En vrac’ de fin de semaine…

Comme chaque fin de semaine, l’habituel en vrac.

Côté logiciel libre, informatique et internet ?

Côté culture ?

Bon week-end !

10 réflexions sur « En vrac’ de fin de semaine… »

  1. Je regarderais la Emmabuntüs dans les jours à venir, pour ta série DGLFI j’ai regardé, moi qui cherche toujours quelque chose de léger et bien je passe mon tour.
    A pluche.

  2. > Dans la série des « on réinvente la roue »

    Je demande … ben je demande « Emmaubuntüs Debian » mon gars!

    Rien que le nom est à limite de l’urine sur nos tronches.
    Un fork d’un fork-d’un fork. (cette phrase est correcte)

    En fait, t’es un troll Frederic, tu dénonces et encenses à la fois la fragmentation du LL.

    C’est plutôt répugnant.

    1. Ma seule réponse à ce commentaire, même si je ne suis pas croyant, c’est cité l’Évangile selon Luc, chapitre 6 :

      27 Mais je vous dis, à vous qui m’écoutez: Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent,
      28 bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous maltraitent.

      À propos, si ton IP n’est pas fausse, il fait beau en Belgique ?

    2. Pour moi, tu n’as pas saisi l’intégralité du message de Frédéric : Il ne dénonce pas le fork, il dénonce son utilisation abusive et pour moi la Emmabüntus n’est pas un fork compulsif : Elle vise un public qui est délaissé par l’informatique telle qu’elle évolue aujourd’hui à savoir ceux qui n’ont pas de connexion Internet. Elle n’a donc aucun intérêt pour nous autres européens mais pour les africains ou les asiatiques, par exemple, où avoir une connexion internet n’est pas aussi évident que dans nos contrées, Emmabüntus fournir une Debian accessible avec une logithèque complète ou en tout cas, la plus complète possible tout en restant légère pour qu’elle soit utilisable sur de vieux pc qui n’ont pas de connexion à Internet.

      1. Les pauvres petits n’africains. Quelle attitude condéscendante.

        C’est de la magouille et se fabriquer une bonne image sur le dos d’un projet qui fait le réel boulot d’intégration. Comme je l’ai dit dans un autre poste, c’est relativement facile de faire une distribution. On est dans la même situation que pas mal de distro bobo francophones qui se résument à une sélection de paquets, un fond d’écran et on prend bien soin de dire que « c moi qui-la-fé pour l’humanité ».
        Non ? J’attends de voir le code optimisé ou des patches.

        @Frederic: je suis en Belgique en ce moment et mon email est vrai, tu peux tester. Mais donc, dés que tu as une critique tu files dans tes logs, c’est ça? Quand bien même un gars utiliserait Tor en Pologne, tu ne respecterais pas le souhait de ce gars de garder sa relative anonymité? Vous les pourfendeurs de GAFAM?!

        1. Un commentaire posté via tor finit directement à la poubelle. Sinon, un simple whois permet de voir pas mal de chose.

          Quant à l’anonymat, tellement de crimes sont commis en son nom qu’il n’est plus qu’une coquille vide.

    3. Mon cher Gabin,

      je suis surpris de vos propos concernant notre travail et le logiciel libre en général, car celui-ci s’appuie justement sur cette notion de Fork à tous les étages. Je cite la liberté 1. « la liberté d’étudier le fonctionnement du programme et de l’adapter à ses besoins » et la liberté 3. « la liberté d’améliorer le programme et de distribuer ces améliorations au public, pour en faire profiter toute la communauté » donc quand nous diffusons notre travail nous respectons ces libertés, qui nous ont permises de faire notre version, afin d’aider des associations en France et de part le monde à découvrir GNU/Linux et à prolonger le durée de vie des ordinateurs pour permettre l’accès à la culture et l’éducation dans des régions ou sans cela il n’y aurait rien !

      Donc, je vous encourage à relire les buts de notre mouvement (logiciel libre) dans un premier temps.

      Dans un deuxième temps, je vous encourage fortement à ne pas insulter les choses que vous ne comprenez pas, et d’essayer d’apprendre celles-ci, comme le mouvement Emmaüs dont nous tirons une partie de notre nom, et qui est un mouvement laïque, qui œuvre de part le monde contre l’exclusion et la pauvreté : https://fr.wikipedia.org/wiki/Mouvement_Emmaüs . Je pense que pour l’autre partie de notre nom, vous savez d’où elle vient, simplement d’un fork de Debian 😉

      Dans un troisième temps, je vous encourage à ne plus être lâche et à signer vos propos en mettant votre adresse mail et votre site, pour que nous puissions voir ce que vous avez fait pour faire progresser le logiciel libre ou d’autres causes pour changer notre monde !

      Pour ma part, si vous désirez échanger avec moi-même sur ce que nous faisons et le pourquoi nous faisons cela, je serais la semaine prochaine à la Fête de l’Humanité pour promouvoir le logiciel libre et la solidarité ! Et je vous encourage à venir me voir pour que nous débattions de cela simplement.

      Je profite de ce message pour remercier notre grand ami Frédéric de son soutien à notre travail, et aussi de son aide précieuse lors des tests de nos forks d’un fork-d’un fork, que nous n’avons jamais voulu faire passer pour autre chose, sinon nous n’aurions pas appelé nos versions ainsi, mais d’un nom n’ayant aucun rapport avec une distribution GNU/Linux !

  3. Je trouve ça navrant d’en arriver à devoir se justifier pour la moindre chose ou le moindre projet.
    On pourra dire ce que l’on veut, Internet c’est aussi un moyen d’exister pour certains à travers la haine et la violence des propos sans même essayer de comprendre la démarche de l’autre.
    Comme d’autres je participe à certains projets dans l’espoir d’aider autrui et pas uniquement pour me faire plaisir mais parfois ce genre de commentaires virulents vous fait douter de l’Homme.

    En tout cas je ne connaissais Emmabuntüs que de nom et j’ai pu regarder d’un peu plus près quel était l’objectif du projet et je vous encourage à continuer, ça à l’air d’un beau projet. (et l’idée du réemploi est une idée forte que j’essaie d’appliquer aussi à travers ma modeste contribution sur certains projets linux).

Les commentaires sont fermés.