets à partir du dépôt officiel Arch et dispose également d’un dépôt personnalisé avec des packages supplémentaires.

Anarchy Linux est basée sur Arch Linux, mais n’est pas prise en charge.

Première remarque : l’installateur semble avoir pris la grosse tête. Au moment où je rédige ce billet, le 18 septembre 2017, le dépot git n’a pas bougé. Le dernier commit concerne des modifications au fichier du fichier .bashrc disponible à l’installation.

Doit-on en déduire que l’ISO proposera Calamares pour une installation en mode graphique ? Ou que ce sera une image ISO live classique avec un installateur en parallèle ?

Deuxième remarque : pourquoi se lancer dans ce marché encombré ? J’avoue que je me demande si les raisons évoquées dans l’annonce postée le 16 septembre 2017 et qui évoque une potentielle violation des droits d’auteurs d’ArchLinux n’est pas au final qu’un prétexte…

Tant que l’on peut installer une Archlinux avec l’installateur que j’ai pris du plaisir à aider via des traductions et des rapports de bugs, tant mieux.

Sinon, tant pis. Dommage de voir un autre projet « prendre la grosse tête » et s’écrouler sous le poids d’ambitions un peu trop importantes 🙁

J’espère que je me trompe sur ma dernière réflexion, mais ne faisant pas partie du noyau dur de l’équipe de la feu Arch-Anywhere, j’ai conservé ma liberté d’expression et le droit de dire que si l’équipe fait des choix que je considère comme mauvais stratégiquement de le dire.

En tout cas, en ce moment, je ne sais pas ce qui se passe dans le monde des distributions basées sur Archlinux, mais c’est vraiment une sacrée tempête 🙁

23 pensées sur “Le petit monde des distributions GNU/Linux basées sur Archlinux devient-il frappadingue ?”

  1. ‘LLo,

    Bah, faut positiver, les testeurs privés compulsifs d’installeurs d’Arch vont avoir de quoi s’en mettre sous le clavier, pour tester puis commenter ensuite… (le privé ci-dessus visant à exclure de la catégorie au moins le maître des lieux..!) ;-).
    Le côté un brin paradoxal de l’histoire étant que, si j’ai bien tout suivi, ce type de distros n’est censée ne s’installer qu’une seule fois & que ceci fait, le challenge se transforme plutôt en la faire durer jusqu’à ce que mort (du DD) s’en suive ..?

  2. Hello tout le monde,

    J’avoue que la « tonne » de soft disponible sur la Arch Lab m’avais un peu refroidis lorsque que je l’ai essayé au mois d’aout dernier .ça faisait une Iso bien énorme pour une distro qui devrait prôner la légèreté (Enfin il me semble)
    La avec une version plus simple et plus légère ’ça semble pas bien que je suis un peu perdu avec la nouvelle barre de tache mais bon. Ça reste intéressant.
    Par contre ces histoires de fork et autre Clash entre les développeurs (Qui ferait bien de laisser leur Ego au vestiaire) comment réellement à me les briser

    Ça deviens pathétique, on se croirait dans une cour d’école, et encore maternelle…
    Bon allez , j’arrête là je vais devenir malpoli…
    A+

    1. Arf ! Faute de frappe ..(-_-)
      Je voulais dire qu’avec une version plus simple et plus « légère »ça semble pas mal, même si nouvelle barre de tache me déstabilise un peu …
      (°v°) Bonne journée à tous ….

  3. Aaaah, Arch, la nouvelle ubuntu (pour le forking abusif, compulsif et d’autres trucs en if genre petitrucdanslecalcif).
    Tout les nerds à l’égo surdimensionné et a la technicité douteuse vont se mettre à créer leur bouse. Encore une fois on a un éclatement des ressources de dev. Au lieu de partir sur une même base et que des devs proposent un set d’app/personnalisations correspondant à leur vision (même sur un dépot tiers, on va pas jouer le difficile), on va avoir un gros pavé ISO de quelques gigas destinée originellement à être gravée sur des galettes dont l’oeil servira uniquement a y passer le sexe atrophié (métaphorique(ou pas)) par l’égo du créateur.

    Là on va se trouver sur un syndrome pompe-manjaro. Etant la seule solution à peu près valable pour avoir du arch michu compatible (ça leur arrive aussi de faire des choix douteux et je pense qu’il y a encore du boulot pour le rendre pleinement michu compatible), tout le p’tit monde des pondeurs d’iso compulsif va s’agiter pour nous pondre leur version ( une pensée pour l’ergonomie qui après l’agression Mint remix va se reprendre une sodomie) de la chose, trop engoncés dans leur oeillères qu’ils sont pour discuter de compromis et de points communs.

