Redcore GNU/Linux : un nouvel espoir pour les « Gentoo binarisées » ?

Oui, je sais, rien que dans le titre, il y a un oxymore : Gentoo et binarisée. Le slogan de Gentoo Linux, c’est « Use the source Luke ». Outre le clin d’oeil à Star Wars, la Gentoo Linux (comme sa cousine la Funtoo Linux), c’est « utilise le code source » pour le moindre logiciel).

Il y a bien des bases Gentoo Linux précompilées, comme la Sabayon Linux qui n’est plus que l’ombre de ce qu’elle a été à sa grande époque. Pour les professionnels qui n’ont pas peur de la ligne de commande, il y a la Calculate Linux.

Pour les personnes qui cherchent une Gentoo précompilée avec un gestionnaire de paquets graphique sans avoir une distribution qui est en mode de publication automatique – et peu importe si l’installateur démarre ou pas comme pour la Sabayon 17.04 – il ne reste plus grand chose à se mettre sous la souris… Si, un espoir, la RedCore GNU/Linux !

La RedCore Linux, c’est un peu comme la Calculate Linux, une Gentoo précompilée. Descendante de la Kogaion, elle est uniquement à destination bureautique et se concentre sur le bureau LXQt. J’avoue que je ne comprends pas le choix de l’environnement de bureau, sûrement un effet de mode. Elle semble être uniquement disponible en 64 bits.

Elle propose aussi un embryon de gestionnaire de paquets en mode graphique du nom de Sisyphus, qui est une surcouche graphique à l’outil du même nom.

J’ai donc décidé de voir ce que proposait la suite de la Kogaion. J’ai fait chauffer wget pour récupérer l’image ISO dénommée 17.08 – pour août 2017 ? – et mon ami VirtualBox a pris la relève.

fred@fredo-arch ~/Téléchargements/ISO à tester % wget -c http://mirror.math.princeton.edu/pub/redcorelinux/iso/Redcore.Linux.1708.LXQT.amd64.iso
–2017-09-04 11:12:41– http://mirror.math.princeton.edu/pub/redcorelinux/iso/Redcore.Linux.1708.LXQT.amd64.iso
Résolution de mirror.math.princeton.edu… 128.112.18.21
Connexion à mirror.math.princeton.edu|128.112.18.21|:80… connecté.
requête HTTP transmise, en attente de la réponse… 200 OK
Taille : 2514378752 (2,3G) [application/octet-stream]
Sauvegarde en : « Redcore.Linux.1708.LXQT.amd64.iso »

Redcore.Linux.1708. 100%[===================>] 2,34G 3,11MB/s ds 14m 58s

2017-09-04 11:27:39 (2,67 MB/s) — « Redcore.Linux.1708.LXQT.amd64.iso » sauvegardé [2514378752/2514378752]

Dans la machine virtuelle VirtualBox, j’ai demandé à ce que le disque dur utilisé soit de taille fixe et non agrandi à la demande. À noter que seul l’anglais et le roumain sont supportés dans la session live.

J’ai utilisé le compte utilisateur redcore (mot de passe redcore) pour la suite. Quand j’ai cliqué sur l’installateur, le mot de passe root m’étant demandé, il est simple : root 🙂

L’installateur n’est autre que ce bon vieux Calamares. Autant dire qu’ici c’est du clic, clic, clic et on attend. J’ai pris les options par défaut.

Le récapitulatif :

L’installation a été commencé à 12:50 PM dans la machine virtuelle et s’est terminée à 01:27 PM, soit environ 37 minutes…

Au démarrage suivant, après m’être connecté, j’ai lancé l’interface graphique de Sisyphus. Puis j’ai demandé la recherche de mises à jour. L’outil s’est occupé de tout. Ce qui a demandé environ une dizaine de minutes, seul Qemu et quelques paquets liés à KDE étant traités.

J’ai décidé ensuite de lancer VirtualBox pour voir ce que donne.

Il ne faut pas oublier que c’est un projet assez jeune. Si on regarde sur le wiki, on apprend que le projet aligne pour le moment – début septembre 2017 – un peu plus de 1500 paquets. Soit largement autant, voire plus que certains projets vieux de plusieurs années. Il faut dire qu’avoir comme base les dépôts de Gentoo Linux, ça aide franchement.

Parmi les points négatifs, mis à part le choix de LXQt et la petitesse de la logithèque ? C’est à mes yeux un projet prometteur et qui permet d’avoir une base Gentoo Linux précompilée avec un embryon d’interface graphique et qui semble plus soutenu que Sabayon.

À suivre de près !

10 pensées sur “Redcore GNU/Linux : un nouvel espoir pour les « Gentoo binarisées » ?”

  1. Bonjour Fred
    merci de m’avoir fait découvrir cette surprenante distro…..
    que du bonheur, je savoure cette gentoo, en live pour le moment, francisé quelque peu avec l’outil locales
    Didier

  2. De mon coté, je n’irais pas voir, pour moi gentoo et le bureau ne font pas bon ménage, de ce que j’ai pu voir les gentoo-likes binairisées non plus…
    Installation de paquets lent, mise a jour catastrophique en terme de temps, j’ai même pu une fois installé une debian sur un PC moins puissant et finir l’installation alors que la mise a jour de 100 paquets (un peu plus c’était kde et d’autres) ne s’était pas terminé.

    En faite ce sont des distributions qui prennent du temps à se maintenir, il faut avoir du temps à leur donner, ce qui n’est pas forcément mon cas 😉

    A ++

Les commentaires sont fermés.