    Pourquoi je suis si dur? Ce genre d’individu va te réciter les louanges du logiciel libre à qui mieux mieux pour justifier la création du sheitan informatique alors qu’il serait prêt à vendre père et mère pour gagner en notoriété et en pognon de par la diffusion de son streu-mon

  4. Après avoir siphonné Ubuntu jusqu’au fond de la cuve (et creusé profond pour certains), les forkeurs compulsifs ont dû décider de se trouver une nouvelle cible. S’attaquer à Arch doit leur donner un sentiment de toute puissance (« regardez Mme Michu, je vous offre clés en main une distro de barbus, qui c’est le plus balèze ? »). Avec un peu de raison, on pourrait se contenter de trois niveaux « satisfaisants » :

    – Arch « pure et dure », installée à la main avec, par exemple, les tutos de Fred, pour les plus motivés
    – Arch avec un bon installateur tiers, Arch-Anywhere est (était ?) une bonne solution pour cela
    – Manjaro (quand ils ne pètent pas un plomb, ce qui est rare, heureusement)

    Mais comme le ver a envahi le fruit et ne le quittera sans doute que quand il l’aura bouffé entièrement…

    1. Eh nan, car le niveau « Egotrip parce que devant le recruteur dév de distro ca fait mieux que dév d’application ça fait mieux » arrive en masse…

  5. Rhaaaaa nom de D** de B*** de M** … « Réplique du Merovingien »

    Mais non ! Il y en a franchement marre de ces manies du fork compulsif du « Je vais créer un nouveau truc (distribution dans notre cas) pour que les Michu puissent venir sur Linux (grâce à moi) (et seul par ce que de toute façon les autres se sont des cons) »

    Put..naise, mais visiblement ils (les forkeurs à grosse tête ) ont pas l’aire de comprendre, c’est que les Michus sont très bien avec Windows (1). Et s’ils décident de « peut être » testé un SE Linux cela sera par ce que quelqu’un de la communauté les auront convaincus. Or, je (2) ne conseillerais en aucun cas un projet de SE qui n’est pas viable et/ou qui vient de se créer. OK ils auront créé leur truc, bien, mais si personne ou presque ne l’utilise cela n’aura servi à rien. (3)

    1) Et hormis les pb de vie privé (dont de doutes façon les Michus ont en rien à faire) , le fait que cela soit du code fermé et le prix) je ne vois plus grand chose à lui reprocher.
    2) et je ne pense pas être le seul.
    3) non ?

    Bref, je râle et oui je sais que en faisant juste cela je ne fais pas avancer le chmilblik, mais je suis bon qu’à cela ces temps ci. (Déprime powa 🙂 )

    1. Je plussoie ( malheureusement ) à ta remarque… car je n’ai moi même pas grand chose à reprocher à Windows 10
      Pour le prix ce n’est même pas un problème car les PC qui sont hors de prix se trouvent plutôt dans ceux qui ont un Linux pré-installé ( sic )
      Je suis resté pendant plus de 7 mois avec un dual boot Archlinux – W10, et en toute honnêteté ce dernier tenait la comparaison en terme de performance avec Arch sans le moindre souci.
      Je n’ai pourtant pas une bête de compétition mais un simple Laptop que j’ai acheté 500 € il y a un peu plus de 3 ans.
      Bref, tout cela fout un peu le bourdon, et voir en plus mon installateur préféré de Arch ( que j’ai découvert grâce à Fred ) prendre une direction bizarre n’arrange rien au coup de blues.

  6. Bon je vais aussi de mon commentaire même si contradictoire mais ce soir cela ne sera pas le cas. Oui c’est une belle connerie car cet installateur était le plus simple tout en étant permissif à souhait.
    C’est un beau gâchis et des gars comme moi qui n’ont plus le courage ou le temps de faire une installation de archlinux version barbus resteront sur leurs trucs actuelles.

    Cette énième distribution à base de arch sera encore un exemple de gâchis. J’applaudis par exemple les gars de la handylinux qui ont tout fait pour que ça redevienne une debian pure. Là au contraire c’est décevant.
    On a vu ce que forker à tout va fait de bon comme de mal à la distribution sources ou simplement à tout l’OS. Ubuntu est un bon exemple, elle a été forker tant de fois et de telle façon que ça a entaché sa réputation.

    De toute façon cette distribution fork ne changera pas que archlinux tôt ou tard faut se pencher dessus et mettre les mains sous le capot. C’est dans ses gènes, donc c’est perdu d’avance et c’est pas manjaro qui me fera dire le contraire. J’ai de véritable michu dans mon entourage, je suis chargé de faire fonctionner leurs PC et BeIn il est même pas probable que je me sers de base arch pour eux.

    Voilà c’est dit.

    1. Je suis d’accord avec toi pour le constat : les distributions basées sur Arch pour une Mme Michu, c’est impossible. Aucune n’a encore le niveau.
      Pour les débutants désormais je n’installe que du Ubuntu Mate. C’est aussi simple qu’une Mint à l’utilisation mais l’outil  » bienvenue  » est un modèle du genre et permet de leur faire découvrir le monde de GNU/linux en toute simplicité. Et comme je le fais souvent sur des PC assez anciens qui ont une version de Windows obsolète, ce bureau peu gourmand ne bouffe pas toutes les ressources.

    2. Je suis d’accord qu’une base Arch pure est franchement suicidaire pour une personne complètement débutante. Mais comme toute base de maison mère. Même si les efforts de la feu-HandyLinux forkée agressivement par la chose qui s’appelle désormais AccessDV Linux qui a donné naissance au projet DFLinux – oui c’est complexe – qui permet de simplifier l’accès à une Debian, cela reste quand même une Debian au final en dessous.

      Pour les forks à la con, Ubuntu en a été victime à cause des outils mis à disposition pour que cela soit possible, au nom du respect des saints canons de la Free Software Foundation. Cela a même montré le succès du projet. Une distribution mère potentielle qui n’est pas forkée, on peut se dire que son succès n’est pas si évident que cela au final.

      L’annonce du projet Anarchy Linux, surtout au niveau du « linux pour tous », c’est de la folie furieuse… Bref, dommage que le projet prennen la grosse tête.

  7. De l’Arch* pour la famille Michu ? Faut arrêter la moquette ! Par définition, la famille Michu n’a pas les connaissances pour faire vivre une quelconque distribution en rolling release. Voilà une dizaine d’années que j’ai abandonné Windows pour Linux (que je pense maitriser en console). Malgré ma vigilance, voilà que j’ai encore cassé mon installation Manjaro (une 3e fois je crois) alors que cette fois je n’ai « sauté » aucune mise à jour ; j’ai « simplement » merdé dans la procédure d’une grosse mise à jour. Je n’ose donc même pas imaginer la famille Michu qui d’une part maitrise fort mal les aspects techniques (dont le terminal) et d’autre part ne prendra même pas le temps de lire en diagonale les informations de mises à jour et qui, par voie de conséquence, plantera son installation. Ensuite, ce sera la personne ayant conseillé cette distribution qui devra intervenir pour rattraper l’affaire, en se faisant probablement insulter au passage, pour en définitive aller sur une autre distribution jugée plus « classique » et abordable voire revenir sur Windows.

    D’autre part, je trouve dommageable cet éparpillement d’énergie dans toutes les directions pour satisfaire des égos. Il serait nettement plus profitable d’aller participer aux projets déjà en place. Évidemment, cela implique de ravaler un minimum sa fierté. Et pourtant, je persiste à penser que c’est l’une des conditions pour que GNU/Linux sorte de l’ombre.

    Cordialement 😉

    1. Pour ton premier paragraphe, je suis d’accord. J’ai même dit dans l’article, concernant le projet ArchMerge :

      Ma remarque sera simple : pourquoi pas ? Mais ce ne sera que le énième projet à proposer une migration douce du monde Windows vers le monde Linux. Je lui souhaite bonne chance.

      Même si Manjaro n’est pas aussi parfaite que certaines personnes veulent la vendre – cf les conneries à la Manjaro Linux SX – au moins, elle tente quelque chose. Je ne pense pas que cela soit voué à une grande réussite pour le moment.

      Comme tu le dis si bien :

      D’autre part, je trouve dommageable cet éparpillement d’énergie dans toutes les directions pour satisfaire des égos. Il serait nettement plus profitable d’aller participer aux projets déjà en place. Évidemment, cela implique de ravaler un minimum sa fierté. Et pourtant, je persiste à penser que c’est l’une des conditions pour que GNU/Linux sorte de l’ombre.

      Et l’âge de la distribution ne fait rien à l’affaire. Que ce soit la lointaine descendante d’un projet né en 1998 ou une distribution plus jeune, que ce soit un projet bien établi comme Gimp ou quelque chose de relativement plus récent comme VLC ou Clementine, tant que certains développeurs ne se seront pas pris une grande claque de réalité en pleine gueule, rien ne bougera.

    2. Je vais en rajouter une couche :
      Récemment j’ai remis à jour un vieux PC ( à base de Pentium 4 ) que j’ai donné à une connaissance qui est un Mr Michu puissance 1000
      Le PC était sous Xubuntu 14.04 ( installé par mes soins )
      Cela faisait presque 2 ans qu’il n’avait fait aucune mise à jour ( ne me demander pas pourquoi, il est incapable de me répondre )
      J’ai pu sans problème :
      – installer toutes les mises à jour qui s’étaient accumulées depuis
      – le mettre à niveau vers la version 16.04 ( et de la façon la plus dangereuse, cad 100 % en ligne, en interface graphique et en laissant le pilote propriétaire en place )
      Résultat : aucun souci ! le PC a redémarré comme une fleur, aucune donnée perso perdue ( il n’y a que le fond d’écran qui a sauté dans l’affaire )
      Bref, les développeurs de Manjaro, prenez en de la graine, vu que vous êtes tellement enclins à critiquer ce genre de distribution fixed release que l’on doit réinstaller de temps en temps.

      1. Bref, les développeurs de Manjaro, prenez en de la graine, vu que vous êtes tellement enclins à critiquer ce genre de distribution fixed release que l’on doit réinstaller de temps en temps.

        Quels développeurs ? Tux’n’Vape n’est qu’une personnalisation complémentaire. Et un cas ne fait pas une généralité. Tu oublies ce principe de base ? 😀

        C’est vrai que si tu prends une machine nue sans le moindre PPA, ça aidera.

        1. Je ne parlais pas de la Tux n vap mais bien de la distribution Manjaro officielle, pour preuve :
          https://manjaro.org/

           » About

          Manjaro is a user-friendly Linux distribution based on the independently developed Arch operating system.  »

          User-friendly ? sérieusement ?
          Faut pas déconner, cette distribution est plus abordable qu’une Archlinux mais n’est pas assez simple pour se déclarer user-friendly.
          Elle est d’un niveau intermédiaire. Il reste du boulot pour rattraper la facilité d’utilisation d’une Mint ou d’une Ubuntu. Un peu d’humilité que diable lol !

          1. Si tu prends la traduction littérale d’user-friendly tu obtiens convivial.

            Je n’ai jamais dit qu’elle n’était pas pour les personnes motivées, mais quand à la facilité d’utilisation… Il y a un avantage non négligeable. Ne pas être obligé de multiplier les dépots tiers dès qu’un logiciel est absent des dépots officiels.

            De l’humilité, soit. Mais il faut se souvenir qu’aucune distribution n’est parfaite, c’est tout aussi bien 🙂

            Manjaro a tendance à prendre la grosse tête en ce moment, ce qui se payera cash un jour ou l’autre 🙁

  8. C’est vrai que la perfection n’est pas de ce monde ( je l’ai encore vu ce matin en relisant mes messages précédents ici qui contenaient quelques fautes d’orthographe et de grammaire hum… )
    Mais j’espère simplement que toutes les personnes qui s’occupent de développer les distributions qui visent le grand public redescendront sur terre pour constater qu’il reste encore du chemin à parcourir pour y arriver réellement.
    Pour ta dernière phrase je te rejoins totalement. La grenouille Manjaro veut se faire aussi grosse que le bœuf Ubuntu mais on sait comment cette histoire s’est terminée.

    1. Je pense que les équipes sont souvent un peu trop coupées du sol. Pour Canonical, le problème est différent, des choix stratégiques l’ayant fait rejeté par une partie croissante des utilisateurs de libre : Unity, Upstart, Mir, etc…

  9. Bonjour Fred, en rapport au changement apporté à Arch Anarchy.

    C’est donc pour cela qu’il met impossible de faire quoi que ce soit avec l’installateur ? J’ai des erreurs 404, je suppose donc que Arch Anarchy y est pour quelque chose.

  10. Chacun son avis…

    Et le suivant n’est que le mien… Mais les Fixed, pour quelqu’un qui veux être « Pépére »… Y’a pas mieux…

    Je garde une machine avec une Tux’N Vape qui tourne comme une horloge, ainsi qu’une Slack quand je veux me faire un shout de terminal….. A la manière de Velvet Underground, et de son « Héroin » (C’est le clin d’oeil musical 😉 ).

    Trois autres machines, « hardwairement » 😀 Très différentes, et de l’openSUSE Leap Gnome depuis la 42.1, sans auuucccuuuunnnns problèmes… On met à niveau et tranquille pour 12 mois, avec des logiciels aux versions pas si vieillotte que ça….

    En vous remerciant de votre attention !!! 🙂

Les commentaires sont fermés.